AccueilSavoirs depuis la précarité et la mobilité

Savoirs depuis la précarité et la mobilité

Knowledge, job insecurity and mobility

*  *  *

Publié le lundi 12 mars 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Ce séminaire fait suite à des ateliers et des enquêtes menées par des collègues internationaux pour tenter de problématiser le lien entre conditions de précarité (sociale, politique...), pratiques de production des savoirs, nature des savoirs sur la société et modes d'expression et de partage de ceux-ci. Ensemble, nous tentons de développer une réflexion qui permette de situer le travail académique dans un ensemble de rapports aux savoirs marqués par des conditions d'empêchement ou de vulnérabilité. Nous nous relions, notamment, aux travaux sur les subalternités, et à une préoccupation à la fois épistémologique et politique sur les alliances entre sciencessociales, savoirs de proximité, et imaginaires d'un monde habitable.

Annonce

Présentation

Les 14, 15 et 16 mars prochains, Joëlle Le Marec et Valérie Jeanne-Perrier (GRIPIC, CELSA Sorbonne Université) organisent un séminaire sur les liens entre précarité et production  des savoirs.

Ce séminaire fait suite à des ateliers et des enquêtes menées par des collègues internationaux pour tenter de problématiser le lien entre conditions de précarité (sociale, politique...), pratiques de production  des savoirs, nature des savoirs sur la société et modes d'expression etde partage de ceux-ci.

Le séminaire est financé avec l'aide du programme «Séminaires internationaux Sorbonne Universités».

Ensemble, nous tentons de développer une réflexion qui permette de situer le  travail académique dans un ensemble de rapports aux savoirs marqués pardes conditions d'empêchement ou de vulnérabilité. Nous nous relions,notamment, aux travaux sur les subalternités, et à une préoccupation à  la fois épistémologique et politique sur les alliances entre sciencessociales, savoirs de proximité, et imaginaires d'un monde habitable.

Le séminaire est organisé pour permettre le développement d’une élaboration collective à partir de points de vue résolument multiples. 

Programme

Mercredi 14 mars

CELSA (77 rue de Villiers 92200 Neuilly)

  • 8h30 - 9h00 : accueil café
  • 9h00 – 9h30 : Adeline Wrona, directrice du GRIPIC, Paris Sorbonne
  • 9h30 - 10h15 : Joëlle Le Marec, CELSA Paris Sorbonne, GRIPIC : Introduction, knowledge from precarity and mobility
  • 10h15 - 11h00 : Hester Duplessis, Chief Research Specialist and Head: Science Engagement and Gender, Human Sciences Research Council (HSRC), South Africa, Epistemology and the growth of knowledge: a move towards a Mode 3 of knowledge production?
  • 11h - 11h45 : Eylem Camuroglu, Bayreuth University, Producing knowledge in precarious times
  • 11h45 - 12h30 : Sandra Laugier, Professeur de philosophie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Ethique du care et vulnérabilité
  • 14h - 14h45 : Cégolène Frisque, Université de Rennes, Freelance/Non permanent Journalists : Precariousness Perception and News Production Conditions
  • 14h45 - 15h30 : Emilie Dalage, MCF, Université de Lille 3, Field work with eyes shut in Grande-Synthe
  • 15h30 - 16h15 : Bermal Ayden (visio conference), Visiting Fellow at London School of Economics, The relationship between repressive regims and precarization pf academia, and thinking of news ways of intellectual production : a discussion of the case Turkey
  • 16h15 - 17h00 : Claudio Broitman, Universidad de Santiago, Chile, The production of knowledge in Chile: an emerging debate
  • 17h00 - 17h45 : Ünsal Çığ, Precarity, and political model

Jeudi 15 mars

Maison de la Recherche Paris Sorbonne (28 rue Serpente 75005 Paris) : Enquêtes et modes d’expression

  • 9h30 - 10h15 : Valérie Jeanne-Perrier, Professeure, GRIPICCELSA Paris Sorbonne, Agiles, fragiles - journalismes, écriture et production des savoirs en situation de précarité
  • 10h15 - 11h00 : Gauhar Raza, Former Chief Scientist, CSIR, India, Precariat: Narrow Definition, Discourse and Reality
  • 11h00 – 11h45 : Marie Doezema, journaliste, département des langues CELSA Paris Sorbonne
  • 13h45 – 14h15 : Juliette Charbonneaux, MCFGRIPICCELSA Paris Sorbonne, Enquêter dans les textes de presse
  • 14h15 - 16h00 : table ronde animée par Valérie Jeanne-Perrier avec Karine Tuil, écrivain : lecture d’extraits de L’Insouciance, éditions Gallimard, 2016 suivie d’un échange à propos de la fiction et de la connaissance ; Samuel Forey, journaliste Grand Reporter, Ecrire en situation précaire

Vendredi 16 mars

CELSA (77 rue de Villiers 92200 Neuilly) : Voir et savoir depuis la précarité

9h30 - 10h15 : Jean-Yves Potel, Historien, Savoirs malgré tout : enquêter dans le ghetto de Varsovie
10h15 - 11h00 : Marie Caroline Saglio- Yatzmirsky, Professeure en anthropologie à l’INALCO, psychologue clinicienne à l’Hôpital Avicenne, et Alexandra Galytsine, anthropologue, CESSMA, Université Paris Diderot, Strategies and language games: study of interactions and mediations among asylum seekers in a reception centrer
11h00 - 11h45 : André Rebelo, Co-fondateur de l’association inFLEchir et membre du collectif Resome, Ils ferment les frontières, ouvrons nos écoles
11h45 - 12h30 : Aya Also et Moumin Omer, étudiants exilés

Retrouver le programme sur gripic.fr.

Lieux

  • Neuilly-sur-Seine, France (92)

Dates

  • mercredi 14 mars 2018
  • jeudi 15 mars 2018
  • vendredi 16 mars 2018

Mots-clés

  • savoir, précarité, mobilité

Contacts

  • Odile Cortinovis
    courriel : odile [dot] cortinovis [at] sorbonne-universite [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Odile Cortinovis
    courriel : odile [dot] cortinovis [at] sorbonne-universite [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Savoirs depuis la précarité et la mobilité », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 mars 2018, https://calenda.org/436496

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal