AccueilEnquêter à partir des traces textuelles du web

*  *  *

Publié le mardi 10 avril 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Nous recherchons des articles qui s’appuient sur des enquêtes quantitatives de corpus textuels issus du web. Les travaux qui articuleront approches qualitatives et quantitatives sont également les bienvenus. Les résultats devront se fonder sur une véritable analyse empirique. Les propositions d’ordre plus théorique ou même purement méthodologiques ne seront pas retenues. Les recherches s’inscriront en outre dans les sciences sociales (sociologie, histoire, anthropologie, science politique, sciences de l’information et de la communication, géographie, notamment). Nous encourageons également les auteurs, lorsque cela est possible, à mettre leurs données en accès libre au moment de la publication.

Annonce

Coordonné par Jean-Philippe Cointet et Sylvain Parasie

Argumentaire

Les chercheurs en sciences sociales ont de plus en plus la possibilité d’enquêter à partir de corpus textuels issus du web. D’abord parce qu’un registre plus large d’activités sociales génère des inscriptions textuelles dans les forums de discussion, sur les réseaux sociaux, dans les espaces de discussion des sites de presse ou d’autres plateformes en ligne. Ensuite parce que l’éventail des méthodes qui permettent de collecter ces inscriptions et de les traiter quantitativement s’est considérablement élargi ces dernières années. Aux méthodes quantitatives d’analyse textuelle communément utilisées en sciences sociales (lexicométrie, Iramuteq, Prospéro, etc.) se sont récemment ajoutées de nouvelles méthodes issues des mondes informatiques et de l’intelligence artificielle (modélisation thématique, analyse de sentiment, réseaux sémantiques, etc.).

Enquêter à partir de ces « traces textuelles » ne manque pas d’attrait pour le chercheur, qui accéderait ainsi, sans avoir à les solliciter, à des interactions et prises de parole d’un grand nombre d’acteurs dans le temps. Ce type d’enquêtes doit cependant faire face à plusieurs obstacles : les traces sont produites par des plateformes qui ne partagent pas les intentions du chercheur ; elles sont volumineuses et difficiles à traiter ; elles s’accompagnent d’informations de nature relationnelle (des liens d’amitié, des likes, des retweets, etc.) mais disent peu de choses des propriétés sociales des locuteurs (sexe, âge, diplômes, revenus, orientations politiques, etc.) ; elles nécessitent des méthodes de traitement qui ont souvent été conçues en dehors des sciences sociales, etc. L’objectif de ce nouveau numéro est de contribuer à l’enrichissement des méthodes d’enquête en sciences sociales, en montrant de quelles façons la recherche peut dépasser ces obstacles pour tirer pleinement parti de la richesse de ces traces textuelles.

Nous recherchons des articles qui s’appuient sur des enquêtes quantitatives de corpus textuels issus du web. Les travaux qui articuleront approches qualitatives et quantitatives sont également les bienvenus. Les résultats devront se fonder sur une véritable analyse empirique. Les propositions d’ordre plus théorique ou même purement méthodologiques ne seront pas retenues. Les recherches s’inscriront en outre dans les sciences sociales (sociologie, histoire, anthropologie, science politique, sciences de l’information et de la communication, géographie, notamment). Nous encourageons également les auteurs, lorsque cela est possible, à mettre leurs données en accès libre au moment de la publication.

Modalités de soumission

Les articles sont attendus pour le 1er octobre 2018.

Nous vous demandons d’informer le secrétariat de rédaction de la revue de votre intention de contribution en adressant pour le 15 juin 2018, une proposition d’article d’une page précisant la question de recherche, le corpus étudié et la ou les méthodes utilisées.

La parution du dossier est prévue au printemps 2019.

Les intentions de contribution et les textes sont à adresser à : aurelie.bur@enpc.fr

Plus d’informations sur le site de revue Réseaux.

Comité de rédaction

Le comité de rédaction de la revue Réseaux est en charge de l'évaluation des intentions, puis des articles (anonymisés, évaluation en double aveugle).

Directeur : Patrice Flichy

  • Dominique Cardon
  • Olivier Donnat
  • Christian Licoppe
  • Alexandre Mathieu-Fritz
  • Sylvain Parasie
  • Thomas Paris
  • Dominique Pasquier
  • Alain Rallet
  • Franck Rebillard
  • Olivier Voirol

Responsables des notes de lecture :

  • Sylvain Parasie
  • Eric Dagiral

Responsable de rédaction et d'édition :

  • Aurélie Bur

Catégories

Dates

  • vendredi 15 juin 2018
  • lundi 01 octobre 2018

Mots-clés

  • traces numériques, corpus textuels, web, sociologie quantitative

Contacts

  • Sylvain Parasie
    courriel : sylvain [dot] parasie [at] univ-paris-est [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sylvain Parasie
    courriel : sylvain [dot] parasie [at] univ-paris-est [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Enquêter à partir des traces textuelles du web », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 10 avril 2018, https://calenda.org/438904

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal