AccueilClinique Schizoanalytique

Clinique Schizoanalytique

Clínica esquizoanalítica

Clinica Schizoanalitica

The Schizoanalytic Clinic

La deleuziana, une revue qui désire

La deleuziana, una revista que desea

La deleuziana, una rivista che desidera

La deleuziana, a journal that desires

*  *  *

Publié le mercredi 24 octobre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

La schizoanalyse créée par Gilles Deleuze et Félix Guattari est critique-clinique. Elle est critique en tant qu'elle conjugue divers savoirs et pratiques en dégageant contre tout réductionnisme la transversalité des flux qui trace une problématique. Clinique puisqu'elle porte contre tout a priori et aporie sur les manières dont ces flux se déclinent dans cette même problématique. La schizoanalyse a profondément influencé la pratique d'importantes références de la psychologie sociale en Argentine et en Uruguay, puis au Brésil. Toutefois, cette stimulante et favorable réception de la schizoanalyse en Amérique du Sud est sommes toute plutôt exceptionnelle. Non seulement nous ne trouvons nulle part ailleurs des analystes qui se réclament de la schizoanalyse, mais elle est même encore aujourd'hui largement ignorée dans les milieux cliniques. C'est dans cette perspective que cet appel à contribution souhaite engager une présentation des différents développements théoriques et pratiques de la schizoanalyse qui affectent actuellement l'exercice de la psychothérapie, bien qu'en réalité cet aspect soit en permanence débordée. On désire ainsi identifier les perspectives cliniques qui ont proliféré dans le sillage de la schizoanalyse pour tracer une cartographie des pratiques cliniques émergentes.

Annonce

Argumentaire

La schizoanalyse créée par Gilles Deleuze et Félix Guattari est critique-clinique. Elle est critique en tant qu'elle conjugue divers savoirs et pratiques en dégageant contre tout réductionnisme la transversalité des flux qui trace une problématique. Clinique puisqu'elle porte contre tout apriori et aporie sur les manières dont ces flux se déclinent dans cette même problématique. La schizoanalyse s'intéresse ainsi à production de la subjectivité dans une situation donnée non pas en termes d'identité et de signification, mais en termes de devenirs et de rencontres; elle ne tente pas de juger et prescrire, mais invite à expérimenter et libérer. Elle est résolument axée sur la pratique. Prendre comme point de départ la conceptualisation d'un inconscient social et historique permet de définir la critique-clinique comme une pratique micropolitique qui, à partir de l'analyse de la relation entre désir et production sociale, historique et économique, trouve sa formulation dans la question: Comment voulons-nous vivre? En s'engageant dans une cartographie des conjugaisons et déclinaisons des flux concordant à la production de subjectivité, aujourd'hui encore trop souvent enlisée dans la normopathie et le fondamentalisme, la schizoanalyse vise à transmuter et à remettre la subjectivité en mouvement. Le présent appel à contribution vise à entamer une présentation des pratiques actuelles se réclamant d'un tel engagement schizoanalytique. De surcroit, il est une invitation à mobiliser la puissance des outils conceptuels de la schizoanalyse pour saisir la complexité des situations cliniques et la transversalité des enjeux de la vie quotidienne.

La schizoanalyse a profondément influencé la pratique d'importantes références de la psychologie sociale en Argentine et en Uruguay, puis au Brésil, en particulier les membres du Grupo Plataforma (dissidents de l'association de psychanalyse internationale). Parmi ceux-ci se distingue Gregorio Baremblitt, qui l'introduit en Amérique latine en s'engageant dès 1973 dans une importante et vaste diffusion, et en s'appliquant à la formation de schizoanalystes avec l'aide, au Brésil, d'Osvaldo Saidón. La plus importante contribution de Baremblitt est sans contredit l'invention du schizodrame comme méthode d'application clinique. En résonnance, Eduardo Pavlovsky et Hernan Kesselman développent leur méthode de multiplication dramatique et reformulent la clinique de groupe conséquemment – « nous étions deleuziens sans le savoir », affirmaient-ils – rendant ainsi compte d'une union pratique avec les affinités schizoanalytiques que leur méthode portait déjà. Puis Armando Bauleo et Juan Carlos De Brasi firent écho avec le Grupo Operativo créé par Enrique Pichón Riviere. Nous pouvons sentir la créativité de cet agencement collectif d'énonciation dans la saga appelée « Lo Grupal », livre-magazine dirigé par Pavlovsky qui fut publié tout au long des années 80 et qui ouvrit la voie dans cette région du globe en donnant la première poussée au déploiement de la puissance d'une clinique schizoanalytique à venir.

Toutefois, cette stimulante et favorable réception de la schizoanalyse en Amérique du Sud est sommes toute plutôt exceptionnelle. Non seulement nous ne trouvons nulle part ailleurs des analystes qui se réclament de la schizoanalyse, mais elle est même encore aujourd'hui largement ignorée dans les milieux cliniques. De surcroit, considérant que L'Anti-Œdipe est sans contre dit la référence la plus mobilisé avec, dans une moindre mesure, Mille plateaux, n'est-ce pas surprenant que l'œuvre de Guattari qui théorise et pratique explicitement la schizoanalyse demeure marginale ? Rappelons qu'il a travaillé toute sa vie à la Clinique de La Borde et qu'il a entre autres écrit L'inconscient machinique. Essais de schizoanalyse et Cartographies schizoanalytiques, puis Chaosmose où il affirme clairement l'importance de la schizoanalyse dans son écosophie. C'est aussi Guattari qui était impliqué dans le mouvement de Psychothérapie Institutionnelle avec François Tosquelles et Jean Oury et dans le Réseau International Alternative à la Psychiatrie qui réunissait des gens comme Mony Elkaïm, Franco Basaglia, David Cooper et Ronald Laing. Quelle place accorder aujourd'hui à la pratique clinique de Guattari et à son militantisme pour des alternatives? Quelle actualité, quelle force reconnaitre à son écosophie et à sa métamodélisation des agencements collectifs d'énonciation alors que le cognitivisme a épousé le béhaviorisme et que la psychanalyse ne semble pas avoir été perturbée?

À Montevideo, en Uruguay, le Centro Félix Guattari s'est consacré depuis sa fondation en 2000 à la recherche et à la production de connaissances et de pratiques schizoanalytiques dans différents contextes cliniques, institutionnels et communautaires en étant guidé par une perspective écosophique et un paradigme éthico-esthétique. C'est évidemment dans les registres individuel et collectif qu'il a implanté ses pratiques pour développer une conception étendue de la clinique, comprise comme cartographies et déviations (clinamen) de la recomposition de la subjectivité. « Ce qui m'intéresse, disait Guattari en 1992, c'est de voir justement, comment, à partir des ritournelles de vie quotidienne, des ritournelles esthétiques, on peut trouver un point de bifurcation qui engendre un processus de resingularisation. » (Guattari, Qu'est-ce que l'écosophie?, p.316) C'est dans cette perspective que cet appel à contribution souhaite engager une présentation des différents développements théoriques et pratiques de la schizoanalyse qui affectent actuellement l'exercice de la psychothérapie, bien qu'en réalité cet aspect soit en permanence débordée. On désire ainsi identifier les perspectives cliniques qui ont proliféré dans le sillage de la schizoanalyse pour tracer une cartographie des pratiques cliniques émergentes.

Conditions de soumission

Dates limites: Nous faire parvenir le Texte intégral (20 000 – 50 000 caractères, espaces incluses)

avant le 15 janvier 2019.

Envoyer à: redazione@ladeleuziana.org

Consultez nos normes de mise en page et notre politique d’évaluation.

Langues acceptées: Français, Italien, Espagnol, Anglais.

Calendrier

  • 15 janvier 2019: date limite d’envoi des propositions
  • 1er mars 2019: résultats des évaluations à l'aveugle
  • 1er avril 2019: date limite d’envoi des propositions révisées
  • 1er mai 2019: approbation des versions définitives
  • 15 mai 2019: publication en ligne

Comité scientifique

  • Eric Alliez (Paris 8)
  • Daniela Angelucci (Università di Roma Tre)
  • Riccardo Baldissone (Birbeck College, London)
  • Laura Bazzicalupo (Università di Salerno)
  • Gianvito Brindisi (Suor Orsola Benincasa, Napoli)
  • Stefania Consigliere (Università di Genova)
  • Eleonora de Conciliis (Istitituto Italiano Studi Filosofici)
  • Francesco Galofaro (Politecnico di Milano; Università di Bologna)
  • Flore Garcin-Marrou (LAPS, Paris)
  • Rodolphe Gasché (Buffalo University)
  • Yuk Hui (Leuphana Universitat, Luneburg)
  • Giovanni Leghissa (Università di Torino)
  • Federico Luisetti (University of North Carolina)
  • Iain MacKenzie (University of Kent)
  • Roberto Marchesini (Centro studi filosofia Postumanista, Bologna)
  • Gonzalo Montenegro (Universidade São Paulo)
  • Bruno Moroncini (Università di Salerno)
  • Fabio Polidori (Università di Trieste)
  • Antoinette Rouvroy (University of Namur)
  • Anne Sauvagnargues (Université de Paris-Nanterre)
  • Guillaume Sibertin-Blanc (Université de Toulouse)
  • Bernard Stiegler (UTC, IRI/Paris)
  • Aidan Tynan (Cardiff University)
  • Salvo Vaccaro (Università di Palermo)
  • Francesco Vitale (Università di Salerno)
  • Eduardo Viveiros de Castro (Universidade Rio de Janeiro)

Dates

  • mardi 15 janvier 2019

Mots-clés

  • schizoanalyse, Deleuze, Guattari, clinique

Contacts

  • La Deleuziana
    courriel : redazione [at] ladeleuziana [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Sébastien Laberge
    courriel : jeanseblab [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Clinique Schizoanalytique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 octobre 2018, https://calenda.org/490397

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal