AccueilArchitecture et signification : le dessein du projet architectural

Architecture et signification : le dessein du projet architectural

Architecture and signification: the designs of the architectural project

*  *  *

Publié le vendredi 25 mai 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’architecture est-elle signifiante ? Cette interrogation, posée comme point de départ de cette journée d’étude, questionne les différentes manières par lesquelles l’architecture signifie. Une réflexion qui cherche à dépasser le cadre de l’appréciation strictement formelle et stylistique de l’architecture, déjà considérablement étayée et étudiée par des théoriciens tels que Christian Norberg-Schulz ou Bruno Zevi et des philosophes suivant la voie Hégélienne ou Heideggérienne, pour aborder l’intention signifiante depuis le projet architectural.

Annonce

Argumentaire

L’architecture est-elle signifiante ? Cette interrogation, posée comme point de départ de cette journée d’étude, questionne les différentes manières par lesquelles l’architecture signifie. Une réflexion qui cherche à dépasser le cadre de l’appréciation strictement formelle et stylistique de l’architecture, déjà considérablement étayée et étudiée par des théoriciens tels que Christian Norberg-Schulz ou Bruno Zevi[1] et des philosophes suivant la voie Hégélienne[2] ou Heideggérienne[3], pour aborder l’intention signifiante depuis le projet architectural. Cette observation entend refocaliser la question non plus sur l’interprétation des formes construites, l’appréciation de leur style ou leurs caractéristiques symboliques, mais sur la manière dont le projet architectural peut être lui-même pensé comme la genèse d’un sens. Un bâtiment est en effet toujours orienté par une fin, et n’apparaît comme architecture qu’à condition que cette intention - qui ne se limite pas à la seule fonction - soit perçue. C’est autour de cette dualité que cette journée d’étude tentera de clarifier la portée du symbolisme architectural à la fois comme mode de signification particulier de cet art depuis l’intention projectuelle, jusqu’à l’interprétation de ses formes comme aspect constitutif et fondamental de sa valeur esthétique.

Dans la plupart des cas cependant, les théoriciens et praticiens se livrent à une herméneutique de l’architecture dans laquelle c’est le point de vue de celui qui fait l’expérience du bâtiment qui est pris en compte et que l’on considère comme le principal donateur de sens. Il nous semble pourtant que la question de la signification en architecture gagnerait à s’ancrer dans l’étude d’une pratique. Le projet représente justement ce moment déterminant et fondamental de la pratique architecturale, liant le commanditaire à l’architecte, et dont l’élément fondateur réside dans l’intelligibilité d’une pensée et de son expression. Il se réfère à une action – celle de « projeter » - et représente le processus créatif qui permet de formaliser une expression par l’esquisse ou le dessin. En effet, le projet représente l’inscription d’une réalité donnée, autant que la projection d’un espace à construire, permettant le passage de la pensée de la forme, à la forme de la pensée. Cette journée d’étude entend donc valoriser la transdisciplinarité entre histoire de l’architecture et philosophie pour tenter de cerner la nature de cette intention signifiante et définir ainsi un symbolisme architectural « en acte », saisi sur le vif et dont le projet s’inscrit comme la genèse d’un sens dans le processus de création architecturale.

[1] Christian Norberg-Schulz, La signification de l’architecture occidentale, Bruxelles, éd. Pierre Mardaga, 1977, Bruno Zevi, Apprendre à voir l’architecture, Paris, éd. de Minuit, 2010.

[2] G.W.F. Hegel, Introduction à l’esthétique du Beau, trad. Samuel Jankélévich, Paris, ed. Flammarion, 2009

[3] Martin Heidegger, « Bâtir, habiter, penser » in. Essais et conférences, trad. André Préau, Paris, Gallimard, 1973, p.170. Il est à noter cependant que l’approche d’Heidegger, centrée sur la signification de l’acte de construire (Bauen) est plus proche de celle que nous proposons.

Programme

9h00 Accueil des participants

9h15 Introduction et présentation de la journée d’étude, Hugues-Antoine Naïk, doctorant, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire PhiCo CEPA, Justine François doctorante, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire HiCSA

Section 1. Conflit d'intentions.

Modération : Danièle Cohn, Professeur d’esthétique et philosophie de l’art, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice du laboratoire CEPA

  • 09h30 Kerim Salom – Architecte-urbaniste et enseignant, ENSA de Paris-Belleville, laboratoire IPRAUS, Le projet architectural : entre nécessité et hasard
  • 09h50 Fabien Bellat – Maître assistant associé, ENSA de Paris-Val-de-Seine, laboratoire EVCAU, Des exercices de cynisme architectural : les sièges du KGB à Moscou et Minsk
  • 10h10 Rafael-Florian Helfenstein – Architecte du patrimoine et doctorant, Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Ecole de Chaillot, laboratoire HiCSA, L'intervention sur l'existant comme alternative à l'émergence du sens en architecture
  • 10h30 Questions et échange avec la salle

11h Pause

Section 2. Le projet comme langage ?

Modération : Rémi Mermet, doctorant, cotutelle Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Université de Genève, laboratoire PhiCo - CEPA

  • 11h20 Dominique Putz – Architecte et enseignant, ENSA de Grenoble, La figure médiatrice de la forme et du sens dans le projet
  • 11h40 Nadra Maâloul – Enseignante, ENSA de Paris-Malaquais et doctorante, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04, Morphogenèse architecturale et signification. Le cas de la casa del Girasole de Luigi Moretti
  • 12h00 Questions et échange avec la salle

12h20 Pause déjeuner

Section 3. Le dessein des outils

Modération : Xavier Bonnaud, Professeur, ENSA de Paris-La-Villette, codirecteur du laboratoire du GERPHAU

  • 14h00 Saskia Wallig – Doctorante contractuelle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire HiCSA, L’architecture de papier de la période révolutionnaire : la hardiesse de la pensée contre la possibilité de l’exécution
  • 14h20  Manon Bélec – Architecte et doctorante, ENSA de Paris-La-Villette, laboratoire du GERPHAU et Cécile Mattoug – Architecte-urbaniste et doctorante, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR Géographie-cités, Révéler l’architecture
  • 14h40 Marine Devulder – Etudiante en 5e année, ENSA de Montpellier et Claire Bailly – Paysagiste, architecte-urbaniste et Maître de conférence, ENSA de Montpellier, laboratoires EVAU et LFAM, La maquette numérique en tant qu’objet-frontière dans la conception collaborative en architecture
  • 15h00 Questions et échange avec la salle

15h20 Pause

Section 4. Comprendre et apprendre

Modération : Hugues-Antoine Naïk, doctorant, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire CEPA

  • 16h00 Anne Fremy – Docteur en architecture, Artiste-iconographe et Maître assistant, ENSA de Paris-La-Villette, laboratoires du Léav et du GERPHAU, L’image édifiante. Le rôle des images de référence en architecture.
  • 16h20 Julien Correia – Architecte, enseignant et doctorant contractuel, ENSA de Paris-Belleville, laboratoire IPRAUS, Aldo Rossi, Analyser et expliquer ses projets pour enseigner le projet
  • 16h40 Christel Marchiaro – Architecte DPLG, Maître assistante TPCAU et chercheure à Project[s], ENSA de Marseille et doctorante au Léav, ENSA-Versailles, Le problème du projet architectural
  • 17h00 Questions et échange avec la salle
  • 17h20 Conclusion

Pot de clôture de la journée d’étude

Lieux

  • Centre Broca - 25 rue Broca
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 06 juin 2018

Mots-clés

  • architecture, philosophie, signification, projet architectural

Contacts

  • Comité organisateur de la journée « Architecture et signification : le dessein du projet architectural »
    courriel : jearchitecture [dot] signification [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Justine François
    courriel : jearchitecture [dot] signification [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Architecture et signification : le dessein du projet architectural », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 25 mai 2018, https://calenda.org/444557

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal