AccueilPratiques culturelles urbaines

Pratiques culturelles urbaines

Cultural Urban Practices

Vers des reconfigurations sociales et spatiales de la ville dans les Amériques ?

Towards spatial and social reconfigurations of cities in the Americas

*  *  *

Publié le jeudi 04 octobre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’atelier a pour objectif d’accueillir des propositions évoquant les capacités de transformations (sociales et spatiales) de la ville en Amérique du Nord et/ou en Amérique latine au travers de programmes et de pratiques relevant du registre culturel. Comment les pratiques culturelles produisent-elles de nouveaux usages des espaces urbains ? Parviennent-elles à réinventer du commun ou au contraire créent-elles de nouvelles fractures et stigmatisations ? L’atelier devra permettre de faire un état des lieux comparatif des recherches menées en ce domaine en Amérique latine et en Amérique du Nord.

Annonce

Congrès IDA – 9, 10 et 11 Octobre 2019 – Campus Condorcet 

Présentation

De nombreux travaux en sciences sociales ont analysé les reconfigurations sociales et spatiales des villes sous l’effet de la mondialisation. Mais un nombre limité explique ces reconfigurations à partir des pratiques culturelles. Les programmes culturels ont pour objectif de mettre en valeur le patrimoine historique et de s’inscrire dans une perspective d’attractivité territoriale. La culture devient une ressource symbolique et économique majeure mais aussi un bien de consommation le plus souvent destiné aux touristes. Parallèlement à ces programmes, il convient de prendre en compte les pratiques culturelles d’artistes locaux, comme le street art,mais aussi les divers événements festifs populaires ou encore des pratiques croisant le religieux et le culturel. Elles ne concernent pas uniquement les centres et tendent à valoriser les quartiers périphériques et les populations qui y habitent.

Mais si tout observateur peut faire le constat d’une convergence du positionnement des autorités et des habitants vis-à-vis de l’art en Amérique du Nord comme en Amérique latine, des divergences peuvent subsister en ce qui concerne les modalités de financement. Le département des Affaires culturelles de la ville de Los Angeles (4 millions d’habitants et 25 millions de touristes annuels) a financé 258 associations culturelles au cours de l’année fiscale 2017/2018. À ce montant s’ajoutent les dotations de fondations. En Amérique latine, bien que les acteurs privés soient également présents, ce sont principalement les organisations internationales, les acteurs de la coopération et des ONG diverses qui contribuent à la mise en œuvre des politiques culturelles. Ainsi, depuis le milieu des années 1990, la BID intervient régulièrement viades prêts destinés à « revitaliser » les centres historiques.

Et si, en Amérique latine, une grande partie des investissements est destinée au bâti colonial, il faut néanmoins noter une évolution visant à soutenir des projets dans des quartiers considérés comme marginaux. Ces nouvelles stratégies s’intègrent dans une vision de la culture comme outil de développement social et urbain, voire comme « le 4èmepilier du développement durable ». Le Parc Cumandáà Quito, les Parques Bibliotecasà Medellín, ou encore des initiatives telles que les projets FARO dans la ville de México, partagent le même objectif qui est de promouvoir une inclusion sociale par la culture dans des quartiers défavorisés.

Enjeux de l’atelier 

L’atelier a pour objectif d’accueillir des propositions évoquant les capacités de transformations (sociales et spatiales) de la ville en Amérique du Nord et/ou en Amérique latine au travers de programmes et de pratiques relevant du registre culturel. Comment les pratiques culturelles produisent-elles de nouveaux usages des espaces urbains ? Parviennent-elles à réinventer du commun ou au contraire créent-elles de nouvelles fractures et stigmatisations ? L’atelier devra permettre de faire un état des lieux comparatif des recherches menées en ce domaine en Amérique latine et en Amérique du Nord.

Composition du dossier et procédure

Les propositions de communications devont être composées des pièces suivantes réunies en un seul document en format pdf (non protégé) qui sera déposé en tant que « fichier principal » sur le site de dépôt sciencesconf :

  1. D’un titre
  2. D’un court argumentaire (maximum 4000 signes)
  3. De cinq mots-clefs
  4. D’une notice bio-bibliographique de quelques lignes.
  5. Des coordonnées du candidat

Format du dossier

Ordre (obligatoire à suivre) de la présentation du dossier: Titre et numéro d'atelier (en gras), Argumentaire, Mots-clefs, Notice bio-bibliographique, coordonnées et nom complet du candidat.

Police : Calibri 11, interligne 1

Elles peuvent être rédigées, en anglais, en espagnol, en portugais ou en français. Elles devront être déposées en ligne sur le site.

du Congrès, avant le 22 octobre 2018,

à l’adresse suivante : https://congresida2019.sciencesconf.org/

Comment déposer son dossier.

Coordination de l’atelier 

Diana Burgos-Vigna (Université de Cergy-Pontoise, laboratoire Agora) et Cynthia Ghorra-Gobin (CNRS-CREDA, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

  • diana.burgos@u-cergy.fr
  • implementation@orange.fr

Bibliographie indicative

DELGADO Manuel, La ciudad mentirosa. Fraude y miseria del ‘modelo Barcelona’, Madrid : Los libros de la Catarata, 2007.

DURÁN Lucía, KINGMAN Eduardo, y LACARRIEU Mónica (dir.) Habitar el Patrimonio. Nuevos aportes al debate desde América Latina, Quito, Ed. IMP, FLACSO, UBA, 2014.

GARCÍA CANCLINI Néstor, Culturas híbridas, estrategias para entrar y salir de la modernidad, México, Ed. Grijalbo, 1989.

FLORIDA Richard, The Rise of the Creative Class: Revisited, Basic Boos, 2014

GABBAY Cynthia, « El fenómeno posgrafiti en Buenos Aires », Aisthesis, Chile, n° 54, 2013, pp. 123-146.

GRIMSON Alejandro (dir.), Culturas políticas y políticas culturales, Buenos Aires, Ed. Böll Cono Sur, 2014.

HARVEY David, « The art of rent. Globalization, monopoly and the commodification of culture »,in Socialist Register, n°38, 2002, pp. 93-110.

HERRERA Martha, OLAYA Vladimir, « Ciudades tatuadas: arte callejero, politica y memorias visuales », Nómadas, n° 35, 2011, pp. 99-116.

KLEIN Ricardo, « Creativity and Territory: the construction of centers and peripheries from graffiti and street art », Street Art and Urban Creativity Scientific Journal, vol.2 / n°2, nov. 2016, pp. 6-16.

LANDRY Charles, The Creative City: A Toolkit for Urban Innovators, Earthscan, London, 2000.

MELÉ Patrice, La producción del patrimonio urbano, México, CIESAS, 2006.

STEVENSON Deborah, Cities and Urban Cultures, Open University Press, Philadelphia, PA/Maidenhead, 2003.

ZAMORANO Mariano, RIUS ULLDEMOLINS Joaquim, KLEIN Ricardo, « ¿Hacia un modelo sudamericano de política cultural? Singularidades y convergencias en Uruguay, Paraguay y Chile en el siglo XXI », Revista Europea de Estudios Latinoamericanos y del Caribe, n° 96, Abril, 2014, pp. 5-34.

ZUKIN Sharon, The Cultures of Cities, Blackwell, Oxford, 1995.

Lieux

  • Campus Condorcet
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • lundi 22 octobre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • culture, ville, pratique culturelle, politique culturelle, valorisation spatiale, patrimoine

Contacts

  • Diana Burgos-Vigna
    courriel : diana [dot] burgos [at] u-cergy [dot] fr
  • Cynthia Ghorra-Gobin
    courriel : implementation [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Diana Burgos-Vigna
    courriel : diana [dot] burgos [at] u-cergy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques culturelles urbaines », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 04 octobre 2018, https://calenda.org/483821

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal