HomeThe contempoary Algerian novel - new postures, new approaches

The contempoary Algerian novel - new postures, new approaches

Le roman algérien contemporain : nouvelles postures, nouvelles approches

*  *  *

Published on Friday, January 25, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Dépassant les stéréotypes d’une théorie postcoloniale, il est question, dans cet ouvrage de s’interroger sur la manière dont ces auteurs modèlent leur image et construisent une singularité auctoriale et scripturaire selon les exigences de l’époque, selon les attentes du public et les contextes ; nous citons en exemple, Mourad Djebel, Kamel Daoud, El Mahdi Acherchour, Djamel Mati, Mohamed Magani, Sarah Haidar, Kaouther Adimi, Amine Ait Hadi, Lynda-Nawel Tebbani, Samir Toumi, Riadh Hadir, Selma Guettaf, entre autres… Dans la perspective d’une créativité littéraire, d’un renouvellement scripturaire et d’un imaginaire libéré de toute théorie coloniale/postcoloniale, de nouvelles thématiques et esthétiques ont vu le jour en résonance avec les mutations socio-politiques que connait l’espace algérien ces dernières décennies.

Announcement

Responsables scientifiques 

  • Latifa SARI M.
  • Lynda-Nawel TEBBANI

Argumentaire

À la suite de la Journée d’études sur le Nouveau Roman Algérien qui s’est déroulée le 28 novembre 2018 à l’Université de Tlemcen,[1] le laboratoire de recherche LLC (Langues, Littératures, Cultures) lance un appel à contribution pour un ouvrage collectif « Le roman algérien contemporain : nouvelles posture(s), nouvelle(s) approche(s) » (parution de l’ouvrage : décembre 2019)

À l’orée de ce troisième millénaire, la production littéraire a connu dans l’espace maghrébin une importante profusion. Le roman algérien, avec sa diversité linguistique et sa complexité esthétique ne cesse de s’enrichir, de se renouveler et de s’affirmer. L’un des facteurs majeurs qui ont favorisé son épanouissement est son intégration dans le champ de la mondialisation. Elle s’inscrit dans un environnement caractérisé par la mobilité et la mouvance, elle facilite aussi la circulation des idées. Cette littérature semble a priori marquée par des divergences et des transformations dues à l’intersection des langues, des genres, des formes et des discours. Il faut reconnaitre qu’elle est aussi fondée sur une suite de rencontres historiques, culturelles et sociopolitiques qui contribuent à une certaine forme de ré-conciliation entre passé et présent.

Le renouvellement du roman algérien de langue française, au rythme de ce XXIe siècle, inaugure de nouvelles postures littéraires (J. Meizoz, Postures littéraires. Mises en scène modernes de l’auteur, 2007, p. 45). Une nouvelle génération d’auteurs emprunte une identité littéraire leur permettant d’occuper une position dans "le champ littéraire" (P. Bourdieu, Le champ littéraire, 1991, p. 29).

Dépassant les stéréotypes d’une théorie postcoloniale, il est question, dans cet ouvrage de s’interroger sur la manière dont ces auteurs modèlent leur image et construisent une singularité auctoriale et scripturaire selon les exigences de l’époque, selon les attentes du public et les contextes ; nous citons en exemple, Mourad Djebel, Kamel Daoud, El Mahdi Acherchour, Djamel Mati, Mohamed Magani, Sarah Haidar, Kaouther Adimi, Amine Ait Hadi, Lynda-Nawel Tebbani, Samir Toumi, Riadh Hadir, Selma Guettaf, entre autres…

Dans la perspective d’une créativité littéraire, d’un renouvellement scripturaire et d’un imaginaire libéré de toute théorie coloniale/postcoloniale, de nouvelles thématiques et esthétiques ont vu le jour en résonance avec les mutations socio-politiques que connait l’espace algérien ces dernières décennies. Des thématiques qui témoignent et rendent compte d’une réalité ancrée dans l’actualité et nourrie de dissensions et de contestations relatives aux tendances de l’époque. Bon nombre d’écrivains, ouvert à toutes ses étendues, transgressant tabous et censures, tentent d’inscrire leur écriture dans une démarche de l’inter-dit, située entre l’Histoire, l’intime, l’individuel et le collectif. Ils proposent une autre vision élargie de l’homme en interrogeant les articulations et les enjeux qui peuvent aider à penser le monde autrement. Et c’est à partir de ces enjeux-mêmes que cette littérature a pu évoluer et trouver, ainsi, son champ d’investissement. Quant à la dimension esthétique, composante fondamentale de toute littérature, celle-ci préconise des modes d’écriture qui s’inscrivent dans une théorie de la pluralité, la diversité, la subversion et l’hybridité, elle invite à considérer la façon dont les écrivains repensent l’imaginaire littéraire et prêtent au genre romanesque une prose et des techniques qui bousculent les cadres traditionnels du discours longtemps préconisés par les diverses doxas aussi bien coloniales que postcoloniales.

Dès lors, le nouveau roman algérien n’est plus seulement discours et écriture de l’Histoire mais l’Histoire de son propre discours et de son écriture. Devenu reflet doxique de son échafaud poétique, il s’interroge entre herméneutique littéraire, commentaire générique et exégèse artistique. Le nouveau roman algérien déploie ses genres pour questionner ses sens pluriels, ses arts multiples et ses singularités.

Au regard de cette nouvelle mouvance du roman algérien, cet ouvrage a pour objectif d’articuler sa thématique autour des axes suivants :

  • Nouvelle(s) mouvance(s) du roman algérien de langue française.
  • La construction posturale de l’auteur algérien à l’ère de la mondialisation.
  • Une littérature aux écritures plurielles (hétérogénéité, fragmentation, hybridité).
  • Processus d’écriture et élaboration d’une esthétique de la singularité.
  • Le discours dénonciateur : stratégies posturales et rhétoriques du dé-voilement et de l’inter-dit.
  • Formes et genres littéraires : une littérarité et une poétique en devenir.

Calendrier

  • Date limite d’envoi des résumés (3 000 signes) : 30 mars 2019

  • Date de notification des réponses : 20 avril 2019
  • Date limite de remise des textes (articles inédits de 50 000 signes, notes et bibliographie comprises) : 30 juillet 2019
  • Date de parution de l’ouvrage : décembre 2019

Les propositions de contribution doivent être rédigées en français et comporter le nom de l’auteur, son affiliation professionnelle et son courriel.

Elles doivent être envoyées aux adresses suivantes : labolanguesllc@gmail.com / lyndanawel@hotmail.fr

Adresse : Laboratoire de recherche LLC/Université de Tlemcen

[1]https://www.fabula.org/actualites/le-nouveau-roman-algerien-quelles-postures-litteraires-quelles-esthetiques-journee-d-etudes_86185.php

Bibliographie sélective

  • BENDJELID Faouzia, Le roman algérien de 1990 à nos jours : faits et témoignages dans les écritures fictionnelles, Oran, CRASC, 2014.
  • BENDJELID Faouzia (Dir), Corporéité et marginalité dans le roman algérien contemporain, Oran, CRASC, 2016.
  • BENIAMINO Michel, La Francophonie littéraire. Essai pour une théorie, Paris, l’Harmattan, coll. « Espaces francophones », 1999.    
  • BERTRAND Jean-Pierre et GAUVIN Lise (dir.) Littératures mineures en langue majeure : Québec/Wallonie-Bruxelles, Bruxelles / Montréal, P.I.E.-Peter Lang, Presses de l'Université de Montréal, 2003.
  • BOUGUERRA, Mohamed, Ridha et Bouguerra, Sabiha, Histoire de la littérature du Maghreb, Littérature francophone, Paris, Ellipse, 2010.
  • BOURDIEU Pierre, Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Libre examen », 1992.
  • CASANOVA Pascale, La République mondiale des lettres, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Point/Essais », 2008.
  • COMBE Dominique, Les littératures francophones, Questions, débats, polémiques, Paris, PUF, Collection Licence, 2010.
  • COMBE Dominique, Poétiques francophones, Paris, Hachette, coll. « Contours littéraires », 1995.
  • COURBILL, Jacques, « Le paradoxe francophone et le discours postcolonial », in « Limites du discours postcolonial », in. Genre et postcolonialismes, Dialogues transcontinentaux, sous la direction d’Anne Berger et Eleni Vanikas, CEP Centre d'études poétiques ENS LSH, Edition des archives contemporaine, Paris, 2011.
  • CROWLEY Patrick, Algeria : Nation, Culture and Transnationalisme 1988-2015, Oxford, Oxford University Press, 2017.
  • DAMBRE Marc, GOSSELIN-NOAT Monique (dir.), L’Éclatement des genres au XXesiècle, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2001.
  • DIOUF Mbaye, Roman féminin contemporain : figurations et discours, Paris, L’Harmattan, 2014.
  • DOUAIRE-BANNY, Anne Remembrances. La nation en question ou L’autre continent de la francophonie, Paris, Honoré Champion, 2014.
  • GADANT Monique, « Vingt ans de littérature algérienne », Les Temps Modernes, n°432, juil-août, 1982.
  • GAUVIN Lise, Écrire, pour qui ? L’écrivain francophone et ses publics, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2007.
  • GAUVIN Lise, D’un monde l’autre : tracées des littératures francophones, Montréal, Mémoire d’encrier, 2013.
  • GLISSANT Édouard, Introduction à une poétique du divers, Paris, Gallimard, 1996..
  • PERROT-CORPET Danielle et GAUVIN Lise (dir.), La Nation nommée roman : face aux histoires nationales, Paris, Classiques Garnier, 2011.
  • SUCHET Myriam, L’Imaginaire hétérolingue. Ce que nous apprennent les textes à la croisée des langues, Paris, Classiques Garnier, 2014.
  • TALAHITE-MOODLEY Anissa (dir.), Problématiques identitaires et discours de l’exil dans les littératures francophones, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2007.
  • TEBBANI Lynda-Nawel, « Le nouveau roman algérien : une réinscription de la thèse de Khatibi », in. The Contemporary Roman Maghrébin: Aesthetics, Politics, Production 2000-2015, sous la direction de Roger Célestin, Patrick Crowley, Eliane DalMolin, Megan MacDonald, Routledge, Taylor and Francis, Contemporary French and Francophone Studies, Volume 20, Issue 1, 2016;
  • ------------------------------, « Le nouveau roman algérien : entre la mémoire de l’évènement et la fable du récit », in. Actes du Colloque " Le roman algérien de 1990 à nos jours : faits et témoignages dans les écritures fictionnelles" Sous la direction de Mohamed Daoud et Faouzia Bendjelid, Editions CRASC, Oran, 2014, pp.47-61
  • ---------------------------------, « La nouvelle littérature algérienne ou le procédé poétique de l'altérité, passer de l'écriture de l'Autre à l'écrire autrement », in. La littérature africaine francophone Mesures d'une présence au monde, Sous la direction d’Abdoulaye Imorou, Editions Universitaire de Dijon, Collections Ecritures, 2014, pp.61-73
  • VELDWACHTER Nadège, « Littérature française et littératures francophones : une union inconvenante ? », Fabula-LhT, n° 8, « Le partage des disciplines », mai 2011.

Subjects

Date(s)

  • Saturday, March 30, 2019

Keywords

  • nouveau roman, Algérie, poétique, esthétique

Contact(s)

  • Lynda-Nawel Tebbani
    courriel : Lyndanawel [at] hotmail [dot] fr
  • Latifa Sari M.
    courriel : labolanguesllc [at] gmail [dot] com

Information source

  • Lynda-Nawel Tebbani
    courriel : Lyndanawel [at] hotmail [dot] fr

To cite this announcement

« The contempoary Algerian novel - new postures, new approaches », Call for papers, Calenda, Published on Friday, January 25, 2019, https://calenda.org/547781

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal