AccueilPassages, transferts, trajectoires en éducation

Passages, transferts, trajectoires en éducation

Passages, transfers and trajectories in education

*  *  *

Publié le lundi 09 avril 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Le but de ce colloque est d’étudier sous un angle historique la façon dont les idées, les connaissances et les pratiques en éducation sont élaborées et transformées à travers des processus d’échanges et de circulation multiformes, à des échelles temporelles et géographiques variées, du local au transnational, et dans des contextes politiques également variés. Il invite à analyser la façon dont des conceptions éducatives, sous forme de savoirs et de pratiques, ont été diffusées, discutées, interprétées. Une attention particulière sera portée à ce qui circule comme à ceux qui circulent : les savoirs, discours et formes argumentaires mobilisés à l’appui des conceptions et des pratiques, mais aussi les acteurs qui portent, transmettent, diffusent ces conceptions, ces savoirs, ces discours.

Annonce

Le colloque international "Passages, transferts, trajectoires en éducation" est le colloque 2019 de l’Association transdisciplinaire pour les recherches historiques sur l’éducation (ATRHE). Il est organisé par l’Équipe de recherche en histoire sociale de l’éducation (ERHISE) de l'Université de Genève et par l'ATRHE.24-25 juin 2019

Argumentaire

Le but de ce colloque est d’étudier sous un angle historique la façon dont les idées, les connaissances et les pratiques en éducation sont élaborées et transformées à travers des processus d’échanges et de circulation multiformes, à des échelles temporelles et géographiques variées, du local au transnational, et dans des contextes politiques également variés (nationaux, coloniaux, impériaux).

Il invite à analyser la façon dont des conceptions éducatives, sous forme de savoirs et de pratiques, ont été diffusées, discutées, interprétées, et parfois retraduites, mésinterprétées ou détournées. Sans négliger les investigations relatives aux institutions et figures majeures, aux œuvres et doctrines remarquables, il s’agira aussi d’être attentif à la façon dont les conceptions éducatives sont prises dans des maillages d’échanges, dans des phénomènes de circulation, de réinvention ou de traduction complexes qui impliquent des acteurs parfois trop vite jugés mineurs. On s’intéressera ainsi à la façon dont des doctrines de grande proximité ont pu conduire à des engagements différents ou à des pratiques divergentes. Les questions éducatives concernées peuvent être scolaires ou non scolaires. Les méthodologies de recherche permettant une observation systématique des réseaux, notamment les cartographies, pourront constituer des ressources contribuant à élucider les itinéraires et stratégies des acteurs. À partir – et au-delà – des formes et des modalités de circulation, une attention particulière sera portée à ce qui circule comme à ceux qui circulent : les conceptions éducatives ainsi que les savoirs, discours et formes argumentaires mobilisés à l’appui des conceptions et des pratiques, mais aussi les acteurs qui portent, transmettent, diffusent ces conceptions, ces savoirs, ces discours.

Entrées possibles

1. Formation : rencontres, échanges, voyages

Expériences et cheminements. Élaboration et diffusion des œuvres pédagogiques. Modalités de réception des figures de référence. Voyages, trajectoires de formation professionnelle des acteurs. Rôle des « passeurs » (médiateurs-trices et intermédiaires). Migration, immigration, exil de pédagogues. Appropriation et réinterprétation dans des contextes intellectuels, culturels, sociaux et politiques variés.

2. Institutions : laboratoires de nouvelles « causes » dans des espaces en mutation

Processus d’élaboration de nouvelles visées et œuvres pédagogiques. Institutions, structures éducatives ou modèles pédagogiques dans leurs phases de construction. Processus de transitions entre des types institutionnels dans des phases de transformations politiques ou dans des périodes de réforme. Modèles exportés, importés, transplantés. Monographies d’institutions en période d’expérimentation, de crise, de déclin. Historicisation des institutions internationales et modes d’internationalisation dans le champ éducatif.

3. Réseaux en mouvements : débats, désaccords, dissidences

Parcours et itinéraires intellectuels de militants. Construction d’engagements (sociaux, politiques, humanistes, pacifistes, internationalistes). Controverses pédagogiques. Désaccords et scissions au sein de mouvements ou de courants à propos des modèles, des cadres théoriques, des visées politiques, des choix pratiques. Emprunts, détournements ou recyclages idéologiques. Revendications de paternité, accusations de dévoiement, stratégies d’alliance ou d’exclusion.

Consignes aux auteur·e·s de propositions

Toute personne intéressée à présenter une communication est invitée à nous adresser un titre et un bref résumé de sa contribution (300 mots) en français ou en anglais.Ce résumé présente la problématique, indique la périodisation et comporte une description du corpus traité.Il inclut une bibliographie de 5 titres et propose 4-5 mots-clés.

Plusieurs personnes peuvent soumettre un panel réunissant leurs propositions de communications autour d’une question commune. Elles indiquent le titre du panel et fournissent un résumé précisant la question.Chaque proposition de communication figurant dans ce panel est également adressée avec titre et résumé.Un panel peut comporter de 3 à 6 communications. Les personnes réunies dans un panel doivent représenter au moins deux laboratoires de recherche différents.

Dans tous les cas, les auteur·e·s précisent leur fonction ainsi que leur affiliation institutionnelle.

Les propositions de communications et de panels seront soumises à expertise.

Toutes les propositions doivent être envoyées à l’adresse : getrajectoires2019@unige.ch

Calendrier

  • Date limite pour l’envoi des propositions : 30 septembre 2018.

  • Expertises et réponses aux auteur·e·s de propositions avant la fin de l’année 2018.

Frais d’inscription

Ce tarif comprend une restauration à midi.Un repas sera offert le lundi 24 juin dans la soirée.Non adhérents ATRHE :                   90 eurosAdhérents ATRHE :                         40 eurosÉtudiants non adhérents ATRHE :     50 eurosÉtudiants adhérents ATRHE :           25 euros

Adhésion à l’ATRHEMembre actif :                                30 euros    Membre actif étudiant :                   15 euros Membre bienfaiteur :                     100 euros

Les étudiants fourniront une photocopie de leur carte d’étudiant.Les modalités de paiement seront précisées en décembre 2018.

Comité scientifique

(les membres du comité d’organisation sont également membres du comité scientifique)

  • Barthélémy Pascale (ENS de Lyon, France)
  • Caruso Marcelo (Université Humboldt de Berlin, Allemagne)
  • Caspard Pierre (Service d’histoire de l’éducation, France)
  • Condette Jean-François (COMUE-Lille-Nord-de-France)
  • Dallabrida Norberto (Université de l’État de Santa Catarina, Brésil)
  • Depaepe Marc (Katholieke universiteit Leuven, Belgique)
  • Dugonjic-Rodwin Leonora (université Humboldt de Berlin, Allemagne)
  • Fontaine Alexandre (Université de Lausanne, Suisse)
  • Frijhoff Willem (Université Érasme de Rotterdam, Pays-Bas)
  • Goodman Joyce (Université de Winchester, Grande-Bretagne)
  • Grunder Hans-Ulrich (Université de Bâle, Suisse)
  • Hamel Thérèse (Université de Québec, Canada)
  • Heimberg Charles (Université de Genève, Suisse)
  • Laqua Daniel (Université de Northumbria, Newcastle, Grande-Bretagne)
  • Matasci Damiano (Université de Lausanne, Suisse)
  • Nóvoa António (Université de Lisbonne, Portugal)
  • Picard Emmanuelle (ENS de Lyon, France)
  • Pintassilgo Joaquim (Université de Lisbonne, Portugal)
  • Ratcliff Marc (Université de Genève, Suisse)
  • Riondet Xavier (Université de Lorraine, France)
  • Robert André (Université Lyon2, France)
  • Rogers Rebecca (Université Paris Descartes, France)
  • Savoye Antoine (Université Paris 8, France)
  • Schneuwly Bernard (Université de Genève, Suisse)
  • Seguy Jean-Yves (Université de Saint-Étienne, France)
  • Soler Mata Joan (Université de Vic-UCC, Espagne)
  • Todaro Letterio (Université de Catane, Italie)
  • Vinao Antonio (Université de Murcia, Espagne)
  • Wagnon Sylvain (Université de Montpellier-2, France)

Comité d’organisation

(les membres du comité d’organisation sont également membres du comité scientifique)

  • d’Enfert Renaud  (Université de Picardie Jules Verne, France)
  • Dorison Catherine (Université de Cergy-Pontoise, France)
  • Droux Joëlle (Université de Genève, Suisse)
  • Gutierrez Laurent (Université de Paris-Nanterre, France)
  • Hofstetter Rita (Université de Genève, Suisse)
  • Kahn Pierre (Université de Caen, France)
  • Mole Frédéric (Université de Genève, Suisse)
  • Vergnon Marie (Université de Caen Normandie, France)

Lieux

  • Université de Genève - Uni Mail - Boulevard du Pont-d'Arve 42
    Genève, Confédération Suisse (1205)

Dates

  • dimanche 30 septembre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • éducation, enfance, enseignement, pédagogie, sciences de l'éducation

Contacts

  • Frédéric Mole
    courriel : getrajectoires2019 [at] unige [dot] ch

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédéric Mole
    courriel : getrajectoires2019 [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Passages, transferts, trajectoires en éducation », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 09 avril 2018, https://calenda.org/438745

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal