AccueilTerritorialiser les espaces modernes

Territorialiser les espaces modernes

Territorialising modern spaces

Europe-Outremer, XVe-XIXe siècle. Première session

Europe-Overseas, 15th-19th centuries; First session

*  *  *

Publié le lundi 29 octobre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Cette rencontre propose une réflexion collective sur les actions, les projets, les figurations et les imaginaires visant à la construction des territoires. Ce phénomène est trop volontiers envisagé comme un simple cadre explicatif ou un élément d’explication globale se suffisant à lui-même. Au contraire, la réalité de ce qu’est le territoire doit être comprise dans un contexte spécifique : celui de l’expansion européenne entre les XVe et XIXe siècles. On peut le définir le territoire en tant qu’espace qu’un groupe humain s’approprie tout à la fois sur le plan politique et judiciaire, économique et religieux. Il constitue aussi un lieu de construction identitaire et communautaire, dans lequel une histoire commune se fonde notamment sur les pratiques religieuses et la croyance en un destin providentiel partagé. Il est enfin, à l’époque moderne, l’objet d’une institutionnalisation et l’enjeu d’un pouvoir éminent.

Annonce

Argumentaire

Cette rencontre propose une réflexion collective sur les actions, les projets, les figurations et les imaginaires visant à la construction des territoires. Ce phénomène est trop volontiers envisagé comme un simple cadre explicatif ou un élément d’explication globale se suffisant à lui-même. Au contraire, la réalité de ce qu’est le territoire doit être comprise dans un contexte spécifique : celui de l’expansion européenne entre les XVe et XIXe siècles. On peut le définir le territoire en tant qu’espace qu’un groupe humain s’approprie tout à la fois sur le plan politique et judiciaire, économique et religieux. Il constitue aussi un lieu de construction identitaire et communautaire, dans lequel une histoire commune se fonde notamment sur les pratiques religieuses et la croyance en un destin providentiel partagé. Il est enfin, à l’époque moderne, l’objet d’une institutionnalisation et l’enjeu d’un pouvoir éminent.

Le processus de territorialisation tend alors clairement à se renforcer. La plupart des espaces de l’ancien et des nouveaux mondes européens, se sont dotés très tôt de formes de cohérence. Les catégories traditionnelles du territoire se sont néanmoins trouvées bouleversées sous l’effet des conflits militaires et religieux, des migrations, de la mise en place d’appareils administratifs et de frontières… Ainsi la construction des territoires doit-elle être analysée comme une réalité mouvante et un enchevêtrement, fruit de rapports concurrentiels entre des entreprises d’appropriation et des imaginaires multiples, tant du point de vue géographique qu’à l’échelle des acteurs, collectifs et individuels.

Programme

Mardi 30 octobre 2018

  • 9h Introduction : Bertrand Haan et Gregorio Salinero : Territoires et territorialisation à l’époque moderne

Captation video et montage : Régis Verwimp (IHMC-Institut de la guerre et de la paix)

1/ Le territoire dans l’encrier : marquer, écrire, imaginer et représenter

  • 9h30 Stefania Montecalvo (Università di Foggia), De l’arkhé au territoire, 334 av. J-C-1809. De l’empire d’Alexandre à l’Indépendance américaine selon le baron de Sainte-Croix
  • 10h Isabel Testón Núñez et Rocío Sánchez Rubio (Universidad de Extremadura), Figurer le territoire selon Lorenzo Possi et l’Atlas Medici, 1687
  • 10h30 Bernard Gainot (Université Paris Panthéon-Sorbonne-IHMC), Territorialiser et cartographier Saint-Domingue

pause

2/ Le projet territorial : appropriation, formation et défense

  • 11h30  Susana Truchuelo (Universidad de Cantabria), La definición de un territorio de frontera : los espacios vascos litorales, siglos XV-XVII
  • 12h Angelo Torre (Università degli Studi del Piemonte Orientale), Les bois de l’Ossola au xviiie siècle. Stratégies administratives et pratiques locales

Débats

3/ À la tête du territoire : gouverner et administrer

  • 14h30 Lucia Felici (Università degli studi di Firenze), Pour une géographie de la répression religieuse dans l’Italie du xvie siècle
  • 15h Yves Junot (Université de Valenciennes), Défense, administration et aménagements des espaces frontaliers des Pays-Bas espagnols (frontière française et mer du Nord, 1540-1620).
  • 15h30 Águeda García Garrido (Université de Caen), Territorios insulares imposibles: Filipinas, un espacio de conflictos (siglo xvii)

pause

4/ Territoires vivants : peuplements, migrations, mobilités 

  • 16h30 Claire Bourhis-Mariotti (Université Paris VIII), Haïti : un territoire chez les autres pour les Noirs américains, 1816-1865
  • 17h Paul Vo-Ha (Université Paris Panthéon-Sorbonne-IHMC), Épurer les territoires : les déplacements de populations après la reddition des villes à l’époque moderne
  • Débats
  • 18 h 30, Présentation de l’expostion, salle Richelieu : Agnés Maitrejean et Véronique Lagarde, Le territoire autrement

Buffet vernissage

Mercredi 31 octobre 2018

5/ Ordre et désordre du territoire : imposer l’obéissance, harmoniser les espaces, territoires en Révolutions

  • 9h Raffaele Ruggiero (CAER Aix-Marseille Université), Les formes du territoire dans la pensé politique italienne aux xvie et xviie siècles
  • 9h30 Gregorio Salinero (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-IHMC), l’Audience de Chacas, le projet d’un territoire impossible.

pause

6/ Territoires interlopes : contrebandes, banditismes, marronnages, domaines vides et hostiles

  • 11h Miguel Ángel Melón Jiménez et Miguel Rodríguez Cancho (Universidad de Extremadura), Contrabando: un territorio insumiso dentro del territorio nacional
  • 11h30 Laura de Mello (Paris Sorbonne Université), Espaces miniers et territoires dans le Brésil portugais du xviiie siècle
  • 12h Débats : discutants Roberto Bizzocchi (Università di Pisa) et Jean-Philippe Priotti (crhael, Université du Littoral)

Repas

Coordination

  • Gregorio Salinero,
  • Bertrand Haan,
  • Lucia Felici,
  • Águeda García Garrido,
  • Raffaele Ruggiero.

Organisation

  • Pierre Serna,
  • Águeda García Garrido,
  • Miguel Ángel Melón Jiménez,
  • Roberto Bizzocchi,
  • Isabel Testón Núñez ,
  • Rocío Sánchez Rubio,
  • Angelo Torre.

Institutions

  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • IHMC ; Sorbonne Université
  • Centre Roland Mousnier ;
  • Labex EHNE (Histoire une histoire nouvelle de l’Europe) ;
  • Università degli studi di Firenze ;
  • Université de Caen Normandie ;
  • CAER – Aix-Marseille Université ;
  • Universidad de Extremadura ;
  • Universidad de Cantabria ;
  • Columnaria, Red de Excelencia sobre la movilidad de las sociedades y las fronteras de los Mundos Ibéricos (COREDEX) ;
  • Università di Foggia.

Lieux

  • Via Bolognese, 134
    Florence, Italie (50139)

Dates

  • mardi 30 octobre 2018
  • mercredi 31 octobre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • territorialisation, territoire

Contacts

  • Bertrand Haan
    courriel : Bertrand [dot] Haan [at] paris-sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Bertrand Haan
    courriel : Bertrand [dot] Haan [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Territorialiser les espaces modernes », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 octobre 2018, https://calenda.org/507875

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal