Página inicialRelire les Cahiers du GRIF

*  *  *

Publicado quinta, 10 de janeiro de 2019 por Céline Guilleux

Resumo

Le présent cycle de séminaires se donne pour projet de relire les Cahiers du GRIF, première revue féministe francophone européenne. Plusieurs objectifs motivent une telle entreprise. Tout d’abord, celui de relire les Cahiers en partant de l’hypothèse qu’au fil des numéros peuvent être perçues les traces de débats et d’échanges qui ont animé et parfois structuré le mouvement des femmes en Europe, ou dans l’espace francophone international. À travers cinq séances de séminaire, de trois heures chacune, nous nous donnons le temps d’étudier un numéro particulier, un thème ou certains enjeux matériels qui traversent l’ensemble des numéros de la revue.

Anúncio

Cycle de séminaires de janvier à juin 2019

Bruxelles - Liège - Louvain-la-Neuve - Namur

Comité d’organisation 

  • Caroline Glorie (ULiège)
  • Nathalie Grandjean (UNamur),
  • Audrey Lasserre (UCLouvain),
  • Alain Loute (UCLille / UNamur)
  • Nadine Plateau (SOPHIA)

Argumentaire

« Le féminisme pourquoi faire ? », « Hors de chez nous ? », « Parlez-vous française ? » : à 45 ans de distance, la première revue féministe francophone européenne – dont quelques titres sont repris ici – semble d’une actualité à la fois enthousiasmante et alarmante. Fruits de l’expérience collective d’un féminisme pluriel, les Cahiers du GRIF, nés au cœur de la Belgique francophone au début des années 1970, ne revendiquaient pas de ligne éditoriale fixe mais la mise en relation de voix différentes et, avant tout, la possibilité pour les femmes de se rencontrer, de discuter, d’écrire et d’avoir un lieu de diffusion pour leurs idées, même divergentes. Les Cahiers du GRIF ont ainsi constitué un médium, un espace et un instrument incontournables du mouvement des femmes des années 1970, puis de la recherche féministe dans les années 1980 et 1990. Dans un premier temps, ils ont contribué à dégager la structure politique – au sens arendtien – du féminisme, permettant de construire par des femmes et pour des femmes des espaces d’émancipation, des forces collectives et une visibilité publique. Dans un second temps, ils ont permis la diffusion des recherches sur les femmes et des recherches féministes.

Le présent cycle de séminaires se donne pour projet de relire les Cahiers du GRIF. Plusieurs objectifs motivent une telle entreprise. Tout d’abord, celui de relire les Cahiers en partant de l’hypothèse qu’au fil des numéros peuvent être perçues les traces de débats et d’échanges qui ont animé et parfois structuré le mouvement des femmes en Europe, ou dans l’espace francophone international. Outre la volonté de renouer avec cette histoire, pour mieux comprendre les enjeux féministes contemporains qui s’y éclairent, le projet de relire les Cahiers est tout autant guidé par la volonté de porter attention à cette revue comme une pratique intellectuelle collective dont nous voudrions interroger les médiations, les formes et la matérialité. La « forme revue » n’est pas neutre. Elle relie, organise, pluralise, rend visible, articule, archive, etc. ; autant d’effets produits par la revue que nous souhaiterions mettre en question. Enfin, relire les Cahiers du GRIF, c’est également poser la question d’un héritage et de sa transmission ; un « héritage sans testament », pour le dire dans les termes poétiques et philosophiques de Françoise Collin, renouvelant les mots du poète René Char. Comment, par quelles pratiques et par quelles médiations, prolonger ce travail de constitution d’« un espace d’inscription qui seul permet d’assurer le temps comme continuité et ouverture » (Collin, « Un héritage sans testament », in Les Cahiers du GRIF, n° 36, 1986, p. 82) ?

Programme du cycle 

À travers 5 séances de séminaire, de trois heures chacune, nous nous donnons le temps d’étudier un numéro particulier, un thème ou certains enjeux matériels qui traversent l’ensemble des numéros de la revue.

Vendredi 18 janvier

Le vendredi 18 janvier de 14h à 17h, sera consacré au thème « Femmes/Philosophie : relire le cahier n°46 ».  Séance coordonnée par Nathalie Grandjean et Alain Loute.

Lieu : Université de Namur, Faculté d’informatique, rue Grandgagnage 21, 3èmeétage, séminaire I33, 5000 Namur. Entrée libre sous réserve de places disponibles. 

« D’où pense-t-on quand on pense ? » demande Françoise Collin. Dans ce cahier sous-titré « Provenance de la pensée », des femmes-philosophes s’interrogent sur leurs liens de situation avec la philosophie : qu’est-ce qu’être une femme dans la philosophie, ou encore qu’est-ce qu’une pratique philosophique féminine ou féministe ? Ce cahier aborde, à partir de différentes positions et postures, des interrogations telles que la différence sexuelle ou l’absence des femmes en philosophie. L’enjeu du séminaire consistera à reprendre ces textes, 27 ans plus tard, afin d’en examiner la teneur et l’adresse.

Mercredi 20 février

La séance du mercredi 20 février, de 14h à 17h, sera consacrée au thème « Écriture et langage : relire les cahiers n°12 et n°13 ».La séance, coordonnée par Audrey Lasserre, donnera lieu à découvertes, relectures critiques et interventions de Christine Planté et de Martine Storti.

Lieu : Librairie Par chemins, rue Berthelot 116, 1190 Bruxelles. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

En 1976, avec « Parlez-vous française ? » et « Elles consonnent » – dont les titres annoncent déjà une attention à la langue et à l’écriture – l’équipe des Cahiers du GRIFdonne à lire deux numéros consécutifs consacrés aux « Femmes et langages ». Comme en témoignent les archives du GRIF, un seul numéro était prévu mais l’abondance des propositions donne la matière de cette publication double à laquelle collaborent écrivaines et journalistes, femmes et/ou féministes, de France ou de Belgique : Hélène Cixous, Françoise Collin, Marie Denis, Nancy Huston, Luce Irigaray, Martine Storti, Jeanne Vercheval, etc. La séance sera l’occasion de revenir sur le lien déterminant qu’entretiennent les femmes des années 1970 avec la question du ou des langages et avec la pratique de l’écriture, mais également de montrer dans quelle mesure cette double publication fait référence par sa richesse et son originalité dans l’Europe francophone de cette époque.

Lundi 11 mars 

La séance du lundi 11 mars, de 16h à 19h30, sera consacrée au thème : « Les Cahiers du Grif: relire une revue ». Séance coordonnée par Nadine Plateau et Loraine Furter.

Lieu : Ecole de Recherche Graphique, rue du Page 87, 1050 Bruxelles. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

Les Cahiers du GRIF ont inauguré une pratique innovante tant sur le plan de la mise en page que sur le plan des idées. Ainsi par exemple, la multiplicité des points de vue et la diversité des autrices sur un même sujet s’expriment graphiquement dans la revue. Axé sur la matérialité et les conditions de production de la revue, le séminaire analysera la spécificité des Cahiers du GRIF et les pratiques d’édition qui les caractérisent tout en les comparant d’une part avec celles d’autres revues de l’époque, d’autre part avec des pratiques plus contemporaines en donnant la voix à des étudiant-e-s de l’ERG qui participent au séminaire.

Lundi 1er avril

La séance du lundi 1er avril, de 14h30 à 17h30, sera consacrée au thème « Femmes et travail : relire les Cahiers n°2, n°11 et n°30 ». Séance coordonnée par Florence Degavre.

Lieu : Université catholique de Louvain, Place Montesquieu 1, LECL93, 1348 Louvain-la-Neuve. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

La série des Cahiers du GRIF contribue très tôt à l’entreprise de dévoilement du travail domestique qui anime une bonne partie du mouvement des femmes dès les années 1960. Ce faisant, ils s’interrogent aussi sur la mise à disposition permanente des femmes au service de la famille. « Où, quand, comment sommes-nous devenues ces ramasse-miettes de la société, ces fourre-tout du résidu non assumé par la technologie, ces bonnes à tout faire de la famille ? » s’interroge Hedwige Peemans Poullet (Cahier n°2). Les Cahiers – en particulier les n°2, n°11 et n°30 – témoignent de la volonté de rendre cette disposition non évidente et de donner au travail domestique son assise sociologique et historique. En même temps sont questionnées au sein des Cahiers les formes de la subordination des femmes dans le travail professionnel : les articles traitent des discriminations à l’égard des femmes, de leur marginalisation dans la redistribution, de l’insécurité financière… et des moyens de les combattre. Reprendre les Cahiers permettra aussi d’aborder des thèmes transversaux qui restent d’actualité : celui du lien entre le féminisme et le travail domestique, celui de la définition, de la mesure et de la valorisation du travail domestique, celui du féminisme et de la dénonciation de « l’idéologie du travail » et encore beaucoup d’autres.

Mercredi 22 mai

La séance du mercredi 22 mai, de 14h à 17h, sera consacrée au thème « Beauvoir après Arendt. Les Cahiers du GRIF et Françoise Collin 50 ans après la publication du Deuxième Sexe». Séance coordonnée par Gregory Cormann.

Lieu : Université de Liège, Place du 20 Août, Bât. A1, salle de l’Horloge, 1erentresol, 4000 Liège. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

Beauvoir et Arendt ont marqué l’histoire intellectuelle des Cahiers du GRIF : la première en personne, avant même la parution du premier Cahier, en participant à Bruxelles le 11 novembre 1972 à la première Journée de la Femme en Belgique ; la seconde, par son oeuvre, dans les années 1980, lorsque la revue avait à réfléchir sur la poursuite de l’effort intellectuel et collectif entrepris dans la décennie précédente. Dans cette dernière séance du Séminaire consacré aux Cahiers du GRIF, nous nous intéresserons aux manières par lesquelles la pensée et le féminisme de Beauvoir font retour dans les derniers numéros de la revue au milieu des années 1990. Deux questions semblent déterminantes: d’une part, la question du corps, dont Françoise Collin écrit que « l’oeuvre [d’Arendt] parle peu » ; d’autre part, la question de la mystique comme forme de résistance et d’invention féminine, et autre modèle possible pour penser la libération des femmes. Sur ce dernier point, Françoise Collin fait explicitement référence à Beauvoir dans son article du second Cahier du GRIF de l’année 1996 (« Le livre et le code : De Simone de Beauvoir à Thérèse d’Avila »). Dans les deux cas, c’est Le deuxième sexequi constitue le levier d’un dernier effort intellectuel qui réintègre dans le projet des Cahiersune oeuvre que la revue avait d’abord tenu à une certaine distance. Dans un même mouvement, nous verrons comment la dernière période de la revue fait alors la place à une intense relecture de Beauvoir par F. Collin, au tournant du siècle, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la parution du Deuxième sexe (en témoigne exemplairement l’article sur « La liberté inhumaine », Les Temps Modernes, n° 605, 1999). 

Vendredi 14 juin

Le cycle se terminera le vendredi 14 juin par une journée d’études « Re-lire les Cahiers du GRIF. Allers et retours ».

Lieu : Amazone, Rue du Méridien 10, 1210 Bruxelles.

Contact

  • Caroline.glorie@uliege.be
  • Nathalie.grandjean@unamur.be

Carnet de recherche

https://relirecgrif.hypotheses.org

Locais

  • Université de Namur, Faculté d’informatique, 3e étage, séminaire I33 - rue Grandgagnage 21
    Namur, Bélgica (5000)
  • Ecole de Recherche Graphique, rue du Page 8 - Amazone, Rue du Méridien 10
    Bruxelas, Bélgica (1210 | 1050)
  • Université catholique de Louvain - Place Montesquieu 1
    Louvain-la-Neuve, Bélgica (1348)
  • Université de Liège, Bât. A1, salle de l’Horloge, 1er entresol - Place du 20 Août
    Liège, Bélgica (4000)

Datas

  • sexta, 18 de janeiro de 2019
  • quarta, 20 de fevereiro de 2019
  • segunda, 11 de março de 2019
  • segunda, 01 de abril de 2019
  • quarta, 22 de maio de 2019
  • sexta, 14 de junho de 2019

Palavras-chave

  • féminisme, revue, Françoise Collin

Contactos

  • Alain Loute
    courriel : alain [dot] loute [at] univ-catholille [dot] fr
  • Nathalie Grandjean
    courriel : nathalie [dot] grandjean [at] unamur [dot] be
  • Caroline Glorie
    courriel : Caroline [dot] Glorie [at] uliege [dot] be

Urls de referência

Fonte da informação

  • Alain Loute
    courriel : alain [dot] loute [at] univ-catholille [dot] fr

Para citar este anúncio

« Relire les Cahiers du GRIF », Ciclos de conferências, Calenda, Publicado quinta, 10 de janeiro de 2019, https://calenda.org/541114

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal