AccueilEnquêter les mobilités au cours de la vie : enjeux et méthodes

Enquêter les mobilités au cours de la vie : enjeux et méthodes

Investigating mobilities throughout life -issues and methods

*  *  *

Publié le jeudi 26 juillet 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’atelier « Trajectoires et mobilités », actuellement composé de doctorant·es et post-doctorant·es du Lab’Urba, du laboratoire « Ville mobilité transport » et du laboratoire « Analyse comparée des pouvoirs », a pour objectif de réunir des chercheur·es, aux objets d’études différents, qui font toutes et tous usage de données biographiques dans leurs recherches. Pour cette première journée d’étude, ce sont les questionnements autour des cadres interprétatifs et des méthodes de recueil de ces données qui seront au coeur des interventions et des échanges. Ils seront illustrés par des cas d’étude multiples et variés : les mobilités quotidiennes de travailleurs avec de faibles revenus, l’engagement parental autour de l’école, les trajectoires résidentielles des habitant·es de bidonville, les trajectoires de demandeuses et demandeurs d’asile et réfugié·es LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel·les, Transgenres) ou encore les variations de l’exposition au risque cancérogène.

Annonce

Argumentaire

Comme de nombreux autres domaines de recherche en sciences sociales, l’étude des mobilités, qu’elles soient spatiales ou sociales, soulève des questionnements quant à la pertinence des cadres interprétatifs et des méthodes de recueil de données. En effet, le vocabulaire pour décrire le déroulement d’une vie humaine est multiple et polysémique. Dès lors, quels sont les termes qui permettent une restitution pertinente? Préfèrerat-on parler d’une carrière, d’une trajectoire, d’un parcours ou encore d’un itinéraire ? Dans la perspective d’analyser les différentes mobilités survenues au cours d’une vie, la reconstruction de trajectoires permettrait une approche dynamique et longitudinale des différentes étapes d’un parcours de vie. Or, la collecte de données rétrospectives pose également un certain nombre d’interrogations : quelles méthodes d’enquête choisir (récit de vie, matrice biographique etc.) et comment les adapter à un terrain et une population particuliers ? Comment analyser et interpréter ces parcours de vie ? Que faire de « l’illusion biographique » émanant parfois des propos recueillis ? Comment rompre avec l’apparente évidence d’un enchainement d’étapes ? Face à la pluralité des termes et des méthodes pour répondre aux questions que pose l’emploi des biographies en sciences sociales, les doctorant·es et post-doctorant·es de l’Atelier Trajectoires et Mobilités ont décidé d’organiser une journée d’études en deux temps : des ateliers collectifs permettront tout d’abord de discuter différentes méthodes de recueil des données biographiques à partir de recherches en cours, aux objets d’étude variés (exposition au risque cancérogène, mobilités quotidiennes de travailleurs avec de faibles revenus, trajectoires de réfugié·es LGBT, mobilités des habitant·es de bidonville, engagement parental autour de l’école). Dans un deuxième temps, Christophe Imbert et Camille Schmoll, deux chercheur.es expérimenté·es et connu·es pour leurs analyses diachroniques des mobilités, mettront en perspective, à partir de leurs travaux, les difficultés rencontrées lors de la réalisation d’enquêtes de terrain. Les choix méthodologiques, et leurs limites, pour reconstruire et restituer au mieux les mobilités survenues à l’échelle d’une vie seront examinés à travers cette réflexion collective.

Programme 

09:00 – 09:30 : Accueil 

09:30 – 09:45 : Introduction générale par le comité d’organisation

  • Joseph Cacciari (LVMT),
  • Paolo Chevalier (LVMT),
  • Florent Chossière (ACP),
  • Garance Clément, (Lab’urba),
  • Clément Luccioni (Lab’urba),
  • Emma Peltier (LVMT),
  • Léa Prost (Lab’urba)
  • Félicie Roux (Lab’urba).

09:45 – 11:00 : Atelier 1 - "Restituer systématiquement les mobilités survenues dans un parcours de vie".

  • Intervention de Paolo Chevalier (LVMT) et de Léa Prost (Lab’urba)
  • Discussion : Christophe Imbert (Université de Rouen, UMR IDEES)

11:00 – 11:15 : Pause - café 

11:15 – 12:30 : Atelier 2 - "Reconstituer les trajectoires à l’aide d’enquêtes ethnographiques"

  • Intervention de Florent Chossière (ACP), de Emma Peltier (LVMT) et de Félicie Roux (Lab’urba).
  • Discussion : Camille Schmoll (Université Paris-Diderot, Géographie-Cités)

12:30 – 13:30 : Déjeuner

13:30 – 16:00 : Table ronde avec Christophe Imbert et Camille Schmoll, "Recherche sur les trajectoires, trajectoires de recherche".

Animation : Joseph Cacciari (LVMT). Présentation des invité·es par Paolo Chevalier et Emma Peltier

Lieux

  • Campus Descartes, Bâtiment Bienvenüe, Plot A, Salle A 301 - 6-8 Avenue Blaise Pascal
    Champs-sur-Marne, France (77420)

Dates

  • mardi 11 septembre 2018

Mots-clés

  • mobilité, trajectoire, approche biographique, méthodes d'enquête, analyse, corpus, données

Contacts

  • Journée d'études Trajectoire
    courriel : ateliertrajmob [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Joseph Cacciari
    courriel : joseph [dot] cacciari [at] enpc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Enquêter les mobilités au cours de la vie : enjeux et méthodes », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 26 juillet 2018, https://calenda.org/461627

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal