AccueilMigrations, relations interculturelles et rapports de pouvoir – Appel à poster

Migrations, relations interculturelles et rapports de pouvoir – Appel à poster

17e congrès international de l'Association internationale pour la recherche interculturelle (ARIC)

*  *  *

Publié le vendredi 07 décembre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Ce congrès propose une articulation fine entre les débats scientifiques sur les migrations, l’interculturel et le vivre ensemble d’une part et les pratiques professionnelles d’accueil et de l’intégration, de l’autre. Dans le contexte d’une dramatisation sociopolitique des phénomènes de mobilité, les migrations sont présentées comme autant de déclencheurs de crises sociétales, engendrant une exacerbation des tensions entre les insiders (les « établi∙e∙s ») et les outsiders (les groupes et individus nouvellement arrivés). Pourtant, les réalités sont souvent beaucoup plus nuancées que cette dramatisation ne le laisse entrevoir. Au-delà de de la question des inégalités sociales et de la répartition de ressources, les discours et les pratiques envers les populations issues de la migration contribuent à mettre en place des formes de pouvoir qui créent un climat favorable aux interactions entre populations et participent de la construction d’un espace commun  parfois visibles dans différents univers d’expressions artistiques partagés ou, au contraire, entravent les interactions, la cohabitation, l’intégration mutuelle.

Annonce

Présentation

L’ARIC organise du 17 au 21 juin 2019 son 17ème congrès international, en lien étroit avec la HES∙SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale, notamment la Haute école de travail social de Genève qui accueillera le Congrès en ses murs. Ce congrès, intitulé « Migrations, relations interculturelles et rapports de pouvoir » proposera une articulation fine entre les débats scientifiques sur les migrations, l’interculturel et le vivre ensemble d’une part et les pratiques professionnelles d’accueil et de l’intégration, de l’autre.

10 axes ont été définis et abordent sous des angles différents les questions migratoires et les relations interculturelles dans ce qu’elles révèlent des inégalités sociales et de genre ainsi que de la construction de rapports de pouvoir. Chaque axe ouvre l’appel à poster ou call for posters et invite tout∙e chercheur∙e, étudiant∙e∙s, doctorant∙e∙s, assistant∙e∙s ainsi que tou∙te professionnel∙le∙s de l’intervention socio-sanitaire à faire une proposition de poster.

L’appel s’adresse tout particulièrement aux étudiant∙e∙s et jeunes chercheur∙e∙s. Afin de mettre en valeur les auteur.e.s des posters retenu∙e∙s ainsi que leur contribution pour le Congrès, des prix seront décernés aux lauréat∙e∙s des meilleurs posters. Enfin, tous les posters retenus seront affichés dans des espaces publics et polyvalents de la Haute école durant l’ensemble de l’événement, permettant ainsi une large visibilité de l’exposition

Argumentaire

L’ARIC organise à Genève du 17 au 21 juin 2019 son 17ème congrès international, en lien étroit avec la HES∙SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale, notamment la Haute Ecole de travail social de Genève qui accueillera le Congrès en ses murs. Ce congrès propose une articulation fine entre les débats scientifiques sur les migrations, l’interculturel et le vivre ensemble d’une part et les pratiques professionnelles d’accueil et de l’intégration, de l’autre. Dans le contexte d’une dramatisation sociopolitique des phénomènes de mobilité, les migrations sont présentées comme autant de déclencheurs de crises sociétales, engendrant une exacerbation des tensions entre les insiders (les « établi∙e∙s ») et les  outsiders (les groupes et individus nouvellement arrivés). Pourtant, les réalités sont souvent beaucoup plus nuancées que cette dramatisation ne le laisse entrevoir. Au-delà de de la question des inégalités sociales et de la répartition de ressources, les discours et les pratiques envers les populations issues de la migration contribuent à mettre en place des formes de pouvoir qui créent un climat favorable aux interactions entre populations et participent de la construction d’un espace commun  parfois visibles dans différents univers d’expressions artistiques partagés ou, au contraire, entravent les interactions, la cohabitation, l’intégration mutuelle.

Si les enjeux sont clairement perceptibles dans l’action socio-sanitaire, ils le sont déjà dans la manière dont sont choisis les termes pour définir les rapports entre groupes, pour caractériser les groupes eux-mêmes ou encore les expériences souvent traumatisantes des migrant∙e∙s. Ils le sont également dans la manière dont le droit évolue à l’égard des migrant∙e∙s et dans les réponses qu’une partie de la société civile -qui se mobilise- peut apporter à ce qu’elle perçoit comme un dangereux rétrécissement du droit des personnes nouvellement migrantes. Les enjeux de pouvoir sont également débattus à partir des mécanismes « d’altérisation » observables entre les sexes, les générations, les groupes au détour des processus plus psychologiques d’accumulation de ressentiments qui peuvent entretenir des conflits débouchant sur des formes de violence se surajoutant à celle qu’a pu engendrer la migration elle-même. Pour faire face à ces mécanismes et aux diverses formes de violence qu’ils engendrent, l’intervention professionnelle peut se nourrir tant de la clinique, que des recherches en sciences sociales et humaines. 

Les défis pour la formation et l’éducation sont donc à la hauteur de la multiplicité des écueils qui se présentent et le congrès vise, en cherchant à instituer un dialogue entre chercheuses et chercheurs, intervenant∙e∙s socio-sanitaires et artistes, à clarifier autant qu’à confronter

Le Congrès encourage les contributrices et contributeurs à valoriser leurs interventions (communication et poster) dans des journaux scientifiques ou professionnels, voire dans un numéro de revue ou un ouvrage spécialement conçu par ses soins.

Thématiques du congrès

Dix axes ont été définis pour le Congrès et abordent, sous des angles différents, les questions migratoires et les relations interculturelles dans ce qu’elles révèlent des inégalités sociales et de genre ainsi que de la construction de rapports de pouvoir.

Les propositions de poster seront examinées par un groupe d’expert∙e∙s.

  1. Inégalités sociales, interculturalité, diversité, hyperdiversité et communauté : enjeux de définitions, de recherches et d’intervention
  2. Migrations, droits et mobilisation de la société civile
  3. Ancien∙ne∙s habitant∙e∙s, nouveaux arrivant∙e∙s : inégalités et dynamique sociales en contextes urbains et ruraux
  4. Ressentiments, conflits, violence et radicalisations
  5. « Race », racialisation, stigmatisation et racisme: enjeux de définition, de recherches et d’intervention
  6. Médiations intra et inter-culturelles : dynamique des débats et enjeux pour les pratiques
  7. Autorité et illégitimité des expressions artistiques liées aux migrations
  8. Promotion de la santé physique et psychique en contexte de diversité et d’inégalités
  9. Idéaux et réalités de la promotion de la diversité dans les cursus scolaires et les formations professionnelles.
  10. Interculturalité, genre et expressions religieuses.

Dans l’organisation du Congrès aucune proposition de poster d’inspiration libre (c’est-à-dire en dehors des axes et titres cités supra) ne sera acceptée.

Etudiant∙e∙s, doctorant∙e∙s, assistant∙e∙s, intervenant∙e∙s sociosanitaires, ainsi que tou∙te chercheur∙e sont invité∙e∙s à soumettre une proposition de poster.

Pour plus d’information concernant la conception d’un poster, vous pouvez vous référer à ce document d’aide  : https://www.unil.ch/files/live/sites/cse/files/shared/brochures/UNIL-CSE_posters.pdf

Valorisation des posters

Les posters sélectionnés seront mis en valeur dans un espace approprié et exposé publiquement pendant toute la durée du Congrès.

Mercredi 19 juin 2019, un événement du Congrès est consacré à la présentation des posters par leurs auteur∙e∙s. Un repas sera offert aux congressistes et au public pendant les présentations qui se dérouleront entre 12h00 et 13h00 (heures exactes à confirmer).

La présence des auteur∙e∙s est obligatoire à l’occasion de cet événement. Veuillez-vous assurer de votre disponibilité dès que possible.

Des prix seront décernés aux lauréat∙e∙s des meilleurs posters. Les critères de sélections des meilleurs posters seront notamment :

  1. Clarté et pertinence du poster au regard des enjeux discutés dans le Congrès
  2. Esthétique et choix des illustrations
  3. Structure et argumentaire
  4. Qualité de la présentation orale

Comment proposer un poster ?

Chaque proposition comprendra :

  1. a) un titre,
  2. b) une brève présentation des auteur∙e∙s,
  3. c) un résumé du contenu de l’étude, ou de l’intervention menée, et du lien explicite à l’un des 10 axes du Congrès (250 mots max.).

Envoi de la proposition à aric2019@hes-so.ch.

Jusqu'au 11/01/2019

Attention : une proposition ≠ poster définitif

Présentation finale des posters

Le format des posters vous sera communiqué en même temps que les résultats de l’évaluation de vos propositions.

Au sein d’un poster, la mise en page doit servir le contenu. Équilibre et harmonie sont à soigner dans la composition: cohérence, alignement, contraste et répétition. Les informations essentielles doivent se voir d’un seul coup d’œil. Les images et graphiques sur le poster seront jugées selon leur pertinence et leur qualité. Veillez à ce que les images choisies mentionnent les droits d’auteur et soient de bonne qualité (attention au format d’origine).

Les posters peuvent aussi amener la lectrice ou le lecteur/le public à se questionner. Les caractéristiques du public visé par la communication doivent être anticipées lors de la création du poster, afin que la session puisse effectivement le toucher. La session posters est une forme efficace pour présenter les résultats en utilisant une approche interactive, permettant à l’auteur∙e d’interagir et de dialoguer avec ses pairs.

La ligne graphique choisie est libre. Les frais de production et de réalisation sont à la charge de l’auteur∙e.

Conditions d'évaluation

Les propositions seront examinées par des groupes d’experts.

Organisation

Haute école de travail social 28, rue Prévost-Martin   aric2019@hes-so.ch CP 80 - CH-1211 Genève 4  http://aric2019.hes-so.ch

Lieux

  • Haute école de travail sociale, Rue Prévost-Martin 28
    Genève, Confédération Suisse (CP 80 - CH 1211)

Dates

  • vendredi 11 janvier 2019

Mots-clés

  • migrations, relations interculturelles, rapports de pouvoir, travail social, santé, genre, éducation

Source de l'information

  • Aurelie Hofer
    courriel : aric2019 [at] hes-so [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Migrations, relations interculturelles et rapports de pouvoir – Appel à poster », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 07 décembre 2018, https://calenda.org/517403

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal