AccueilChamps, mondes et réseaux de la bande dessinée : le cas de Glénat

Champs, mondes et réseaux de la bande dessinée : le cas de Glénat

Fields, worlds and networks in graphic novels - the example of Glénat

*  *  *

Publié le mercredi 18 avril 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Distinct à la fois des maisons plus traditionnelles comme Dupuis ou Dargaud et des institutions alternatives plus récentes comme L’Association ou Frémok, Glénat est un éditeur original, qui offre des prises diverses et solides permettant de rendre compte de ses rouages et logiques. Fondée en 1969 à Grenoble par le bédéphile amateur jacques Glénat, la maison voit le jour la même année que le fanzine Schtroumpf qui deviendra les fameux cahiers de la bande dessinée (1969-1990), dirigés par Thierry Groensteen à partir de 1984 et qui constituent une clé pour saisir l’émergence d’un discours critique sur la bande dessinée. Glénat investit dans les styles et genres très divers (fantastique, humour, aventure, histoire…) avec dans chaque domaine des succès retentissants comme Les Passagers du vent de François Bourgeon (1980-87) jusqu’à Il était une fois en France (2007-2012).

Annonce

Journée d’étude organisée par ACME et COnTEXTES

Argumentaire

Distinct à la fois des maisons plus traditionnelles comme Dupuis ou Dargaud et des institutions alternatives plus récentes comme L’Association ou Frémok, Glénat est un éditeur original, qui offre des prises diverses et solides permettant de rendre compte de ses rouages et logiques. Fondée en 1969 à Grenoble par le bédéphile amateur jacques Glénat, la maison voit le jour la même année que le fanzine Schtroumpf qui deviendra les fameux cahiers de la bande dessinée (1969-1990), dirigés par Thierry Groensteen à partir de 1984 et qui constituent une clé pour saisir l’émergence d’un discours critique sur la bande dessinée. Glénat investit dans les styles et genres très divers (fantastique, humour, aventure, histoire, …) avec dans chaque domaine des succès retentissants comme Les Passagers du vent de François Bourgeon (1980-87) jusqu’à Il était une fois en France (2007-2012). En 1990, l’éditeur est l’un des premiers a publier des mangas avec Akira, puis Dragon Ball qui sont prolonges par d’autres succès mondiaux comme One Piece ou Bleach. En 2007, s’ouvre à Montréal la collection Glénat Québec qui met à l’honneur des auteurs locaux (e.g., François Lapierre, chroniques sauvages, 2010). Enfin, l’éditeur propose également plusieurs revues de bande dessinée dont la plus récente est Tchô (1998-2013). Le dynamisme et l’ampleur du catalogue de Glénat invitent à un examen qui permettra d’interroger son développement et le rôle que joue cette maison d’édition dans les mondes, champs et réseaux de la bande dessinée francophone, voire au-delà.

Programme

Local : Petit Physique

  • 9h Accueil & introduction Dick Tomasovic (Université de Liège) & Chris Reyns-Chikuma (University of Alberta)
  • 9h30 Maël Rannou (Université du Maine) – Glénat-Guttin et les fanzines : influences et activités de Jacques Glénat-Guttin dans le fandom avant Schtroumpf
  • Répondant : Benoît Crucifix (Université de Liège)
  • 10h15 Philippe CapartJacques Glénat-Guttin, correspondances d'un élève français à un professeur belge
  • Répondant : Julie Demange (Paris I Panthéon-Sorbonne)

11h Pause café

  • 11h15 Erwin Dejasse (Université de Liège) – Les Cahiers de la bande dessinée : tensions entre discours internes et externes
  • Répondant : Denis Saint-Amand (Université de Liège)
  • 12h Hugo Frey (University of Chichester)– Rééditions des premières œuvres d’Hugo Pratt par Glénat
  • Répondant : Maaheen Ahmed (Universiteit Gent)

12h45 Lunch

Local : salle de l'Horloge

  • 14h  Sylvain Lesage (Université de Lille III) – L'écriture de l'histoire, du feuilleton à la collection. L'exemple de Vécu
  • Répondant : Fabrice Preyat (Université libre de Bruxelles)
  • 14h45 Bounthavy Suvilay (Université de Montpellier III) – Glénat et le manga : domestication et transformation du marché local
  • Répondant : Björn-Olav Dozo (Université de Liège)

15h30 Pause café

  • 16h Florian Moine (Université Paris I – Panthéon/Sorbonne) – Glénat/Casterman : esquisse comparée de deux ‘éditeurs périphériques’ (1970-1990)
  • Répondant : Gert Meesters (Université de Lille III)
  • 16h45 Chris Reyns-Chikuma (University of Alberta) – Stratégies de consécration : entre flair, séduction et légitimation (1969-2018)
  • Répondant : Tanguy Habrand (Université de Liège)

17h30   Conclusion

Pour plus d’informations, voir : http://www.acme.ulg.ac.be/?p=761

Catégories

Lieux

  • Place du Vingt-Août
    Liège, Belgique (4000)

Dates

  • vendredi 20 avril 2018

Mots-clés

  • éditeur, Glénat, sociologie, histoire, fanzine, marginalité, mainstream, légitimation

Contacts

  • Reyns-Chikuma Chris
    courriel : reynschi [at] ualberta [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Reyns-Chikuma Chris
    courriel : reynschi [at] ualberta [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Champs, mondes et réseaux de la bande dessinée : le cas de Glénat », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 18 avril 2018, https://calenda.org/440018

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal