HomeA digital edition of the Cahiers d’Henri de Régnier: why? how?

A digital edition of the Cahiers d’Henri de Régnier: why? how?

Une édition numérique des « Cahiers d’Henri de Régnier » : pourquoi ? comment ?

*  *  *

Published on Monday, November 19, 2018 by Céline Guilleux

Summary

Ces deux journées d’étude sont organisées dans le cadre du projet ENCHRE (Édition numérique des Cahiers d’Henri de Régnier). Elles forment le premier volet d’une série de rencontres destinées à en accompagner chemin faisant la réalisation, en associant de façon très étroite la pratique éditoriale à une réflexion pluridisciplinaire susceptible de l’orienter, et de s’en nourrir en retour : elles s’inscrivent donc dans le temps long d’un chantier pluriannuel.

Announcement

Date et lieu

Université Grenoble Alpes, 28 et 29 novembre 2018 – Salle de conférence de MEDIAT Rhône-Alpes

Organisation

Journées d’étude organisées dans le cadre du projet ENCHRE (Édition numérique des Cahiers d’Henri de Régnier) par l'UMR 5316 LITT&ARTS/Charnières en partenariat avec la Société des Lecteurs d’Henri de Régnier, et avec le soutien de DÉMARRE SHS ! – DATA @ UGA

Argumentaire

Ces deux journées d’étude sont organisées dans le cadre du projet ENCHRE (Édition numérique des Cahiers d’Henri de Régnier), conçu et développé au sein de l’axe 1 (Nouvelles philologies et humanités numériques) de l’UMR LITT&ARTS (Université Grenoble Alpes / CNRS) – en partenariat avec la Bibliothèque de l’Institut, la Société des Lecteurs d’Henri de Régnier et le consortium CAHIER (TGIR Huma-Num). Elles forment le premier volet d’une série de rencontres destinées à en accompagner chemin faisant la réalisation, en associant de façon très étroite la pratique éditoriale à une réflexion pluridisciplinaire susceptible de l’orienter, et de s’en nourrir en retour : elles s’inscrivent donc dans le temps long d’un chantier pluriannuel.

Conservées pour une part au département des manuscrits de la BnF et pour une autre à la Bibliothèque de l’Institut, les milliers de notes que, durant un demi-siècle (1887-1936), Henri de Régnier a consignées sur ses cahiers intimes – et, de façon plus ponctuelle, sur ses carnets de voyage et calepins divers – n’étaient pas destinées à la publication : leur statut est indécis, à la frontière entre l’écriture au fil des jours du diariste, le recueil de pensées détachées et le cahier d’esquisses. Pourtant, au delà de leur intérêt strictement biographique et du témoignage éminemment précieux qu’elles apportent sur la vie littéraire, artistique et mondaine de l’époque, les « petites notes » d’Henri de Régnier ouvrent un accès privilégié – et profondément renouvelé – à la connaissance de son œuvre. Rédigées dans le huis clos d’une écriture pour soi, elles en constituent la matrice secrète (en témoignent d’innombrables résonances, qui vont de l’écho le plus atténué au réemploi le plus manifeste).

En mettant au jour ce continent enfoui, l’édition procurée par David J. Niederauer et François Broche (Pygmalion/G. Watelet, 2002) a largement contribué au regain de vitalité des travaux consacrés à cette figure marquante de la génération symboliste et de la Belle Époque. Le projet ENCHRE – qui prend tout son sens à s’inscrire dans ce mouvement de redécouverte – a pour objectif de fournir un texte entièrement révisé et sensiblement augmenté, et de mettre à la disposition du public – notamment des chercheurs – deux transcriptions complémentaires : l’une visant à restituer les caractéristiques matérielles des manuscrits originaux (dont les reproductions seront accessibles en parallèle par des liens vers les bibliothèques numériques de la BnF et de l’Institut), l’autre ayant vocation à en rétablir ou à en améliorer la lisibilité.

Au terme de deux années de travaux préparatoires (élaboration du projet et des outils, mise en place des partenariats institutionnels et des collaborations scientifiques, campagnes de numérisation…), cette rencontre inaugurale permettra de dresser un premier bilan d’étape, au point de contact entre problématiques éditoriales, enjeux philologiques et perspectives d’études littéraires. Elle réunira, à côté des acteurs directement engagés dans le projet – soit une dizaine de chercheurs et les ingénieurs de recherche du pôle numérique de l’UMR LITT&ARTS (équipe ELAN) –, des intervenants susceptibles de nourrir utilement les débats au titre de leur implication dans les recherches sur l’auteur et/ou dans un projet d’édition numérique portant sur un corpus partiellement comparable (Valéry).

Programme

Mercredi 28 novembre

14h  Accueil des participants

14h15 Allocutions

  • Francis Goyet, directeur de l’UMR LITT&ARTS
  • Thomas Lebarbé, coordinateur DÉMARRE SHS ! – WP3 DATA @ UGA
  • Françoise Bérard, directeur de la Bibliothèque de l’Institut de France
  • Bernard Roukhomovsky, responsable du projet ENCHRE

Topographie d’un corpus

Modérateur : Patrick Besnier

  • 14h45 Bernard Roukhomovsky (UGA, LITT&ARTS/Charnières) Les Cahiers : essai d’inventaire et de description
  • 15h15 Élodie Dufour (UGA, LITT&ARTS/Charnières) L’inscription du temps dans les Cahiers : enjeux littéraires et éditoriaux
  • 15h45 Discussion et pause
  • 16h30 Frank Javourez (UGA, LITT&ARTS/Charnières) La nébuleuse des carnets
  • 17h Claire Lesage (Bibliothèque de l’Arsenal) Le fonds Régnier de la Bibliothèque de l’Arsenal : les agendas
  • 17h30 Discussion (suivie d’un bref intermède musical, par Juliette Stolzenberg, flûte)

Jeudi 29 novembre

L’éclairage des Cahiers

Modérateur : Élodie Dufour

  • 9h Pierre Lachasse (ENCHRE)Les Cahiers, une ressource pour une édition de la correspondance ?
  • 9h30  Marc Béghin (Université Grenoble Alpes)Quel usage possible des Cahiers pour une édition critique des œuvres reconnues par Régnier ? L'exemple empirique du Trèfle noir
  • 10h Discussion et pause
  • 10h45 Patrick Besnier (Université du Maine) L’inquiétude du biographe
  • 11h15 Silvia Rovera (ENCHRE) Le discours sur les arts dans les Cahiers : fragments d’une esthétique
  • 11h45 Discussion

Défis éditoriaux

 Modérateur : Bernard Roukhomovsky

  • 13h30 François Broche Retour sur la première édition des Cahiers (2002)
  • 14h Franz Johansson (Sorbonne Université, ITEM) Projets et retours d’expérience dans l’édition numérique : le cas de Paul Valéry
  • 14h30 Discussion et pause
  • 15h Anne Garcia Fernandez et Élisabeth Greslou (UGA/CNRS, LITT&ARTS/ELAN) Transcrire les Cahiers d’Henri de Régnier : choix, méthodes et outils
  • 16h Table ronde : le projet ENCHRE, bilan d’étape
  • 17h Clôture des travaux

Subjects

Places

  • 1er étage, Domaine universaitaire – Salle de conférences de MEDIAT Rhône-Alpes - 71 rue des Universités
    Grenoble, France (38000)

Date(s)

  • Wednesday, November 28, 2018
  • Thursday, November 29, 2018

Keywords

  • humanités numériques, philologie, critique génétique

Contact(s)

  • Bernard Roukhomovsky
    courriel : bernard [dot] roukhomovsky [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

Information source

  • Bernard Roukhomovsky
    courriel : bernard [dot] roukhomovsky [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

To cite this announcement

« A digital edition of the Cahiers d’Henri de Régnier: why? how? », Study days, Calenda, Published on Monday, November 19, 2018, https://calenda.org/510894

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal