AccueilL’exploration urbaine (« Urbex ») – L’historien et les sciences sociales

L’exploration urbaine (« Urbex ») – L’historien et les sciences sociales

Urban exploitation (Urbex) - the historian and the social sciences

*  *  *

Publié le mardi 24 juillet 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’urbex, l’exploration de sites abandonnés ou en marge de la ville, ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Mais, au-delà de l’esthétisme, du goût de l’aventure ou de la production d’un danger de proximité, peut-on combiner l’exploration et la connaissance, la découverte et la recherche ? Sous une double approche, la journée s’efforcera de répondre à ces questions.  Que gagne-t-on à « explorer », « visiter » des bâtiments abandonnés, témoins souvent de déclins récents ? L’architecture, les objets et les archives qui s’y trouvent justifient-ils une méthodologie et une approche propres ? Et pour quels résultats ? La seconde question rapproche du présent en s’interrogeant sur la place des ruines et de leurs visites dans les usages contemporains du passé. Il conviendra ainsi de réfléchir aux acteurs et pratiques de l’urbex comme un type de rapport à l’histoire, souvent revendiqué explicitement.

Annonce

Journée d’études organisée par Nicolas Offenstadt.

Argumentaire

L’Urbex, l’exploration de sites abandonnés ou en marge de la ville, ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Mais, au-delà de l’esthétisme, du goût de l’aventure ou de la production d’un danger de proximité, peut-on combiner l’exploration et la connaissance, la découverte et la recherche ? Sous une double approche, la journée s’efforcera de répondre à ces questions. 

Que gagne-t-on à « explorer », « visiter » des bâtiments abandonnés, témoins souvent de déclins récents ? L’architecture, les objets et les archives qui s’y trouvent justifient-ils une méthodologie et une approche propres ? Et pour quels résultats ?

La seconde question rapproche du présent en s’interrogeant sur la place des ruines et de leurs visites dans les usages contemporains du passé. Il conviendra ainsi de réfléchir aux acteurs et pratiques de l’Urbex comme un type de rapport à l’histoire, souvent revendiqué explicitement.

Programme

14 h 00 – 16 h 00 – Les sciences sociales face à l’Urbex

  • 14 h 00 – Introduction, Nicolas Offenstadt (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; IHMC)L’Urbex c’est quoi ?
  • 14 h 15 – Judith Audin (Sciences Po Aix ; CHERPA / CECMC), Habiter les ruines chinoises : l’Urbex comme méthode d’ethnographie urbaine des interstices
  • 14 h 45 – Aude Le Gallou (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; EA EIREST)L’Urbex, un objet géographique ?
  • 15 h 15 – Nicolas Offenstadt, Urbexer l’ex-RDA. Retour d’expérience.
  • 15 h 45 – Discussion

16 h 15 – 16 h 30 : Pause

16 h 30 – 18 h 30 – L’archéologie et l’Urbex

  • 16 h 30 – Cyril Lachèze (IHMC), Documenter une friche industrielle selon les méthodes de l’archéologie contemporaine
  • 17 h 00 – Séverine Hurard (INRAP), Archéologie du monde contemporain et Urbex
  • 17 h 30 – Discussion
  • 18 h 00 – Conclusions, Vincent Denis (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; IHMC)

Informations pratiques

Renseignements et inscription : urbexsorbonne@gmail.com 

Accès bus

  • Lignes 21, 27 et 38, arrêts Luxembourg ou Les Écoles
  • Lignes 82 et 85, arrêt Luxembourg
  • Lignes 84 et 89, arrêt Mairie du 5e arrondissement – Panthéon

Accès RER

  • Ligne B, station Luxembourg

Catégories

Lieux

  • Salle 2 (2e étage), Centre Panthéon Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - 12 place du Panthéon
    Paris 05 Panthéon, France (75005)

Dates

  • jeudi 18 octobre 2018

Mots-clés

  • exploration urbaine, urbanisme, ruine

Contacts

  • Nicolas Offenstadt
    courriel : urbexsorbonne [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Alexis Darbon
    courriel : alexis [dot] darbon [at] ens [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’exploration urbaine (« Urbex ») – L’historien et les sciences sociales », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 24 juillet 2018, https://calenda.org/460164

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal