AccueilLe nouveau roman algérien : quelles postures littéraires, quelles esthétiques ?

Le nouveau roman algérien : quelles postures littéraires, quelles esthétiques ?

The new Algerian novel: what literary postures, what aesthetics?

*  *  *

Publié le mardi 21 août 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Il est question dans cette journée d’études de s’interroger sur la manière dont le nouveau roman algérien modèle son image et construit une singularité scripturaire loin des exigences attendues de l’époque et du lectorat, et des contextes de production de l’œuvre, dépassant tous les stéréotypes de la critique postcoloniale. Cette nouveauté déploie une dimension esthétique, composante fondamentale de toute littérature, préconisant des modes d’écriture qui s’inscrivent dans la diversité, la polyphonie et l’hybridité, elle invite à considérer la façon dont ces écrivains repensent l’espace littéraire et prêtent au genre romanesque une prose et des techniques qui bousculent les cadres traditionnels du discours et repoussent les diverses doxas, aussi bien coloniale que postcoloniale.

Annonce

Université Abou Bekr Belkaid – Tlemcen, Laboratoire de recherche LLC, mercredi 28 novembre 2018

Argumentaire

Dans le cadre d’un projet pour un ouvrage collectif, le laboratoire de recherche LLC organise une journée d’études qui porte sur les nouvelles postures et les nouvelles esthétiques de la littérature maghrébine contemporaine, en l’occurrence, le roman algérien de langue française. Le renouvellement du roman algérien au rythme de ce XXIe siècle, inaugure de nouvelles postures littéraires. Transgressant tabous et censures, bon nombre d’écrivains de cette nouvelle génération, qu’ils soient issus de l’espace algérien ou de la diaspora (A. Benmalek, Mourad Djebel, Y. Khadra, K. Daoud, B. Sansal, H. Grine, El Mahdi Acherchour, S. Bachi, N. Bouraoui, M. Bey, Sarah Haidar, M. Mokeddem, F. Guène, R. Djaïdani, K. Adimi, Amine Ait Hadi, Samir Toumi et autres…), offrent un nouveau souffle à la littérature algérienne et inscrivent leur écriture dans une démarche de l’inter-dit. Ils proposent une autre vision élargie de l’écriture et de l’homme en interrogeant les articulations et les enjeux qui peuvent aider à penser le monde autrement. C’est en ce sens que cette littérature évoluent et trouve ainsi son champ d’investissement.

Il est question dans cette journée d’études de s’interroger sur la manière dont ces auteurs modèlent leur image et construisent une singularité scripturaire loin des exigences attendues de l’époque et du lectorat, et des contextes de production de l’œuvre, dépassant tous les stéréotypes de la critique postcoloniale.

Cette nouveauté déploie une dimension esthétique, composante fondamentale de toute littérature, préconisant des modes d’écriture qui s’inscrivent dans la diversité, la polyphonie et l’hybridité, elle invite à considérer la façon dont ces écrivains repensent l’espace littéraire et prêtent au genre romanesque une prose et des techniques qui bousculent les cadres traditionnels du discours et repoussent les diverses doxas, aussi bien coloniale que postcoloniale.

Au regard des nouveautés inhérentes au nouveau roman algérien, cette journée d’études a pour objectif d’articuler sa thématique autour des axes suivants (la liste est non exhaustive) :

Axes thématiques :

  • Nouvelle(s) mouvance(s) du roman algérien contemporain : émergence, évolution et spécificité.
  • Le nouveau roman algérien entre production et réception critique : horizons d’attente.
  • Singularité et posture littéraires du roman algérien contemporain.
  • Le nouveau roman algérien entre le local et le global : les enjeux esthétiques de l’œuvre face à l’écriture du Divers.
  • Le nouveau roman algérien à la croisée des signes et des genres : une écriture palimpseste.
  • Nouvelles stratégies scripturaires et rhétoriques dans le roman algérien contemporain.

Modalités de soumission

Les propositions de communication, accompagnées d’un résumé de 300 mots environ (titre, axe choisi, mots clés, bibliographie) et d’une brève notice bio-bibliographique, doivent être envoyées aux adresses suivantes : labolanguesllc@gmail.com ; lyndanawel@hotmail.fr

Calendrier

  • date de publication de l’appel : août 2018 ;
  • date limite d’envoi des propositions : 30 septembre 2018 ;

  • résultats de l’évaluation scientifique des propositions : 20 octobre 2018 ;
  • envoi intégral de la communication : 20 novembre 2018 ;
  • date de la journée d’études : 28 novembre 2018.

Comité scientifique

  • Dr. Fouzia AMROUCHE (Univ. M’Sila)
  • Dr. Amaria BELKAID (Univ. Tlemcen)
  • Dr. Mohamed BOUDJADJA (Univ. Sétif)
  • Pr. Kahina BOUANANE (Unv. Oran 1)
  • Pr. Hanane EL BACHIR (Univ. Oran 2)
  • Pr. Latifa SARI M. (Univ. Tlemcen)
  • Dr. Leila SARI M. (Univ. Tlemcen)
  • Dr. Lynda Nawel TEBBANI (Univ. La Lorraine)

Comité d’organisation 

  • Ryad Benmansour
  • Fethi Boudghene Stambouli
  • Souhila Brahimi
  • Abdelmadjid Khelfoun
  • Anissa Mecherbet
  • Leila Sari
  • Latifa Sari M.
  • Lynda-Nawel Tebbani

Responsable scientifique

Latifa SARI M.

Lieux

  • Université Abou Bekr Belkaid – Tlemcen Laboratoire de recherche LLC
    Tlemcen, Algérie

Dates

  • dimanche 30 septembre 2018

Mots-clés

  • Nouveau roman algérien, littérature, esthétique, posture

Contacts

  • Comité d'organisation
    courriel : DataValueChain2019 [at] gmail [dot] com
  • Lynda-Nawel Tebbani
    courriel : Lyndanawel [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Lynda-Nawel Tebbani
    courriel : Lyndanawel [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le nouveau roman algérien : quelles postures littéraires, quelles esthétiques ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 août 2018, https://calenda.org/468803

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal