HomeThe Musette, a Court Instrument, Just an Instrument

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

The Musette, a Court Instrument, Just an Instrument

La musette, un instrument de cour, un instrument tout court

*  *  *

Published on Wednesday, October 24, 2018 by Anastasia Giardinelli

Summary

La musette, petite cornemuse savante utilisée dans la musique de la cour de France, entre la Renaissance tardive, et la fin de l’époque baroque, vers le milieu du XVIIIe siècle, a bénéficié par ailleurs d’un engouement extraordinaire de la haute société dans le cadre d’une pratique amateur.

 

The musette, a small learned bagpipe used in the music of the French court, between the late Renaissance and the end of the Baroque period, around the middle of the 18th century, also benefited from an extraordinary infatuation with high society in the context of amateur practice.

Announcement

France / Normandie - Université de Rouen 27, 28 et 29 Mai 2019, Maison de l’Université

Argumentaire

La musette, cornemuse utilisée abondamment dans la musique de la cour de France, entre la Renaissance tardive et la fin de la l’époque baroque, a suscité un engouement extraordinaire, touchant une société aristocratique avide de musiques pastorales, qui la pratiquait volontiers, souvent en compagnie de la vielle. Débuté à la fin du XVIIesiècle, ce phénomène, touchant jusqu’à la famille royale, a connu son apogée entre les années 1720 et 1760 et a conduit les compositeurs français, tels Boismortier, Corrette ou les frères Chédeville (pour ne citer que les plus prolifiques), à éditer un volume de musique de chambre impressionnant, comprenant près de 200 livrets de partitions, plaçant ainsi la musette juste derrière le violon et la flûte traversière. S’est diffusé alors, au cours de la première moitié du XVIIIème siècle, un répertoire riche et varié, allant de « petits airs » (danses, vaudevilles, brunettes, etc.) à des sonates et concertos nécessitant une réelle virtuosité, sur cet instrument dont la facture instrumentale n’a cessé de se complexifier. Des parties de musettes sont également présentes en nombre dans des opéras, de Lully à Rameau…

La musette s’est éteinte, emportée par la fin du style musical baroque, dans les années 1760. Si elle a subsisté en représentation dans les arts décoratifs jusqu’à la fin du XIXesiècle, sa pratique musicale a totalement cessé, pour ne renaître que bien longtemps après, au tout début des années 1980, à la faveur du regain d’intérêt pour la musique ancienne de cette période. Depuis, sa pratique n’a cessé de croître, l’instrument est aujourd’hui enseigné dans certains conservatoires (Toulouse puis Versailles en France, Louvain en Belgique…) disposant d’un département de musique ancienne.

Ce colloque,organisé conjointement par l'université de Rouen et l'association des Musiciens de Saint-Julien, a donc pour objet de mieux faire connaître et de valoriser davantage la musette dans tous ses aspects. Il s’adresse aux spécialistes, comme aux simples mélomanes et à toute personne intéressée. il propose des événements de différentes natures qui associent chercheurs, fabricants, praticiens et amateurs éclairées. Sa localisation en Normandie apparaît comme une évidence du fait des liens étroits que la région et le monde de la musette entretiennent depuis toujours. Outre le fait que Michel Corrette (1707-1795), qui a beaucoup composé pour la musette soit natif de Rouen, le « noyau dur » de la facture de la musette aux XVIIeet XVIIIesiècles, avec les deux familles Hotteterre et Chédeville, est localisé dans le secteur de La Couture-Boussey dans l’Eure. Si certains membres de ces deux grandes dynasties de facteurs se sont installés dans la capitale pour se rapprocher de leur clientèle de la cour de Versailles, ils ont toujours conservé des liens importants avec leur lieu d’origine. Ils ont cumulé, à Paris, leur activité de facteur d’instruments, avec celles de maître de musette et de musicien du roi.

Enfin, la grande faveur dont a bénéficié la musette de cour à son époque participe de la naissance et de l’évolution de nombre de genres artistiques susceptibles d’intéresser toutes celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire, la musicologie, l’histoire de l’art et à la littérature : Ancien Régime, organologie, pratique et répertoire, Iconographie, naissance et évolution de la Pastorale, théâtre parlé et théâtre lyrique, etc.

Modalités pratiques de soumission

Les communications d’une durée de 30 minutes seront suivies de 10 minutes d’échange. Les frais de voyage et de logement seront pris en charge pour tous les intervenants. Les propositions de communication de 300 mots, accompagnées d’un bref curriculum vitae et d’une liste de publications, sont à envoyer par mail

avant le 31 décembre 2018, à Jean-Yves Rauline, Université de Rouen Normandie, jean-yves.rauline@univ-rouen.fr

Comité Scientifique

  • Jean-Yves Rauline  Maître de Conférence Université de Rouen CéRéDi
  • Mario Armellini  Maître de Conférence Université de Rouen CéRéDi
  • Joann Elart  Maître de Conférence Université de Rouen GRHIS
  • Florence Gétreau, directrice de recherche émérite au CNRS, IReMus (Université Paris-Sorbonne, CNRS, BnF).
  • François Lazarevitch Musicien et pédagogue, Directeur artistique des Musiciens de St Julien, Professeur au CRR de Versailles Titulaire du CA de Musique ancienne
  • Rémy Dubois Facteur de Musette honoraire, chercheur en organologie
  • Jean-Paul Combet Directeur général de l’Académie Bach, Fondateur du label Alpha, producteur de l’Autre Monde
  • Vincent Robin: Hautboïste et musettiste. Diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Mémoire de diplôme: Inventaire raisonné des musettes (1596-1782), 2009). Doctorant en musicologie (Sujet de thèse : La musette, origines et développements)
  • Patrick Blanc Musicien, Professeur au CRR et à l’académie supérieure de musique de Strasbourg 

Informations en ligne : nous vous invitons à vous rendre sur le site internet des Musiciens de Saint-Julien - http://www.lesmusiciensdesaintjulien.fr/

Description du projet

Le colloque international se déroulera les 27, 28 et 29 Mai 2019 et se déclinera en une série de conférences centrées sur l'instrument, sa facture et sa pratique suivies de tables ronde et de concerts.

  • L'historique de la musette. (Les musettes anciennes conservées)
  • Le point sur la facture instrumentale. État des lieux de la recherche
  • Les Normands à Versailles : De la Couture à la capitale.
  • L'iconographie de la musette. Tour d'horizon des représentations.
  • L'ornementation et l'articulation à partir de la méthode de Hotteterre.
  • Le répertoire appliqué à la danse. Danse et Cadence.

Les travaux universitaires seront ponctués de moments musicaux témoignant de la vitalité de la pratique de l'instrument :

  • Récitals
  • Concerts
  • Présentation d'ateliers
  • bal baroque

Les luthiers seront étroitement associés aux journées d'étude et une place particulière leur sera réservée.

Une visite thématique de la ville de Rouen sera proposée :

Rouen, la ville aux cent musettes

Ce colloque se déroulera parallèlement au stage annuel consacré à la musette et à la vielle à roue baroques, animé par l’ensemble Les Musiciens de Saint-Julien (dir. François Lazarevitch) les 8, 9 et 10 juin 2019

France / Normandy - University of Rouen 27, 28 and 29 May 2019, Maison de l'Université

Argumentary

The musette, a bagpipe used abundantly in the music of the French court between the late Renaissance and the end of the Baroque period, aroused extraordinary enthusiasm, affecting an aristocratic society eager for pastoral music, which practiced it willingly, often in the company of the hurdy-gurdy. Begun at the end of the 17th century, this phenomenon, affecting even the royal family, reached its peak between the 1720s and 1760s and led French composers, such as Boismortier, Corrette or the Chédeville brothers (to mention only the most prolific), to publish an impressive volume of chamber music, including nearly 200 score books, thus placing the musette just behind the violin and the flute. During the first half of the 18th century, a rich and varied repertoire was played, ranging from"small arias" (dances, vaudevilles, brunettes, etc.) to sonatas and concertos requiring real virtuosity, on this instrument whose instrumental construction has never ceased to become more complex. Parts of musettes are also present in number in operas, from Lully to Rameau...

The musette died out, carried away by the end of the Baroque musical style, in the 1760's. If it remained in performance in decorative arts until the end of the 19th century, its musical practice completely ceased, only to be reborn long after, at the very beginning of the 1980's, thanks to the renewed interest in early music of this period. Since then, its practice has continued to grow, the instrument is now taught in some conservatories (Toulouse then Versailles in France, Louvain in Belgium...) with a department of early music.

The purpose of this conference is therefore to make the musette better known and to enhance its value in all its aspects. It is aimed at specialists, simple music lovers and anyone interested. It offers events of various natures that bring together researchers, manufacturers, practitioners and enlightened amateurs. Its location in Normandy seems obvious because of the close links that the region and the world of the musette have always maintained. In addition to the fact that Michel Corrette (1707-1795), who composed a lot for the musette was a native of Rouen, the"hard core" of the making of the musette in the 17th and 18th centuries, with the two families Hotteterre and Chédeville, is located in the sector of La Couture-Boussey in the Eure. Although some members of these two great factor dynasties settled in the capital to get closer to their customers of the court of Versailles, theyalways kept important links with their place of origin. In Paris, they combined their activity as instrument makers with that of master musette player and musician to the king.

Finally, the great favour enjoyed by the court musette in its time is due to the birth and evolution of a number of artistic genres likely to interest all those interested in history, musicology, art history and literature: Ancient Regime, organology, practice and repertoire, Iconography, birth and evolution of the Pastoral, spoken theatre and lyrical theatre, etc.

Submission Guidelines

The 30-minute presentations will be followed by a 10-minute exchange. Travel and accommodation costs will be covered for all participants. Proposals for 300 words, accompanied by a short curriculum vitae and a list of publications, should be sent by e-mail to

before December 31, 2018, at Jean-Yves Rauline, Université de Rouen Normandie, jean-yves.rauline@univ-rouen.fr.

Scientific Commitee

  • Jean-Yves Rauline Master of Conference University of Rouen CéRéDi
  • Mario Armellini Master of Conference University of Rouen CéRéDi
  • Joann Elart Master of Conference University of Rouen GRHIS
  • Florence Gétreau, directrice de recherche émérite au CNRS, IReMus (Université Paris-Sorbonne, CNRS, BnF).
  • François Lazarevitch Musician and pedagogue, Artistic Director of the Musiciens de St Julien, Professor at the CRR of Versailles Holder of the CA of Early Music.
  • Rémy Dubois Honorary Musette Factor, organology researcher
  • Jean-Paul Combet General Director of the Bach Academy, Founder of the Alpha label, producer of the Other World
  • Vincent Robin: Oboist and musician. Graduate of the Ecole Pratique des Hautes Etudes (Diploma thesis: Inventaire raisonné des musettes (1596-1782), 2009). Doctoral student in musicology (Thesis subject: The musette, origins and developments)
  • Patrick Blanc Musician, Professor at the CRR and the Higher Academy of Music of Strasbourg 

Online information: we invite you to visit the website of the Musiciens de Saint-Julien -http://www.lesmusiciensdesaintjulien.fr/

Project description

The international symposium will take place on 27, 28 and 29 May 2019 and will be divided into a series of conferences focusing on the instrument, its making and practice followed by round tables and concerts.

  • The history of the musette. (Old musettes preserved)
  • The point on the instrumental invoice. State of research
  • The Normans in Versailles: From Couture to the Capital.
  • The iconography of the musette. Overview of the performances.
  • The ornamentation and articulation from the Hotteterre method.
  • The repertoire applied to dance. Dance and Cadenza.

The university works will be punctuated by musical moments testifying to the vitality of the practice of the instrument:

  • Recitals
  • Concerts
  • Workshop presentations
  • baroque ball

The luthiers will be closely associated with the study days and a special place will be reserved for them.

A thematic tour of the city of Rouen will be proposed:

Rouen, the city of a hundred musettes

This conference will take place in parallel with the annual training course devoted to the baroque musette and hurdy-gurdy, led by the ensemble Les Musiciens de Saint-Julien (dir. François Lazarevitch) on 8, 9 and 10 June 2019.

Places

  • Maison de l'Université, Salle de conférences - Rue Lavoisier
    Mont-Saint-Aignan, France (76130)

Date(s)

  • Monday, December 31, 2018

Keywords

  • musicologie, Ancien Régime, organologie, pratique et répertoire, théâtre parlé , théâtre lyrique, musette baroque, Versailles, Normandie, facture instrumentale

Contact(s)

  • Jean-Yves Rauline
    courriel : jean-yves [dot] rauline [at] univ-rouen [dot] fr
  • François Lazarevitch
    courriel : f [dot] lazarevitch [at] gmail [dot] com
  • Marie Baudart
    courriel : colloque [dot] musette [at] listes [dot] univ-rouen [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Jean-Yves Rauline
    courriel : jean-yves [dot] rauline [at] univ-rouen [dot] fr

To cite this announcement

« The Musette, a Court Instrument, Just an Instrument », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, October 24, 2018, https://calenda.org/489309

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search