AccueilImages en mémoire, mémoires en image

Images en mémoire, mémoires en image

Les représentations des conflits dans les pays arabes durant les années 2010

*  *  *

Publié le vendredi 22 juin 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

La revue Regards – revue des arts du spectacle est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut d’Etudes Scéniques, Audiovisuelles et Cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ). Pour son premier numéro, la revue Regards lance un appel à contribution pour la section « Dossier thématique » : Images en mémoire, mémoires en image – Les représentations des conflits dans les pays arabes durant les années 2010. Ce dossier traitera de la place qu’occupe le cinéma, la vidéo et les arts visuels dans la vie culturelle et sociale des pays arabes, ainsi que des différents moyens engagés par les cinéastes et artistes de la région pour représenter les conflits en cours ou passés.

Annonce

Présentation de la revue « Regards – revue des arts du spectacle »

La revue Regards – revue des arts du spectacle est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut d’Etudes Scéniques, Audiovisuelles et Cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ).

La revue traite principalement du cinéma, du théâtre et des arts du spectacle en général dans les pays du Proche et du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et les pays méditerranéens globalement. Revue semestrielle et trilingue (français, arabe, anglais), elle est composée d’un dossier thématique, d’une section Varia et d’une section consacrée à des comptes rendus de manifestations culturelles et artistiques de la région.

Pour son premier numéro, la revue Regards lance un appel à contribution pour la section « Dossier thématique » et la section « Varia ».

Images en mémoire, mémoires en image : Les représentations des conflits dans les pays arabes durant les années 2010

Les questions de la mémoire et de la représentation des conflits sont profondément ancrées dans les pratiques cinématographiques et artistiques des pays arabes : le cinéma libanais ne cesse d’interroger la guerre civile depuis son déclenchement en 1975, explorant jusqu’à maintenant ses séquelles dans un contexte socio-politique national et régional trouble ; le cinéma égyptien, malgré la censure et l’alignement de l’industrie sur les régimes politiques, est révélateur des bouleversements sociétaux et géopolitiques ; le cinéma palestinien tente de documenter une présence, preuve de l’existence de tout un peuple mais aussi de cadrer un espace-temps identitaire qui lui échappe…

Durant la dernière décennie, et suite aux événements actuels dans le monde arabe et aux bouleversements politiques et sociaux qui s’ensuivent, de la Tunisie jusqu’en Syrie en passant entre autres par le Liban, l’Egypte, la Palestine ou la Libye, les œuvres interrogeant ces conflits sont en quelque sorte mises sous les feux de la rampe : cinéastes, documentaristes, vidéastes, plasticiens et photographes sont sollicités pour être les témoins d’une période considérée comme un tournant majeur dans le destin des pays de la région. Mais la question demeure la suivante : quels bouleversements profonds, pertinents et durables ces événements ont-ils provoqué dans les pratiques cinématographiques et artistiques des pays concernés ?

En prenant pour point de départ les cinémas et les pratiques visuelles au Liban et dans les pays arabes, nous essayerons de formuler notre problématique à partir de certaines questions principales : dans l’histoire moderne et contemporaine, quelle(s) représentation(s) ces artistes ont-ils proposé de leurs sociétés d’origine ? Quelle place ont occupé le cinéma, la vidéo et les arts visuels dans la vie culturelle et sociale des pays de la région ?

De même, à travers un état des lieux des pratiques visuelles contemporaines, de leur production et leur exploitation nationale, régionale ou mondiale, nous tenterons d’appréhender les limites, le potentiel et les défis de ces pratiques, et de deviner leur capacité à rendre compte de l’Histoire et de l’actualité des pays de la région.

Ce dossier thématique a pour ambition : de suggérer de nouveaux axes de recherche possibles relatifs aux pratiques artistiques contemporaines ; de rendre compte des liens qui se tissent entre le milieu du cinéma, les différentes communautés artistiques et les milieux politiques ou la société civile ; de traiter des différents moyens engagés par les cinéastes et artistes de la région pour représenter les conflits en cours ou passés.

Les principaux axes de recherche couverts par ce numéro sont les suivants (liste non exhaustive) :

  • Les représentations du conflit dans les cinémas arabes (Liban, Egypte, Irak, Syrie, Tunisie, Palestine…)
  • La persistance des retombées d’un conflit face à l’amnésie et à l’occultation délibérée.
  • L’œuvre des femmes cinéastes, et leur rôle prédominant dans certaines cinématographiques nationales, notamment au Liban.
  • La relation des cinéastes et des structures de production nationales avec les régimes en place (Liban, Egypte, Algérie, Maroc, Syrie).
  • Les mémoires contradictoires des guerres.
  • Les « printemps arabes » vus de l’Europe. Relations et échanges cinématographiques entre les pays arabes et l’Europe.
  • Echanges entre les cinémas arabes et les autres pratiques artistiques (littérature, arts plastiques, musique…)

Modalités de soumission

Les chercheurs désireux de soumettre un texte (en français, anglais ou arabe) sont invités à l’envoyer à l’adresse suivante : regards@usj.edu.lb,

avant le 30 septembre 2018.

Le message doit comporter :

  • Le titre de la communication
  • Le résumé (abstract) de l’article (1000 signes maximum).
  • Mots-clés.
  • Une notice bio-bibliographique (500-750 signes).
  • L’article (35000 signes maximum, espaces compris)

Les articles seront examinés par le comité de rédaction et soumis à un processus de double évaluation aveugle. Les auteurs des articles seront avertis de la décision du comité de lecture vers la mi-novembre.

Comité scientifique

La revue est dotée d’un comité scientifique tournant, nommé pour trois ans. Le premier comité scientifique est composé des membres suivants :

  • Elie Yazbek, PR associé (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban – président du comité scientifique)
  • Ghada Sayegh, MCF (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Toufic El-Khoury, MCF (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Karl Akiki, MCF (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Jacqueline Nacache, PR (Université Paris Diderot – Paris 7, France)
  • José Moure, PR (Université Paris Panthéon Sorbonne – Paris 1, France)
  • Fabien Boully, MCF (Université Paris Nanterre, France)
  • André Habib, PR (Université de Montréal, Canada)
  • Dalia Mostafa, Assistant PR (University of Manchester, Angleterre)
  • Hamid Aidouni, PR (Université Abdelmalek Essaadi, Maroc)

Rédacteur en chef : Joseph Korkmaz, PR (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)

Bibliographie indicative

ARMES, Roy (2010). Arab Filmmakers of the Middle East: a Dictionary, Bloomington, Indiana University Press., 194 pages.

BEAUGÉ, Gilbert & CLÉMENT, Jean-François (dir.) (1995). L’Image dans le monde arabe, Paris, CNRS, 322 pages.

BOEX, Cécile, « Être cinéaste syrien », in Itinéraires esthétiques et scènes culturelles au Proche-Orient. In MERMIER Franck & PUIG Nicolas, Beyrouth, Presses de l’Ifpo, 2007, p. 175-201.

DABASHI, Hamid (2006). Dreams of a Nation: on Palestinian cinema, Verso, London, 213 pages.

DEVICTOR, Agnès (dir.), Cinémas arabes du 21ème siècle : nouveaux territoires, nouveaux enjeux, Aix-en-Provence, Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, 2013.

DONNEZ-COLIN, Gönül (dir.) (2007). The Cinema of North Africa and the Middle East, Waliflower Press, London, 292 pages.

FONTAINE Aline (2008). L’essor des réalisatrices libanaises, mémoire de Master, IEP de Lyon – Université Lyon 2.

GERTZ, Nurith & KHLEIFI, George (2008). Palestinian Cinema: Landscape, Trauma and Memory, Edinburgh University Press, Edinburgh, 224 pages.

KHATIB, Lina (2008). Lebanese Cinema: Imagining the civil war and Beyond, IB Tauris, New York, 214 pages.

KHATIB, Lina (2006). Filming the Modern Middle East: politics in the cinemas of Hollywood and the Arab World, I.B. Tauris, London, 242 pages.

KHAYATI, Khemaïs (1996). Cinémas arabes : topographie d’une image éclatée, l’Harmattan, Paris, 247 pages.

SALTI, Rasha (2006). Insights into Syrian Cinema, Rattapala Press, New York, 189 pages.

Yazbek Elie, Regards sur le cinéma libanais 1990-2010, Paris, L’Harmattan, 2012, 78 pages.

Dates

  • dimanche 30 septembre 2018

Mots-clés

  • monde arabe, histoire, cinéma, théâtre, pratiques artistiques, Liban, conflit, images, années 2010

Contacts

  • Toufic El-Khoury
    courriel : toufic [dot] khoury [at] usj [dot] edu [dot] lb

Source de l'information

  • Elie Yazbek
    courriel : regards [at] usj [dot] edu [dot] lb

Pour citer cette annonce

« Images en mémoire, mémoires en image », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 22 juin 2018, https://calenda.org/445618

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal