AccueilL’enseignement des langues en langues étrangères appliquées : nouvelles pratiques, nouvelles approches, nouveaux défis

L’enseignement des langues en langues étrangères appliquées : nouvelles pratiques, nouvelles approches, nouveaux défis

Language teaching and applied foreign languages: new pratices, new approaches, new challenges

*  *  *

Publié le mardi 27 novembre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’étude se propose de s’interroger sur les nouvelles pratiques et nouvelles approches dans l’enseignement des langues en langues étrangères appliquées (LEA), en s’intéressant aux différentes matières linguistiques (traduction, pratique de la langue, civilisation) qui y sont enseignées et aux échanges qui s’opèrent avec les matières de spécialité (économie, droit, marketing, entre autres) à travers des pratiques interdisciplinaires ou transdisciplinaires. Comment consolider ces mêmes pratiques et les liens entre matières de spécialité et matières linguistiques ? Quels contenus permettent aux disciplines linguistiques de LEA d’être professionnalisantes et comment renforcer les contacts entre monde socio-professionnel et formation LEA ?

Annonce

Journée d’étude, 13 mars 2019

Comité organisateur 

  • Benoît Santini (MCF, ULCO, UR 4030 H.L.L.I.),
  • Michel Feugain (MCF, Université Catholique de Lille, CRISHS)

Argumentaire

Les congrès organisés par l’ANLEA, au cours de leurs riches échanges, apportent de nouvelles pistes de travail pour les enseignants en LEA ; nous nous inscrivons, par cette journée d’étude, dans cette démarche en proposant une contribution à la réflexion sur l’enseignement des langues dans cette filière. Ainsi, cette journée d’étude se propose de s’interroger sur les nouvelles pratiques et nouvelles approches dans l’enseignement des langues en LEA, en s’intéressant aux différentes matières linguistiques (traduction, pratique de la langue, civilisation) qui y sont enseignées et aux échanges qui s’opèrent avec les matières de spécialité (économie, droit, marketing, entre autres) à travers des pratiques interdisciplinaires ou transdisciplinaires. Comment consolider ces mêmes pratiques et les liens entre matières de spécialité et matières linguistiques ? Quels contenus permettent aux disciplines linguistiques de LEA d’être professionnalisantes et comment renforcer les contacts entre monde socio-professionnel et formation LEA ?

Une approche des matières linguistiques, de leurs contenus et des méthodes employées pourra être menée à bien lors de cette journée. Ainsi, ne pourrait-on pas réfléchir sur le contenu des enseignements dits de « civilisation », au sujet desquels N. Caron et N. Rolland-Diamond écrivent : « Aussi nous paraît-il urgent de modifier nos pratiques et de cesser d’utiliser le mot ‘civilisation’ comme allant de soi dans les UFR et départements de langues, comme dans les laboratoires et dans les écoles doctorales. Il n’y a pas de civilisation qui tienne ; il y a des objets et des méthodes scientifiques qui relèvent des sciences sociales »[1] ?

Il serait pertinent de se demander également comment faire en sorte que « l’enseignement des langues vivantes dans le cadre de formations LEA en augmentation numérique », comme l’écrit D. Rault, soit davantage lié à « l’enseignement de la langue de spécialité » comme la langue des affaires, par exemple. Par ailleurs, comment parvenir à « repenser d’une manière globale les activités de formation » et « introduire des activités linguistiques susceptibles de développer toutes les compétences définies dans l’approche actionnelle » en LEA, comme l’ajoute le chercheur[2] ? Que peut donc apporter l’approche par compétences à l’enseignement des langues en LEA et quelles activités permettraient de les acquérir ? Dans quelle mesure suscite-t-elle une motivation et une réussite accrues des étudiants ?

Cette journée pourra aussi s’intéresser aux dispositifs d’enseignement à distance des langues en LEA. Comme l’écrivent M. Rossi et A. Arrigoni, « le domaine de la formation à distance (FAD) se présente à l’heure actuelle comme la ‘nouvelle frontière’ pour les professionnels de l’éducation ; de plus en plus nombreux sont les universités et les centres de formation qui choisissent d’activer un bon nombre de leurs cours en mode non-présentiel »[3]. L’usage des MOOC constituerait-il un « plus » dans l’enseignement des langues en LEA ?

Ces pistes ne sont pas exhaustives et toute proposition de communication tournant autour des nouvelles pratiques, nouvelles approches et nouveaux enjeux en LEA sera bienvenue.

Modalités de soumission

Les propositions de communication d’une dizaine de lignes, accompagnées d’un bref CV des participants, devront être envoyées

jusqu’au 10 décembre 2018

obligatoirement aux deux adresses mél suivantes : Benoit.Santini@univ-littoral.fr et michel.feugain@univ-catholille.fr.

Les réponses seront données le 20 décembre 2018. La langue de communication sera le français.

Comité scientifique

  • Suzanne Bray (PR, Université Catholique de Lille)
  • Michel Feugain (MCF, Université Catholique de Lille)
  • Isabelle Girard (MCF, ULCO)
  • Diego Jarak (MCF, Université de La Rochelle)
  • Alain Leduc (MCF-HDR, ULCO)
  • Sébastien Lefebvre (MCF, Université Gaston Berger Saint Louis, Sénégal)
  • Luis Martin (PR, Université de Pau)
  • Sylvie Montjean-Decaudin (PR, Université Paris Sorbonne)
  • Michael Murphy (MCF, ULCO)
  • Florentina Rodrigo (MCF, Université Catholique de Lille)
  • Benoît Santini (MCF, ULCO)
  • Joëlle Stoupy (MCF, ULCO)
  • Déborah Vandewoude (MCF, ULCO)

Références

[1] Nathalie Caron, Caroline Rolland-Diamond, « Des sciences sociales en filière LLCER ou pourquoi le mot « civilisation » ne convient plus en études étrangères », The conversation. L’expertise universitaire, l’exigence journalistique, 26 août 2018, https://theconversation.com/des-sciences-sociales-en-filiere-llcer-ou-pourquoi-le-mot-civilisation-ne-convient-plus-en-etudes-etrangeres-94061

[2]DidierRault, « Observation de pratiques didactiques en LEA », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXIII N° 1, 2014, http://journals.openedition.org/apliut/4197

[3] Micaela Rossi, Antonella Arrigoni« Formation à distance et nouvelles perspectives didactiques : le projet f@rum de l'université de gênes », Ela. Études de linguistique appliquée, 2004/2 (n° 134), pp. 221-233.

Catégories

Lieux

  • Université du Littoral Côte d'Opale - 21 rue Saint-Louis
    Boulogne, France (62)

Dates

  • lundi 10 décembre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • langue étrangère appliquée, enseignement, université

Contacts

  • Benoît Santini
    courriel : Benoit [dot] Santini [at] univ-littoral [dot] fr
  • Michel Feugain
    courriel : michel [dot] feugain [at] univ-catholille [dot] fr

Source de l'information

  • Benoît Santini
    courriel : Benoit [dot] Santini [at] univ-littoral [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’enseignement des langues en langues étrangères appliquées : nouvelles pratiques, nouvelles approches, nouveaux défis », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 novembre 2018, https://calenda.org/508067

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal