Accueil« L'interculturel » dans les formations de l'enseignement supérieur

« L'interculturel » dans les formations de l'enseignement supérieur

The "intercultural" in higher education training - design, practices, issues and perspectives

Conceptions, pratiques, enjeux et perspectives

*  *  *

Publié le jeudi 25 octobre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis quelques dizaines d’années, un champ conceptuel, riche de discussions, s’est développé en Didactique des Langues autour des notions d’interculturel ou de pluriculturel, mais aussi de celles d’identité, d’altérité et de diversité, pour ne citer que les plus significatives. Certains travaux appellent aussi à s’inscrire dans une approche critique de l’interculturel, qui met l’accent sur les conflits, tensions et contradictions à l’œuvre dans les relations sociales inter-/alter-culturelles, moteurs de ces relations. Au niveau de la pédagogie universitaire, on notera le développement de démarches biographiques et réflexives, la mise en œuvre de projets interculturels collaboratifs en ligne, ou encore de dispositifs spécifiques pour les étudiants en mobilité internationale.

Annonce

Argumentaire

L’intégration de l’interculturel dans la formation est aujourd’hui à envisager « à tous les niveaux des systèmes d’éducation formelle, informelle et non formelle » (UNESCO, 2013 : 28). L’enseignement supérieur, dernière étape avant l’entrée dans le monde professionnel, ne fait pas exception dans le système éducatif. De fait, le Livre blanc sur le dialogue interculturel, édité en 2008 par le Conseil de l’Europe, invite l’université à former des « intellectuels interculturels » pouvant jouer un rôle actif dans la vie publique.

Traditionnellement présente sous la forme de « cours de civilisation » dans les filières de langues, la question des « cultures » intéresse aussi les filières dites « non spécialistes » et s’intègre également dans les cours de langue de spécialité (voir p.ex. Actes du Congrès de l’APLIUT, 2009). Plus généralement, dans la mesure où l’éducation interculturelle est conçue comme transversale à toutes les matières scolaires (Beacco, 2011), il semble peu pertinent de l’associer aux seuls cours de langue et de réserver un « enseignement à l’interculturel » uniquement aux étudiants inscrits dans les filières dédiées aux langues étrangères.

Depuis quelques dizaines d’années, un champ conceptuel, riche de discussions, s’est développé en Didactique des Langues autour des notions d’interculturel ou de pluriculturel, mais aussi de celles d’identité, d’altérité et de diversité, pour ne citer que les plus significatives (cf. Coste, Moore & Zarate, 1997 ; Byram, 2003 ; Beacco et al., 2010). Certains travaux appellent aussi à s’inscrire dans une approche critique de l’interculturel (Demorgon, 2003 ; Giordano, 2008 ; Blanchet & Coste, 2010), qui met l’accent sur les conflits, tensions et contradictions à l’œuvre dans les relations sociales inter-/alter-culturelles, moteurs de ces relations.

Au niveau de la pédagogie universitaire, on notera le développement de démarches biographiques et réflexives (Molinié 2006), la mise en œuvre de projets interculturels collaboratifs en ligne (Mangenot & Zourou, 2007 ; Springer 2008), ou encore de dispositifs spécifiques pour les étudiants en mobilité internationale (Anquetil, 2006). D’autres projets se développent sous forme de tandems linguistiques, de systèmes de « buddies » ou de tutorat, de rencontres interculturelles (par exemple, engagement commun dans des activités sportives, artistiques ou socioculturelles), d’enquêtes sociologiques et ethnographiques, et ce à travers des partenariats internationaux ou nationaux et/ou en collaboration avec des acteurs associatifs. La mise en place de tels dispositifs implique inévitablement une prise en compte des contraintes locales – institutionnelles et pédagogiques – mais aussi une réflexion sur l’inscription de la formation à l’interculturel dans la pédagogie universitaire globale.

Axes de questionnement

Une question éducative forte, éminemment contextuelle, est celle de la compétence à l’œuvre lorsqu’il s’agit de se « socialiser au divers, à l’altérité » (Alaoui, 2014), des dimensions de savoirs, savoir-faire et savoir-être associées à la « compétence interculturelle » … comment les travailler, les évaluer ? S’agit-il de « former à la différence » (Gohard-Radenkovic, 2009) ? Peut-on former à l’interculturel, ou s’agirait-il plutôt de former par (Castellotti, 2006) l’interculturel ? Jusqu’où peut-on formaliser cette compétence sans la réduire, et quels seraient les enjeux de sa réduction ?

Dans le contexte universitaire, d’autres questions peuvent se poser, notamment : celles du public : (quels étudiants doivent/peuvent être formés ?), de la temporalité de cette formation (à quelle étape de leur cursus ?), et bien sûr des objectifs visés (à quoi les prépare la formation à / par l’interculturel ? ; s’agit-il simplement de préparer les étudiants à la mobilité internationale, de faciliter leur intégration sociale, leur insertion professionnelle, ou encore, de façon plus globale, d'accompagner et de favoriser leur inscription dans une société plurilingue et pluriculturelle ?)

Quels dispositifs de « formation à l’interculturel » sont mis en place dans quelles filières universitaires ? Quelles articulations sont opérées entre les enseignements théoriques relevant de la problématique interculturelle en SHS, et la mise en œuvre de démarches et pratiques réflexives, de réflexion critique sur la pluralité et l'altérité, de retour sur soi, de décentration... ?

Egalement, quels liens peut-on établir entre la « compétence de communication » ou « compétence interactionnelle » et la « compétence interculturelle ? » Quelles stratégies de communication, par exemple pour la gestion de la face (Goffman, 1974), peuvent être enseignées pour faciliter l’accès au dialogue interculturel ?

Finalement, se pose la question de l’élaboration des critères qui serviront à l’évaluation de la pertinence didactique des dispositifs. Quels sont les concepts et les outils théoriques et méthodologiques qui permettent la construction, en amont, et l’analyse, en aval, des dispositifs pédagogiques ? Peut-on appliquer les modèles issus de l’analyse des interactions (Kerbrat-Orecchioni, 2005) ou de l’analyse conversationnelle (Traverso, 1999), ainsi que les outils méthodologiques développés en sociolinguistique et en analyse du discours ? Quelles sont les précautions éthiques et déontologiques à appliquer au sein de la mise en place de dispositifs et des méthodologies de recherche ? Est-il possible de transférer les résultats d’une recherche ou d’une expérimentation locale au niveau global (national ou transnational) ?

Programme

Jeudi 22 novembre 2018

8h45-9h15 Accueil et inscriptions des participants, café, Hall ESPE

9h15-10h Salle de Conférence ESPE

  • Ouverture du colloque : Laurent Bourquin, Vice-Président de la Recherche, Le Mans Université
  • Introduction : Aude Bretegnier, Vera Delorme

10h-11h30  Conférence plénière  Internationalism, Service Learning and Citizenship in Language Teaching - Concepts and Implementations

  • Michael BYRAM, University of Durham, UK,
  • Petra RAUSCHERT, University of Munich Salle de Conférence ESPE

11h45-13h15 Session 1

Salle 1 ESPE

  • Amandine Denimal, DIPRALANG, Université Paul-Valéry - Montpellier 3. Dilemmes et paradoxes de la didactique interculturelle : quels positionnements théoriques pour quelle formation ?
  • Alice Burrows, DILTEC, Université Paris 3 -Sorbonne Nouvelle Les circulations des idéologies didactiques et l'interculturel
  • Marc Debono et Véronique Castellotti, DYNADIV, Université de Tours. La mort de l'altérité ou le déclin de l'illusion interculturelle : une utopie devenue obstacle

Salle 2 ESPE

  • Malgorzata Jaskula, DyLIS, Université de Rouen. Pratiques didactiques interculturelles auprès des élèves allophones : quelles propositions pour les formations des futurs enseignants ?
  • Eva Lemaire, Universiy of Alberta, Canada Former à la réconciliation avec les peuples autochtones dans le cadre de la formation des enseignants : enjeux, approches et dispositifs en contexte franco-albertain (Canada)
  • Julia Putsche, Linguistique, Langues et Parole (LILPA), Université de Strasbourg, et Chloé Faucompré, Institut de Recherche en Langues et Littératures Européennes, Université de Haute Alsace – Mulhouse et Institut für Romanistik, Pädagogische Hochschule Freiburg De la prise de conscience à une posture engagée : Former les futur.e.s enseignant.e.s de langues de région frontalière dans une perspective de médiation interculturelle

Salle 3 ESPE

  • Andrea Londono, LIDILEM, Université Grenoble Alpes. Le potentiel d'un scénario télécollaboratif de préparation à la mobilité internationale : étude exploratoire à l'Université du Cauca en Colombie
  • Jose Ignacio Aguilar Río, DILTEC, Université Paris 3 -Sorbonne Nouvelle, et Cédric BRUDERMANN, CeLISo, Université Pierre et Marie Curie – Paris 6. La sensibilisation à des formes d'altérité en formation initiale d'enseignant-e-s de langue : un regard synthétique sur trois expériences franco-allemandes de formation hybride et collaborative
  • Christophe Bouyssi, Université Leibniz de Hanovre. Le reproche : une menace dans la conversation pédagogique franco-allemande ?

13h15-14h30  Déjeuner Salle LLSH-Ens. 301

14h30-15h30 Conférence plénière Salle de Conférence ESPE

  • La curiosité des autres : subjectivité, interprétation et agencement dans la relation anthropographique Cécile Canut, CERLIS, Paris Descartes

15h30-16h Pause-café Hall ESPE

16h-17h30 Session 2

Salle 1 Bleue MSH

  • Jean-François Grassin, ICAR, ENS Lyon, Université Lyon 2. « La vie me force à vivre dans la langue française » : mobilité et apprentissages interculturels informels
  • Marie-Françoise Pungier, Université Préfectorale d'Osaka/ Centre pour les Arts Libéraux (Japon). Penser une formation à l'interculturalité dans une mobilité courte entre France et Japon
  • Emmanuelle Chiocca, University of Oklahoma (États-Unis). "I've Come to Realize How Ignorant I Was": Short-Term Study Abroad and Intercultural Literacy

Salle 2 ESPE

  • Véronique Lemoine-Bresson et Stéphanie Lerat, Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française, Université de Lorraine, Virginie Trémion, Religion, Culture et Société, Institut Catholique de Paris, Marie-José Gremmo, Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l’Education et de la Communication, Université de Lorraine. Quelles représentations de l'interculturalité chez des étudiants futurs enseignants ?
  • Brahim Azaoui et Nathalie Auger, LIRDEF, Éducation et Formation, et Geneviève Zoia, Centre d’Études Politiques de d’Europe Latine, Université Paul-Valéry Montpellier 3 L'interculturalité : l'arlésienne de la formation initiale des enseignants ?

Salle 3 ESPE

  • Ricardo Torre, IMAGER, Université Paris-Est Créteil. Quelle est la place de la formation à l'interculturel en cours d'espagnol dans la filière universitaire française de LEA (Langues étrangères appliquées)
  • Souad Benabbes, Université Larbi ben M'hidi Oum el bouaghi (Algérie). La place accordée à l'interculturel dans la formation des étudiants spécialisés en FLE en Algérie de la licence au Master
  • Jérôme Mbiatong, LIRTES, Université Paris-Est Créteil. Les personnels de l'enseignement supérieur à l'épreuve de l'interculturel : une analyse des besoins

19h Dîner

Vendredi 23 novembre 2018

9h Accueil des participants, café Hall ESPE

9h15-10h30 Conférence plénière Salle de Conférence ESPE

  • Coconstruire une culture de la diversité, de l’altérité et du dialogue à travers la pratique du journal interculturel critique Driss Alaoui, ICARE, Université de la Réunion,

10h30-11h Pause-café Hall ESPE

11h-12h30 Session 3

Salle 1 ESPE

  • Cécile Goï– Equipe de recherche Education – Ethique – Santé, Université de Tours, et Elatiana Razafi, Equipe de recherche ERALO, Université de la Nouvelle-Calédonie L’interculturel en formation : exploration conceptuelle & récit d’expérience
  • Etienne Clément, Université de Bourgogne- Franche-Comté. De l'incompétence interculturelle aux compétences « multi-, inter- et trans- culturelles » des apprenants en contexte de coopération internationale franco-brésilienne
  • Aude Bretegnier, CREN, Le Mans Université. Imaginaires croisés, positionnements identitaires-altéritaires, faces et territoires, sens et enjeux : pratiques d’entretiens biographiques, des pistes pour la recherche et pour la formation

Salle 2 ESPE

  • Tanguy Philippe, CREN, ESPE Université de Nantes. Interculturalité, corps et sport : formation à l'interculturel et développement de compétences pragmatiques en cursus STAPS
  • Lydia Bédouret et Nathalie Negrel, LERASS, Université Toulouse 2 et Toulouse 3 – Université Paul Valéry Montpellier 3. Développer des dispositifs de formation en sciences de l'ingénieur intégrant les enjeux interculturels
  • Roxana Anca Trofin, Politehnica de Bucarest (Roumanie). Le rôle des compétences interculturelles dans la réussite professionnelle des ingénieurs

Salle 3 ESPE

  • Eve-Marie Rollinat-Levasseur, Donatienne WÖERLY et Deborah ABOAB, DILTEC, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. La découverte des enjeux de l'interculturalité par le développement de compétences professionnelles: quand des étudiant.e.s de didactique du FLE rencontrent des apprenant.e.s de FLE
  • Nathalie Borgé, DILTEC, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Pour une prise en compte de la dimension interculturelle dans les dispositifs universitaires pluriculturels de pratique enseignante
  • Kossigan Kokou-Kpolou Centre de Recherche en Psychologie: Cognition, Psychisme, Organisations (CRP-CPO), Centre universitaire de recherches sur l'action publique et le politique - Epistémologie et Sciences sociales, Université de Picardie Jules Verne et Askar Jumageldinov, PsyDÉV, Université Lyon 2. L'Enseignement de la Psychologie Interculturelle : Conceptions, Orientations et Enjeux Epistémologiques

12h30-13h30 Déjeuner Salle LLSH-Ens. 301

13h30-15h Symposium Salle ESPE

  • Muriel MOLINIÉ & Paola Andrea GAMBOA DÍAZ, EA 2288 DILTEC - Didactique des langues, des textes et des cultures, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, Anne-Marie TRUSCOTT de MEJIA & Isabel TEJADA SÁNCHEZ, Universidad de los Andes- Colombia Former les enseignants de langues à la dimension interculturelle explicite : une recherche action collaborative France-Colombie

Atelier Salle ESPE

  • Hillary Bays, Vera Delorme et Laura Nicolas, IMAGER, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne Apport des dispositifs didactiques pour la recherche sur la formation à l'interculturel

15h-15h30 Pause-café Hall MSH

15h30-17h Session 4

Salle 1 ESPE

  • Chantal Claudel, MoDyCo, Université de Nanterre – Paris 10. Quels outils d'analyse pour quel comportement de la composante interculturelle ?
  • Claudia BORGHETTI, Université de Bologne (Italie). Intercultural language learning and class interaction

Salle 2 ESPE

  • U-Maporn Kardkarnklai et Apaporn Puchpan, Srinakharinwirot University (Thaïlande). Cultural Content in Selected English Textbooks for General Education: Thai University Teachers' Perspectives
  • Hakima Mounir, Frédérique Montandon et Jérôme Mbiatong, LIRTES, Université Paris Est Créteil. Former les étudiants à l'épreuve de l'interculturel par le théâtre forum

Salle 3 ESPE

  • Evelyne Deprêtre, Angéline Martel et Mireille Elchacar, Téluq (Canada) La rédaction interculturelle : réfléchir à ses écrits et à ceux des autres
  • Ferroudja Allouache, Littérature, histoires, esthétique, Nicole Blondeau et Anthippi Potolia EXPERICE, Université Paris 8 Vincennes – Saint Denis. Dans le creuset inter-multiculturel de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l'interculturel ne s'enseigne pas

17h-17h45 Bilan et perspective : Joelle Aden et Laura Nicolas, Université Paris-Est Créteil. Salle de Conférence ESPE

17h45-18h Clôture : Aude Bretegnier et Vera Delorme Salle de Conférence ESPE

Références bibliographiques

Alaoui, D. (2014). « Socialiser au divers, à l’altérité, au dialogue interculturel et à la reconnaissance : la quadruple socialisation versus la socialisation néolibérale ». Dans D. Alaoui et A. Lenoir (dir.), L’interculturel et la construction d’une culture de la reconnaissance (p. 235-263), Québec : Groupéditions.

Anquetil, M. (2006). Mobilité Erasmus et communication interculturelle : une recherche-action pour un parcours de formation. Berne : Peter Lang.

Beacco, J.-C. (2011). Les dimensions culturelles et interculturelles des enseignements de langues : état des pratiques et perspectives, Texte présenté lors du Séminaire sur « Convergences curriculaires pour une éducation plurilingue et interculturelle », Strasbourg : 29-30 nov. 2011.

Beacco, J.-C., M. Byram, M. Cavalli, D. Coste, M. E. Cuenat, F. Goullier & J. Panthier. (2010). Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle. Strasbourg : Conseil de l’Europe.

Blanchet, Ph. & Coste, D. (2010) : Regards critiques sur la notion d’« interculturalité ». Pour une didactique de la pluralité linguistique et culturelle, Paris, L’Harmattan, Coll. « espaces discursifs ».

Byram, M. (sous la dir. de), (2003). La compétence interculturelle. Division des Politiques linguistiques, Conseil de l’Europe, Strasbourg.

Castellotti, V. (2006). Une conception plurielle et intégrée de l'enseignement des langues, principes, modalités, perspectives. In Macaire, D. (Coord.) Les cahiers de l'Acedle n° 2, Actes du colloque Acedle 2005 Recherches en didactique des langues, pp. 319 -331

Congrès de l’APLUT (2009). « Interculturel et enseignement des langues spécialisées » dans Les Cahiers de l’APLIUT, 28, 1 et 2 

Coste, D., Moore, D. & Zarate, G., (1997). Compétence plurilingue et pluriculturelle. Strasbourg: Conseil de l’Europe.

Demorgon, J. (2003). « L’interculturel entre réception et invention, contextes, médias, concepts », in Questions de Communication, 4 : 43-70.

Giordano, C. (2008). « L'insoutenable innocence de l'interculturel, in A. Gohard-Radenkovic et A. Jalil Akkari, Coopérations internationales : entre accommodements interculturels et utopies du changement, Paris, L'Harmattan : 161-170.

Goffman E. 1974 (1967). Les rites d’interaction, Paris, Minuit.

Gohard-Radenkovic, A. (2009). « Peut-on former à la différence ? Peut-on « penser la différence » dans la mobilité ? », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVIII N° 2 : 10-23.

Kerbrat-Orecchioni, C. (2005). Le discours en interaction. Paris : Armand Colin.

Mangenot, F. et Zourou, K. (2007). « Susciter le dialogue interculturel en ligne », Lidil, 36 | 2007, 43-68.

Molinié M. (Dir.) (2006). Biographie langagière et apprentissage plurilingue, Revue Le Français dans le Monde, Recherche et Application, 39, Paris, CLE international.

Springer C. (2008). « Vers une pédagogie du dialogue interculturel : agir ensemble à travers les nouveaux environnements numériques sociaux », University studio press. Année européenne du dialogue interculturel : communiquer avec les langues-cultures.

Traverso, V. (1999). L’analyse des conversations. Paris : Nathan.

UNESCO (2013). Compétences interculturelles. Cadre conceptuel et opérationnel. Plate-forme intersectorielle pour une culture de la paix et de la non-violence.

Catégories

Lieux

  • Université du Maine - Avenue Olivier Messiaen
    Le Mans, France (72)

Dates

  • jeudi 22 novembre 2018
  • vendredi 23 novembre 2018

Mots-clés

  • interculturel, enseignement, altérité, interaction

Contacts

  • Vera Delorme
    courriel : vera [dot] delorme [at] univ-lemans [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Vera Delorme
    courriel : vera [dot] delorme [at] univ-lemans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « L'interculturel » dans les formations de l'enseignement supérieur », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 25 octobre 2018, https://calenda.org/491226

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal