AccueilRevisiter Georg Simmel

Revisiter Georg Simmel

Revisiting Georg Simmel

Apports, controverses et postérités

Contributions, controversies and posterities

*  *  *

Publié le lundi 26 novembre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’année 2018 sera celle du centenaire de la mort de Georg Simmel. L’université de Strasbourg ne saurait ignorer cette commémoration : non seulement Simmel y a enseigné de 1914 à 1918  mais il y est enterré. Que retenir de cet auteur un siècle après sa disparition ? Il ne s’agira pas, en une journée et demi, de rendre compte avec exhaustivité de l’œuvre d’un penseur à la fois prisé et mal-aimé, associé aux fondateurs de la sociologie tout en étant absent de nombreux ouvrages de référence. Nous nous demanderons plutôt comment l’auteur influent qu’il a été continue d’irriguer la sociologie contemporaine. Nous chercherons à donner la mesure de ses apports en rendant compte de la fécondité de sa vision des phénomènes sociaux, sans occulter les analyses hétérodoxes et critiques qu'il a pu inspirer.

Annonce

Argumentaire

L’année 2018 sera celle du centenaire de la mort de Georg Simmel. L’université de Strasbourg ne saurait ignorer cette commémoration : non seulement Simmel y a enseigné de 1914 à 1918  mais il y est enterré. Que retenir de cet auteur un siècle après sa disparition ? Il ne s’agira pas, en une journée et demi, de rendre compte avec exhaustivité de l’œuvre d’un penseur à la fois prisé et mal-aimé, associé aux fondateurs de la sociologie tout en étant absent de nombreux ouvrages de référence. Nous nous demanderons plutôt comment l’auteur influent qu’il a été continue d’irriguer la sociologie contemporaine. Nous chercherons à donner la mesure de ses apports en rendant compte de la fécondité de sa vision des phénomènes sociaux, sans occulter les analyses hétérodoxes et critiques qu'il a pu inspirer.

L’objectif de ces journées sera de rendre compte de la pluralité des lectures de Simmel, en France et en Allemagne. Souvent réduite à une psychologie sociale, voire appauvrie dans des démarches spéculatives, la pensée de Simmel gagne au contraire à être revisitée pour en souligner la fécondité. Il s’agira donc de présenter des réflexions et travaux permettant de resituer la place occupée par l’œuvre de Georg Simmel dans les théorisations du social, d’évoquer les lignes de clivages théoriques sur lesquelles elle se situe et de rappeler les éclairages majeurs qu’elle continue d’apporter aux recherches empiriques. Notre ambition est de rendre compte de la diversité de ses apports au-delà des objets qu’il a classiquement investis, ce qui nous amènera à rendre compte des usages de la pensée simmelienne dans la sociologie du travail et du militantisme. Ces journées sont ouvertes à toutes et tous.

Programme

Présidence d’honneur des journées : Otthein Rammstedt (éditeur des œuvres complètes de Georg Simmel)

Jeudi 29 novembre

Palais universitaire – Salle Fustel de Coulanges

  • 16h : Introduction des journées - Mot du doyen de la faculté et présentation des journées
  • 16h30-17h : Matthieu Amat (Université de Lausanne) : « Sociologie ou philosophie de l'éducation ? Les leçons de pédagogie de Strasbourg »
  • 17h-17h30 : Patrick Watier (Université de Strasbourg, DynamE) : « Sociologie et philosophie de la culture chez Simmel »
  • 17h30-18h : échanges avec la salle

Vendredi 30 novembre

9h : Accueil

Collège Doctoral Européen Matinée :

  • 9h15-9h45 : Hans-Peter Müller (Université Humboldt de Berlin) : « Comment concevoir l’individualité ? »
  • 9h45-10h15 : Franck Fischbach (Université de Strasbourg, CREPHAC) : « L’héritage de la pensée de Simmel dans la théorie critique de la société »
  • 10h15-10h45 : Christian de Montlibert (Université de Strasbourg, SAGE) : « Simmel vu par Georges Luckacs »

10h45-11h : Pause café

  • 11h-11h30 : Gregor Fitzi (Université de Potsdam) : « Vie et forme. Pour une sociologie de la modernité »
  • 11h30-12h30 : Discussion introduite par Laurent Muller et Freddy Raphaël (Université de Strasbourg, DynamE)

12h30-14h : Pause – déjeuner

Après-midi :

  • 14h-14h30: Michèle Dupré (CNRS-Université Lumière Lyon2, Centre Max Weber) : « Faire société dans un atelier de chimie : l'apport du concept simmelien de Wechselwirkung »
  • 14h30-15h : Gildas Renou (Université de Strasbourg, SAGE) : « Vitalité et fragilité de la réalité sociale. La contribution de Simmel à l’analyse sociologique des sociabilités ».
  • 15h-15h30 : Bénédicte Zimmerman (EHESS - Wissenschaftskolleg zu Berlin) : « Penser la liberté et le pouvoir avec Simmel »

15h30-15h45 : Pause

  • 15h45-16h45 : Discussion introduite par Jean-Philippe Heurtin (Université de Strasbourg, SAGE) et Sylvie Monchatre (Université Lumière Lyon2, Centre Max Weber)
  • 16h45-17h30 : Otthein Rammstedt (Université de Bielefeld) : « Simmel à Strasbourg » 17h30-18h : Discussion et clôture de la journée.

Catégories

Lieux

  • Palais universitaire – Salle Fustel de Coulanges | Collège doctoral européen - 9 place de l'Université | 46 Boulevard de la Victoire
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • jeudi 29 novembre 2018
  • vendredi 30 novembre 2018

Mots-clés

  • Simmel

Contacts

  • Sylvie Monchatre
    courriel : sylvie [dot] monchatre [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Sylvie Monchatre
    courriel : sylvie [dot] monchatre [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Revisiter Georg Simmel », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 26 novembre 2018, https://calenda.org/518127

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal