AccueilThe making of political thought

The making of political thought

Ruptures, trends, and patterns between Henry VII and Louis IV the Bavarian

*  *  *

Publié le vendredi 31 août 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Le but de ce colloque est d'éclaircir la relation entre les évènements politiques et la composition des textes qui leur sont rattachés, en focalisant sur la période comprise entre la descente en Italie d’Henri VII et la campagne italienne de Louis de Bavière, c’est à dire entre 1310 et 1328. Ces deux moments clés du XIVe siècle représentent des noyaux autour desquels se créent de véritables réseaux de textes souvent reliés entre eux : chacun des textes écrits en rapport à un fait historique représente une réponse intellectuelle au phénomène lui- même et contribue à en définir l’impact culturel, politique et historique, même après des décennies de son avènement.

Annonce

Argumentaire

Le but de ce colloque est d'éclaircir la relation entre les évènements politiques et la composition des textes qui leur sont rattachés, en focalisant sur la période comprise entre la descente en Italie d’Henri VII et la campagne italienne de Louis de Bavière, c’est à dire entre 1310 et 1328. Ces deux moments clés du XIVe siècle représentent des noyaux autour desquels se créent de véritables réseaux de textes souvent reliés entre eux: chacun des textes écrits en rapport à un fait historique représente une réponse intellectuelle au phénomène lui- même et contribue à en définir l’impact culturel, politique et historique, même après des décennies de son avènement.

La descente en Italie de Henri VII inspira la composition d’oeuvres telles que la Monarchia de Dante Alighieri et ses lettres politiques. Albertino Mussato n’écrivit pas moins de trois oeuvres historiographiques qui relatent les évènements à partir de 1310 jusqu’à la fin de la campagne italienne de Louis de Bavière. Marsile de Padoue, concitoyen et ami de Mussato, définit les contours de la controverse entre empire et papauté dans le Defensor pacis, qui devient le coeur d’un nouveau réseau de concepts et de faits concrets et sera utilisé comme justification théorique pour le double couronnement de l’empereur à Milan et à Rome. Les traités et les oeuvres polémiques, composés par le groupe de Franciscains dissidents réfugiés auprès de la cour de Louis, naissent comme réponse à la dispute entre Louis même et le pape Jean XXII, mais ils sont aussi reliés entre eux par un rapport d'interdépendance conceptuelle et philosophique.

Le colloque, organisé par la Faculté de Philosophie de l'Université de Strasbourg et le CREΦAC (EA 2326) en collaboration avec le «Master d’études médiévales interdisciplinaires», est financé par le programme Research and Innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne, Marie Skłodowska-Curie Actions, Grant Agreement n. 745584 - INSPIrE (Intellectuals in History: Political Process and Cultural Impacts in Medieval Europe, 14th-15th c.).

Programme

27 Septembre 2018

  • 9:00-9:15 Accueil
  • 9:15 Conférence inaugurale: Jürgen Miethke (Universität Heidelberg) Marsilius of Padua and Louis the Bavarian, a Connection with Consequences

10:15-10:30 Pause

  • 10:30 Lorenza Tromboni (Université de Strasbourg) Introduction: The Making of Political Thought
  • 11:00 Claudia Villa (Università di Bergamo/SNS Pisa) Le songe privé du pape: la déconstruction de l'empire, le mémorial angevin et les bulles de Jean XXII
  • 11:40 Gian Carlo Garfagnini (Università di Firenze) Théologie et politique à Avignon: le débat sur la “visio beatifica” de Jean XXII à Benoit XII

Pause 

  • 14:10 Andrea Tabarroni (Università di Udine) Pro parte imperiali: Ugolino da Celle in advocacy of two emperors (1312-1323)
  • 14:50 Raphaël Eckert (Université de Strasbourg) Le couronnement impérial dans la doctrine canonique de la première moitié du XIVe siècle
  • 15:30 Rino Modonutti (Università di Padova) Albertino Mussato «ad aulas Cesareas»: l'empereur comme moteur de l’écriture

16:10-16:30 Pause

  • 16:30 Nadine Holzmeier (Universität Rostock) The historiographical work of Paulinus Minorita and its political value

28 Septembre 2018

  • 9:00 Giuliano Milani (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée) Devenir gibelin. Les parcours politiques des partisans italiens d'Henri VII
  • 9:40 Lorenzo Tanzini (Università di Cagliari) Langage et culture politique dans la correspondance publique des villes italiennes au début du XIVe siècle. Rhétorique, idéologie, performativité
  • 10:20 Gianluca Briguglia (Université de Strasbourg) Remarques conclusives

10:50-11:15 Pause

11:15 Conférence de clôture: Janet Coleman (London School of Economics and Political Science) Marsilius of Padua’s appeal to ‘ history’ and his conclusions on ‘toleration’ in Defensor Pacis Dictio 2

Conclusion

Organisation

  • Lorenza Tromboni (Marie Skłodowska Curie Fellow, CREΦAC - EA 2326, Université de Strasbourg)
  • Gianluca Briguglia (CREΦAC - EA 2326, Université de Strasbourg)

Lieux

  • MISHA Maison Interuniversitaire de Sciences de l’Homme Alsace - 5, allée du Général Rouvillois Strasbourg
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • jeudi 27 septembre 2018
  • vendredi 28 septembre 2018

Mots-clés

  • political thought, Dante Alighieri, Marsilius de Padua, sacred Roman Empire

Contacts

  • Lorenza Tromboni
    courriel : tromboni [at] unistra [dot] fr
  • Gianluca Briguglia
    courriel : briguglia [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Lorenza Tromboni
    courriel : tromboni [at] unistra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« The making of political thought », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 31 août 2018, https://calenda.org/472765

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal