AccueilLangue et savoirs. Déclinaisons multidisciplinaires en français

Langue et savoirs. Déclinaisons multidisciplinaires en français

Language and knowledge. Multidisciplinary declensions in French

*  *  *

Publié le mardi 27 février 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Si le français ne saurait à plusieurs titres endosser le rôle et le statut de lingua franca, il n’en demeure pas moins un atout et un moteur, parfois surprenants, pour la pensée, la création, l’interprétation, la recherche d’actualité et l’approche de l’altérité. Comment alors « définir la contribution de l’école à une gestion profitable des formes scolaires de contacts avec l’altérité sociétale » ? (Beacco 2018). Quel statut et quelle fortune pour les sections européennes dans les écoles et l’enseignement de langues aux spécialistes d’autres disciplines (LANSAD) dans les formations d’enseignement supérieur ? S’agit-il de valoriser aujourd’hui, plus que jamais, ce potentiel pour la diffusion du français et de remplir ce « réservoir de francophonie et de francophilie » (Beacco 2016 : 43) ?

Annonce

Colloque international APEF

Université de l’Algarve, 27-28 septembre 2018 

Argumentaire

Il ne fait nul doute aujourd’hui que le déclin du français, souvent associé à celui des Humanités (Domenach 1995, Compagnon 2007, Todorov 2007, Citton 2010), peut apparaître ambivalent dans ses multiples défis disciplinaires, si l’on veut bien considérer le potentiel du français en domaine scientifique. S’il n’a jamais été, en effet, autant question « de croisement, de décloisonnement, d’interdisciplinarité » (Cabral 2017 : 13), force est d’envisager aussi le français dans ses croisements avec des domaines aussi imprévus que le droit, l’économie, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, la médecine, la biologie, la physique, les mathématiques, etc., où il s’avère d’un grand potentiel heuristique, en faveur de la diversité des langues et des cultures (Hagège 2006, Calvet 2002) et « contre la pensée unique » (Hagège 2012). S’il se trouve rattaché en pleine l’ère de la mondialisation au concept de « francophonie économique » (Pilhion, Politti 2017), force est de reconnaitre un changement de paradigme et un nouveau statut pour le français, langue de diffusion internationale.

Ces arguments qui renvoient à la notion de « communauté interprétative » de Stanley Fish (2007) en appelle également à une réflexion sur le français en soi, sa portée, ses reconfigurations au frottement et à l’épreuve des autres disciplines. Si le français ne saurait à plusieurs titres endosser le rôle et le statut de lingua franca, il n’en demeure pas moins un atout et un moteur, parfois surprenants, pour la pensée, la création, l’interprétation, la recherche d’actualité et l’approche de l’altérité. Comment alors « définir la contribution de l’école à une gestion profitable des formes scolaires de contacts avec l’altérité sociétale » ? (Beacco 2018). Quel statut et quelle fortune pour les Sections européennes dans les écoles et l’enseignement de LANgues aux Spécialistes d’Autres Disciplines (LANSAD) dans les formations d’enseignement supérieur ? S’agit-il de valoriser aujourd’hui, plus que jamais, ce potentiel pour la diffusion du français et de remplir ce « réservoir de francophonie et de francophilie » (Beacco 2016 : 43) ?

Aussi le propos de ce colloque - que nous voulons expressément pluridisciplinaire – vise-t-il prospecter, caractériser, voire interroger, l’état, les contours, les déclinaisons et les enjeux pluriels de la langue française et de la culture en français comme logiciels de transfert et de divulgation des connaissances et des savoirs en contexte global dans tous les domaines disciplinaires, des Humanités aux sciences dites « dures ».

Nous proposons aux chercheurs et enseignants qui s’intéressent à ces questions de nous envoyer leur proposition de collaboration sur un des axes suivants :

1)      Perspective scientifique et pédagogique

  • Langue, transdisciplinarité et transfert des savoirs
  • Français, langue de divulgation scientifique
  • Apports du numérique aux transferts des savoirs en français

2)     Perspective critique et socioculturelle

  • Citoyenneté et militance linguistique dans les médias et les réseaux sociaux
  • Renouveau des Humanités en français : apports théoriques et critiques
  • Nouveaux supports numériques pour l’écriture littéraire en français

3)     Perspective politique et linguistique

  • Politiques françaises et francophones de réseautage des communautés et recherches scientifique en français
  • Pensée globale et de la globalisation en français
  • Instances de légitimation et de diffusion de la culture en français

Modalités de participation

Langue du colloque : Français

Calendrier

  • 15 juin 2018 : délai pour l’envoi des propositions de communication

  • 30 juin 2018 : délai pour la réponse du comité scientifique
  • 15 juillet 2018 : délai pour la diffusion du programme définitif

Soumission

Toutes les propositions de communication seront soumises à l’évaluation du comité scientifique. Prière d’indiquer l’axe de travail retenu. Les communications admises ne dépasseront pas les 20 minutes. Afin de soumettre votre proposition de communication, sous forme d’un résumé (350 mots maximum) accompagné d’une courte notice biobibliographique, nous vous prions de nous joindre à l’adresse électronique suivante : apefualg2018@gmail.com

Les articles issus des interventions feront l’objet d’une publication sur avis d’un comité de lecture et sous engagement de leur remise en bonne et due forme graphique jusqu’au 31 décembre 2018.

Inscription

Frais : 80,00€ ; Membres de l’APEF : 50,00€

Modlaités de paiement : Virement bancaire

IBAN : PT50 0010 0000 3413 8130 0014 4 BIC : BBPIPTPL (photocopie du virement ATM envoyée en version numérisée au courriel apefualg2018@gmail.com faisant foi).

Lien : www.apef.org.pt

Comité d'organisation

  • Ana Clara Santos (Un. Algarve/APEF),
  • Ana Alexandra Carvalho (Un. Algarve/APEF),
  • Catherine Simonot (Un. Algarve/APEF),
  • João da Costa Domingues (Un. Coimbra/APEF),
  • Joaquim Guerra (Un. Algarve/APEF),
  • José Domingues de Almeida (Un. Porto/APEF),
  • Lígia Cipriano (Un. Algarve/APEF),
  • Maria de Jesus Cabral (Un. Lisboa/APEF).

Comité scientifique

  • José Domingues de ALMEIDA (Un. Porto),
  • Ana Maria ALVES (I. P. Bragança),
  • Ana Isabel ANDRADE (Un. Aveiro),
  • Helena ARAÚJO E SÁ (Un. Aveiro),
  • Jean-Claude BEACCO (Un. Sorbonne Nouvelle Paris 3),
  • Serge BORG (Un. Franche-Comté),
  • Manuel BRUÑA (Un. Séville),
  • Maria de Jesus CABRAL (Un. Lisbonne),
  • Carlos CARRETO (Un. Aberta),
  • Manuel Célio CONCEIÇÃO (Un. Algarve),
  • Cristina Robalo CORDEIRO (Un. Coimbra),
  • Carmen GUILLÉN DÍAZ (Un. de Valladolid),
  • João da Costa DOMINGUES (Un. Coimbra),
  • Dominique FARIA (Un. Açores),
  • Fernando GOMES (Un. Évora),
  • Luís Carlos Pimenta GONÇALVES (Un. Aberta),
  • Maria Hermínia Amado LAUREL (Un. Aveiro),
  • Maria Eduarda KEATING (Un. Minho),
  • Maria de Fátima MARINHO (Un. Porto),
  • Ana Paula Coutinho MENDES (Un. Porto),
  • Ana Isabel MONIZ (Un. Madère),
  • Ana Clara SANTOS (Un. Algarve),
  • Clara Ferrão TAVARES (I. P. Santarém),
  • Maria Teresa ZANOLA (Un. Catholique de Milan).

Références bibliographiques

Beacco, Jean-Claude. 2018. L’Altérité en classe de langue. Pour une méthodologie éducative. Paris : Didier.

Beacco, Jean-Claude. 2016. « L’enseignement du français aux étudiants universitaires spécialistes d’autres disciplines (que le français/les langues) », in Beacco, (coord.). Guide de l’expertise des formations de français. Paris : Éditions des archives contemporaines, 41-52.

Cabral, Maria de Jesus. 2017. « Le littéraire au confluent des disciplines. L’exemple des rapports avec la médicine », Cadernos de Literatura Comparada, n.º 37, 11-35. http://ilc-cadernos.com/index.php/cadernos

Calvet, Louis-Jean. 2002. Le marché aux langues. Les effets linguistiques de la mondialisation. Paris : Editions Plon.

Citton, Yves .2010. L’Avenir des Humanités. Économies de la connaissance ou cultures de l’interprétation. Paris : Éditions de la Découverte.

Compagnon, Antoine. 2007.La Littérature, pour quoi faire ? Paris : Fayard.

Domenach, Jean-Marie. 1995. Le crépuscule de la langue française. Paris : Plon.

Fish, Stanley. 2007. Quand lire, c’est faire : l’autorité des communautés interprétatives. Paris : Éditions des Prairies ordinaires.

Géoéconomie, 2010/4, nº 55, La francophonie face à la mondialisationhttps://www.cairn.info/revue-geoeconomie-2010-4.htm

Hagège, Claude. 2012. Contre la pensée unique. Paris : Odile Jacob.

Hagège, Claude. 2006. Combat pour le français. Au nom de la diversité des langues et des cultures. Paris : Odile Jacob.

Pilhion, Roger, Poletti, Marie-Laure. 2017. … Et le monde parlera français. Paris : Iggybook.

Todorov, Tzvetan. 2007. La littérature en péril. Paris : Flammarion.

Lieux

  • Université d'Algarve, Faculté de Sciences Humaines et Sociales - Campus de Gambelas
    Faro, Portugal (8005-139)

Dates

  • vendredi 15 juin 2018

Mots-clés

  • français, langue, savoir, pensée, culture, éducation, transdisciplinarité, interdisciplinarité, numérique, transfert, globalisation, légitimation, science, enseignement

Contacts

  • Ana Clara Santos
    courriel : anaclaravsantos [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana Clara Santos
    courriel : anaclaravsantos [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Langue et savoirs. Déclinaisons multidisciplinaires en français », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 février 2018, https://calenda.org/434718

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal