HomeTraining in the reading of manuscript sources - historiography, epistemology and philology

HomeTraining in the reading of manuscript sources - historiography, epistemology and philology

Training in the reading of manuscript sources - historiography, epistemology and philology

Formation à la lecture des sources manuscrites : historiographie, épistémologie et philologie

Ottoman sources - CNRS thematic school

École thématique CNRS « Sources ottomanes »

*  *  *

Published on Monday, April 30, 2018 by Elsa Zotian

Summary

Cette école thématique propose une formation axée sur différentes compétences techniques (philologie, paléographie, translittération de l’arabe et du turc ottoman, etc.) à destination de chercheurs français et internationaux. D’un point de vue épistémologique, l’objectif est d’amorcer ou de prolonger la réflexion sur les pratiques historiennes liées à la lecture des sources. La mise en perspective des pratiques et approches d’historiens travaillant sur différentes régions de l’Empire ottoman sera fortement encouragée. L’école thématique sera le lieu d’acquisition de compétences méthodologiques et théoriques afin de favoriser le développement de l’histoire sociale de l’Empire ottoman. Le renouveau de celle-ci, depuis une dizaine d’années, est passé par l’utilisation conjointe de sources en différentes langues et le croisement de points de vue multiples, de l’administration centrale aux communautés locales.

Announcement

Argumentaire

Le CETOBaC, l’Ifpo et l’IREMAM, avec le soutien de l’INSHS, organiseront du 2 au 6 juillet 2017 à Aix-en-Provence une école thématique CNRS sur les sources ottomanes. Cette dernière proposera une formation axée sur différentes compétences techniques (philologie, paléographie, translittération de l’arabe et du turc ottoman, etc.) à destination de chercheurs français et internationaux. D’un point de vue épistémologique, l’objectif est d’amorcer ou de prolonger la réflexion sur les pratiques historiennes liées à la lecture des sources. La mise en perspective des pratiques et approches d’historiens travaillant sur différentes régions de l’Empire sera fortement encouragée.

Dans les espaces académiques tant européen que proche-oriental, la lecture des sources ottomanes reste lacunaire. L’offre de formation étant limitée, les historiens se forment le plus fréquemment « sur le tas » à la lecture des archives qu’ils ont besoin d’étudier. Ces compétences paléographiques et philologiques spécialisées sont rarement mises en commun et ne font pas l’objet d’un retour critique et théorique, faute souvent d’espace académique dédié. Par ailleurs, les échanges demeurent faibles entre les différentes traditions ottomanistes, notamment entre les historiens qui se concentrent sur l’analyse des dynamiques impériales, souvent spécialistes du turc ottoman, et ceux qui travaillent sur les provinces à partir de langues locales, dont l’arabe.

L’école thématique sera le lieu d’acquisition de compétences méthodologiques et théoriques afin de favoriser le développement de l’histoire sociale de l’Empire ottoman. Le renouveau de celle-ci, depuis une dizaine d’années, est passé par l’utilisation conjointe de sources en différentes langues et le croisement de points de vue multiples, de l’administration centrale aux communautés locales. Dans cette perspective, l’école thématique permettra de prendre acte des débats concernant la notion d’archives ottomanes, l’histoire de la constitution des fonds et les techniques d’archivage.

Format de l’école thématique

La formation se déroulera sur 4 jours et demi à Aix-en-Provence, et sera organisée autour de 4 axes principaux :

  1. La connaissance des divers fonds d’archives disponibles grâce à des visites, la présentation des fonds accessibles dans différents pays, des catalogues. Ces formations seront proposées par des spécialistes de différentes provinces de l’Empire, afin d’encourager le croisement de sources multilingues issues de différents acteurs ou échelons de l’administration ottomane.
  2. La transmission, la mise en commun et l’élaboration d’outils linguistiques (dictionnaires, lexiques, manuels) pour l’étude des sources en arabe, en turc ottoman et d’autres langues de l’Empire. Un état des lieux critique des outils existants permettra de pointer les manques et les besoins pour les études ottomanes.
  3. L’approfondissement et la mise en commun des connaissances en matière de paléographie et de philologie ottomanes par un travail en atelier sur des documents d’archives en turc ottoman, en arabe et/ou mélangeant les deux langues (ou d’autres langues de l’Empire) révéleront les problèmes de lecture, de traduction et de translittération. Ceci permettra également de discuter l’analyse de ces sources et l’importance de leur croisement pour le renouveau de l’histoire sociale.
  4. Une réflexion épistémologique sur la pratique historienne ottomaniste. Pour ce faire, cette école thématique proposera de débattre et d’échanger sur la place des sources au sein de l’historiographie ottomane.

La formation alternera sessions plénières réunissant l’ensemble des participants et des intervenants et ateliers pratiques en petits groupes permettant aux stagiaires de lire et de discuter des documents d’archives avec des spécialistes familiers de différents types de sources. Les documents présentés seront des textes d’archives ou des manuscrits en arabe ou en turc ottoman rédigés entre le XVIe et le début du XXe siècle. Au cours de chaque séance, un temps sera réservé à l’étude d’une archive originale présentée par l’un des membres de l’école thématique. Cela permettra de varier les supports et de mettre en commun les compétences techniques, théoriques et méthodologiques des participants et intervenants présents (graphie, fonds, formules, approches historiographiques).

Une matinée de la formation sera consacrée à la présentation des fonds disponibles à la médiathèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, en particulier des fonds d’archives ou documentaires de certains chercheurs ottomanistes de renom (Robert Mantran, André Raymond, Jean-Paul Pascual). Ceci permettra d’engager une réflexion sur les pratiques d’archivage propres aux historiens ottomanistes et d’échanger avec des collègues archivistes et / ou bibliothécaires.

Qui peut candidater ?

Cette école thématique s’adresse aux enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs CNRS mais également aux étudiants doctorants et post-doctorants spécialistes d’histoire ottomane, notamment du Proche-Orient. Nous souhaitons également encourager les bibliothécaires et archivistes travaillant avec des archives ou manuscrits ottomans à candidater.

La majorité des formations et des discussions se feront en langue française. Les chercheurs, post-doctorants, doctorants, archivistes et bibliothécaires francophones venant d’universités non françaises sont encouragés à candidater.

Une bonne maîtrise de l’arabe et/ou du turc ottoman est préférable pour pouvoir bénéficier de la formation.

Les participants devront choisir un document manuscrit sur lesquels ils ont été amenés à travailler afin de le présenter lors des ateliers pratiques en petits groupes.

Prise en charge des frais de participation

Repas et hébergement assurés pour tous les participants au cours de l’école thématique.

Pour les agents CNRS, les frais de transport seront pris sur les crédits « formation » de votre délégation régionale.

Pour les agents non CNRS dont les laboratoires ou institutions de rattachement ne peuvent pas prendre en charge les frais de mission : prise en charge des frais de transport jusqu’à Aix-en-Provence depuis leur domicile.

Conditions de candidature

Afin de candidater veuillez nous communiquer :

  • Un curriculum vitae (2 pages)
  • La fiche d’inscription complétée

Une vingtaine de participants seront retenus pour cette école thématique.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés à cette adresse :

etsourcesottomanes@gmail.com

Les demandes d’inscription doivent parvenir

avant le 4 mai (minuit, heure de Paris)

Vous recevrez une réponse le 11 mai 2018.

L’école thématique aura lieu entre les 2 et 6 juillet 2018 à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence, France

  • Jour d’arrivée à Aix-en-Provence : le 1er juillet
  • Jour de départ : le 6 juillet dans l’après-midi

Liste des encadrants/comité scientifique

  • Metin Atmaca (Ankara Sosyal Bilimler Üniversitesi)
  • Yavuz Aykan (Université Paris 1 / CETOBaC)
  • Marc Aymes (CNRS, CETOBaC)
  • Philippe Bourmaud (Université Lyon 3, LARHRA)
  • Aylin De Tapia (IDEMEC, LabexMed)
  • Juliette Dumas (Université Aix-Marseille, IREMAM)
  • Isabelle Grangaud (CNRS, IREMAM)
  • Juliette Honvault (CNRS, IREMAM)
  • Brigitte Marino (CNRS, IREMAM)
  • Astrid Meier (Université de Halle-Wittenberg)
  • Nicolas Michel (IFAO)
  • Falestin Naïli (Ifpo)
  • Norig Neveu (CNRS, IREMAM)
  • Hayri Gökşin Özkoray (EPHE / Université Paris 1 / CETOBaC)
  • Ismail Warscheid (CNRS, IRHT)

Places

  • MMSH 5, rue château de l'horloge
    Aix-en-Provence, France (13)

Date(s)

  • Friday, May 04, 2018

Attached files

Keywords

  • sources ottomanes, paléographie, philologie, épistémologie

Contact(s)

  • Norig NEVEU
    courriel : norigneveu [at] hotmail [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Norig NEVEU
    courriel : norigneveu [at] hotmail [dot] fr

To cite this announcement

« Training in the reading of manuscript sources - historiography, epistemology and philology », Summer School, Calenda, Published on Monday, April 30, 2018, https://calenda.org/440851

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search