AccueilLes forces et les cultures politiques dans le Grand Est de la fin du XIXe siècle à nos jours

Les forces et les cultures politiques dans le Grand Est de la fin du XIXe siècle à nos jours

Political forces and cultures in the Grand East from the end of the 19th century to the present day

*  *  *

Publié le mercredi 11 avril 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Ce colloque a pour ambition de dresser un état des lieux des recherches en histoire politique à l'échelle du Grand Est et de proposer de nouvelles perspectives à la lumière des travaux récents. Le temps est venu de faire le point sur les tendances, les évolutions et les recompositions politiques pour une période comprise entre la fin du XIXe siècle et la fin du XXe siècle. Par ailleurs, la naissance de la région Grand Est constitue une opportunité de diversifier les angles d'approche entre chercheurs au prisme des différents espaces politiques considérés. L'objectif des participants à ce colloque est de dégager les grandes mutations politiques dans l'histoire contemporaine du Grand Est, d'interpréter la présence de courants et de sensibilités qui structurent le paysage politique et de réfléchir aux nouveaux horizons géopolitiques qui s'ouvrent à cet espace régional en devenir.

Annonce

Programme (provisoire)

Colloque Université de Lorraine (UL) – Nancy

Salle internationale de la MSH - mercredi 10 et jeudi 11 octobre 2018

Organisé par Jean El Gammal (PR) et Jérôme Pozzi (MCF)

Mercredi 10 octobre (matin) : accueil 9h30, 10h00 - 12h00.

  • Jean El Gammal (PR d’histoire contemporaine, UL, CRULH) : introduction.
  • Claude Muller (PR d’histoire, université de Strasbourg, ARCHE) : Les Guthlin de Folgensbourg. Quand le clerc s'engage en politique (1869-1890).
  • Thierry Truel (professeur d’histoire-géographie, docteur en histoire, université Bordeaux Montaigne, CEMMC) : Le Seize-Mai et la recomposition du paysage de la droite conservatrice du Grand-Est (années 1870-années 1890).
  • Marie Bouchez (agrégée d’histoire, chargée d’enseignements à l’UL, doctorante en histoire contemporaine) : Les mobilisations intellectuelles en Lorraine de l’Affaire Dreyfus à 1914 : un modèle de l’engagement ?

Mercredi 10 octobre (après-midi) : 13h30-17h00.

  • Morgan Fortuna (doctorant en histoire, UL, CRULH) : Les échanges entre les militants socialistes de la Grande Région et les partis socialistes de 1900 à 1914.
  • Jean-Etienne Dubois (agrégé et docteur en histoire de l’université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, CHEC) : De Paris à Nancy, Louis Marin un parlementaire lorrain au cœur des recompositions des droites dans les années 1920.
  • Jean-Louis Clément (MCF HDR, IEP de Strasbourg) : Les Vosges face à la présidence d’Alexandre Millerand (1920-1927).
  • Romain Mathieu (docteur en sciences politiques, UL, IRENEE) : La gauche radicale dans l’Est. Gérardmer, un bastion rouge ?
  • Thierry Choffat (MCF en sciences politiques, UL, IRENEE) : Le bonapartisme dans le Grand-Est sous la Troisième République.

Jeudi 11 octobre (matin) : 9h00-12h00.

  • Jean-François Colas (professeur agrégé d’histoire en lycée, docteur en histoire de l’université Paris X-Nanterre) : Georges René Laederich (1898-1969), un industriel engagé libéral-conservateur. De l’engagement volontaire contre l’Allemagne en 1916 à l’acceptation du Marché commun.
  • Pierre Krieger (doctorant en histoire, université de Strasbourg) : La question de l’Alsace-Lorraine chez les communistes durant l’entre-deux-guerres (1920-1939) : de l’autodétermination des peuples à l’intégration dans le cadre de la France.
  • Philippe Alexandre (PR émérite de littérature allemande, UL, CRULH) : L’influence de Marc Sangnier dans l’Est de la France : le Sillon de l’Est et la Jeune République en Alsace et en Lorraine.
  • Olivier Verdier (professeur d’histoire en lycée, docteur en histoire de l’université Paris X-Nanterre) : Le parti radical-socialiste à la (re)conquête du département de la Haute-Saône.
  • Jérôme Pozzi (MCF en histoire contemporaine, UL, CRULH) : Les grandes figures du gaullisme dans la France de l’Est.

Jeudi 11 octobre (après-midi) : 13h30-17h00.

  • Paul-André Havé (professeur agrégé d’histoire, docteur en histoire, université de Haute-Alsace) : Le Centre des démocrates sociaux (CDS) : spécificités alsaciennes d’un parti national (1976-1993).
  • Bryan Muller (professeur d’histoire-géographie, doctorant contractuel en histoire, chargé d'enseignements à l’UL) : Les gaullistes et la violence militante des années 1968 en période électorale : une violence de faible intensité dans le Nord-Est ?
  • Elie Teicher (assistant et doctorant en histoire à l’université de Liège) : Forces politiques de gauche et usage de la violence militante et politique : l’exemple de la fin de la Question Royale en Belgique.
  • Pierre Toussenot (doctorant en histoire, UL, CRULH) : Jacques Chérèque, une culture syndicale et politique de la reconversion et des territoires en Lorraine.
  • Jean El Gammal (PR d’histoire contemporaine, UL, CRULH) : Entre Grand Est et Grande Région : composantes et recompositions des cultures politiques.
  • Philippe Buton (PR d’histoire contemporaine, université de Reims) : Conclusions.

Catégories

Lieux

  • Avenue de la Libération, Nancy - Maison des Sciences de l'Homme (MSH), salle internationale
    Nancy, France (54)

Dates

  • mercredi 10 octobre 2018
  • jeudi 11 octobre 2018

Mots-clés

  • Histoire politique

Contacts

  • Jérôme Pozzi
    courriel : jerome [dot] pozzi [at] univ-lorraine [dot] fr

Source de l'information

  • Jérôme Pozzi
    courriel : jerome [dot] pozzi [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les forces et les cultures politiques dans le Grand Est de la fin du XIXe siècle à nos jours », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 avril 2018, https://calenda.org/439214

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal