AccueilToute une (pré)histoire en Somme

Toute une (pré)histoire en Somme

The history and prehistory of the Somme

État des connaissances sur la préhistoire et l'histoire des recherches en vallée de la Somme (XIXe-XXIe siècles)

Knowledge of the prehistory and history of research in the Somme Valley (19th-21st centuries)

*  *  *

Publié le mercredi 03 octobre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Ce colloque pluridisciplinaire se fixe pour objectif premier d’établir un état des connaissances et des questions actuelles dans les domaines des études préhistoriques et de l’histoire de la préhistoire, à partir des travaux conduits et des découvertes réalisées. Il entend participer à la construction d’un point d’étape mais aussi mettre en lumière les interactions récentes et fructueuses entre préhistoire et histoire sur le plan de la recherche et de la valorisation des collections. En complément, ce colloque sera l’occasion de se pencher sur la question de la préhistoire dans la cité, c’est-à-dire sur son ancrage territorial et social.

Annonce

Argumentaire

La vallée de la Somme est depuis le XIXe siècle un terrain de première importance pour les problématiques relatives à la connaissance des peuplements et comportements à la préhistoire, que cela concerne les premiers peuplements comme les périodes plus récentes.

Les travaux scientifiques et historiques portant sur la vallée de la Somme et ses terrasses sont nombreux et ont fourni, ces dernières années, des données de première importance.

Depuis plusieurs décennies, les recherches menées sur le terrain, fortement stimulées par les opérations d’archéologie préventive, fournissent un grand nombre de données inédites qui permettent, entre autres, de préciser le cadre chrono-stratigraphique et culturel de la préhistoire de cette région, au regard de celles acquises dans le reste de la France ou dans les pays limitrophes.

Après avoir joué, au milieu du XIXe siècle, un rôle majeur dans la reconnaissance de la préhistoire en tant que discipline scientifique, le bassin de la Somme reste toujours au cœur des problématiques et des recherches sur les premiers peuplements humains en Europe du nord-ouest. Le cadre géologique, chronologique et paléoenvironnemental régional établi à partir des formations fluviatiles et éoliennes est, à ce jour, l’un des mieux connus au monde pour le dernier million d’années.

Ces dernières années, les recherches sur la préhistoire ancienne ont porté sur les premiers peuplements acheuléens (carrières Carpentier et Léon, Moulin Quignon à Abbeville) et sur le gisement de Caours qui livre des informations fondamentales sur l’environnement et les comportements de subsistance des Néandertaliens du dernier interglaciaire. Notre connaissance sur le Paléolithique supérieur est particulièrement bien documentée avec les nouvelles recherches menées sur le gisement gravettien d’Amiens-Renancourt qui livre de nombreuses statuettes féminines en craie, datées de 27 000 ans. Les occupations du Paléolithique final (Belloy-sur-Somme, Saleux, Conty…) et du Mésolithique (La Chaussée-Tirancourt, Hangest-sur-Somme…) ont fait l’objet de nombreux travaux synthétiques qui ont permis de situer de manière précise les occupations archéologiques dans leur contexte paléoéconomique, environnemental et culturel. Les études plus ponctuelles réalisées sur les sites néolithiques (Conty, Villers-Carbonnel, Bettencourt-Saint-Ouen…) ou protohistoriques témoignent d’un riche potentiel régional qui reste encore à exploiter pour une meilleure connaissance des peuplements récents de la vallée de la Somme à l’aube des temps historiques.

Ce territoire occupe également une place à part dans les études historiques portant sur les sciences de l’Homme et spécialement la construction de la préhistoire depuis le milieu du XIXe siècle. Autour des années 1850-60, la vallée de la Somme fut un des lieux de cristallisation des nouveaux questionnements autour de la haute antiquité de l’Homme. Certaines figures locales, comme Jacques Boucher de Perthes, ou sites, comme Saint-Acheul ou Moulin Quignon, représentent autant de jalons, qui mériteraient d’être réinterrogés à l’aune des derniers résultats de la recherche historienne. Au-delà des aspects strictement factuels ou biographiques, les découvertes faites à Amiens et Abbeville et leurs acteurs (locaux, nationaux, français, anglais) ont joué un rôle essentiel sur le plan épistémologique en orientant les pratiques et concepts fondateurs des sciences préhistoriques en Europe.

Objet scientifique, la préhistoire en vallée de Somme est aussi un objet patrimonial que ce soit à travers ses sites ou ses collections archéologiques dispersées en France et à l’étranger. En effet, ces pièces ont longtemps servi d’arguments et de vecteurs de communication au profit de la préhistoire émergente. Le mouvement actuel de valorisation de ces collections dites « historiques » est source de nouvelles problématiques scientifiques dans une perspective totalement pluridisciplinaire associant préhistoriens, historiens, archivistes, conservateurs. L’apport de l’histoire de l’archéologie préhistorique à la connaissance actuelle en préhistoire est une des questions vives.

Ce colloque pluridisciplinaire se fixe pour objectif premier d’établir un état des connaissances et des questions actuelles dans les domaines des études préhistoriques et de l’histoire de la préhistoire, à partir des travaux conduits et des découvertes réalisées. Il entend participer à la construction d’un point d’étape mais aussi mettre en lumière les interactions récentes et fructueuses entre préhistoire et histoire sur le plan de la recherche et de la valorisation des collections.

En complément, ce colloque sera l’occasion de se pencher sur la question de la préhistoire dans la cité, c’est-à-dire sur son ancrage territorial et social. Le chantier archéologique est souvent une réalité urbaine et appartient donc au quotidien des habitants d’Abbeville ou d’Amiens. L’appropriation passée et présente de la préhistoire par les populations locales – dès les années 1850 se développe un tourisme préhistorique – ou à travers des infrastructures de diffusion des connaissances (jardin archéologique de Saint-Acheul, Parc de Samara) est un phénomène à prendre en considération.

Il mérite d’être interrogé selon des perspectives variées (patrimonialisation, découpage territorial, médiation, offre culturelle et touristique, développement économique, implication des collectivités locales, etc.) et à travers une approche comparative, à une échelle géographique plus large. La question de l’intégration du patrimoine préhistorique dans l’économie et le tissu social des régions ayant joué un rôle phare dans la formation et le développement de la préhistoire constitue en soi une question qui permettra de confronter les expériences diverses (grottes ornées en Nouvelle Aquitaine ou en Occitanie, monuments mégalithiques en Bretagne, etc.).

Programme

22-24 nov. 2018 Abbeville (Somme) (France)

Jeudi 22 novembre 2018

10:00 - 11:15     Discours d'accueil             

11:15 - 12:30     Préhistoire (Le Rex Centre culturel) - Présidence Jean-Pierre Fagnart

11:15 - 11:45     › Préhistoire et géologie du Quaternaire à Abbeville, une histoire commune, de Boucher de Perthes et Prestwich à aujourd'hui.

  • Jean-Jacques Bahain, Muséum national d'Histoire naturelle - Pierre Antoine, Laboratoire de Géographie Physique: Environnements quaternaires et actuels. UMR 8591

11:45 - 12:15     › Les nappes alluviales de la Basse Somme entre Saigneville et Saint-Valéry : comparaisons avec la séquence du secteur d'Abbeville. 

  • Paul Haesaerts, Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique

14:00 - 17:30     Préhistoire (Le Rex Centre culturel) - Présidence Christophe Falguères 

14:00 - 14:30     › The Quaternary history of non-marine molluscs during the last 1 Myr: environmental reconstruction vs prehistoric occupations in the Somme valley (northern France) 

  • Nicole Limondin-Lozouet, Laboratoire de géographie physique

14:30 - 15:00     › Comportements techniques et outillages à 650 ka dans le Nord-Ouest de l'Europe. Les fouilles récentes de Moulin Quignon (Abbeville). 

  • Marie-Hélène Moncel, CNRS-MNHN

15:00 - 15:30     › Contribution des données de la Vallée de la Somme à la connaissance du Paléolithique inférieur et moyen 

  • David Hérisson (CNRS, UMR 7041, ArScAn)
  • Jean-Luc Locht (Inrap Hauts-de-France, laboratoire de géographie physique, Meudon)
  • Émilie Goval (DRAC Hauts-de-France)
  • Pierre Antoine (laboratoire de géographie physique, Meudon, UMR 8591)

16:00 - 16:30     › L'Homme de Moulin Quignon. Histoire et actualité - Amélie Vialet, Muséum national d'Histoire naturelle 

  • Jean-Claude Favin-Lévêque, Muséum national d'Histoire naturelle

16:30 - 17:00     › Néandertal à Caours 

  • Jean-Luc Locht, Laboratoire de géographie physique

Vendredi 23 novembre 2018

09:30 - 12:30     Préhistoire (Le Rex Centre culturel) - Présidence Anne Lehoërff         

09:30 - 10:00     › Révision du contexte chronostratigraphique de l'assemblage laminaire de Saint-Valery-sur-Somme

  • Paul Haesaerts, Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique

10:00 - 10:30     › Hommes et climats au Paléolithique supérieur dans le bassin de la Somme - Jean Pierre Fagnart, Conseil départemental de la Somme - Clément Paris, Institut national recherches archéologiques préventives 

  • Paule Coudret, Association pour l'étude du Paléolithique de la Somme

11:00 - 11:30     › Les chasseurs cueilleurs contemporains des tourbières dans le bassin de la Somme 

  • Thierry Ducrocq, Inrap

11:30 - 12:00     › Le Néolithique dans le bassin de la Somme : bilan des connaissances 150 ans après la disparition de Boucher de Perthes 

  • Françoise Bostyn, Inrap-Hauts de France, Trajectoires - UMR 8215

14:00 - 17:30     Histoire des sciences (Le Rex Centre culturel) - Présidence Claude Blanckaert              

14:00 - 14:30     › Le douanier d'Abbeville: de la fabrique moderne à l'industrie primitive dans l'œuvre de Boucher de Perthes 

  • Nathan Schlanger, École nationale des chartes, Trajectoires - UMR 8215

14:30 - 15:00     › Boucher de Perthes, Religion et préhistoire 

  • Marie-Françoise Aufrère, COFRHIGÉO

15:00 - 15:30     › La notion d'outil et d'arme chez Boucher de Perthes 

  • Jean-Claude Favin Lévêque, Muséum national d'Histoire naturelle

16:00 - 16:30     › Entre deux préhistoires. La préhistoire belge entre 1836 et 1872 et la réception des théories de Jacques Boucher de Perthes

  • Walter Leclercq, Université libre de Bruxelles

16:30 - 17:00     › Nature et gravures. Associationisme bourgeois et émergence de la science préhistorique dans le cas de la Vallée des Merveille (1868-1920 ca)

  • Maddalena Cataldi, Centre Alexandre Koyré - Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques

Samedi 24 novembre 2018

09:30 - 12:30     Anthropologie (Le Rex Centre culturel) - Présidence Laurent-Sébastien Fournier        

09:30 - 10:00     › Un penchant pour l'archéologie? Neuchâtel et la préhistoire, de la Révolution de 1848 à nos jours 

  • Marc-Antoine Kaeser, Université de Neuchâtel, Institut d'archéologie / Laténium

10:00 - 10:30     › Les grottes ornées des Pyrénées : des découvertes aux débuts de leur patrimonialisation

  • Noel Coye, Sandra Péré-Noguès, Marc Comelongue TRACES

11:00 - 11:30     › Le rôle des propriétaires privés dans la mise en patrimoine des grottes ornées de Nouvelle-Aquitaine 

  • Sylvie Grenet, Direction générale des patrimoines

11:30 - 12:00     › La vallée de la Vézère : un territoire de préhistoire

  • Gilles Muhlach-Chen, Pôle international de la Préhistoire

Lieux

  • Le Rex Centre culturel - 21 Place Clemenceau
    Abbeville, France (80)

Dates

  • jeudi 22 novembre 2018
  • vendredi 23 novembre 2018
  • samedi 24 novembre 2018

Contacts

  • Arnaud Hurel
    courriel : arnaud [dot] hurel [at] mnhn [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Arnaud Hurel
    courriel : arnaud [dot] hurel [at] mnhn [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Toute une (pré)histoire en Somme », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 03 octobre 2018, https://calenda.org/483279

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal