AccueilL'interculturalité en question

L'interculturalité en question

Interculturality in question

Évolutions et nouvelles perspectives

Evolutions and new perspectives

*  *  *

Publié le mardi 20 février 2018 par João Fernandes

Résumé

Que signifie vivre dans un milieu interculturel ? En quoi consistent les compétences interculturelles ? Comment l’enseignement des langues vivantes peut-il contribuer à former des citoyens et professionnels aptes à circuler entre milieux culturels, à se comporter en passeurs entre milieux ? Avant de répondre à ces questions fréquemment posées, la journée d’étude que nous proposons s’interroge sur notre positionnement en soulignant la nature variable et évolutive des concepts de culture et d’interculturalité et des problématiques qui en découlent.

Annonce

Argumentaire

Que signifie vivre dans un milieu interculturel ? En quoi consistent les compétences interculturelles  ? Comment l’enseignement des langues vivantes peut-il contribuer à former des citoyens et professionnels aptes à circuler entre milieux culturels, à se comporter en passeurs entre milieux  ? Avant de répondre à ces questions fréquemment posées, la journée d’étude que nous proposons s’interroge sur notre positionnement en soulignant la nature variable et évolutive des concepts de culture et d’interculturalité et des problématiques qui en découlent. La culture constitue bel et bien un « dispositif  » dans lequel sont impliqués divers acteurs sociaux, dont les étudiants et les enseignants. Le succès de l’argument culturaliste est tel que l’on a spontanément recours au mot « culture  » pour expliquer une surprise, un malaise, un refus face à des personnes ou des groupes de personnes qui présentent d’une manière ou d’une autre une altérité, quitte à tomber dans une tautologie  : « ils pensent et se comportent différemment parce que leur culture est différente de la nôtre  ». En même temps, on n'est pas dupes  : on sait très bien que la « culture  » n'est pas le seul facteur déterminant de nos conduites ou de notre vision du monde. Par-delà ces automatismes de pensée – je suis heurté par Untel, il a une culture trop différente de la mienne – qu’est-ce que la « culture  » a à nous apprendre  ?

Cela étant dit, nous allons reconsidérer nos activités et nos positionnements à travers quatre sous-thèmes  : Sciences, techniques et économie  ; Formation en vue de la mobilité internationale  ; Altérité, pluralité et diversité  ; Mise en valeur institutionnelle des parcours interculturels. Outre deux conférences, nous proposerons quatre ateliers dédiés respectivement à ces sous-thèmes.

Programme

Le jeudi 15 mars

INSA Lyon, Centre des Humanités

10h00-10h20 Discours de bienvenue et présentation du programme  :

    • Jorg Eschenauer, président de l’Uplegess,
    • Christian Olagnon, directeur de la Formation Insa Lyon,
    • Nicolas Freud, directeur du centre des Humanités,
    • Edicto Garay, directeur adjoint chargé des Langues ,
    • Norio Mihara, membre du CA Uplegess
  • 10h200-11h20 Conférence 1 « L’interculturel comme analyseur de l’organisation ? Un projet informatique à l’épreuve de la culture.  »Jeanne Gilbert, sociologue, Université Lyon2, Centre Max Weber UMR 5283

11h20-12h50 Deux ateliers en parallèle  : 

Atelier 1  : Sciences, techniques et économie

(modérateur N.Mihara, salle 209)

Au sein des sociétés contemporaines, les « cultures  » acquièrent une positivité, que ce soit sous forme de conventions tacites, d’institutions ou bien de discours analytiques. Autrement dit, certaines universalités que supposent la science, la technologie ou le capitalisme peuvent être déconstruites du point de vue de la « culture  ».

  • Fanny Verrax, philosophe, INSA Lyon  : « Les mots des déchets : comment dire le reste ? »
    Le déchet se définit, culturellement et juridiquement, par l’intention d’abandon d’un agent. Si le phénomène est universel et co-extensif à toute société humaine, il prend des formes extrêmement variées en fonction des époques et des aires culturelles. Interroger les mots utilisés pour désigner le déchet et ceux qui le traitent permet de mettre en lumière la spécificité des interactions humaines et des rapports à la matérialité. Au-delà de ce constat multiculturaliste cependant, une réflexion de fond sur les enjeux globaux des déchets s’impose.
  • Diana Martin de Argenta, ingénieure, spécialiste de l’écoconception, INSA Lyon  : « L’analyse du cycle de vie et l’éco-conception  »
    Présentation de l’analyse du cycle de vie d’un produit et de ses impacts à chaque phase. La technique questionnée par ses usages et ses impacts sur la vie. Quel bilan environnemental pour un produit dont l’existence est dictée par la loi du marché ? Quelle adéquation entre le modèle de notre société et les enjeux de sa survie ?
  • Olivier Brette, économiste, INSA Lyon, Triangle UMR 5206  : « Économie morale et mentalité de marché  »
    Cette intervention se propose d’interroger les fondements culturels de l’évolution économique. Elle met en exergue le processus de transformation des habitudes de pensée qui a sous-tendu le développement du capitalisme, notamment dans l’Angleterre des XVIIIe et XIXesiècles. Deux auteurs sont convoqués à cette fin  :
    • l’historien britannique E.P. Thompson (1924-1993), dont l’article sur « l’économie morale de la foule anglaise au XVIIIe siècle  » a profondément renouvelé l’analyse des révoltes frumentaires, et
    • l’économiste, historien et anthropologue, Karl Polanyi (1886-1964), qui a mis en évidence l’importance de la « mentalité de marché  » dans le déploiement du libéralisme économique.

Atelier 2  : La mise en valeur institutionnelle des parcours interculturels (modératrice Lorna Fitzpatrick, salle 111)

Il existe déjà dans la plupart de nos écoles et établissements des cours et activités pédagogiques relatifs à l’interculturalité. Comment peut-on les articuler de manière à construire un cursus reconnaissable et cohérent  ? Quelles sont les briques de construction pour un tel projet  ? Comment définir et délimiter le périmètre de l’interculturalité  ?

  • Nicolas Freud, directeur du Centre des Humanités, responsable de la Politique Humas .
  • Erin Trémoulhac et Elisabeth Aumeunier, enseignantes de langue et chargées de mission de la Mise en place du “Diplôme d’Etudes Internationales et Interculturelles”. La création du DE-II à INSA Lyon a soulevé un certain nombre de questions auxquelles il faut tâcher de répondre pour tout projet de construction de parcours  : comment fonctionnent les parcours personnalisés au niveau de la scolarité  ? quelle reconnaissance pour un parcours spécifique  ? comment définir les activités valorisées par le DE, et comment délimiter son périmètre  ? Cette intervention sera un partage d’expérience de la création (toujours en cours) d’un parcours international-interculturel.
  • Berthold Mader, enseignant d’allemand et responsable des cours de civilisation en Filière Eurinsa.

13h00-14h30 Pause midi à la Maison des Personnels + café

  • 14h30-15h30 Conférence 2  : « L'interculturalité entre omniprésence et banalisation : Opportunités et risques d'un concept à succès  », Michel Sauquet, écrivain et enseignant, auteur de nombreux ouvrages dont L'intelligence interculturelle. 15 thèmes à explorer pour travailler au contact d'autres cultures (Charles Léopold Mayer, 2014)  ; L'Intelligence de l'autre  : Prendre en compte les différences culturelles dans un monde à gérer en commun (Charles Léopold Mayer, 2007).

15h30-17h Deux ateliers en parallèle

Atelier 3  : Altérité, pluralité et diversité

(modératrice  : Isabel Strelow Antunes, salle 109)

L’interculturalité ne désigne pas seulement une disparité ou diversité entre pays ou nations, mais une réalité sociale plus ample  : il y a des cultures de métier, des milieux sociaux, des « sociétés ouvertes  »… Par quels mécanismes s’instaure l’opposition entre « nous  » et « les autres  »  ? Comment intégrer la réflexion de fond sur la fabrique de l’autre ou sur la diversité culturelle dans nos pratiques pédagogiques  ?

  • Anna Loehr, chargée de programmes à l’Institut Gaston Berger

En charge de l'ensemble des programmes d'incitation à la poursuite d'études supérieures de l'IGB (CAP'SCIENCES, CAP'INSA) et de l’organisation des actions de sensibilisation des étudiant·e·s de l'INSA sur la thématique du handicap, Anna Loehr viendra évoquer les modalités spécifiques de recrutement de l’INSA en association avec les dispositifs nationaux des Cordées de la Réussite et des Parcours d'excellence.

  • Aurélie Poumet, chargée d’accompagnement pour Forum Réfugiés

La question des migrants ne pouvait être laissée de côté. Aurélie Poumet, forte de son expérience dans l’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés (accès au logement, aux soins, à la scolarisation etc.) est un interlocuteur privilégié pour comprendre comment s’organise la prise en charge des nouveaux arrivants, ainsi que l’aide à la construction d’un projet de vie.

  • Louis Golaz, ex-étudiant insalien, aujourd’hui entrepreneur, “enfant (d’)expatrié”

Après avoir passé les quinze premières années de sa vie à l’étranger, sur plusieurs continents, Louis, qui se définit volontiers comme un caméléon culturel, a entamé une quête identitaire. Il viendra nous faire part de son expérience particulière de “Third Culture Kid”..

Atelier 4 : La formation en vue de la mobilité internationale

(modérateur E.Garay , salle 111)

Comment préparer nos étudiants à vivre à l’étranger, à travailler dans un milieu interculturel  ? Comment accueillir les étudiants étrangers  ? Comment tirer profit de la mosaïque culturelle que constituent nos campus  ?

  • Didier Vray  : professeur, fondateur de la Filière Asinsa  : ASINSA accueille une promotion d’environ 75 étudiants en 1ère année, composée environ pour moitié d'étudiants français et pour moitié d'étudiants asiatiques provenant de Chine, Vietnam, Malaisie, Inde, Singapour et Thaïlande. Créée en 1998, cette formation prépare les étudiants dès le début de leurs études supérieures à la dimension internationale du métier d’ingénieur.
  • Francis Buil  : responsable de Stages en Pays Hispanophones et Maître Assistant en Espagnol - ESTRI - UCLY - Lyon Catholic University.

Chargé de coaching professionnel auprès des étudiants partant en stage en entreprise en totale immersion socio-culturelle et entrepreneuriale. Chargé de cours en technique de gestion de la communication d'entreprise en espagnol à travers l'interculturalité France et pays hispanophones.

17h10-18h10 Spectacle théâtral autour de l’interculturalité : représentation par des étudiants de la filière Asinsa et de la section Théâtre-Etudes, dirigée par Davyd Chaumard, enseignant, metteur en scène et comédien.

18h15 Clôture de la journée et cocktail

Lieux

  • Centre des Humanités - 1, rue des Humanités
    Villeurbanne, France (69621)

Dates

  • jeudi 15 mars 2018

Mots-clés

  • interculturalité, culture, mobilité, altérité, diversité, compétence

Contacts

  • Norio Mihara
    courriel : norio [dot] mihara-teyssier [at] insa-lyon [dot] fr

Source de l'information

  • Norio Mihara
    courriel : norio [dot] mihara-teyssier [at] insa-lyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'interculturalité en question », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 20 février 2018, https://calenda.org/434227

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal