AccueilInterroger l'institutionnalisation de l'espace de la cause des femmes

Interroger l'institutionnalisation de l'espace de la cause des femmes

Questioning institutionalism and women's rights - dynamics, issues and effects

Dynamiques, enjeux, effets

*  *  *

Publié le jeudi 24 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ces journées d’étude proposent d’interroger l’institutionnalisation de l’espace de la cause des femmes, entendu au sens de « configuration des sites de mobilisation au nom des femmes et pour les femmes dans une pluralité de sphères sociales » (Bereni, 2015). L'institutionnalisation de la cause des femmes semble s’être progressivement imposée comme un état de fait, tant dans les études universitaires (Baudino, 2000 ; Dauphin, 2010) que dans les discours des militant·e·s, certain·e·s s’en félicitant d’autres la dénonçant. Mais que recouvre ce processus ? Comment mesurer cette institutionnalisation ? Quels sont les effets de cette professionnalisation dans les différents champs de l’espace ? À quels écueils se heurte cette dynamique ? Assiste-t-on à une marginalisation intra-institutionnelle des problématiques féministes ? Quels sont les effets de l'institutionnalisation sur les trajectoires des actrices et acteurs concerné·e·s ?

Annonce

Argumentaire

Ces journées d’étude proposent d’interroger l’institutionnalisation de l’espace de la cause des femmes, entendu au sens de « configuration des sites de mobilisation au nom des femmes et pour les femmes dans une pluralité de sphères sociales » (Bereni, 2015). L'institutionnalisation de la cause des femmes semble s’être progressivement imposée comme un état de fait, tant dans les études universitaires (Baudino, 2000 ; Dauphin, 2010) que dans les discours des militant·e·s, certain·e·s s’en félicitant d’autres la dénonçant. Mais que recouvre ce processus ? Comment mesurer cette institutionnalisation ? Quels sont les effets de cette professionnalisation dans les différents champs de l’espace ? À quels écueils se heurte cette dynamique ? Assiste-t-on à une marginalisation intra-institutionnelle des problématiques féministes ? Quels sont les effets de l'institutionnalisation sur les trajectoires des actrices et acteurs concerné·e·s ?

Programme

Jeudi 1er décembre

10h-17h

  • 10h // Accueil
  • 10h15-10h30 // Introduction Marie Perrin (Université Paris 8, CRESPPA-CSU) et Alice Romerio (Université Paris 8, CRESPPA-Labtop)

10h30-12h30 // Les mouvements féministes à l’épreuve de leur institutionnalisation

  • Marion Charpenel (CNRS, CMH) « La mémoire collective féministe à l’épreuve de son institutionnalisation ».
  • Camille Masclet (UNIL, CRAPUL – Université Paris 8, CRESPPA-CSU) « Diffusion ou institutionnalisation du féminisme ? L’espace de la cause des femmes au tournant des années 1980 ».

Discussion : Anne-Marie Devreux (CNRS, CRESPPA-CSU)

14h-16h30 // Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (1)

  • Mathias Thura (CESSP, DIM-GID) « Entre contrôle, dépolitisation et effacement : la difficile émergence de la cause des femmes militaires dans les armées ».
  • Zoé Haller (Université de Rouen, Dysola) « La cause des femmes dans le militantisme syndical. L’exemple du débat sur la parité au sein de la FSU ».
  • Clémentine Comer (Université Rennes 1, CRAPE) « Séparer le bon grain de l’ivraie : l’institutionnalisation sélective de l’égalité professionnelle agricole ».

Discussion : Catherine Achin (Université Paris-Dauphine, IRISSO)

16h30 // Cocktail

Vendredi 2 décembre

10h-17h

10h-12h30 // Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (2)

  • Auréline Cardoso (Université Toulouse 2, CERTOP-SAGESSE) « Travailler pour la cause des femmes : du bénévolat à l’emploi précaire ? ».
  • Virginie Dutoya (CNRS, CED) « Consultantes, expertes et activistes : les enjeux de la professionnalisation de la cause des femmes en Inde ».
  • Cécile Talbot (Université Lille 2, CERAPS) « La prise en compte de la "cause des femmes" au sein d’une collectivité locale : institutionnalisation de l’égalité ou instrumentalisation ? ».

Discussion : Alban Jacquemart (Université Paris-Dauphine, IRISSO)

14h-16h30 // Les processus d’institutionnalisation

  • Lison Guignard (ENS Cachan, ISP) « A l’intersection entre mouvement et institution. Enjeux, dynamiques et effets de l’institutionnalisation d’un espace régional de la cause des femmes ».
  • Blandine Lefierdebras (Université Rennes 2, association « Histoire du féminisme ») « La création du centre rennais d’information des femmes : un processus progressif d’institutionnalisation ».
  • Ranime Alsheltawy (Université Paris-Dauphine, IRISSO) « "Organiser à distance" : Interroger l’ONGisation de la cause des femmes de ménage en Egypte sous l’angle du genre globalisé ».

Discussion : Ioana Cîrstocea (CNRS, CESPP-CSE)

16h30-17h // Conclusion Laure Bereni (CNRS, CMH) et Soline Blanchard (Université de Lausanne, LACCUS)

Organisation

Journées d’études organisées par  Marie Perrin (Université Paris 8, Cresppa) et Alice Romerio (Université Paris 8, Cresppa) avec le soutien du CRESPPA et de l’ED Sciences Sociales de l’Université Paris 8.

Lieux

  • Salle 159 - CNRS, 59-61 rue Pouchet
    Paris, France (75017)

Dates

  • jeudi 01 décembre 2016
  • vendredi 02 décembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • féminisme, institutionnalisation, professionnalisation, mobilisation collective

Contacts

  • Marie Perrin
    courriel : perrin [dot] m [dot] ses [at] gmail [dot] com
  • Alice Romerio
    courriel : aliceromerio [at] hotmail [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Alice Romerio
    courriel : aliceromerio [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Interroger l'institutionnalisation de l'espace de la cause des femmes », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 24 novembre 2016, https://calenda.org/386042

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal