HomeWork and women that work at sea

Work and women that work at sea

Travail et travailleurs de la mer

Summer school of the Italian Society of the History of Work

École d’été de la société italienne d’histoire du travail

*  *  *

Published on Friday, March 09, 2018 by Céline Guilleux

Summary

La première école d’été de la Société italienne de l’histoire du travail (SISLav) en collaboration avec l'Istitut d'études sur les sociétés de la Mediterranée (CNR), se propose d’étudier une série de questionnements fondamentaux, mais n’ayant fait l’objet que de très peu d’études, dans le champ de l’histoire du travail, à travers l’exemple d’un groupe spécifique et bien identifié, celui des travailleurs de la mer. Cette thématique nouvelle permettra de tester de nouvelles approches méthodologiques et des problématiques de recherche telles que les questions de la production et du commerce, du recrutement et de la mobilité, de la transmission du savoir et de la formation, de l’organisation et des conflits.

Announcement

Ecole d’été de la Société italienne d’histoire du travail (SISLav)

En collaboration avec L’Institut d’études sur les Sociétés de la Méditerranée (ISSM-CNR)

Naples, 18-22 juin 2018

Argumentaire

La première Ecole d’été de la Société italienne de l’Histoire du Travail (SISLav) en collaboration avec l'Istitut d'études sur les Sociétés de la Mediterranée (CNR) se propose d’étudier une série de questionnements fondamentaux, mais n’ayant fait l’objet que de très peu d’études, dans le champ de l’histoire du travail, à travers l’exemple d’un groupe spécifique et bien identifié, celui des travailleurs de la mer. Cette thématique nouvelle permettra de tester de nouvelles approches méthodologiques et des problématiques de recherche telles que les questions de la production et du commerce, du recrutement et de la mobilité, de la transmission du savoir et de la formation, de l’organisation et des conflits. Ces thèmes seront au cœur des discussions et ce dans une perspective de longue durée, à travers un large spectre d’acteurs et d’objets (dockers, marins, pêcheurs, chantiers navals, commerce, marché du poisson etc.).

L’Ecole d’été permettra aux jeunes chercheurs de rencontrer et de discuter avec des chercheurs déjà confirmés dans le domaine de l’histoire du travail. Dans une perspective de partage et de transmission des savoirs, les échanges seront facilités par l’alternance de séances de travail et de moments plus informels.

Pendant ces quelques jours, les matinées seront consacrées aux enseignements et aux discussions générales tandis que les après-midis à la présentation des projets de recherches des jeunes chercheurs. Afin d’approfondir ces réflexions, sont prévues quelques excursions sur le terrain et une table ronde nous permettra de faire le point sur l’ensemble de nos échanges.

Les projets de recherche présentés par les participants devront porter sur l’histoire du travail sans être pour autant limité nécessairement aux thématiques maritimes. Les projets seront discutés publiquement par les chercheurs et les autres jeunes chercheurs dans le but d’être approfondis et enrichis. Le calendrier définitif sera publié après le choix des participants dans le but d’articuler au mieux les spécificités méthodologiques, les problématiques et les choix chronologiques des chercheurs et des participants pour une participation active et approfondir nos discussions.

La langue de travail sera l’italien, toutefois les projets pourront être présentés en français, en espagnol ou en anglais. Pour favoriser la compréhension, chaque présentation devra être accompagnée d’une présentation dans une autre de ces langues.

L’organisation prendra en charge le logement pour 15 participants (ne résidant pas à Naples) ainsi qu’une somme de 50 euros. Les participants seront sélectionnés par un comité scientifique sur la base de leur projet de recherche et de leur profil scientifique. Peuvent présenter leur candidature les jeunes chercheurs (étudiants en master, doctorants ou docteurs) travaillant sur l’histoire du travail.

Modalités de soumission

La candidature est à envoyer avant le 31 mars 2018

par mail à storialavoro@gmail.com. Le dossier devra comprendre un résumé du projet de recherche ainsi qu’un court curriculum (maximum 10 000 caractères). Tous recevront une réponse avant le 15 mai 2018. En cas de désistement, le participant devra informer le plus tôt possible le Comité d’organisation.

Comité scientifique

  • Paolo Cammarosano (Univ. Trieste),
  • Salvatore Capasso (ISSM-CNR),
  • Andrea Caracausi (Univ. Padova – SISLav),
  • Marco Doria (Univ. Genova),
  • Giuseppe Marcocci (Univ. Oxford),
  • Paolo Raspadori (Università di Perugia),
  • Cristina Vano (Univ. Napoli “Federico II”),

Comitaté organisateur

  • Virginia Amorosi (Università di Napoli “Federico II”),
  • Michele Colucci (ISSM-CNR),
  • Stefano Gallo (ISSM-CNR),
  • Michele Nani (ISSM-CNR),
  • Roberto Rossi (Università di Salerno)

Subjects

Places

  • ISSM-CNR - via G. Sanfelice, 8
    Naples, Italian Republic

Date(s)

  • Saturday, March 31, 2018

Attached files

Keywords

  • travail, travailleur, mer

Contact(s)

  • Société italienne d’histoire du travail
    courriel : storialavoro [at] gmail [dot] com

Information source

  • Société italienne d’histoire du travail (SISLav)
    courriel : storialavoro [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Work and women that work at sea », Summer School, Calenda, Published on Friday, March 09, 2018, https://calenda.org/435919

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal