AccueilCapitales

Capitales

Capitals - capital cities in extra-European worlds (18th-20th centuries)

Les villes capitales dans les mondes extra-européens (XVIIIe-XXe siècle)

*  *  *

Publié le lundi 12 novembre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Cette journée d’étude consacrée aux villes capitales (XVIII-XXe siècle, mondes extra-européens) est l’occasion pour de jeunes chercheurs (masterants, doctorants et post-doctorants) de participer à une rencontre scientifique et de présenter les aspects les plus novateurs de leurs recherches. On s'interrogera principalement sur les critères, les manifestations ainsi que sur les régimes de capitalité des villes en contexte colonial et post-colonial. Si la littérature abonde sur les têtes d'empire (Paris, Londres), en revanche, peu d'études sont consacrées aux capitales extra-européennes.

Annonce

Argumentaire

La capitale est une ville où siège une instance gouvernementale. C’est la « tête » d’un territoire et d’un réseau urbain de villes qu’elle domine. La capitale est d’abord la vitrine de l’Empire. Elle n’est pourtant pas toujours de grande taille et peut, selon les époques, regrouper seulement quelques centaines d’habitants. Les petites capitales jouent en effet un rôle essentiel de relais pour des monarchies polycentriques ou pour les Etats fédéraux. Certaines ont été créées de toute pièce, d’autres sont des villes anciennes reprises et transformées. Certaines villes deviennent des capitales, d’autres en perdent le statut et il arrive qu’une capitale soit déplacée.

Depuis les métropoles européennes, les capitales sont des relais qui permettent d’intégrer de nouveaux ensembles politiques préexistants dans la mesure où la distance le permet. Ce sont aussi des laboratoires pour des opérations urbanistiques souvent ambitieuses qui visent à faire briller le pouvoir du prince et qui entendent convertir les indigènes et les migrants aux bienfaits de la civilisation urbaine.

Passées les indépendances, ces symboles sont devenus des vestiges et sont détruits, repris, transformés à la lumière des impératifs du temps présent et des constructions nationales. Dans ces cités, les conflits d’usages du passé y sont sans doute plus aigus qu’ailleurs. Enfin, les mondes urbains y sont extrêmement mêlés et cosmopolites. Au fil de la colonisation, vainqueurs et vaincus finissent par cohabiter, parfois de manière ségrégée, mais souvent au sein des mêmes espaces et, dans le cas hispano-américain, finissent par se mélanger pour donner naissance à des sociétés métisses d’une grande plasticité.

En 20 mn, chaque intervenant présente un aspect de son sujet de recherche en lien avec la thématique centrale de la rencontre. Chaque intervention est ensuite commentée par un chercheur confirmé afin d’approfondir certains aspects ou d’ouvrir de nouvelles pistes.

La journée d’étude financée par Paris Université Lumière et organisée par Armelle Enders et Arnaud Exbalin a lieu le mercredi 14 novembre 2018 de 9h30 à 16h30 à l’Institut d’histoire du temps présent au 59-61 rue Pouchet, dans le 17e arrondissement. Métro 13 Guy Môquet ou Brochant. 

Programme

  • 9h30-9h40 Présentation du programme de recherche CAPUTIMPER, « les capitales en contexte colonial et post-colonial. Amériques-Afriques XVIe-XXIe siècle » et de la journée d’étude par Arnaud Exbalin (Université Paris Nanterre)
  • 9h40-10h30 Conférence inaugurale : Armelle Enders (Université Paris 8), les capitalités de Rio de Janeiro
  • 10h30-11h Syrine Farhat (Université Paris 8), Charleston, capitale régionale du refuge. Discutant, Bertrand Van Ruymbeke

11h-11h20 Pause café

  • 11h20-11h50 Adrien d’Esclaibes (Université Paris Nanterre), La Nouvelle Orléans, une capitale de papier ? Discutant François Regourd
  • 11h50-12h20 Fanny Malègue (EHESS), Ce que compter fait aux villes impériales: recensement, administration et hiérarchies impériales (Antilles 1763-1804). Discutante Aliocha Maldavsky

Pause Méridienne

  • 14h00-14h30 Eric Grusse (Université Paris Nanterre), La municipalité parisienne à l’heure coloniale 1870-1940. Discutante Marie Lecouvey
  • 14h30-15h Elise Abassade (Université Paris 8), Tunis, 1920. La capitale du Protectorat français à l'épreuve du militantisme communiste au féminin. Discutante Claire Fredj

Pause

  • 15h10-15h40 Serge Ollivier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), La capitale vue des bidonvilles : Caracas au XXe siècle. Discutant Arnaud Exbalin
  • 15h40-16h10 Arnaud Exbalin, Les nouvelles capitalités de Mexico au XVIIIe siècle. Discutante Armelle Enders
  •  

Lieux

  • Salle de conférences, rdc - Institut d'histoire du temps présent, 59-61 rue Pouchet
    Paris, France (75017)

Dates

  • mercredi 14 novembre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • capitale, capitalité

Contacts

  • Arnaud Exbalin
    courriel : arnaud [dot] exbalin [at] parisnanterre [dot] fr

Source de l'information

  • Arnaud Exbalin
    courriel : arnaud [dot] exbalin [at] parisnanterre [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Capitales », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 12 novembre 2018, https://calenda.org/511362

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal