AccueilPortraits/autoportraits dans les pratiques artistiques du pourtour méditerranéen : une tendance méconnue ?

Portraits/autoportraits dans les pratiques artistiques du pourtour méditerranéen : une tendance méconnue ?

Portraits/autoportraits in the artistic practices of the Mediterranean region: an overlooked site?

*  *  *

Publié le mardi 18 décembre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

La revue traite principalement du cinéma, du théâtre et des arts du spectacle en général dans les pays du Proche et du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et les pays méditerranéens globalement. Revue semestrielle et trilingue (français, arabe, anglais), elle est composée d’un dossier thématique, d’une section Varia et d’une section consacrée à des comptes rendus de manifestations culturelles et artistiques de la région. Pour son deuxième numéro, la revue Regards lance un appel à contribution pour la section « Dossier thématique » et la section « Varia ».

Annonce

Argumentaire

Le portrait et l’autoportrait occupent une place prépondérante dans l’histoire de l’art. La peinture et la littérature, tout autant que le théâtre, le cinéma et les arts visuels, ont tous été tentés de saisir, avec leurs caractéristiques respectives, les traits d’une personne, connue ou anonyme, alors qu’écrivains et artistes se sont focalisés, à un moment ou à un autre, sur la représentation de soi.

Pour l’artiste peintre, le portrait, représentation artistique d’une personne spécifique, permet de tracer, à travers les caractéristiques du visage, le profil psychologique et la nature intrinsèque du sujet. Longtemps considéré comme un genre pictural secondaire par rapport aux grands sujets religieux, mythiques ou historiques, il commence à s’imposer dès le XVIIe siècle, replaçant l’individu-sujet au cœur des recherches esthétiques et philosophiques – le visage étant l’ouvrage le plus parfait de Dieu sur terre, celui qui réussit à l’imiter ne peut que prétendre à l’excellence, écrit André Félibien dès 1667. Plus que « figurer la représentation de l’individu, le portrait est la figure de l’individu en représentation » (Goldberg, p. 13). Dans le cas de l’autoportrait, c’est, dans la peinture d’abord, une « prise de conscience de soi du sujet » et, à travers elle, une « affirmation du pouvoir de l’artiste », mais aussi de son inquiétude et d’une quête existentielle troublée (Loubet, 137).

Au cinéma, le portrait occupe une place privilégiée, dans le documentaire et les pratiques expérimentales, mais sans encore générer des études critiques et académiques proportionnelles à la production existante. Par les portraits que le film peut proposer de figures aussi bien historiques, publiques, familiales ou anonymes, le cinéma expérimente avec sa propre capacité à sonder l’intériorité des individus, et à saisir, par les moyens du langage filmique, la place de l’être-sujet dans sa société et le monde. Quant à l’autoportrait, le dispositif cinéma, autant que la peinture et que la littérature, rend également possible le discours sur soi : le cinéma, et plus tard la vidéo (au matériel plus facile à manier), ouvre à bon nombre de cinéastes, « consacrés ou non, la possibilité de faire du ‘cinéma’ et de parler d’eux et de leur vie ‘en cinéma’ » (Grange, p. 13).

Qu’en est-il des pratiques artistiques de la région du monde arabe et du pourtour méditerranéen ? Quelle place occupent le portrait et l’autoportrait dans les pratiques documentaires, expérimentales ou fictionnelles contemporaines ? Dans une région empreinte de violence et d’exil, le retour sur soi semble une échappatoire au monde réel, révélant cette non-appartenance au monde, dont héritent les générations de la guerre, l’ancienne, la nouvelle, la future… Portraits et autoportraits traduisent un besoin de mémoire, cette mémoire violentée dont il s’agit de saisir quelques traits, pour pouvoir de nouveau faire face au monde, et au cours de l’histoire.

Ainsi, dans une approche aussi bien esthétique que ‘pragmatique’, il s’agit d’aborder la question de la pertinence du portrait et de l’autoportrait dans le contexte socio-culturel et politique d’une production artistique donnée, avec comme région privilégiée le monde arabe et, par extension, le pourtour méditerranéen. Quelle place occupe cette question dans les pratiques artistiques des pays concernés (production dans laquelle le documentaire occupe une place prédominante) ? De quelle manière participe-t-elle au travail de mémoire initié dans certaines sociétés en situation de crise ? Que traduit-elle du rôle et de la place qu’occupe l’artiste au sein de sa propre société ?

Les principaux axes de recherche couverts par ce numéro sont les suivants (liste non exhaustive) :

  • Les portraits, les autoportraits et les portraits de groupe dans le monde arabe et les pays de la Méditerranée (cinéma, arts plastiques, vidéo, littérature, télévision…).
  • La biographie (entre autre dans la fiction…) et l’autobiographie.
  • La représentation du corps et du visage (point focal du portrait ?) dans les pratiques artistiques arabes et du pourtour méditerranéen.
  • La question du portrait en rapport avec les archétypes, dans la fiction et dans la caractérisation des personnages.
  • La place du portrait, de l’autoportrait et du portrait de groupe dans le documentaire contemporain.

La revue Regards – revue des arts du spectacle est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut d’Etudes Scéniques, Audiovisuelles et Cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ).

Modalités de soumission

Les chercheurs désireux de soumettre un texte (en français, anglais ou arabe) sont invités à l’envoyer à l’adresse suivante : regards@usj.edu.lb,

avant le 15 avril 2019.

Le message doit comporter :

  • L’article (approx. 35000 signes, espaces compris).
  • Le résumé (abstract) de l’article (approx. 500 mots).
  • Les Mots-clés.
  • Une notice bio-bibliographique (approx. 100 mots) – sur un document Word à part.

Les articles seront examinés par le comité de rédaction et soumis à un processus de double évaluation aveugle.

Comité scientifique

La revue Regards est dotée d’un comité scientifique tournant, nommé pour trois ans, ainsi que d’un comité de lecture international. Le premier comité scientifique est composé des membres suivants :

  • Elie Yazbek, PR associé (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban – président du comité scientifique)
  • Ghada Sayegh, MCF (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Toufic El-Khoury, MCF (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Karl Akiki, MCF (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Jacqueline Nacache, PR (Université Paris Diderot – Paris 7, France)
  • José Moure, PR (Université Paris Panthéon Sorbonne – Paris 1, France)
  • Fabien Boully, MCF (Université Paris Nanterre, France)
  • André Habib, PR (Université de Montréal, Canada)
  • Dalia Mostafa, Assistant PR (University of Manchester, Angleterre)
  • Hamid Aidouni, PR (Université Abdelmalek Essaadi, Maroc)

Rédacteur en chef : Joseph Korkmaz, PR (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)

Bibliographie indicative

BAILBLE, Claude et NOUEL, Thiery (dir.) (2016). Filmer seul-e, Paris, La revue Documentaire, numéro 26/27, 367p.

BEAUJOUR, Michel (1980). Miroirs d’encre. Rhétorique de l’autoportrait, Paris, Seuil, 348 p.

BEAUVAIS, Yann (2004). "Autoportrait dans le cinéma". Zeuxis, n°14, Paris.

BELLOUR, Raymond (1990). L’entre-images. Photo, cinéma, vidéo, Paris, Éditions de la Différence, 2002, 291 p.

BINH, N. T., MOURE, José (dir.) (2015). Documentaire et fiction. Allers-retours, Les impressions nouvelles, coll. Caméras subjectives, 183 p.

CARRIER, Jean-Pierre (2016). Dictionnaire du cinéma documentaire, Paris, Vendémiaire, 563p.

Didi-Huberman, Georges (1994). « Ressemblance mythifiée et ressemblance oubliée chez Vasari : la légende du portrait sur le vif », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Italie et Méditerranée, vol. 106, no 2, p. 383-432.

Lien URL : http://www.persee.fr/docAsPDF/mefr_1123-9891_1994_num_106_2_4334.pdf

Flahutez, Fabrice & Goldberg, Itzhak & Volti, Panayota (dir.) (2010). Visage et portrait, visage ou portrait, Presses Universitaires de Paris Nanterre, 191p.

Lien URL : https://books.openedition.org/pupo/936

GOURCAT, Juliette (2016). Mises en « je ». Autobiographie et film documentaire, Presse Universitaire de Provence, « Arts », 282 p.

Grange, Marie-Françoise (2008). L’autoportrait en cinéma, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, « Le spectaculaire », 116p.

LEHMAN, Boris (2016). Histoire de ma vie racontée par mes photographies, Paris, Crisnée, Yellow Now, « Dis-Voir », 191 p.

Lejeune, Philippe (1996). Le pacte autobiographique, Paris, Seuil , 382p.

Loubet, Christian (2003). « La représentation de l’image de soi dans la peinture occidentale de Léonard à Rembrandt », Cahiers de la Méditerranée [en ligne], no 66, p. 137-150. Lien URL : https://journals.openedition.org/cdlm/108

MEKAS, Jonas (2001). Déclarations de Paris / Statements from Paris. Les Cahiers de Paris Expérimental, Paris, 32p.

MEKAS, Jonas (2001). Movie Journal. The Rise of a New American Cinema (1959-1971) , New York, Collier Books/Macmillan, 534p.

NANCY, Jean-Luc (2000). Le regard du portrait, Paris, Galilée, 104p.

POULET, Georges (1977). Entre moi et moi, essais critiques sur la conscience de soi, Paris, José Corti, 277p.

Rueda, Amanda (2014). « Du portrait cinématographique documentaire au portrait en sciences de l’information et de la communication », Sciences de la société [en ligne], no 92, p. 177-191. Lien URL : https://journals.openedition.org/sds/1226

SITNEY, P. Adams (2001). Pour présenter Brakhage. Paris, Paris Expérimental, 32p.

TAMRAZ, Nayla (2010). Proust portrait peinture. Paris, Orizons, « Universités », 254p.

Tinel, Muriel (2006). « Le cinéma et l’autoportrait. De l’expression de soi à l’expérience d’un support », Hors-champ [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. Lien URL : https://www.horschamp.qc.ca/spip.php?article220

Todorov, Tzvetan (2004). Eloge de l'individu : essai sur la peinture flamande de la Renaissance, Paris, Seuil, « Points essais », 2004, 288p.

Dates

  • lundi 15 avril 2019

Mots-clés

  • Méditerranée, monde arabe, cinéma, théâtre, pratiques artistiques, portrait, autoportrait

Contacts

  • Toufic El-Khoury
    courriel : toufic [dot] khoury [at] usj [dot] edu [dot] lb

Source de l'information

  • Elie Yazbek
    courriel : elie [dot] yazbek [at] usj [dot] edu [dot] lb

Pour citer cette annonce

« Portraits/autoportraits dans les pratiques artistiques du pourtour méditerranéen : une tendance méconnue ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 18 décembre 2018, https://calenda.org/534740

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal