Accueil(Re)découvertes des sites archéologiques en France et à l'étranger

(Re)découvertes des sites archéologiques en France et à l'étranger

The (re)discovery of archaeological sites in France and abroad

Évolution des méthodes et techniques

The evolution of methods and techniques

*  *  *

Publié le mardi 20 mars 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Les réflexions sur la méthodologie et l’amélioration des techniques de fouille sont au cœur des préoccupations des archéologues et chercheurs, dans l’objectif d’acquérir le plus grand nombre de données possible sur les vestiges matériels et les documents exhumés. Depuis le début des années 2000, des techniques non-invasives sont développées dans ce sens afin d’analyser, interpréter et visualiser, sans dommage, les vestiges archéologiques. Ce séminaire doctoral a pour objectif d’engager une réflexion sur l'évolution des techniques de fouilles et la protection du patrimoine, en France et à l'étranger.

Annonce

Présentation

Les réflexions sur la méthodologie et l’amélioration des techniques de fouille sont au cœur des préoccupations des archéologues et chercheurs, dans l’objectif d’acquérir le plus grand nombre de données possible sur les vestiges matériels et les documents exhumés. Depuis le XVIIe siècle, les méthodes et techniques de fouille n’ont cessé d’évoluer et d’être adaptées en fonction des spécificités des sites archéologiques : type de vestige, ère chronologique, contexte géographique.

Fouiller un site archéologique, c’est le détruire. Cette destruction se doit d’être intelligente et méthodique, et ce, en prenant en compte plusieurs facteurs : les moyens financiers, le contexte géopolitique, la datation du site archéologique et le statut de la fouille. Depuis le début des années 2000, des techniques non-invasives sont développées dans ce sens afin d’analyser, interpréter et visualiser, sans dommage, les vestiges archéologiques.

Programme

26 mars : Séance Introductive

  • La protection des vestiges archéologiques du monde antique aux Lumières 
    Alain Schnapp (Paris 1 - Panthéon-Sorbonne)
  • Fouille archéologique dans le Sahara du Niger, sire de Gobero
    Mohamed Alhassane  (Paris 1 - Panthéon-Sorbonne)

9 avril : L’archéologie en temps de guerre 

  • Préserver la mémoire du patrimoine menacé grâce aux dernières  innovations technologiques 
    Jonathan Chemla (Iconem)
  • Protection et restauration du patrimoine en temps de guerre
    Pascal Brocard  (Renovatio Institute)

14 mai : Apports et limites des nouvelles technologies appliquées à l’archéologie (1/2) 

  • L’apport des nouvelles technologies pour l’histoire de l’art, l’archéologie et le patrimoine : la plateforme PLEMO 3D
    Grégory Chaumet (Sorbonne Université / Plémo 3D)
  • Apports et limites des nouvelles technologies appliquées à l’archéologie du bâti et à l’enregistrement des données de fouilles
    Camilla Cannoni (Sorbonne Université)
  • L’art rupestre d’Ile de France, un patrimoine caché
    Emilie Lesvignes (Photographe)

28 mai : L’archéologie au Maghreb durant la période coloniale

  • L’archéologie coloniale au Maroc : Le cas de Volubilis.
    Wassal Boutenbat (Sorbonne Université)
  • Fouiller à Carthage au XIXe siècle : l’apport des Pères Blancs
    Hélène Labit (Sorbonne Université)

4 juin : L’archéologie du bâti médiéval 

  • L’apport de l’archéologie dans la compréhension de corpus d’églises paroissiales (XIe- XIIIe siècle)
    Anna Jeannel et Anastasiya Chevalier (Shmauhenets - 
    Paris X – Nanterre)

11 juin : Apports et limites des nouvelles technologies appliquées à l’archéologie (2/2) 

  • Anatomie des chefs d’œuvre
    Christophe Moulherat (Musée du Quai Branly)
  • Base de données, tablette et SIG : l’enregistrement et le traitement des données durant les campagnes 2015 et 2016 de la fouille programmée d’Argentomagus
    Marion Dessaint (Paris 1 – Panthéon-Sorbonne)

25 juin : L’archéologie au Maghreb : actualité de la recherche

  • Plan de protection et de mise en valeur des sites archéologiques 
    en Algérie. Le cas de Bethioua (Portus Magnus)
    Amel Betouche (Sorbonne Université)
  • L’archéologie tunisienne depuis 1956 : une discipline en constante  évolution
    Hélène Labit (Sorbonne Université)
  • Les réserves archéologiques en Tunisie : conservation et traitement des collections
    Mariem Ben Fradj (Université de Tunis)

Lieux

  • Salle Demargne - Galerie Colbert- INHA 2 rue Vivienne
    Paris, France (75)

Dates

  • lundi 26 mars 2018
  • lundi 09 avril 2018
  • lundi 14 mai 2018
  • lundi 28 mai 2018
  • lundi 04 juin 2018
  • lundi 11 juin 2018
  • lundi 25 juin 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • archéologie, patrimoine, méthodes de fouilles, nouvelles technologies

Contacts

  • Sylvie Griot
    courriel : seminaire [dot] commun [dot] archeologie [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sylvie Griot
    courriel : seminaire [dot] commun [dot] archeologie [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« (Re)découvertes des sites archéologiques en France et à l'étranger », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 20 mars 2018, https://calenda.org/437679

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal