AccueilMigrations : nos voix, nos chemins de traverse

Migrations : nos voix, nos chemins de traverse

Migrations: our voices and intersecting paths

Rencontre entre arts, sciences et militances

Where the arts, sciences and campaigning meet

*  *  *

Publié le mercredi 24 octobre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Les migrations sont structurantes de nos sociétés, qu’elles ont constituées de tout temps et avec constance. Pourtant, une véritable réflexion sur les voies légales d’entrée sur les territoires ne semble pas s’enclencher et se limite au contraire à une politique de durcissement de l’asile, à un discours de plus en plus polarisé et à une gestion urgentiste et sécuritaire des « flux ».  Tandis que l’urgence et la complexité de la situation s’imposent, des discours et des images spectaculaires et sensationnalistes qui réduisent la migration à des traversées massives, incontrôlables et tragiques, et engendrent des sentiments d’invasion et d’insécurité.

Annonce

En coopération avec le Tamis - Anthropologies coopératives, le Réseau Migrations, et avec le soutien de Migrinter, de l’ISP et de Telemme, Lucie Bacon, Amandine Desille, Noémie Paté sont heureuses de vous inviter à l’événement : Migrations : nos voix, nos chemins de traverse, Rencontre entre arts, sciences et militances qui aura lieu à Marseille les 24, 25 et 26 octobre 2018. Pour visualiser le programme, cliquez ici. Cette rencontre est ouverte au grand public.

Argumentaire

Les migrations sont structurantes de nos sociétés, qu’elles ont constituées de tout temps et avec constance. Pourtant, une véritable réflexion sur les voies légales d’entrée sur les territoires ne semble pas s’enclencher et se limite au contraire à une politique de durcissement de l’asile, à un discours de plus en plus polarisé et à une gestion urgentiste et sécuritaire des ”flux”. Par conséquent, les politiques européennes de contrôle des routes de la migration favorisent l’exclusion (construction de murs, multiplication des logiques de hotspots) et la mort (en 25 ans, on estime que 40 000 personnes sont décédées ou ont disparu sur les routes de la migration, dont plus de 6 000 en 2016 seulement).

Tandis que l’urgence et la complexité de la situation s’imposent, des discours et des images spectaculaires et sensationnalistes qui réduisent la migration à des traversées massives, incontrôlables et tragiques, et engendrent des sentiments d’invasion et d’insécurité. Face à ce grand “spectacle” de la migration, nous posons la question de la représentation :

Comment mieux rendre visible la problématique des migrations pour échapper au fait divers ? Dans le cadre d’une recherche, mais de manière plus générale dans le cadre d’une posture citoyenne, comment s’engager dans cette réflexion, qui doit être à la fois réflexive et collective ?

L’une des manières de penser notre action est de rendre visibles et audibles les personnes en situation de migration à partir de leurs témoignages, leurs récits, leur parole, et non à partir desdites images spectaculaires.

La rencontre ”Migrations : nos voix, nos chemins de traverse”, organisée à Marseille du 24 au 26 octobre 2018, est le premier jalon d’un projet exploratoire, voire d’une ”fabrique“, entre arts, sciences et militances.

Programme

Mercredi 24 octobre

16h30 - 18h visite d'expositions

Équitable Café

Correspondances mouvantes - Royacamp (2018)

  • Morgane Dujmovic, doctorante en géographie sociale à Telemme, membre de Migreurop
  • Mathilde Schimke, animatrice d’ateliers d’écriture

Exposition interactive à partir de textes, dessins et photos réalisés par des personnes en exil qui sont passées en août 2017 dans la vallée de la Roya, située à la frontière italienne

L’exposition se visite jusqu’au 20 novembre 2018.

Ceux qui passent, ceux qui restent - Le campement de migrants de Norrent-Fontes (2016)

  • Mathilde Pette, sociologue, maîtresse de conférence à l’Université de Perpignan
  • Julien Saison, photographe, O2e Photographie

Une exposition photo-socio qui, à travers des photographies en noir et blanc et des textes, se propose de rendre compte des conditions de vie des populations exilées et de l’action des bénévoles et militants.

L’exposition se visite jusqu’au 30 octobre 2018.

Illustration Facebook: https://drive.google.com/open?id=0B4nNimDvCAFnMEJCM1RwN0E1bWp5TWFHT0lNdG1iNFJkWHhN  

Mercredi 24 octobre

18h – 23h Soirée documentaire Equitable Café

Soirée animée par :

  • Emmanuelle Hellio, sociologue, Lest, Mucem, Labexmed
  • Laurence Pillant, géographe, chercheuse associée à Telemme

18h – 19h30 Blue Sky From Pain (2016)

  • Stephanos Mangriotis, photographe
  • Laurence Pillant, géographe, chercheuse associée à Telemme

Durée : 15 minutes

Ce court-métrage présente les lieux d’enfermement abandonnés utilisés dans les années 2000 à la frontière gréco-turque pour enfermer les sans-papiers interpellés. Une voix off réécrite à partir d’entretiens retrace l’expérience de la privation de liberté. Cette collaboration entre le photographe et la chercheuse a donné lieu à nombre de réflexion sur le manque de données, la manière de la représenter, l’intérêt de l’exhaustif et/ou de l’implicite et le poids de l’image.

Bande annonce

21h – 23h Traversées de la mémoire (2017)

  • Erika Thomas, auteure réalisatrice, professeure des Universités en Cinéma & Audiovisuel

Durée : 28 minutes

Ce documentaire donne la parole, à l’occasion de la constitution d’un fonds d’archives privées, à des passeurs de mémoires et des exilés politiques incarnant et retraçant une Histoire du Portugal et les malheureuses conditions d''accueil en France de ces étrangers dans les années 60 et 70.

Bande annonce 

Exodos (2017)

  • Fabien Guillermont, artiste plasticien réalisateur

Durée : 70 minutes

Exodos retrace la vie et l’expérience des personnes à bord de l’Aquarius, un navire de sauvetage en mer Méditerranée, entre le 14 Septembre et le 6 Octobre 2016. Le 3 Octobre il effectua le sauvetage de 723 personnes à bord d’un petit bateau en bois à la dérive au large des côtes libyennes. La mer en est le personnage principal, elle se découvre sous différents angles : rose et scintillante sous la lumière de l’aube, sombre et terrifiante au regard de la lune. Le film montre les mouvements d’hommes et de femmes, leur traversée et leur rencontre au coeur de ce no man’s land, territoire indompté et meurtrier.

Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=-Xqy_HU3evs  

Jeudi 25 octobre

10h30 – 12h visite d'exposition  Le garage imaginaire (Casa Consolat)

Recours (2018)

  • Par le duo d’artistes Jaballah et associée, en présence de Pauline Laurent, artiste plasticienne
  • Installation et édition se rencontrent pour interroger la possibilité d’un horizon commun et servir la mise en place d’une mythologie contemporaine.
  • Proposition du duo d’artiste Jaballah et associée, construit entre la France et la Tunisie, elle cherche à tisser entre les rives un langage artistique contestataire. Au cœur de cette installation, l’impossibilité pour le duo d’être réuni suite à un refus de visa. Recours s’inscrit dans une démarche de protestation de cette décision.

L’exposition se visite jusqu’au 3 novembre 2018.

Lien : http://atelierdecolorstop.wixsite.com/jaballahetassociee  

14h – 15h30 visite d'exposition - Le garage imaginaire (Casa Consolat)

Nos supers héros (2018)

  • Justine Roquelaure, photographe, Hans Lucas
  • Laura Tortosa-Ibanez, doctorante en Art à l’Université de Grenade

Nos super héros est une restitution d’ateliers photographiques animés pour des enfants déplacés sur le départements des Pyrénées Orientales. Inventer-créer puis incarner son propre super héros; derrière ce dispositif simple, cet ensemble photographique et sonore questionne l’image et la représentation d’enfants issus des minorités ainsi que leur droit à l’identité.

L’exposition se visite jusqu’au 3 novembre 2018.

Jeudi 25 octobre

15h30 – 19h Librairie Maupetit

Table-ronde :  Les voix de la scène

Les intervenant-e-s rendront compte de leur pratique à travers des extraits, un retour réflexif et un débat ouvert avec le public.

Explorer les modalités théâtrale, scénique, cinématographique et festive.

  • Introduction & modération : Anne-Françoise Volponi, sociologue membre de l’association PASSIM (Pour l’Action en Sciences Sociales et l’Investigation en Méditerranée)   Bonne conscience, altérité et migration dans le milieu théâtral : la place accordée aux réfugiés.
  • Antoine Inglebert-Frydman, étudiant chercheur
  • Eloïse Chopin, étudiante chercheuse
  • Lionel Pourtau, docteur en sociologie

Tous trois au Centre de recherche HUMAIN, affiliés à Entreprendre pour humaniser la dépendance

La création dans l’inconfort : l’expérience théâtrale pour et par les migrants sans papiers de Liège.

  • Edith Bertholet, coordinatrice artistique, chargée des programmes littéraires, des rencontres et des conférences, Théâtre de Liège
  • Elsa Mescoli, anthropologue, CEDEM, LASC, Université de Liège
  • Abdourahmane Dieng, cameraman, coordinateur ateliers audio-visuel, Voix des Sans Papiers de Liège
  • Honoré Ndayishimiye, étudiant, Académie des Beaux-Arts de Liège

The Wedding Project, Recherche et pratique artistique comme rituel d'émancipation collective.

  • Alessandro Rivera Magos, doctorant en anthropologie à l’Université Paris 8 et photographe

Formes d'engagement, enjeux de visibilités et éthique de la recherche à travers une expérience de création cinématographique collective portée par l’association Tillandsia.

  • Maureen Burnot, docteure en anthropologie, LADEC, Lyon 2
  • Pascale-Marie Milan, doctorante en anthropologie, LARHRA, Lyon 2
  • Moussa N'diaye, doctorant en droit, Lyon 2
  • Clémence Guillin, diplômée de master en anthropologie
  • Ella Bordai, masterante en anthroplogie appliquée et développement local, Lyon 2
  • Marie Ayasse, diplômée de master en anthropologie

La co-création des représentations de l’autre à travers art et science. Performativité artistique et politique à travers BD, carnaval et défilés de mode.

  • Federica Moretti, doctorante en anthropologie, projet ERC-ARTIVISM, Université de Lausanne
  • Monika Salzbrunn, professeure des Universités en religions, migrations et diaspora, projet ERC-ARTIVISM, Université de Lausanne
  • Raphaela von Weichs, anthropologue sociale et culturelle, projet ERC-ARTIVISM, Université de Lausanne

19h - 21h pause musicale avec Athia Nu Dem Connexions

Equitable café

Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=OD2vqQIH6c4  

21h - 23h Ailleurs … Nouvelle musicale, Dar Lamifa

Texte : Cécile Braud

Musique:

  • Florian Caillibotte : Basse, guitare
  • David Sedano : Saxophone baryton
  • Loïc Duquy-Nicoud : Saxophones alto et soprano
  • Cécile Braud : Voix , trompette
  • Jules Pelletier : Batterie

Durée : 50 minutes

Participation libre ( PAF conseillé 5€) "Constamment en pays étranger, le poète se sert de la poésie comme interprète."

E.Jabès

En cinq chapitres, le spectateur suit l’arrivée et le parcours d’Edmond dans la cité phocéenne. Marseille, refuge et toile de fond de son cheminement… Cinq musiciens, dont une comédienne s’attellent à mettre en mots et en musique, les maux et les battements de cœur du personnage. Comment rester debout quand on a plus rien? Une parenthèse poétique où les mots et la musique racontent l’exil et l’espoir.

Le spectacle « AILLEURS… », se tient dans le cadre d’un rencontre autour de tables-rondes, expositions, projections et spectacles qui aura lieu à Marseille du 23 au 26 octobre 2018. Cette rencontre invite au croisement des pratiques, créations et réflexions, et cherchera à explorer de nouvelles manières de rendre visible les migrations, d’entendre la voix migrante. Face à l’urgence et à la complexité des situations, face à un modèle sociétal qui oscille entre images spectaculaires et mesures restrictives, nous souhaitons en effet nous poser ensemble la question de notre responsabilité : comment sortir du « grand spectacle » politique et médiatique pour penser nos productions de façon à « dire la vérité du mieux possible » ?

Le spectacle sera suivi d’un bord de scène en présence des artistes, animé par Edith Bertholet, coordinatrice artistique, chargée des programmes littéraires, des rencontres et des conférences, Théâtre de Liège.

Vendredi 26 octobre 

14h – 15h30 Café découverte Equitable Café

Présentation de l’ouvrage L’asile en exil

Observatoire Asile Marseille

Initié à l’automne 2017 et achevé en mars 2018, le travail de collecte des observations à Marseille a permis la constitution d’un riche corpus composé de témoignages recueillis auprès de demandeurs d’asile, d’acteurs associatifs, mais aussi de référents socio-culturels, de militants, de bénévoles et de personnes solidaires rencontrés dans des structures d’hébergement, sur leur lieu de travail, dans la rue.

Témoins, praticiens, techniciens et universitaires viendront nous présenter la fabrique d’un ouvrage collectif sur les défaillances et les dysfonctionnements du dispositif d’asile à Marseille.

15h30 – 19h Table ronde

Les intervenant-e-s rendront compte de leur pratique à travers des extraits, un retour réflexif et un débat ouvert avec le public.

Équitable Café

Introduction & modération : deux représentantes du Collectif Migrations et Altérités :

  • Anysia Troin-Guis, chercheure post-doctorale, Fondation pour la Mémoire de la Shoah / CERC, Université Sorbonne Nouvelle
  • Anouchka Stevellia Moussavou Nyama, doctorante en littérature générale et comparée, CIELAM, Aix-Marseille Université

Première partie : La voie des connections radiophoniques

Explorer les modalités radiophoniques et musicales  

Stalingrad Connection, une expérience radiophonique collective. Représentation et mise en discours de la migration à l’épreuve de la pratique radiophonique collective.

  • Margot Colinet, docteure en linguistique, enseignante bénévole de FLE
  • Alice Lefilleul, docteure en littérature comparée, enseignante et journaliste pigiste
  • Nour al Fadal, étudiante en master de sciences politiques, intervenante sociale auprès de personnes migrantes

Athia Nu Dem Connexions - Dakar Ouaga Marseille. Album musical et radio en plusieurs langues

  • Gilles Balizet, socio-anthropologue, animateur interculturel
  • Diloma Soulama, artiste et technicien du son

Deuxième partie : Les arts graphiques en traverse

Explorer les modalités photographiques et cartographiques

L'impact des dispositifs interactifs auprès de personnes en situation de migration. Présentation du Projet MigrantMap – réalisé avec des Mineurs Isolés Etrangers.

  • Thomas Audissergues, doctorant en arts plastiques, esthétique et sciences de l’art, Institut ACTE, Paris 1 Sorbonne

21h30 Pièce de théâtre et bord de scène

Équitable Café. Le chef est chef même en caleçon

Texte : Dominique Bela

Musique : Ghandi Adam

Durée : 30 minutes

Participation libre : PAF conseillé 5€

« Qui mieux qu’un “migrant” pour parler de la migration, “dire la vérité du mieux possible”. Je suis migrant. Cette identité me colle à la peau, détermine comment on me reçoit dans les bureaux, les commerces, lorsque je demande un renseignement dans la rue... Dans des lieux culturels, on m’appelle “artiste issu de la diversité” parfois “artiste migrant”. Malgré le temps qui passe, il n y'a toujours pas eu de rencontre avec mon pays d’accueil. Le Chef est chef même en caleçon est un voyage dans mon quotidien. Mon propos à rebrousse poils célèbre la liberté, comment le théâtre m’a sauvé. Forcément je galère beaucoup, cependant je me réapproprie les choses. Je développe la résistance. Je suis un “Homme debout”. » Dominique Bela

Le spectacle sera suivi d’un bord de scène en présence des artistes

Lieux

  • Équitable Café | Le garage imaginaire (Casa Consolat) | Librairie Maupetit - 54 Cours Julien | 1 Rue Consolat | 142 La Canebière
    Marseille, France (13006 | 13001)

Dates

  • mercredi 24 octobre 2018
  • jeudi 25 octobre 2018
  • vendredi 26 octobre 2018

Mots-clés

  • migration, art, représentation

Contacts

  • Amandine Desille
    courriel : migrations [dot] marseille2018 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Amandine Desille
    courriel : migrations [dot] marseille2018 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Migrations : nos voix, nos chemins de traverse », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 24 octobre 2018, https://calenda.org/493097

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal