AccueilCirculations et décentralisation des arts et de la littérature

Circulations et décentralisation des arts et de la littérature

Circulacões e descentramento das artes e da literatura

Circulation and decentralisation of arts and literature

IIe journée d'études du Plateau des Guyanes

IIª Jornada de estudos do Platô das Guianas

2nd symposium of the Guiana Shield

*  *  *

Publié le mardi 14 août 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Loin des centres politiques, économiques, intellectuels européens et brésiliens, la région des Guyanes est un espace hétérogène composé de pays et de territoires rassemblant des caractéristiques uniques. L'université Fédérale d'Amapá (UNIFAP), et l’université de la Guyane française (UG), parce qu'elles sont présentes dans cette localité, sont capables de rassembler les recherches produites dans et sur la région. En ce sens, la IIe journée d’études du Plateau des Guyanes : Circulations et décentralisation des arts et de la littérature s'inscrit dans la perspective de la réflexion sur le « décentrement » de la connaissance. Cette posture implique de réfléchir au rôle des théories et des pratiques académiques dans un contexte situé hors du centre, sans pour autant nier la relation centre-périphérie.

Annonce

Argumentaire

Le Brésil est un pays continental et à l'intérieur du sous-continent, il touche presque tous les pays d'Amérique du Sud. Dans le nord de ce continent, les frontières du Brésil côtoient la région de Guyanes, également connue sous le nom d’Amazonie caribéenne, comprenant le Guyana, la Guyane française, le Suriname, les États de Roraima et de l’Amapá, situés dans l'extrême nord du Brésil.

En termes linguistiques, cette région regroupe plusieurs langues, telles que le portugais, le français, le néerlandais, l'anglais, le javanais, ainsi que des langues indigènes et créoles. En ce qui concerne l'expression littéraire et culturelle, non seulement les contradictions sociales présentes dans les villes amazoniennes sont incorporées dans la forme esthétique, mais l'imaginaire et les représentations de l’homme caboclo, amérindien et créole sont aussi intégrés dans les œuvres d’art.

Malgré les similitudes culturelles, artistiques et la proximité géographique, très peu a été construit jusqu'à présent en termes académiques. L'Université Fédérale d'Amapá (UNIFAP), et l’Université de la Guyane française (UG), parce qu'elles sont présentes dans cette localité, sont capables de rassembler les recherches produites dans et sur la région. Le Centre de recherche en études littéraires (NUPEL) de l’UNIFAP et l’Axe 2, Imaginaires, Littératures et Arts (IMLA), de l’UG développent des investigations dans le domaine de la littérature et de la création artistique.

À l'initiative des chercheurs membres de l’UNIFAP et de l’UG, le I° Symposium de Littérature des Guyanes : transits et décentralisation et la IIª Journée d’Études du Plateau des Guyanes : circulations et décentralisation des arts et de la littérature visent à réunir des chercheurs afin de mieux comprendre l'espace des Guyanes dans ses nombreux aspects : historique, sociologique, culturel, littéraire, artistique, entre autres. Il s'agit de penser la recherche et l'enseignement à partir de la circulation des connaissances dans cette région dont la configuration, pleine de potentialités, représente un espace périphérique spécifique. En ce sens, le I° Symposium de littérature des Guyanes et la IIª Journée d’Études du Plateau des Guyanes s'inscrivent dans la perspective de la réflexion sur le « décentrement » de la connaissance. Cette posture implique de réfléchir au rôle des théories et des pratiques académiques dans un contexte situé hors du centre, sans pour autant nier la relation centre-périphérie.

Loin des centres politiques, économiques, intellectuels européens et brésiliens, la région des Guyanes est un espace hétérogène composé de pays et de territoires rassemblant des caractéristiques uniques telles que : expressions artistiques, production littéraire prolifique, diversité linguistique et culturelle, processus de migration et de coopération transfrontalière… L'ensemble de ces éléments fera l'objet de discussions entamées lors de la I° Journée d’Etudes, en 2016, à Cayenne, dont l’objectif reste pluridisciplinaire et interdisciplinaire.

Le terme de « périphérie » est imprégné d'un sens géographique pour désigner l'espace éloigné de la zone urbanisée des grands centres. Il est également doté d'une signification sociologique et politique pour indiquer que la main-d'œuvre continue d’exister dans de mauvaises conditions. Dans les deux sens, le terme « périphérie » est appelé « zone d'exclusion ». L'un des principaux objectifs de cette rencontre est de réunir des enseignants et des chercheurs pour échanger sur l’espace amazonien, ou l’Amazonie caribéenne, et de ses spécificités. Il est donc nécessaire de s’approprier des instruments de savoir et de connaissances ; de même que les nouveaux concepts qui ont émergé de la périphérie. En effet, dans le croisement des connaissances, dans la rencontre des différents domaines de recherche et dans les différentes pratiques des savoirs, il est essentiel de trouver un moyen de comprendre la réalité des Guyanes. Proposer des solutions aux questions soulevées ; susciter d'autres discussions et avoir des positions critiques, c'est rendre possible la construction de chemins solides autour de nos spécificités culturelles et territoriales. 

Objectif général

I° Symposium de Littérature des Guyanes : transits et décentralisation et la IIª Journée d’Études du Plateau des Guyanes : circulations et décentralisation des arts et de la littérature est un événement régional qui vise à réunir des chercheurs dans les domaines littéraire et artistique des universités suivantes : l’Université fédérale d'Amapá (UNIFAP) ; l'Université d'État d'Amapá (UEAP) ; l'Institut fédéral d'Amapá ; l'Université de Guyane (UG) ; l'Université Anton de Kom et l'Université des Antilles (UWI). Le but est de recueillir les diverses réflexions sur la littérature et les arts de Guyane. L'interaction entre les universités situées dans la région permet un équilibre positif pour l'échange de connaissances ainsi que l'établissement de liens avec d'autres équipes de recherche et enfin, la promotion de la mobilité enseignants/étudiants.

Objectifs spécifiques 

  • Connaître la production scientifique régionale dans le domaine des arts et de la littérature ;
  • Consolider la pratique de la recherche dans une région éloignée des grands centres brésiliens et européens ;
  • Stimuler la diffusion des connaissances produites dans la région du Plateau des Guyanes ;
  • Renforcer des relations et des partenariats de recherche entre l'Université fédérale de Amapá (UNIFAP), l'Université de l'État de l'Amapá (UEAP), l'Institut fédéral de l’Amapá (FIPA), l'Université de Guyane (UG), l’Université Anton de Kom et l'Université des West Indies (UWI).

Axes de recherches

Les propositions de communication peuvent être en portugais, français et anglais selon les axes suivants :

1.Traditions populaires et connaissances « périphériques »

Cet axe comprend les pratiques de recherche et d'enseignement autour des coutumes, des comportements, des mémoires, des savoirs des croyances, des légendes populaires et des connaissances de la région amazonienne.  Cet axe couvre toutes les activités du chercheur qui a comme objet d’étude les traditions et les pratiques diffusées entre les individus. Pour cela, il faut que les termes « tradition » et « savoir » soient pris en compte dans un sens large ; qu’ils soient pris à la fois comme patrimoine et/ou héritage transmis spontanément par une communauté.

2. Les expressions littéraires de la frontière

Cet axe de travail couvre les études et les contributions qui se concentrent sur les manifestations poétiques et artistiques de la région frontalière. Ces manifestations ont des relations intrinsèques entre la ville, la campagne, l'Amazonie et les différents thèmes historiques qui définissent les Guyanes et leur contexte social. Ces manifestations comprennent également les arts populaires qui sont également une construction esthétique et discursive, dont la présence sur le territoire frontalier donne une visibilité aux problématiques particulières de ces espaces.

3. Les individus et les pratiques spatiales

Cet axe comprend des approches sur les répercussions à la fois spatiales et régionales sur la façon d’être et de voir le monde.  Celles-ci se matérialisent dans l’action de l’homme mais aussi dans leurs représentations de la réalité. Il s’agit là de la relation paysage-culture-frontière, culture autochtone, art et représentation de l'espace amazonien.

4. Littérature, histoire et mémoire

Cette ligne comprend des approches qui interrogent la littérature comme phénomène historique et comme expression de l'identité. Elle comprend également une étude de la littérature et de ses relations historiques, sociales et culturelles : études de manifestations verbales, orales ou écrites du point de vue de la mémoire et de l'histoire.

Modalités de contributions scientifiques

Calendrier

le 30 août 2018 : envoi des propositions

titre de la communication, résumé en portugais, français et anglais, court CV., inscription.

– le 07 septembre 2018 : notification d’acceptation des communications.

Inscription à renvoyer par courriel à natali_costa@hotmail.com et rosuel.lima-pereira@univ-guyane.fr  avant le 30 août 2018 

Coordination générale

  • ​Docteur Natali Fabiana da Costa e Silva (UNIFAP)
  • ​Docteur Audrey Debibakas (UG)
  • Docteur Rosuel Lima-Pereira (UG)

Comité d'organisation

  • ​Docteur Fernanda Cristina da Encarnação dos Santos (UNIFAP)
  • ​Docteur Juliana Pimenta Attie (UNIFAP)
  • Docteur Rafael Senra Coelho (UNIFAP)
  • Docteur Hartmut Ziche (UG)
  • ​Maître Marcos Paulo Torres Pereira (UNIFAP)
  • Maître Mariana Janaína dos Santos Alves (UNIFAP)

Comité scientifique

  • Docteur Monique Blérald, Professeur des universités (MINEA – UG)
  • Docteur Michel Dispagne, Professeur des universités (MINEA – UG)
  • Docteur Marianne Palisse, Maître de conférences (LEEISA /CNRS – UG)
  • Docteur Audrey Debibakas, Maître de conférences (MINEA – UG)
  • ​Docteur Rosuel Lima-Pereira, Maître de conférences (MINEA – UG)
  • Docteur Annick Louis, Maître de conférences (CRAL, Université de Reims)
  • Docteur Natali Fabiana da Costa e Silva (NUPEL – UNIFAP)
  • ​Docteur Fernanda Cristina da Encarnação dos Santos (NUPEL – UNIFAP)
  • Docteur Juliana Pimenta Attie (NUPEL – UNIFAP)

Lieux

  • Campus Marco Zero - Macapá - Rod. Juscelino Kubitschek, KM-02 Jardim Marco Zero
    Macapá, Brésil (68903419)

Dates

  • jeudi 30 août 2018

Mots-clés

  • Amazonie caribéenne, circulation, savoir, frontière, périphérie

Contacts

  • Rosuel Lima-Pereira
    courriel : rosuel [dot] lima-pereira [at] univ-guyane [dot] fr

Source de l'information

  • Rosuel Lima-Pereira
    courriel : rosuel [dot] lima-pereira [at] univ-guyane [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Circulations et décentralisation des arts et de la littérature », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 14 août 2018, https://calenda.org/467964

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal