AccueilQuel État de droit dans une Europe en crise ?

Quel État de droit dans une Europe en crise ?

What State of law in Europe in crisis?

*  *  *

Publié le jeudi 08 mars 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Dans toutes les démocraties européennes, on assiste à une remise en cause d’une certaine conception de l’État de droit où les lois sécuritaires multiplient les régimes de dérogation et d’exception au nom de la lutte contre le terrorisme ou contre l’immigration clandestine. Les structures de l’État de droit sont également affectées par un processus plus profond résultant de la globalisation et de la digitalisation. L’Union européenne, garante des valeurs qui fondent le pacte européen, a eu une réaction tardive, ambivalente et insuffisante. L’objet de ce colloque est de prendre la mesure de cette crise européenne et globale de l’État de droit.

Annonce

Argumentaire

L’Europe est en crise et emporte avec elle l’un des modèles fondateurs de son identité : l’État de droit. Construite dans un dessein de paix, l’Union européenne est exposée à un risque sans précédent de désintégration à la faveur de la multiplicité des crises qui l’affectent (crise identitaire, crise financière, crise des réfugiés, crise sécuritaire) dont l’érosion de l’État de droit constitue une manifestation paradoxale. Les réflexes populistes et nationalistes que ces crises suscitent génèrent des politiques sécuritaires et autoritaires qui viennent saper, dans les jeunes comme dans les veilles démocraties européennes, certaines structures fondamentales de l’État de droit. La Hongrie, la Pologne et, dans une moindre mesure pour l’instant, la Roumanie se sont engagées, dans un processus de démantèlement de l’État de droit en s’en prenant à la justice constitutionnelle, à l’indépendance de la justice, à la liberté de la presse, aux réfugiés, aux minorités, etc. En Autriche, l’extrême droite participe à une coalition gouvernementale en occupant des postes clés dans l’indifférence de l’UE rassurée par sa profession foi européenne. Plus généralement, dans toutes les démocraties européennes, on assiste à une remise en cause d’une certaine conception de l’État de droit où les lois sécuritaires multiplient les régimes de dérogation et d’exception au nom de la lutte contre le terrorisme ou contre l’immigration clandestine. Les structures de l’État de droit sont également affectées par un processus plus profond résultant de la globalisation et de la digitalisation.

L’Union européenne, garante des valeurs qui fondent le pacte européen, a eu une réaction tardive, ambivalente et insuffisante. L’objet de ce colloque est de prendre la mesure de cette crise européenne et globale de l’État de droit.

Le colloque sera organisé autour de différents axes qui seront déclinés sous la forme de tables rondes dont l’objectif sera de confronter les points de vue et d’ouvrir des nouvelles pistes de réflexion pour évaluer, à partir de la situation européenne, la nature et l’étendue de la transformation de l’Etat de droit dans le monde contemporain.

Axe 1 : Existe-t-il un modèle européen de l’État de droit ?

Axe 2 : État de droit et enjeux numériques dans l’espace global

Axe 3 : État de droit et terrorisme

Axe 4 : État de droit et migrations

Axe 5 : État de droit, justice et fait religieux

Axe 6 : État de droit et européanisation/globalisation

Colloque : Quel Etat de droit dans une Europe en crise?

Lyon, 11 et 12 octobre 2018

Modalités de soumission

Les propositions de contribution de 500 mots maximum sont à adresser au plus tard

le 1er avril 2018

par voie électronique à l’adresse suivante : cee@univ-lyon3.fr.

  • Les jeunes chercheurs sont encouragés à présenter des propositions de communication. Une large place leur sera réservée.
  • Les auteurs seront informés le 15 avril 2018 au plus tard de la suite donnée à leur proposition de communication après examen par le Comité scientifique.
  • Les communications sélectionnées feront l’objet d’une publication en 2019.
  • Les contributions de 8 000 à 12 000 mots devront parvenir au comité scientifique au plus tard le 1er octobre 2018 en vue de servir de support à la discussion.
  • Les interventions orales devront être brèves (15 minutes) en vue de faciliter la discussion critique et la confrontation des points de vue.

Direction scientifique

Éric Carpano, Directeur du Centre d’études européennes, Chaire Jean Monnet, Université Lyon 3

Comité d’organisation

  • Éric Carpano, Professeur à l’Université Lyon 3
  • Marie-Laure Basilien-Gainche, Professeure à l’Université Lyon 3, Membre honoraire de l’Institut universitaire de France

Comité scientifique

  • Marie-Laure Basilien Gainche, Professeure à l’Université Lyon 3
  • Éric Carpano, Professeur à l’Université Lyon 3
  • Hugues Dumont, Professeur à l’Université Saint-Louis de Bruxelles
  • Xavier Magnon, Professeur à l’Université Aix-Marseille
  • Gaëlle Marti, Professeure à l’Université Lyon 3
  • Valérie Michel, Professeure à l’Université Aix-Marseille
  • Mathilde Philip-Gay, Maître de conférences HDR à l’Université Lyon 3
  • Romain Tinière, Professeur à l’Université de Grenoble

Catégories

Lieux

  • 15 quai Claude Bernard, 69007 Lyon
    Lyon, France (69)

Dates

  • dimanche 01 avril 2018

Mots-clés

  • Etat de droit, démocratie, intégration, Union européenne, crise

Contacts

  • Eric Carpano
    courriel : cee [at] univ-lyon3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Eric Carpano
    courriel : cee [at] univ-lyon3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quel État de droit dans une Europe en crise ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 08 mars 2018, https://calenda.org/435807

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal