AccueilMouvements sociaux à l'âge global

Mouvements sociaux à l'âge global

Social movements in the global age

Analyses de mouvements sociaux de régions généralement peu visibles dans le champ sociologique

The analysis of social movements in invisible regions and sociology

*  *  *

Publié le lundi 15 octobre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Ce cycle de conférences de l'initiative de recherche Mouvements sociaux à l’âge global du Collège d'études mondiales, FMSH, propose des analyses de mouvements sociaux du Sud de la planète ou de régions qui sont généralement peu visibles dans le champ sociologique, comme l’Europe de l’Est, dans l’objectif de mieux intégrer les chercheurs, analyses et acteurs de ces régions dans la construction d’une perspective globale multi-située sur les mouvements sociaux et les défis de la démocratie en cette période troublée.

Annonce

Présentation

Les conférences de l'initiative de recherche Mouvements sociaux à l’âge global animé par Geoffrey Pleyers (Collège d'études mondiales, FMSH), proposent des analyses de mouvements sociaux du Sud de la planète ou de régions qui sont généralement peu visibles dans le champ sociologique, comme l’Europe de l’Est, dans l’objectif de mieux intégrer les chercheurs, analyses et acteurs de ces régions dans la construction d’une perspective globale multi-située sur les mouvements sociaux et les défis de la démocratie en cette période troublée.

Programme

Lundi 15 octobre - 18h

Rupture numérique au Brésil : avancées et défis de la promesse démocratique

Cette conférence abordera la promesse démocratique de l'ère numérique basée sur l'analyse de 29 expériences médiatiques populaires au Brésil : radio et télévision communautaires, journaux de quartier ou plateformes d'activisme numérique. Les résultats de cette recherche soulèvent une question transversale qui dépasse le cas du Brésil.

Les nouvelles technologies ont permis des avancées pour ouvrir des espaces d’expression de voix dissonantes. Cependant, pour atteindre un état de pleine démocratie, il faut intégrer la capacité de chacune de ces voix à questionner et transformer l'ordre social. Des processus de communication capables de générer de l'engagement et de la solidarité jouent un rôle majeur en la matière.

Intervenante : Ana Suzina, Post-doctorante à l’Université de Louvain

Jeudi 18 octobre - 18h

Mouvements sociaux conservateurs en Europe centrale et orientale. Les enjeux constitutionnels d'une mobilisation transnationale.

Dans la perspective d’une meilleure intégration des mouvements sociaux d’Europe centrale et orientale dans les analyses des mouvements sociaux à l’âge global, Camil Parvu analysera des mobilisations autour des initiatives citoyennes de modification de la constitution en Europe de l'Est. Il s'intéressera particulièrement aux mobilisations des communautés conservatrices autour de la proposition d'interdire le mariage gay dans la constitution. Ces mobilisations impliquent différents type d'acteurs, de stratégies et de répertoires d'action que l’on retrouve dans différents pays de la région, avec des processus de résonance, d'apprentissage et dissémination transnationale.

Ce sera notamment l’occasion de revenir sur le referendum du 7 octobre sur la révision constitutionnelle en Roumanie qui trouve son origine dans une initiative citoyenne. Des référendums semblables ont eu lieu en Slovaquie et en Croatie. Ces mobilisations conservatrices sont particulièrement importantes dans la région.

Intervenant : Camil Parvu, Professeur à l’Université de Bucarest

Jeudi 25 octobre - 18h

Une décennie de mouvements sociaux en Tunisie. Bilan et perspectives

Mounir Saidani présentera le rapport consacré aux mouvements sociaux qu’il vient de publier pour le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux. Sur la base de l'analyse des évolutions d’une douzaine de mouvements sociaux en Tunisie durant la dernière décennie (2008-2018), ce rapport dresse un portait des contextes, acteurs, pratiques et modes de fonctionnement des mouvements sociaux en question.

Le point de départ de l'analyse est un essai de délimitation du moment historique de la sortie d'un modèle "ancien" qui avait prévalu jusqu'à la fin des années 1990, débuts des années 2000 et la progression vers un nouveau modèle de plus en plus proche des caractéristiques "communes" des mouvements sociaux dits de type nouveaux.

Seront passés en revue des exemples de mouvements qui vont des "Protestations contre la Soif" (été 2012) aux compagnes "Manich M'smeh" ("Je ne pardonne pas", contre La loi dite de la "Réconciliation Nationale", 2015-2017) et "Fach Nestannaow" ("Qu'attendons-nous?", conte la loi du Budget de l'État pour l'année 2018, décembre 2017-janvier 2018), en passant par des mouvements tentant d'instaurer des projets d'économie sociale et solidaire ("Association pour la Protection du Palmeraie de l'Oasis de Jemna", 2011-2017).

L'exposé montrera l’extrême diversité des acteurs (villageois(es) de tous âges, jeunes diplômé(e)s sans travail, ancien(ne)s syndicalistes du mouvement estudiantin, jeunes citadin(e)s hautement cultivé(e)s, dont des cyberactivistes, artistes-agitateurs/agitatrices, jeunes partisans exerçant à titre individuel indépendant, ...). Le modèle d'analyse que Mounir Saidani est parvenu à monter et à mettre en oeuvre montrera, outre la variété des actions, que le cycle de protestation que traverse la Tunisie sociale depuis une décennie repose sur l'enchevêtrement de trois faits :

  • des processus individuels et collectifs de construction-déconstruction-reconstruction identitaire,
  • des réseautages en rhizomes  réels et virtuels,
  • des mobilisations auto-reproductives, successives et en boules de neige.

Télécharger le rapport de recherche sur les mouvements sociaux en Tunisie (en arabe).

Intervenant : Mounir Saidani, Université Tunis El Manar

Lundi 10 décembre - 18h

Bilan de 30 ans de démocratie au Chili dans le contexte latino-américain

Trente ans après le plébiscite qui a mis un terme à la dictature chilienne, Manuel Antonio Garretón dressera une analyse de la signification de ce plébiscite et de ses conséquences et discutera la démocratie chilienne dans le contexte de l’Amérique Latine et des transformations de la société et de ses acteurs.

Intervenants : Manuel Antonio Garretón, Professeur à l’Université du Chili

Commentaires par Alain Touraine et Geoffrey Pleyers

Lieux

  • 3e étage - 54 boulevard Raspail
    Paris, France (75)

Dates

  • lundi 15 octobre 2018
  • jeudi 18 octobre 2018
  • jeudi 25 octobre 2018
  • lundi 10 décembre 2018

Mots-clés

  • mouvement social, Amérique latine, Europe centrale, démocratie, Tunisie

Contacts

  • Thaïs de Rodez
    courriel : tderodez [at] msh-paris [dot] fr

Source de l'information

  • Thaïs de Rodez
    courriel : tderodez [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mouvements sociaux à l'âge global », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 15 octobre 2018, https://calenda.org/493050

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal