AccueilPour une socio-histoire du « made in France » (XIX-XXIe siècle)

Pour une socio-histoire du « made in France » (XIX-XXIe siècle)

For a socio-history of "made in France, 19th-21st centuries

*  *  *

Publié le lundi 28 mai 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’étude vise à questionner les enjeux du « produire français », à examiner comment ils sont saisis par différents acteurs et touchent tant les conceptions des économistes et des spécialistes de gestion, que le champ politique, les acteurs de luttes sociales et les mouvements syndicaux.

Annonce

Organisateurs

  • Fanny Gallot, Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC)
  • Vincent Gay, Laboratoire du Changement Social et Politique (LCSP)

Présentation

Le « made in France » est présenté comme une protection face à la mondialisation, un moyen de redynamisation de l’économie, un enjeu de traçabilité des productions ou encore une dimension de promotion commerciale des produits.

Si la période contemporaine est donc fertile en discours et propositions au sujet du « made in France », une telle préoccupation est pourtant plus ancienne. Les périodes de crise, économique, industrielle et sociale, qui voient le plus souvent un retour du protectionnisme, un souci de préservation de l’industrie française, à travers discours et propositions émanant de positions variées au sein du champ politique.

Plus récemment, la défense d’un protectionnisme solidaire, ou d’une relocalisation de l’économie et des productions, ont, à partir de points de vue et de perspectives en partie seulement convergents, donné lieu à de nouvelles approches politiques, intégrant les enjeux environnementaux à la question des espaces de production, d’échanges et de consommation.

Cette journée d’étude vise à questionner les enjeux du « produire français », à examiner comment ils sont saisis par différents acteurs et touchent tant les conceptions des économistes et des spécialistes de gestion, que le champ politique, les acteurs de luttes sociales et les mouvements syndicaux.

Programme

9h30 : Accueil

  • 10h – 11h : Introduction : Vincent Gay  (Université Paris Diderot, LCSP) et Fanny Gallot (Université Paris Est Créteil, CRHEC)

11h-13h :

  • Nicolas Azam (CESSP) : « Histoire d'un mot d'ordre : le ''produire français'' du PCF (1977-1988). De l'analyse économique à la communication politique »
  • Geogres Ubbiali (Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier) : « Contre le « Produire français », l’extrême-gauche en France dans les années 1970 »

13h -14h30 : Déjeuner

  • 14h30 – 15h30 : Leo Charles (Université de Rennes 2, LiRIS) : "Du saint-simonisme au protectionnisme traditionnel, la politique commerciale française entre 1850 et 1913".

Pause

  • 15h45-16H45 : Eve  Meuret Campfort (Université de Nantes, CENS) : « Le « Made in France » comme mot d’ordre ? Dynamiques de politisation et expériences ouvrières de la délocalisation de la production dans une usine de confection de lingerie (années 1980-2000). »

Lieux

  • Salle 870, Université Paris Diderot - batiment Olympe de Gouges - Place Paul Ricoeur
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 31 mai 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • made in, industrie, mondialisation, production

Contacts

  • Vincent Gay
    courriel : gayvincent [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Vincent Gay
    courriel : gayvincent [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pour une socio-histoire du « made in France » (XIX-XXIe siècle) », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 28 mai 2018, https://calenda.org/443569

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal