Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

La diversité culturelle dans les capitales européennes depuis 1945 : Berlin, Londres, Madrid, Paris

Cultural diversity in European capital cities since 1945: Berlin, London, Madrid and Paris

*  *  *

Publié le mercredi 18 juillet 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Ce séminaire qui explore la vie culturelle et les politiques culturelles de quatre capitales européennes, Berlin, Londres, Madrid, Paris depuis 1945 consacre sa quatrième édition à l’étude de la diversité culturelle, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration et le Comité d’histoire du Ministère de la Culture.

The seminar, which explores the cultural life and policies of four European capital cities – Berlin, London, Madrid and Paris – since 1945, devotes its fourth year on the study of cultural diversity, in partnership with MHHI and the Ministry of Culture’s History Committee.

Annonce

Argumentaire

Ce séminaire qui explore la vie culturelle et les politiques culturelles de quatre capitales européennes, Berlin, Londres, Madrid, Paris depuis 1945 consacre sa quatrième édition à l’étude de la diversité culturelle, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration et le Comité d’histoire du Ministère de la Culture.

Métropoles européennes, pôles d’attractivité majeurs des migrations

Les capitales européennes sont des territoires qui ont toujours attiré les populations. Foyers économiques, politico-administratifs majeurs, au rayonnement international ancien, nœuds de communication, leur ouverture internationale depuis 1945 n’a cessé de se renforcer. Des facteurs politiques tels que la décolonisation des empires européens, les guerres incessantes sur l’ensemble de la planète, les persécutions liées aux régimes dictatoriaux, les inégalités de développement ont poussé de nombreuses populations vers les capitales européennes. Celles venues des pays du Sud, mais aussi de l’Est de l’Europe ont été attirées par des territoires susceptibles d’offrir des opportunités de formation, d’emploi et de liberté. Les quatre capitales considérées sont ainsi marquées au sceau de la diversité culturelle. La notion de diversité est ici prise dans son sens premier de pluralité des cultures afin d’examiner le contact entre les différentes cultures sur des territoires où les apports migratoires ont été continus. La diversité culturelle présente des tonalités différentes suivant les capitales. Certaines, comme Londres et Paris, ont connu depuis la Seconde Guerre mondiale des migrations venues de leurs empires coloniaux respectifs. Leur chronologie est déterminée par la décolonisation, les politiques migratoires, flexibles ou volontaristes pendant les Trente Glorieuses, plus restrictives ensuite. Ces capitales sont également tributaires de l’histoire et de la proximité pour d’autres raisons ; on pense à l’immigration turque à Berlin, ou à celle issue du continent africain à Madrid. On songe à la position de Berlin au cœur de la Guerre froide, à l’attractivité de Berlin Ouest pour tous ceux qui ont voulu fuir le communisme, au Madrid de l’après-franquisme et aux exilés d’Amérique du Sud. La crise migratoire depuis les années 2010 a encore complexifié la donne.

Réception dans les sociétés d’accueil

A travers cinq thématiques artistiques et littéraires ce séminaire se fixe pour objectif d’examiner les transferts culturels qui se sont opérés dans ces villes-capitales, les lieux, les hommes, les vecteurs de communication (les flux migratoires ne sont pas les seuls moteurs à prendre en compte), les principales institutions qui les ont portés. Il est probable que des phénomènes d’institutionnalisation soient mis en exergue. Les enjeux de ces pratiques culturelles et artistiques (ap)portées par les migrants et leurs descendants sont de l’ordre de la visibilité, de la reconnaissance, de la légitimité et de la valorisation en tant que ressources ou patrimoines participant à la fabrique culturelle des métropoles. Le politique a bien entendu sa part dans l’évolution. Il est vraisemblable que ces contacts culturels ont pu susciter des résistances ou au contraire une adhésion plus ou moins rapide de la part des sociétés d’accueil. Des spécificités sont sans aucun doute identifiables selon les territoires et les moments, témoignant d’une réceptivité différentielle. La reconnaissance progressive de la diversité culturelle par les instances politiques des divers territoires, par l’union européenne et l’UNESCO offrira quelques repères chronologiques intéressants et devrait enrichir l’approche comparative.

Les migrants, acteurs culturels

Au-delà des formes de réception de ces transferts dans les métropoles, le séminaire analysera les contributions, les apports et les redéfinitions des dynamiques culturelles et artistiques liées à la présence de ces migrations. Il s’agit d’observer les modalités d’hybridation, mais aussi les créativités et les innovations qui émergent à l’initiative des migrants. Leur activisme culturel pouvant mener à un véritable engagement. Les co-productions collectives de nouvelles pratiques issues des transferts culturels, les trajectoires d’artistes, les engagements de leaders ayant donné un sens politique – visibilité, revendication de droits, résistance contre le racisme etc., seront mis en regard des conditions ou des freins qui se déploient dans ces métropoles autour de leur présence pour pérenniser, accompagner ou non ces émergences.

Tous les secteurs culturels ne pourront ici être traités, des choix ont été faits, suffisamment larges pour tenter de mesurer les rythmes et les facteurs déterminants des transferts culturels. Au final, sans doute verra-t-on apparaître des phénomènes de métissages culturels, d’hybridation sur des territoires pris depuis la fin du XXe siècle dans la globalisation.

Séminaire « Les capitales européennes et la culture depuis 1945 : Berlin, Londres, Madrid, Paris » – saison 2018-2019 sous la direction de Françoise Taliano-des Garets et Laurent Martin

Partenaires :

  • Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris 1)
  • Intégration et Coopération dans l’Espace Européen [ICEE] (Paris 3)
  • Sciences Po Bordeaux
  • Comité d’Histoire du Ministère de la Culture
  • Musée national de l’histoire de l’immigration

Modalités de soumission

Les propositions de communication devront s’inspirer de la présentation générale ci-dessus et être rédigées à partir d’une des thématiques des 5 séances. La réflexion sera centrée sur une ou plusieurs des quatre capitales. Elles devront nous parvenir avant le 30 août 2018, sous forme d’un résumé de 1 500 signes maximum accompagné une courte biobibliographie et être envoyées aux adresses suivantes :

  • f.taliano@sciencespobordeaux.fr
  • laurent.martin@sorbonne-nouvelle.fr
  • marie.poinsot@palais-portedoree.fr

Langues du séminaire : français et anglais Le séminaire se déroulera au Musée national de l’histoire de l’immigration Il donnera lieu à publication dans un numéro de la revue Hommes & Migrations Les frais de déplacement et d’hébergement seront pris en charge

Calendrier prévisionnel

6 décembre 2018 (de 14h à 16h)

Arts plastiques et diversité dans les capitales européennes depuis 1945 dans le cadre de l’exposition Persona Grata MNHI/ MacVal (octobre 2018 – janvier 2019)

7 février 2019 (de 14h à 16h)

Patrimoine et mémoire de l’immigration dans les capitales européennes depuis 1945

14 mars 2019 (de 14h à 16h)

Arts du spectacle et diversité culturelle dans les capitales européennes depuis 1945

18 avril 2019 (de 14h à 16h)

Langue (s) et littérature (s) de l’exil dans les capitales européennes depuis 1945 dans le cadre du Prix littéraire de la Porte Dorée [en savoir plus]

20 juin 2019 (de 14h à 16h)

Musique et diversité culturelle dans les capitales européennes depuis 1945

Presentation

The seminar, which explores the cultural life and policies of four European capital cities – Berlin, London, Madrid and Paris – since 1945, devotes its fourth year on the study of cultural diversity, in partnership with MHHI and the Ministry of Culture’s History Committee.

European metropolitan cities, major and attractive hubs of migration

European capital cities are areas that always have attracted population. Key economic and politico-administrative centers with ancient international reach, communications nodes… Their international openness continued to increase since 1945. Political factors such as the decolonization of European empires, relentless wars all over the world, persecutions conducted by dictatorial regimes, unequal development have led many communities to European capital cities. Those from Southern Europe but also from Eastern Europe have been attracted to areas that could offer educational and work opportunities as well as the ability to win their freedom. The four European capital cities aforementioned are then marked by cultural diversity. Here, in its original sense, diversity is seen as the plurality of cultures in order to analyze the relations between the various cultures in areas where migration inflows have been ongoing. Cultural diversity varies from one of these cities to another. Some, such as London and Paris, have seen migrations waves coming from their former colonial empire since World War II. The sequence of events was defined by decolonization, migration policy – which were flexible or deliberate between the 50’s and the 70’s but restricted thereafter. These capital cities are also influenced by closeness and history for different reasons – such as the Turkish immigration to Berlin or the one coming to Madrid from Africa. Berlin’s stance during the Cold War, the drawing power of West Berlin on those trying to escape Communism, Madrid after Franco’s regime or those exiled from Latin America… The issue is further complexified by the migration crisis of the 2010s.

Reception into the host societies

Through five artistic and literary topics, the seminar aims to analyze the transculturalism that happened in these capital-cities, the places, the people, the communication medium (migratory flows are not the only driving force to take into account) – and the main institutions, which made them possible. It is likely that phenomena of institutionalization would be emphasized. The stakes of these cultural and creative practices brought by migrants and their offspring deal with visibility, recognition, legitimacy and appreciation as resources or cultural heritage, which then takes part in the metropolises’ cultural center. Politics, of course, has its own part in this evolution. It is likely that cultural contacts have created resistance or on the contrary have somewhat hastened acceptance in the host societies. Specific cases can certainly be found, depending on specific territories and moments, which show a differential receptivity. Gradual recognition of cultural diversity by political institutions in various areas – the European Union and UNESCO – will provide relevant chronological landmarks and should enhance the comparative approach.

Migrants, cultural actors

Beyond how these transfers are seen in the metropolitan areas, the seminar will analyze the contributions, the inflow and the redefining of these cultural and creative dynamics related to the presence of these migrations, in order to understand the method of hybridization, but also the creations and innovations that emerged through migrants’ initiatives. Their cultural activism could lead to genuine commitment. The collective co-productions of new practices related to cultural transfers, the artists’ trajectories, the leaders’ commitments gave a political sense – visibility, claiming rights, resistance against racism etc., which will be weighed against the conditions or the obstacles that have spread in these metropolitan areas along with their presence, to strengthen, support this emergence – or not.

All the cultural sectors cannot be addressed; choices were made and are broad enough to attempt to measure the key rhythms and factors of cultural transfers. Ultimately, we might see cross-culture phenomenon, hybridization emerging in areas affected by globalization since the end of the 20th century.

2018-2019 seminar conducted by Françoise Taliano-des Garets and Laurent Martin

  • 20th century Social History Centre at Paris I University
  • ICEE Paris III
  • Bordeaux Institute of Political Studies
  • the Ministry of Culture’s History Committee
  • MNHI – National museum of the history of immigration (Musée national de l’Histoire de l’immigration)

Submission Guidelines

The communication proposals have to be written on the topics discussed in the five panel discussions and focus on one or several cities out of the four mentioned. An abstract of 1500 characters maximum and a brief bibliography have to be sent before August 30th 2018 at the following email addresses:

  • f.taliano@sciencespobordeaux.fr
  • laurent.martin@sorbonne-nouvelle.fr

The seminar will be in French and English. The seminar will be featured in an issue of « Hommes & Migrations ». Travelling and hosting fees are included.

Provisional timetable

December 6th 2018, from 2 pm to 4 pm

Visual arts and diversity in European capital cities since 1945 As part of the MNHI/MacVal exhibit – Exhibition “Persona Grata” (from October 2018 to January 2019)

February 7th 2019 from 2 pm to 4 pm

Cultural heritage and memories of immigration in the European capital cities since 1945

March 14th 2019 from 2 pm to 4 pm

Performing arts and cultural diversity in the European capital cities since 1945

April 11th 2019 from 2 pm to 4 pm

Exile literature and language(s) in the European capital cities since 1945 As part of the MNHI’s Exile Literary Prize

June 20th 2019 from 2 pm to 4 pm

Music and cultural diversity in the European capital cities since 1945

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 30 août 2018

Mots-clés

  • diversité culturelle, histoire de l’immigration

Contacts

  • Laurent Martin
    courriel : laurent [dot] martin [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr
  • Françoise Taliano-des Garets
    courriel : f [dot] taliano [at] sciencespobordeaux [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Agathe De Legge
    courriel : agathe [dot] de-legge [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La diversité culturelle dans les capitales européennes depuis 1945 : Berlin, Londres, Madrid, Paris », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 18 juillet 2018, https://calenda.org/456066

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal