AccueilTemporalités rituelles en Mésoamérique

Temporalités rituelles en Mésoamérique

Ritual temporalities in Mesoamerica - interdisciplinary approaches

Approches interdisciplinaires

*  *  *

Publié le lundi 12 novembre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Le rituel est entendu au sens d’une série d’actions spécifiques et formalisées qui, en introduisant un scénario différent des activités quotidiennes, produisent des modifications, éventuellement transitoires, au sein d’un contexte initial. Ainsi en est-il, notamment, des rituels liés à la fabrication des artéfacts, aux cycles de la vie, à la résolution de conflits, à l’intronisation de gouvernants ou de responsables, ou encore aux pratiques d’installation et d’abandon, de réutilisation ou de reconversion d’espaces socialisés. Trois types principaux d’action — créer, détruire, transformer — ont été spécialement explorés, qui permettent de saisir les processus de transition dans leurs dimensions temporelles. Dans une perspective interdisciplinaire, ils présentent l’avantage d’inviter à aborder conjointement la multiplicité des modalités d’action mises en œuvre dans les rites et la performativité des gestes et des discours.

Annonce

Présentation

En 2015, à l’initiative du groupe de recherche et d’enseignement sur les Mayas et la Mésoamérique, le groupe de recherche RITMO (GDRI-CNRS) a été mis en place pour mener, dans une perspective interdisciplinaire et comparative — en associant des archéologues, des épigraphistes, des iconologues, des ethnohistoriens, des ethnologues, des linguistes et des ethnolinguistes —, une réflexion collective autour des dimensions temporelles des activités rituelles dans les sociétés mésoaméricaines passées et contemporaines.

En 2018, l’Académie des inscriptions et belles-lettres organise avec le Groupe de recherche international RITMO trois journées d’étude pour mettre en lumière les résultats de ce projet, qui s’attache à traiter, dans un cadre élargi, de rituels apparemment dissemblables, mais qui ont en commun, très souvent, d’être générateurs de changement. Le rituel est en effet entendu au sens d’une série d’actions spécifiques et formalisées qui, en introduisant un scénario différent des activités quotidiennes, produisent des modifications, éventuellement transitoires, au sein d’un contexte initial. Ainsi en est-il, notamment, des rituels liés à la fabrication des artéfacts, aux cycles de la vie, à la résolution de conflits, à l’intronisation de gouvernants ou de responsables, ou encore aux pratiques d’installation et d’abandon, de réutilisation ou de reconversion d’espaces socialisés. Trois types principaux d’action — créer, détruire, transformer — ont été spécialement explorés, qui permettent de saisir les processus de transition dans leurs dimensions temporelles. Dans une perspective interdisciplinaire, ils présentent l’avantage d’inviter à aborder conjointement la multiplicité des modalités d’action mises en œuvre dans les rites et la performativité des gestes et des discours.

Programme

Session : Les rituels et leurs inscriptions temporelles

9 h 30 : Accueil par Jean-Louis Ferrary, président de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et président de l’Institut de France

9 h 45 : Introduction par Valentina Vapnarsky, directrice de recherche au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative), responsable du Groupe de recherche international (GDRI) RITMO, et Philippe Nondédéo, chargé de recherche au CNRS (laboratoire Archéologie des Amériques)

Présidence de M. Jean-Louis Ferrary, président de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et président de l’Institut de France

10 h 15 : Dominique Michelet, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, directeur de recherche honoraire au CNRS (laboratoire Archéologie des Amériques), « Chronique [rituelle] d’une mort annoncée. Possibles rites apotropaïques à la fin de l’époque classique maya »

10 h 55 : Johann Begel, doctorant (université de Paris 1, laboratoire Archéologie des Amériques), Cédric Becquey, chercheur (Centro de estudios mayas, UNAM, Mexico), Marie Chosson, maître de conférences (INALCO) et Fabienne de Pierrebourg, chargée de collection Amériques (musée du quai Branly-Jacques Chirac), « Tierra y fundación. Temporalidades y espacialidades en el país maya »

11 h 35 : Pause café

12 h 00 : Nikolai Grube, professeur (Institut für Archäologie und Kulturanthropologie, Abteilung für Altamerikanistik, Universität Bonn), « Fire rituals in the Maya inscriptions »

12 h 40 : Discussion

Session : Les rituels et leurs déroulements

Présidence de Mme Agnès Rouveret, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

14 h 30 : Nadine Béligand, maître de conférences (Université Lumière, Lyon 2, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes), « Las temporalidades de las exequias de los indios en Nueva España, siglos XVI-XVIII »

15 h 10 : Flavia Cuturi, professeur (Università degli Studi di Napoli L’Orientale), « El desafío litúrgico a la temporalidad histórica: desde los modos de orar católico-dominicanos hasta los mipoch dios de San Mateo del Mar (Oaxaca, México) »

15 h 50 : Sergio Romero, professeur (The University of Texas at Austin), « Christianity, time and ritual in Mayan languages: a comparative perspective »

16 h 30 : Pause-café

17 h 00 : Bérénice Gaillemin, résidente (Institut d’études avancées de Nantes), « Figurar, condensar y estirar: temporalidades y gestos en los catecismos coloniales de México »

17 h 40 : Discussion

18 h 00 : Regards comparés sur la journée : Vincent Hirtzel, chargé de recherche au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Session 3 : Les multitemporalités rituelles

Présidence de Mme Véronique Schiltz, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

9 h 15 : Perig Pitrou, chargé de recherche au CNRS (Laboratoire d’anthropologie sociale), « L’imbrication des processus vitaux et des processus techniques dans l’activité agricole. Temporalités mythiques, temporalités rituelles »

9 h 55 : Danièle Dehouve, directrice de recherche émérite au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative) et à l’EPHE, « La compresión temporal en los objetos rituales »

10 h 35 : Chloé Andrieu, chargée de recherche au CNRS (laboratoire Archéologie des Amériques), Efrain Tox (Universidad de San Carlos, Guatemala), Divina Perla Barrera (Universidad autónoma de Yucatán, Mérida), « Witz and tz’ultaka: the ritual uses of caves in Alta Verapaz, Guatemala »

11 h 15 : Pause-café

11 h 45 : Alain Breton, directeur de recherche honoraire au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative), Marie Chosson, maître de conférences (INALCO) et Aurore Monod Becquelin, directrice de recherche honoraire au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative),  « Grossesse masculine et renouveau de l’année : acteurs et temporalités d’un rituel d’instauration à San Sebastián, Bachajón (Chiapas, Mexique) »

12 h 25 : Discussion

Session 4 : Les temporalités rituelles et leurs dimensions matérielles et sensorielles 

Présidence de M. Henri-Paul Francfort, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

14 h 30 : Rosemary Joyce, professeur (University of California at Berkeley), « The materialities of ritual practices: an archaeology of traces of events »

15 h 10 : Philippe Nondédéo, chargé de recherche au CNRS (laboratoire Archéologie des Amériques), Julien Sion (post-doctorant, chargé de projet CEMCA Honduras) et Lydie Dussol (post-doctorante, laboratoire Archéologie des Amériques), « Materialidad y depósitos en Naachtun: ensayo sobre la función, la temporalidad y el significado de los rituales mayas tardíos del periodo clásico »

15 h 50 : Tsubasa Okoshi, professeur (Kyoto University of Foreign Studies), « Espacio, tiempo y orden (tzol): una reflexión sobre las funciones socioculturales de los títulos de tierras de Maní y de Calkiní »

16 h 30 : Pause-café

17 h 00 : Alessandro Lupo, professeur (Dipartimento di Storia, Culture, Religioni, Università degli Studi di Roma “La Sapienza”), « Substances, acteurs et sens : la temporalité de la perception au cours des rituels nahuas »

17 h 40 : Discussion

18 h 00 : Regards comparés sur la journée : Anne-Christine Taylor, directrice de recherche émérite au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Session 5 : les temporalités rituelles dans la longue durée

Présidence de M. Michel Zink, secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

9 h 30 : Christa Schieber de Lavarreda, directrice de recherche (Parc archéologique national de Tak’alik Ab’aj, Guatemala), « Las tradiciones rituales de Tak’alik Ab’aj »

10 h 10 : Alexander Geurds, professeur associé (University of Oxford et Universiteit Leiden), « Toward an archaeology of ritual practice in southern Central America »

10 h 50 : Pause-café

11 h 10 : Marie-Charlotte Arnauld, directrice de recherche émérite au CNRS (laboratoire Archéologie des Amériques) et alii : « L’effondrement politique maya des années 750-810 apr. J.-C., ou la fin du temps long dynastique »

11 h 50 : Mario H. Ruz S., directeur de l’Instituto de investigaciones filológicas (UNAM, Mexico), « Entraña política, epidermis ritual. Voces y gestos de la nobleza maya en el ámbito colonial »

12 h 30 : Discussion

15 h 30 : Séance publique de l’Académie des inscriptions et belles-lettres sous la présidence de M. Jean-Louis Ferrary, président de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et président de l’Institut de France

  • Valentina Vapnarsky, directrice de recherche au CNRS (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative), sous le patronage de M. Jean-Noël ROBERT, « La composition des temporalités au sein des discours rituels : voix mayas de la transformation du temps »
  • Leonardo López Luján, directeur du projet Templo Mayor (Instituto Nacional de Antropología e Historia du Mexique), sous le patronage de M. Henri-Paul FRANCFORT, « Nuit et jour au Templo Mayor de Tenochtitlan : formes d’évocation du mythe de naissance de Huitzilopochtli »

Lieux

  • Grande salle des séances, 23 quai de Conti - Académie des inscriptions et belles-lettres - Palais de l'Institut de France
    Paris 08 Élysée, France (75006)

Dates

  • mercredi 14 novembre 2018
  • jeudi 15 novembre 2018
  • vendredi 16 novembre 2018

Mots-clés

  • Mésoamérique, religion, rituels, maya, aztèque, civilisations précolombiennes, amérindiens, archéologie préhispanique,

Contacts

  • Camille Loubens
    courriel : colloques [at] aibl [dot] fr

Source de l'information

  • Camille Loubens
    courriel : colloques [at] aibl [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Temporalités rituelles en Mésoamérique », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 novembre 2018, https://calenda.org/510961

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal