AccueilLa médiation, une approche transversale aux multiples finalités ?

La médiation, une approche transversale aux multiples finalités ?

Mediation: A transversal approach with multiple purposes?

¿La mediación, un enfoque transversal a las finalidades múltiples?

Xème Conférence du Forum mondial de médiation

Xth Congress World mediation forum

Xa Conferencia del Foro Mundial de Mediación

*  *  *

Publié le jeudi 25 octobre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

La mission du Forum Mondial de Médiation est le développement et l’échange de connaissances, d’informations et de compétences dans tous les secteurs d’activité de la médiation, notamment à travers les conférences internationales qu’il organise régulièrement depuis plus de 15 ans. La Xe Conférence du Forum Mondial de Médiation veut se consacrer, entre autres, à tenter de comprendre en quoi la médiation peut s’organiser et se développer avec des objectifs nombreux et apparemment difficilement conciliables entre eux. Ainsi, la conférence de 2019 tentera d’apporter, par quatre tables-rondes fortement interreliées et une quarantaine d’ateliers, une contribution notable à cette question : La médiation, une approche transversale aux multiples finalités ?

Annonce

Présentation

Le Forum Mondial de Médiation (FMM) est une organisation internationale sans but lucratif au service des médiateurs de tous les continents, fondée sur l’interdisciplinarité.

La mission du Forum Mondial de Médiation est le développement et l’échange de connaissances, d’informations et de compétences dans tous les secteurs d’activité de la médiation, notamment à travers les conférences internationales qu’il organise régulièrement depuis plus de 15 ans.

La Xe Conférence du Forum Mondial de Médiation qui se déroulera au Luxembourg, du 9 au 11 Juillet 2019 veut se consacrer, entre autres, à tenter de comprendre en quoi la médiation peut s’organiser et se développer avec des objectifs nombreux et apparemment difficilement conciliables entre eux. Ainsi, la conférence de 2019 tentera d’apporter, par quatre tables-rondes fortement interreliées et une quarantaine d’ateliers, une contribution notable à cette question : La médiation, une approche transversale aux multiples finalités ?

Les participants sont invités à envoyer leur(s) proposition(s) en réponse aux questions qui structurent les quatre séances plénières de la Xème Conférence du Forum Mondial de Médiation :

  1. La médiation est-elle un moyen de prévenir les conflits ?
  2. La médiation est-elle un mode de régulation ou de sécurisation ?
  3. La médiation a-t-elle un avenir dans la gestion des conflits interculturels?
  4. L’institutionnalisation de la médiation contribue-t-elle à réformer les institutions ou déforme-t-elle la médiation ?

Conditions de soumission

En dehors de ces questions, d’autres propositions peuvent être soumises. À titre d’exemple, les propositions peuvent porter sur des résultats d’études empiriques, une réflexion théorique ou conceptuelle, un programme ou une initiative spécifique, un cadre légal …

Votre proposition doit être envoyée en français, en espagnol ou en anglais, par voie électronique

avant le 20 décembre 2018

à pascale.worldmediationforum@hotmail.com

https://fmm2019.openum.ca/

Programme

Mardi 9 juillet 2019

7h30 – 8h30 Accueil et inscriptions

8h30 – 9h15 Allocution d'ouverture

Animation des tables rondes de la journée : Mylène Jaccoud (Canada)

9h15 – 10h45 Première table ronde

  • Benoît Bastard (France)
  • Masengesho Kamuzinzi (Rwanda)
  • Cate Buchanan (Australie) 

La médiation, est-elle un moyen de prévenir les conflits ?

Dans cette table ronde, les intervenants sont conviés à interroger la position que certains observateurs et promoteurs de la médiation adoptent à son égard, à savoir sa capacité, réelle ou potentielle, à prévenir les conflits. La prévention est d’ailleurs à ce point associée à la médiation qu’elle a généré un acronyme entré dans les usages, les modes de PRD, soit les modes de Prévention et de Règlements des Différends. Et que dire des « nouveaux métiers » de la médiation qui comptent désormais, notamment en France, des « agents de prévention et de médiation » ?  La médiation prévient-elle réellement les conflits ? Doit-elle intégrer cette fonction à son spectre d’action ? Parvient-elle à prévenir les conflits dans tous les champs de son application ? Que prévient-elle ? L’escalade du conflit ? Sa résurgence ? Sa judiciarisation ? L’incapacité de la médiation à prévenir les conflits représente-t-elle une faille ou une limite de cette approche ? La capacité présumée de la médiation à prévenir les conflits constitue-t-elle un dogme fondateur de la médiation ou émane-t-elle d’observations empiriquement fondées ? Cette série de questions amènera les conférenciers à se prononcer sur l’inscription de la médiation par rapport à la prévention de manière à mieux en saisir la portée réelle et discursive.                                   

10H45 – 11H00 pause santé

11h00 – 12h30 Ateliers : 1 → 10

12H30 – 13H30 Lunch

13h30 – 15h00 Deuxième table ronde

  • Dan Kaminski (Belgique)
  • George Pavlich (Canada)
  • Maria Paz Garcia Longoria (Espagne)

La médiation : un mode de régulation ou de sécurisation ?

La médiation doit-elle circonscrire son champ à la résolution des conflits et donc viser un but assigné qui est celui de « résoudre » ces conflits ou doit-elle ouvrir sa focale à la « régulation » en prenant le risque d’ajouter du flou terminologique à un mode alternatif encore instable ? Au cours des dernières décennies, le vocable de « sécurisation » a été accolé aux fonctions dévolues à la médiation. Or, la sécurisation s’avère discutée, voire écartée de ce mode d’intervention. Elle est même brandie comme un repoussoir par certains professionnels de l’intervention sociale. Si les enjeux de sécurité requièrent des mesures spécifiques, on peut se poser la question de savoir si la médiation peut et doit jouer un rôle de sécurisation. En parallèle, il devient nécessaire de mieux appréhender la question de la régulation en médiation en évitant au mieux ces deux écueils que sont l’usage d’une terminologie généralisante et donc imprécise et l’enfermement disciplinaire, que rien conceptuellement ne saurait justifier.

15H00 – 15H15  Pause santé

15h15 – 16h45 Ateliers : 11 → 20

18H00 Cocktail

Mercredi 10 juillet 2019

Animation des tables rondes de la journée : Mylène Jaccoud (Canada)

9h00 – 10h30 Troisième table ronde

  • Rosa Huenchumilla (Chili)
  • Lydie Err (Luxembourg)
  • Michèle Vatz-Laaroussi (Canada)

Quelles sont les ambitions et les réalités de la médiation interculturelle ?

 La médiation dite « interculturelle » s’est autonomisée et institutionnalisée dans un grand nombre de pays comme champ propre de pratique et de savoir. En dépit de cette indéniable reconnaissance, les défis et les interrogations dans ce champ de la médiation restent importants. Les participant(e)s à cette table ronde contribueront à alimenter les débats sur une pratique dont les méthodes, les ambitions et les réalités sont multidirectionnelles. De quelles logiques d’action la médiation interculturelle est-elle porteuse ? Une logique d’accompagnement à l’intégration des groupes minorisés dans la société d’accueil ? Une logique de construction de l’interculturalisme ou du multiculturalisme ? Une logique de résolution des conflits de culture et de valeurs ou celle d’une traduction interculturelle et communicationnelle ? Comment penser et pratiquer la médiation interculturelle quand la notion même d’interculturalité s’avère complexe ? Se conçoit-elle comme une pratique régulatrice des rapports entre groupes majoritaires et groupes minoritaires ? Se construit-elle différemment dans les sociétés à traditions migratoires que dans les sociétés postcoloniales ? Quant aux sociétés se caractérisant par une co-présence autochtone et migratoire, comment penser la médiation interculturelle de façon transculturelle ? Qu’en est-il de ces différentes questions dans les pays où la médiation interculturelle n’est pas reconnue en tant que telle ?                                          

10H30 – 10H45 Pause santé

10h45 – 12h15  Ateliers : 21 → 30

12H15 – 13H30 Lunch

13h30 – 15h00  Ateliers : 31 → 40

15H00 – 15H15 Pause santé

15h15 – 17h00  Table ronde de clôture

  • Riccardo Cappi (Brésil)
  • Kaijus Ervasti (Finlande)
  • Sharon Press (Etats-Unis)

L’institutionnalisation de la médiation, réforme des institutions ou déformation de la médiation ?

Dans cette table ronde, les intervenant(e)s sont invité(e)s à réfléchir et à se prononcer sur la relation spécifique existant entre la médiation (et ses pratiques), d’une part, et l’environnement institutionnel dans lequel celle-ci se déroule, d’autre part. Tout en préconisant le caractère complexe de cette relation, ainsi que la diversité des manières dont elle peut s’établir, nous proposons quelques questions pouvant aider son éclairage, aussi bien théorique que pratique.

La médiation est-elle conçue à l´intérieur du projet d’une institution donnée – système de justice civile ou pénale, ou un sous-système de celles-ci, par exemple – ou de manière séparée, indépendante voire opposée à celui-ci ? Est-elle proposée dans un esprit de continuité, de juxtaposition, d’intégration, de bifurcation ou de rupture, par rapport aux pratiques existantes ? L’inscription ou, au contraire, la séparation de la médiation par rapport aux pratiques traditionnelles de l’institution constitue-t-elle un principe fondateur de la médiation ou résulte-t-elle des conditions de sa mise en œuvre ? La trajectoire de la relation entre la médiation et l’institution conduit-elle, en fin de compte, à la réforme de l’institution ou plutôt à la déformation de la médiation ? Cette liste de questions n’est pas exhaustive, elle est censée conduire les intervenant(e)s à se prononcer sur les issues de la relation entre médiation et institution, tant dans une perspective théorique qu’à partir d’observations empiriques.

Jeudi  11 juillet 2019

Formation pratique animée par Liliana Kremer : Sensibilisation à la médiation interculturelle

8h30 – 12h00 Groupe 1 

13h30 – 17h00 Groupe 2 

Cette formation est une initiation théorique et pratique à la médiation interculturelle. Il s’avère nécessaire d’introduire un regard complémentaire sur nos pratiques de médiation pour mieux comprendre et inclure les parcours individuels des personnes impliquées dans le processus. Aussi, les participants se familiariseront avec le concept d’interculturalité, un concept-ressource essentiel à la facilitation de ponts entre les cultures et les communautés et à la résolution des conflits ancrés dans l’incompréhension, les différences ou le rejet de l’Autre. Plusieurs approches en médiation interculturelle seront présentées aux participants. L’atelier exposera les principales fonctions, techniques et compétences nécessaires à la médiation interculturelle. La formation utilise des outils interactifs avec les participants (jeux de rôle, cartes interactives, vidéos, PowerPoint, échanges, etc.).

Sur deux demi-journées, le 11 juillet 2019 (matin ou après-midi, 3,5 heures) : cette formation, en espagnole (matin) et en français (après-midi) sera traduite simultanément en anglais.

Une attestation de formation sera délivrée aux participants.

Lieux

  • Université du Luxembourg, Campus de Belval - 2, avenue de l'Université
    Esch-sur-Alzette, Grand-Duché de Luxembourg (L-4365 Esch-sur-Alzette)

Dates

  • jeudi 20 décembre 2018

Mots-clés

  • médiation, résolution de conflit, médiation sociale, médiation interculturelle, médiation familiale, médiation scolaire, médiation pénale, médiation commerciale, justice réparatrice, droit et médiation, justice et médiation

Contacts

  • Pascale Neuman
    courriel : pascale [dot] worldmediationforum [at] hotmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Pascale Neuman
    courriel : pascale [dot] worldmediationforum [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La médiation, une approche transversale aux multiples finalités ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 25 octobre 2018, https://calenda.org/491275

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal