AccueilNourrir la mort : rituels funéraires et pratiques alimentaires des Alpes à l’Himalaya

Nourrir la mort : rituels funéraires et pratiques alimentaires des Alpes à l’Himalaya

Feeding death - funerary rituals and alimentary practices in the Alpes and Himalayas

*  *  *

Publié le jeudi 27 septembre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Les pratiques et les gestes funéraires constituent une prérogative uniquement humaine depuis au moins 100.000, datation attribuée par les archéologues aux sépultures de Skhül (Mugharet es-Skhül), en Moyen Orient, les plus anciens exemples de sépulture volontaire de l’espèce des Homo Sapiens. Les récentes découvertes archéologiques des équipes dirigées par Aldenderfer et Eng (2016) dans le Upper Mustang (Népal) ont mis en évidence des aperçus inédits de l’histoire des populations himalayennes de haute altitude et de leurs rituels de la mort. Ce colloque permettra aussi d’aborder des aspects secondaires inhérents les rituels funéraires tels que certaines pratiques alimentaires spécifiques, appelées à jouer un rôle précis sur le plan social et symbolique.

Annonce

Argumentaire

Le Centre d’Etudes Francoprovençales « René Willien » de Saint-Nicolas organise un colloque sur les intersections entre pratiques, rituels et imaginaires de la mort observés dans une approche d’anthropologie transalpine comparée, des aires catholiques et post-réformées des Alpes européennes aux religions indo-tibétaines du plus lointain Himalaya.

Les pratiques et les gestes funéraires constituent une prérogative uniquement humaine depuis au moins 100.000, datation attribuée par les archéologues aux sépultures de Skhül (Mugharet es-Skhül), en Moyen Orient, les plus anciens exemples de sépulture volontaire de l’espèce des Homo Sapiens. Les récentes découvertes archéologiques des équipes dirigées par Aldenderfer et Eng (2016) dans le Upper Mustang (Népal) ont mis en évidence des aperçus inédits de l’histoire des populations himalayennes de haute altitude et de leurs rituels de la mort.

Plus près de nous en Europe, notamment dans les Alpes francoprovençales, des pratiques peu étudiées subsistent encore de nos jours et attirent l’attention des anthropologues. Cependant, approfondir l’anthropodiversité des croyances et des représentations de la mort pose des questions de type éthique et méthodologique. D’une manière générale, l’étude des pratiques funéraires comporte des difficultés notoires qu’on ne retrouve pas en abordant d’autres types de rites de passage, tels que le mariage par exemple. Dans le cas des rituels de la mort, le chercheur se trouve dans une position délicate : il lui est difficile d’assister aux cérémonies en tant qu’observateur externe à cause des nombreuses interdictions qui touchent ce domaine de la vie humaine.

Ce colloque permettra aussi d’aborder des aspects secondaires inhérents les rituels funéraires tels que certaines pratiques alimentaires spécifiques, appelées à jouer un rôle précis sur le plan social et symbolique.

Programme

Saint-Nicolas, 27 octobre 2018

8h30 Enregistrement des participants

9h15 Allocutions de bienvenue

  • Davide Sapinet – Syndic de Saint-Nicolas
  • Bruno Domaine – Président du Centre d’Etudes Francoprovençales René Willien
  • Paolo Sammaritani – Assesseur régional à l’éducation et à la culture

9h30

  • Christiane Dunoyer, centre d’Etudes Francoprovençales René Willien

Quelques réflexions préliminaires pour une étude des pratiques funéraires dans les Alpes francoprovençales

10h00

  • Philippe Curdy, ancien conservateur du Département Préhistoire et Antiquité au Musée d’Histoire du Valais

Archéologie des rites de la mort dans les Alpes occidentales (8000 avant J.-C. – époque romaine)

10h30

  • Annibale Salsa, Président du Comité Scientifique du Museo degli Usi e Costumi della Gente Trentina

Segni materiali della morte nella montagna dei Walser

11h00 Pause

11h30

  • Fabrizio Ferrari, département de Théologie et des Etudes religieuses – Université de Chester

Possano loro nascondere la morte con una montagna: ritualismo funebre nel Ṛgveda

12h00

  • Caterina Agus, université de Turin

Nutrire la morte per generare la vita: pane e vino nei Mystères delle vallate alpine tra Savoia e Delfinato

12h30 Présentation de l’exposition

13h00 Repas

14h30

  • Jean-Baptiste Martin, Institut Pierre Gardette - Université Catholique de Lyon

La mort dans les fables d’Auvergne-Rhône-Alpes en francoprovençal ou en occitan

15h00

  • Claudine Fréchet, Institut Pierre Gardette – Université Catholique de Lyon

« Quelques tombes des dits membres des assemblées darbystes / frères étroits / frères exclusifs / mômiers / mômiens »

15h30

  • Tony Fogacci, UMR LISA 6240 Université de Corse

Rituels funéraires et pratiques alimentaires en Corse

16h00 Pause

16h30

  • Fabio Armand, Institut Pierre Gardette, Université Catholique de Lyon

Kancho bāyu et pako bāyu : esprits en transformation entre crudité et cuisson. Rituels funéraires inassouvis et pratiques chamaniques au Népal central

17h00

  • Stefano Beggiora, département des Etudes Asiatiques et nord Africaines – Université Ca' Foscari Venise

Il nutrimento reciproco dei vivi e dei morti: alcuni casi di studio nello sciamanismo dell’Himalaya Orientale

17h30 Débat final

Lieux

  • Centre d'Etudes Francoprovençales René Willien, 6, hameau Fossaz-Dessus, 11010 Saint-Nicolas, Vallée d'Aoste
    Aoste, Italie (11100)

Dates

  • samedi 27 octobre 2018

Mots-clés

  • rituel de la mort, pratiques alimentaires, Alpes, Himalaya

Contacts

  • Christiane Dunoyer
    courriel : christiane [dot] dunoyer [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Fabio Armand
    courriel : armand [dot] fabio [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Nourrir la mort : rituels funéraires et pratiques alimentaires des Alpes à l’Himalaya », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 27 septembre 2018, https://calenda.org/488051

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal