AccueilCinéma, masses et propagande : autour de Kracauer et Benjamin

*  *  *

Publié le mardi 09 octobre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

La publication en 2013 d’une version reconstruite du texte de Siegfried Kracauer Die totalitäre Propaganda (1937-38) a renouvelé la perception que l’on pouvait avoir de cette dimension de son œuvre. Kracauer se montre particulièrement sensible à la séduction esthétique du fascisme, et à sa mise en scène d’une réalité de substitution, qui est selon lui l’expression d’une fuite en avant nihiliste : la réflexion sur le fascisme est ici étroitement liée à une réflexion sur les médias photographiques envisagés sous l’angle anthropologique. On retrouve chez le Benjamin de L’œuvre d’art, qui combine lui aussi une réflexion sur le cinéma à une analyse du fascisme, des questionnements assez proches. Il s’agit donc à l’occasion de ce colloque de s’interroger plus précisément sur cette articulation entre réflexion médiologique, diagnostic politique et critique de la modernité, en examinant sa pertinence et son actualité.

Annonce

Argumentaire

La publication en 2013 d’une version reconstruite du texte de Siegfried Kracauer Die totalitäre Propaganda (1937-38) a renouvelé la perception que l’on pouvait avoir de cette dimension de son œuvre. Kracauer se montre particulièrement sensible à la séduction esthétique du fascisme, et à sa mise en scène d’une réalité de substitution, qui est selon lui l’expression d’une fuite en avant nihiliste : la réflexion sur le fascisme est ici étroitement liée à une réflexion sur les médias photographiques envisagés sous l’angle anthropologique. On retrouve chez le Benjamin de L’œuvre d’art, qui combine lui aussi une réflexion sur le cinéma à une analyse du fascisme, des questionnements assez proches. Il s’agit donc à l’occasion de ce colloque de s’interroger plus précisément sur cette articulation entre réflexion médiologique, diagnostic politique et critique de la modernité, en examinant sa pertinence et son actualité.

Organisation

Avec le soutien de l’UMR SIRICE, de l’équipe d’accueil CALHISTE, du DAAD, et de l’IHTP

  • Olivier Agard  (Sorbonne Université)
  • Stephanie Baumann (Université de Valenciennes/Polytechnique Hauts-de-France)

Programme

Vendredi 19 octobre - Samedi 20 octobre 2018 

Lieu :  Maison Heinrich Heine, Cité universitaire, 27 C, boulevard JOURDAN 75014 PARIS

9h45 : Accueil par Mme Deussen, directrice de la Maison Heine. Introduction de la journée 

10h00-10h45 : Christian Delage (IHTP), L'image comme résistance à la propagande et refuge de la dignité humaine 

10h45-11h30 : Dork Zabunyan (Paris 8), Gouverner par distraction : culture de masse et propagande à l'ère de Donald Trump

11h30-11h45 : Pause café

11h45-12h45 : Philippe Despoix (Montréal) et Nia Perivolaropoulou (Duisburg), Enjeux de  la propagande pour le médium cinématographique chez Benjamin et Kracauer

12h45-14h00 : Pause déjeuner 

14h00-14h45 : Johannes von Moltke (Michigan), Selbstenthüllungen in Spiegelschrift. Kracauer’s Propaganda-Schriften in der Post Truth Era

14h45-15h30 : André Gunthert (EHESS), La propagande nazie, laboratoire de la narration visuelle ? 

15h30-15h45 : Pause café

15h45-16h30 : Olivier Agard (Paris IV), Le cinéma entre totalitarisme et démocratie 

16h30-17h15 : Friedrich Balke (Bochum), Zwischen Medusa und Family of Man. Kracauer, Barthes und das Problem der liberalen Propaganda

Samedi 20 octobre

10h00-10h45 : Léa Barbisan (Paris IV), Crise du corps politique et esthétisation des masses dans le film de propagande

10h45-11h30 : Graeme Gilloch (Lancaster), Rhythms, Ornaments and Masses: Siegfried Kracauer and the Orchestration of Power

11h30-11h45 : Pause café

11h45-12h30 : Till van Rahden (Montréal), Lumpen sammeln: Kracauers Suche nach der historischen Wirklichkeit im Spiegelkabinett totalitärer Versprechungen

12h30-14h00 : Pause déjeuner

14h00-14h45 : Stéphane Füzesséry (Paris), Aliénation ou adaptation ? Kracauer, le cinéma et la très grande ville 

14h45-15h30 : Edouard Arnoldy (Lille), Fantasmagorie et barbarie. Notes sur les possibles du cinéma et de l’histoire chez Kracauer et Benjamin

15h30-15h45 : Pause café

15h45-16h30 : Dorothee Kimmich (Tübingen), Kracauer, Plessner und die Frage der Gemeinschaft 

16h30-17h15 : Stephanie Baumann (Valenciennes), Nihilisme idéologique et folie des masses: à propos de Kracauer et Broch

Lieux

  • Maison Heinrich Heine - 27 C, boulevard JOURDAN
    Paris, France (75014)

Dates

  • vendredi 19 octobre 2018
  • samedi 20 octobre 2018

Mots-clés

  • Siegfried Kracauer, Walter Benjamin, propagande, cinéma

Contacts

  • Olivier Agard
    courriel : olivier [dot] agard [at] univ-sorbonne [dot] fr
  • Stephanie Baumann
    courriel : stephanie [dot] baumann [at] uphv [dot] fr

Source de l'information

  • Stephanie Baumann
    courriel : stephanie [dot] baumann [at] uphv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cinéma, masses et propagande : autour de Kracauer et Benjamin », Colloque, Calenda, Publié le mardi 09 octobre 2018, https://calenda.org/489398

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal