AccueilLes opérations extérieures. Du terrain à l'histoire

Les opérations extérieures. Du terrain à l'histoire

Exterior operations. From field to history

*  *  *

Publié le mardi 13 novembre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque sur les opérations extérieures (OPEX) s’inscrit dans l’axe de recherche « histoire des opérations militaires », qui a déjà donné lieu en janvier 2017 au colloque « L’histoire des opérations militaires : sources, objets, méthodes ». Dans cette perspective, les OPEX ont semblé mériter une attention toute particulière. En effet, l’histoire des opérations extérieures représente un enjeu à la mesure de leur importance croissante pour l’activité opérationnelle des armées depuis la fin de la Guerre froide. D’abord pour des raisons internes : les interventions outre-mer nourrissent l’histoire vivante des armées et constituent un héritage sans cesse réactualisé, notamment par le biais du retour d’expérience. Or, malgré l’importance de cet enjeu, les travaux historiques consacrés aux opérations extérieures restent assez rares. Il s’agit donc, à travers cet événement, d’impulser une nouvelle dynamique qui doit combler un déficit de recherche et de réflexion.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque sur les opérations extérieures (OPEX) s’inscrit dans l’axe de recherche « histoire des opérations militaires », qui a déjà donné lieu en janvier 2017 à l’organisation du colloque « Faire l’histoire des opérations militaires : sources, objets, méthodes ». Dans cette perspective, les OPEX ont semblé mériter une attention toute particulière.

En effet, l’histoire des opérations extérieures représente un enjeu à la mesure de leur importance croissante pour l’activité opérationnelle des armées depuis la fin de la Guerre froide. D’abord pour des raisons internes : les interventions outre-mer nourrissent l’histoire vivante des armées et constituent un héritage sans cesse réactualisé, notamment par le biais du retour d’expérience. Or, malgré l’importance de cet enjeu, les travaux historiques consacrés aux opérations extérieures restent assez rares. Il s’agit donc, à travers cet événement, d’impulser une nouvelle dynamique qui doit combler un déficit de recherche et de réflexion.

L’enjeu pour les armées, est également externe, les opérations extérieures constituant un sujet capital qui interroge la pertinence même de l’outil militaire. Même si, depuis le lancement du plan Vigipirate et de l’opération Sentinelle, les armées sont également déployées sur le territoire national, les OPEX constituent leur principale raison d’être et le facteur dimensionnant de l’appareil militaire. Or ces opérations menées sur des théâtres lointains ne sont la plupart du temps appréhendées par les citoyens français qu’au prisme des représentations diffusées par la presse (écrite ou audiovisuelle) et par la communication officielle du ministère des Armées. Il convient donc de s’interroger non seulement sur les opérations elles-mêmes mais également sur la façon d’en parler, ce qui intègre une dimension mémorielle qui ramène finalement à la question du lien entre l’Armée et la Nation. Enfin, ces questions interpellent également les historiens en charge de cette histoire à laquelle ils n’accèdent qu’à travers une documentation rare car souvent protégée par le secret de la défense. Ainsi seront également abordée les questions du fondement épistémologique (et archivistique) de cette histoire militaire du temps présent.

Ce colloque contribuera donc à faire émerger un nouveau champ historiographique en posant les problèmes avec méthode et un souci constant de questionnement réflexif. C’est à cette condition qu’il pourra apparaître comme un acte fondateur. Pour y parvenir, il associera dans une réflexion la plus globale possible des acteurs militaires, des universitaires, des journalistes – en partenariat avec l’Association des Journalistes de Défense – et des responsables de la politique mémorielle.

Programme

Lundi 19 novembre 

  • 08h15 - 08h50 : entrée sur site
  • 09h00 Discours d’introduction par le général d’armée François LECOINTRE, chef d’état-major des Armées.
  • 09h30 Introduction du colloque par le Pr Hervé DRÉVILLON (Paris I-SHD)
  • 09h45 M. Dominique GUILLEMIN (SHD), Retour sur 50 années d’opérations extérieures françaises

10h00-11h Séance 1 : Mettre sur pied, commander et soutenir une force

Mettre sur pied, commander

  • GCA Bernard BARRERA, La force terrestre Serval au Mali, février à mai 2013 (sous réserve) 
  • VAE Jean-Baptiste DUPUIS, Commander une force navale en opération extérieure
  • GCA André NOGUIER, La conduite des opérations aériennes durant l’opération Harmattan, Libye 2011

11h00- 11h15 : pause

11h15-12h15  Séance 1 (suite)

Soutenir

  • Olivier LANDOUR (DGRIS), L’environnements international et multinational des OPEX
  • CRC1 Jacques BEDENEAU (Commissariat aux armées), Le soutien de l’homme en ouverture de théâtre exemples : Afghanistan, Haïti, Kosovo, RCI
  • GBR Dominique CAMBOURNAC, Le soutien lors de l’opération Serval

12h30– 12h45 : sortie du site

13h30-14h00 : entrée sur le site

14h00-15h45   Séance 2 : Combattre

Au feu : témoignages sur le combat en opérations extérieurs

  • CCH Rodolphe GUADALUPI (3e RIMa), De spectateur à acteur de l’Histoire
  • CV Laurent SUDRAT, La frégate Courbet en action au large des côtes libyennes, 2011
  • Le médecin-chef psychiatre Yann Andruétan

Expérimentations au combat et retour d’expérience                                                    

  • ICA François MEIGNAN (DGA), Tester les systèmes aériens pour les théâtres extérieurs
  • MCF Grégory DAHO (Paris I), Combattre par l’influence : les actions civilo-militaires.
  • COL (ER) Michel GOYA, Réfléchir sur les opérations

15h45- 16h00: pause

16h00-17h45   Séance 3 : L’histoire au cœur du combat

  • GBR (2S) Jean-Marc MARILL, Une réminiscence napoléonienne, la bataille en position centrale au Tchad, 2008
  • LCL Vincent ARBARETIER (SHD), Officier historien et assistant militaire en Afghanistan 
  • COL. Olivier ENTRAYGUES, Le cycle des opérations, de la pensée à l’action                       
  • Éric WARNANT (SHD), La collecte des archives opérationnelles par le Service historique de défense
  • CNE ROCHER (SHD), Le rôle de soutien du SHD envers le CPCO durant l’opération Serval

Mardi 20 novembre

08h15 - 08h50 : entrée et accueil

09h00-10h45 Séance 4 : Informer, communiquer

  • COL Patrik STEIGER (cellule « communication » de l’EMA), La communication de crise en OPEX
  • LTT Ivan SAND (CERPA), Synergies entre histoire et communication : le cas de l’opération Chammal
  • Mme Delphine BENOÎT, reporter de guerre (AFP)                                                      
  • Un journaliste responsable de rubrique Défense (à préciser)
  • Patrick BABÉRIS (réalisateur des documentaires Blouses blanches à Kaboul : chroniques d'un médecin militaire, La guerre en face, que sont nos soldats devenus ?)
  • CGA Christophe JACQUOT, L’Établissement de communication et de production audio-visuelle des armées (ECPAD) et les opérations extérieures

10h45-11h00 : pause

11h00-12h30  Séance 5 : Écrire l’Histoire

  • Éric WARNANT (SHD/DCRA), La conservation et la communication des archives des OPEX  
  • CEN Benoît HABERBUSCH (CREOGN), Écrire l’histoire des opérations extérieures de la Gendarmerie
  • LCL Hans-Peter KRIEMANN (ZMS der Bundeswehr), L’écriture de l’histoire des OPEX dans la Bundeswehr
  • LCL Jérôme de LESPINOIS (CERPA) : L’écriture de l’histoire des OPEX de l’Armée de l’Air
  • Dr John SHERWOOD (Naval History & Heritage Command – US Navy), Écrire l’histoire des opérations de l’US Navy durant l’opération Unified Protector (Libye, 2011)                                        

12h30– 12h45 : sortie du site

13h30-14h00 : entrée sur le site

14h00-15h45 Séance 6 : Commémorer

  • Pierre-Yves LAMBERT (DPMA/SDMAE), La politique mémorielle du MinArm et les OPEX
  • Laurent ATTAR-BAYROU (FNAME) et COL (ER) Jean-Pierre PAKULA (ANOPEX) La 4e génération du feu
  • CGA Serge BARCELLINI, Le Souvenir français et la mémoire des OPEX                               
  • Éric BINNERT (agence Pièces montées), La conception du futur monument aux militaires morts pour la France en opérations extérieures
  • MCF Jean de PRÉNEUF (Lille III-SHD), Les OPEX et le jeu des mémoires collectives      

15h45-16h00 : pause

16h00-16h45 Séance 7 : Échanges avec le général Henri Bentégeat

  • GA (2S) Henri BENTÉGEAT (ancien chef-d’état-major particulier du président de la République, ancien chef d’état-major des Armées, ancien chef du comité militaire de l’Union européenne)
  • MCF Philippe VIAL (Direction de l’enseignement militaire supérieur)
  • 16h45-17h15 Discours de conclusion par Jean-Paul BODIN, secrétaire général pour l’administration

Inscriptions

Inscription obligatoire avant le 12 novembre

Envoyez vos biodatas (nom de famille et de jeune fille, prénom, date et lieu de naissance) à l’adresse suivante : dominique.guillemin@intradef.gouv.fr

Programme en ligne : http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/

Lieux

  • Amphithéâtre Victor, Hexagone Balard - 32 Boulevard Victor
    Paris 15 Vaugirard, France (75015)

Dates

  • lundi 19 novembre 2018
  • mardi 20 novembre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire militaire, ppex, opération extérieure

Contacts

  • Dominique Guillemin
    courriel : dominique [dot] guillemin [at] intradef [dot] gouv [dot] fr
  • Antoine Mazer
    courriel : antoinemazer12 [at] laposte [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Dominique Guillemin
    courriel : dominique [dot] guillemin [at] intradef [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les opérations extérieures. Du terrain à l'histoire », Colloque, Calenda, Publié le mardi 13 novembre 2018, https://calenda.org/508914

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal