Accueil« Arts et vieillissement. Les âges de la création, de la médiation et de la réception artistiques »

« Arts et vieillissement. Les âges de la création, de la médiation et de la réception artistiques »

"The arts and ageing. The ages of creation, mediation and artistic reception

Numéro spécial de la Revue de l’Institut de Sociologie

Revue de l’Institut de Sociologie journal special issue

*  *  *

Publié le jeudi 24 mai 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Ce juméro spécial de La Revue de l'Institut de Sociologie doit permettre que les sociologues puissent éclaircir et éclairer, par l’apport de leur discipline, le lien qui existe entre l’art et le vieillissement, à partir de plusieurs questions qui nous semblent mériter de faire l’objet d’analyses approfondies, et qui concernent à la fois la création, la réception et la médiation artistiques analysées au prisme du vieillissement.

Annonce

Argumentaire

Depuis la refondation de la sociologie de l’art dans les années 1960 sous la double influence de Pierre Bourdieu, d’une part, de Raymonde Moulin, d’autre part, et suite à une accélération remarquable à partir des années 1980, la sociologie de l’art et de la culture constitue désormais un domaine particulièrement important en sociologie. Dans l’espace francophone, elle rivalise aujourd’hui directement avec la sociologie du travail et des professions, qui a longtemps représenté le domaine de recherche le plus développé. Les travaux des sociologues de l’art et de la culture se sont déployés dans de multiples directions et, bien souvent, au croisement de thèmes déjà traités par des spécialistes d’autres domaines. Pourtant, à ce jour, la thématique du lien entre l’art et l’âge, et plus précisément celle du vieillissement, reste encore peu explorée[1], alors même que les mondes de l’art tout comme les publics sont directement impactés par le phénomène général de vieillissement qui touche le monde occidental et en dépit du fait que la sociologie des âges, celle de la vieillesse en particulier, s’est nettement développée depuis trente ans. Encore aujourd’hui, il apparaît souvent évident pour les sociologues de traiter de l’effet des classes ou des catégories sociales sur l’art, qu’il s’agisse de l’analyse des créateurs ou, davantage encore, des publics ; l’intérêt pour la variable du genre s’est considérablement accru au cours des récentes années ; l’ethnicité reste encore peu traitée par la sociologie dans l’espace européen (du moins par rapport aux travaux étatsuniens notamment) mais elle représente une variable largement analysée dans le monde anglo-saxon ; quant à l’âge, les travaux qui lui sont consacrés en sociologie de l’art et de la culture nous apparaissent encore à la fois insuffisamment nombreux, mais aussi fréquemment entrepris de façon éparse.

C’est trop peu souvent que les différent.e.s chercheur(se)s contribuant à cette thématique à fort potentiel sont clairement identifié.e.s comme tel.le.s et sont associé.e.s à des initiatives communes. Aujourd’hui, ce sont les historiens d’art qui sont leaders dans cette thématique, et il nous semble important que les sociologues puissent aussi éclaircir et éclairer, par l’apport de leur discipline, le lien qui existe entre l’art et le vieillissement. C’est donc ce manque important, que nous avons identifié,que nous souhaiterions contribuer à combler, à partir de plusieurs questions qui nous semblent mériter de faire l’objet d’analyses approfondies. Du côté de la création tout d’abord, qu’est-ce qu’être un jeune artiste ? Un artiste âgé ? En quoi le vieillissement impacte-t-il les uns et les autres et… dès la jeunesse ?! Quel effet le vieillissement exerce-t-il sur les carrières ? Cette question renvoie elle-même à plusieurs autres : en quoi le vieillissement peut-il influencer la reconnaissance ? Comment l’âge, variable tant biologique que sociale, joue-t-il sur le processus créatif ? Si, en sociologie de l’art, les approches ont assez fréquemment intégré la notion de carrière, elles ont été peu sensibles au vieillissement, qui est certes lié à celles-ci mais ne se confond pourtant pas entièrement avec elles. Qu’est-ce qui change quand l’analyse se déplace donc de la carrière au vieillissement ? Comment s’articulent les deux notions ? Et qu’apporte la prise en compte du vieillissement au domaine particulier de la sociologie de l’art que représente la sociologie des œuvres ?

Dans cette section tout particulièrement, un point nous tient notamment à cœur : envisager de façon distincte les diverses formes artistiques, par des contributions solidement fondées sur une approche empirique de cas particuliers, relatifs à différentes formes d’art. En effet, il semble a prioriimpossible d’envisager de façon indistincte le vieillissement des artistes comédien.ne.s ou davantage encore danseur(se)s, d’une part, soumis de façon socialement très violente au phénomène de vieillissement, et les musicien.ne.s, les écrivain.e.s ou les plasticien.ne.s, d’autre part pour lesquel.le.s le vieillissement peut affecter leur existence et leur pratique de façon sans doute très différente. Pour autant, au sein des deux ensembles ainsi distingués, il serait très intéressant d’étudier s’il existe des différences majeures.

Un second angle portera sur les accompagnants de la création artistique et la place des différents âges, notamment dans le secteur des fonctions de support à la création et de la médiation. Ainsi, en Europe, ces tâches sont souvent dévolues à des jeunes… qui sont confrontés à des problèmes de carrières en vieillissant. Ce point particulier permet d’illustrer le fait que traiter du vieillissement n’équivaut pas à traiter des personnes âgées seulement, le vieillissement concerne bien tous les âges de la vie. A l’inverse, en Amérique du Nord, les fonctions de médiation, notamment dans les musées, sont généralement assurées par les seniors, par le troisième âge, voire par des personnes d’âge extrêmement avancé. Ce point devrait notamment nous amener à combiner l’approche du vieillissement et l’approche en termes de genre, car plus l’âge avance, plus la part des femmes augmente dans la population et plus certaines pratiques voient leur dimension genrée se renforcer.

La prise en compte des fonctions d’accompagnement et de médiation de l’art permettra d’effectuer le lien avec le point suivant concernant les publics de l’art et leur vieillissement, pour lequel la dimension genrée devrait également apparaître. Seront aussi posées des questions telles que celles de l’accessibilité, qui complétera celle de l’accompagnement des différents âges constituant autant de publics différents. Là encore, ces thématiques nous semblent très porteuses et mériter d’être approfondies, tout particulièrement dans le présent contexte de vieillissement de la population et des publics de la culture.

Modalités de soumission

Les contributions recueillies pour ce numéro devront comporter une forte dimension empirique et pourront soit se focaliser sur une forme d’art donnée, soit croiser plusieurs d’entre elles. Il conviendra toutefois de bien mettre au jourleurs spécificités et de ne pas aborder a prioril’art comme un tout indifférencié.

Les propositions, de 5000 à 6000 signes, accompagnées de 5 mots-clés, sont attendues

avant le 15 juin 2018

et à envoyer à l’adresse suivante :

ris.artsetvieillissement@gmail.com

Coordination

  • Clara LÉVY, Professeure à l’Université Paris-8, chercheure au Cresppa-LabToP.

  • Alain QUEMIN, Professeur à l’Université Paris-8, chercheur associé au CIM.

Comité de rédaction :

Patrick BAERT, Alain BOURDIN, Jean-Michel CHAUMONT, Franco FERRAROTTI, Gilles FERREOL, Jean-Marc FERRY, Florent GAUDEZ, Corinne GOBIN, Louis JACOB, Claude JAVEAU, Jean-Marc LAROUCHE, Margarita SANCHEZ-MAZAS, Michel MEYER, Firouzeh NAHAVANDI, Jean-Paul PAYET, Bruno PEQUIGNOT, André PETITAT, Freddy RAPHAEL, Marc-Henry SOULET, Anne VAN HAECHT, Didier VRANCKEN.

Calendrier détaillé

  • 15 juin 2018 : limite de réception des propositions.

  • 15 juillet 2018 : avertissement des auteur-e-s de la sélection des propositions et envoi des consignes éditoriales.

  • 15 décembre 2018 : réception des textes.

  • 1ermars 2019 : retour des évaluations aux auteur-e-s.
  • 1ermai 2019 : envoi de la deuxième version de l’article, pour évaluation définitive de l’article par le comité de rédaction de la revue.

Un projet de colloque sur la même thématique est actuellement à l’étude.

[1]Signalons toutefois le programme Aging & Arts impulsé par le département Histoire et théories des arts de l’Ecole Normale Supérieure et supervisé par Nadeije Laneyrie-Dagen. C’est ce programme novateur qui nous a donné l’idée de le prolonger en axant l’approche sur la sociologie. Que Nadeije Laneyrie-Dagen en soit chaleureusement remerciée.

Catégories

Dates

  • vendredi 15 juin 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Sociologie, arts, vieillissement, création, réception, médiation

Contacts

  • Clara Levy
    courriel : clara [dot] levy [at] libertysurf [dot] fr

Source de l'information

  • Clara Levy
    courriel : clara [dot] levy [at] libertysurf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Arts et vieillissement. Les âges de la création, de la médiation et de la réception artistiques » », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 24 mai 2018, https://calenda.org/441457

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal