AccueilCinquante ans de désindustrialisation en Europe

Cinquante ans de désindustrialisation en Europe

Fifty years of deindustrialisation in Europe

Revue du Rhin Supérieur

Revue du Rhin Supérieur journal

*  *  *

Publié le jeudi 31 janvier 2019 par Céline Guilleux

Résumé

La Revue du Rhin Supérieur, créée en 2018 et portée par le CRÉSAT (université de Haute-Alsace), vise à renforcer la connaissance des pouvoirs politiques et des intitutions, de l'économie et de la société, de la culture ou encore du territoire. Pour ce premier numéro, sont attendues des contributions venant nourir d'une part le dossier thématique « Cinquante ans de désindustrialisation » ainsi que la rubrique Varia autour des thèmes suivants : histoire et patrimoines de l'industrie, territoires intelligents, culture·s et communication, espace public et circulations internationales. Les études consacrées au Rhin supérieur et/ou aux logiques transfrontalières (France-Allemagne-Suisse) seront particulièrement appréciées.

Annonce

Présentation

La Revue du Rhin supérieur est une revue interdisciplinaire en Sciences Humaines et Sociales, créée en 2018 et portée par l’Université de Haute-Alsace (CRÉSAT, EA-3436). Elle vise à renforcer la connaissance des pouvoirs politiques et des institutions, de l’économie et de la société, de la culture ou encore du territoire. Compte tenu de la dynamique territoriale de l’Université de Haute-Alsace, au cœur du Rhin supérieur, la revue met plus particulièrement en valeur les recherches consacrées à cet espace multinational et aux logiques transfrontalières (France – Suisse – Allemagne).

Dossier thématique

Prolongeant la thématique choisie pour le séminaire 2018-2019 du CRÉSAT ("Cinquante ans de désindustrialisation en France"), la Revue du Rhin supérieur consacrera son premier numéro à la désindustrialisation. Longtemps niée ou minorée, cette dernière occupe aujourd’hui le cœur des travaux de nombreux chercheurs en Sciences humaines et sociales qui, tant en France qu’à l’étranger, essayent d’en comprendre les causes, décrivent la nature du processus ou s’attachent à ses conséquences économiques, sociales et territoriales. Dans le cas de la France, la très forte disparité des trajectoires industrielles régionales et l’actualité la plus récente (fermeture de l’usine Ford de Blanquefort, sort de l’aciérie Ascoval, suppressions de postes dans la division animale de Nestlé ou chez Sanofi) montrent qu’un déclassement à la fois économique, social et politique la menace, quand d’autres pays sont parvenus à construire des stratégies efficaces de réindustrialisation. Dans ce contexte et dans une optique comparatiste, nous nous intéresserons tout particulièrement aux aspects spécifiques suivants :

  • Le premier concerne les causes des faiblesses structurelles de l’industrie Ouest-européenne depuis les années 1970 : le coût de l’emploi de la main-d’œuvre industrielle et du travail sont-ils trop élevés ? Les investissements et les efforts de recherche-développement sont-ils suffisants ? Les spécialisations industrielles héritées ont-elles gardé leurs fonctions ou leur pertinence ?
  • Le deuxième renvoie aux rôles des politiques publiques : accompagnent-elles simplement le déclin, le limitent-elles ou bien incitent-elles réellement à la réindustrialisation ? Les pouvoirs publics ont-ils d’ailleurs encore à leur disposition les « outils » et les marges de manœuvre nécessaires à la réussite de politiques industrielles ambitieuses à l’heure où l’Europe maitrise les politiques monétaires et budgétaires ? Quelles sont les stratégies spécifiques mises en place, y a-t-il une évolution entre les années 1980 et les années 2000 ? Quelles sont les raisons de leurs succès ou, au contraire, de leurs échecs ?
  • Le troisième implique de lier la désindustrialisation, d’une part à l’évolution et à la transformation des structures des entreprises confrontées à la mondialisation et à la financiarisation et, d’autre part, à leur adaptation technique et technologique (avec de très importantes diminutions du nombre d’emplois qu’elles peuvent offrir) à une concurrence nouvelle et forte dans ce même contexte de globalisation économique.
  • Enfin, le quatrième et dernier aspect concerne la culture économique et l’état d’esprit des sociétés européennes : si les élites françaises, très conscientes de « l’impératif industriel » depuis le XIXe siècle, en sont progressivement venues à considérer comme inévitables le déclin de l’industrie et le développement d’une société post-industrielle, qu’en est-il dans les autres pays frappés eux aussi par la désindustrialisation ? Quels sont les auteurs et les références théoriques mobilisées et les réseaux d’acteurs politiques en question ? Pour quels résultats dans le débat public ?

Afin de comprendre et d’expliquer ce processus multiforme, la Revue du Rhin supérieur accueillera avec un intérêt tout particulier les contributions qui s’intéresseront aux entreprises et aux territoires allemands, suisses, belges, luxembourgeois ou néerlandais susceptibles de contribuer à d’utiles comparaisons avec le cas français.

Varia

La rubrique « Varia » de la Revue du Rhin supérieur permet aux chercheurs en Sciences humaines et sociales (histoire, histoire de l’art, géographie, sociologie, littérature, droit, information-communication, ...) de publier tout article inédit pour peu qu’il entre dans les axes de travail du CRÉSAT :

  • Histoire et patrimoines de l’industrie : industrialisation/désindustrialisation ; histoire des arts et des patrimoines industriels ; dynamiques économiques, culturelles et sociales du territoire transfrontalier du Rhin supérieur du XVIIIe siècle à nos jours.
  • Territoires intelligents : systèmes d’interactions nature/sociétés, acteurs/groupes sociaux ; représentations, héritages, imaginaires et construction du territoire ; fabrique décisionnelle, organisationnelle ou politique ; identification des acteurs au territoire.
  • Culture.s et communication : milieux de communication (temps, espace, société, culture) ; stratégies des acteurs économiques et politiques ; actualité des médias, des usages et des dispositifs ; constitution d’identités collectives (locales, nationales, transfrontalières ou supranationales).
  • Espace public et circulations internationales : espaces d’échanges et de débats du Moyen Âge à nos jours ; circulations et communautés politiques, idéologiques, culturelles ou confessionnelles ; conscience et imaginaire politique communs à une société (locale, nationale ou européenne).

Une attention particulière sera portée aux contributions mobilisant une logique bi-ou multi-nationale et/ou le territoire rhénan.

Délais et modalités

Les articles (45.000 caractères maximum) sont à envoyer

au plus tard le 10 mai 2019

à l’adresse suivante : revuedurhinsuperieur.cresat@uha.fr. Les contributions seront soumises à une évaluation en double aveugle. Les auteurs sélectionnés seront avertis début juin et devront envoyer leur article définitif avant le 30 juin 2019 pour une publication fin 2019.

Les normes éditoriales peuvent être téléchargées à l’adresse suivante : http://www.cresat.uha.fr/activites/publications/rrs/. Tout article ayant déjà fait l’objet d’une publication (papier ou électronique), y compris dans une autre langue, sera automatiquement refusé.

Direction de la revue

  • Camille Desenclos, Université de Haute-Alsace

Comité de lecture

  • Stéphanie Averveck-Lietz, Université de Brême
  • Jean-Paul Barrière, Université de Bourgogne-Franche-Comté
  • Régis Boulat, Université de Haute-Alsace
  • Guido Braun, Université de Haute-Alsace
  • Stéphane Haffemayer, Université de Rouen
  • Carine Heitz, Irstea-ENGEES GESTE
  • Brice Martin, Université de Haute-Alsace
  • Renaud Meltz, Université de Haute-Alsace
  • Eleni Mitropoulou, Université de Haute-Alsace
  • Pascal Raggi, Université de Lorraine

Bibliographie indicative

Élie Cohen, Pierre-André Buigues, Le décrochage industriel, Paris, Fayard, 2014.

Élie Cohen, L’État brancardier. Politiques du déclin industriel (1974-1984), Paris, Calmann-Lévy, 1989.

Jean-Claude Daumas, Ivan Kharaba, Philippe Mioche (dir.), La désindustrialisation une fatalité ?, Besançon, PUFC, 2017.

Pierre Lamard, Nicolas Stoskopf (dir.), 1974-1984 Une décennie de désindustrialisation, Paris, Picard, 2009.

Jean-Louis Levet , La France sans usines, Paris, Economica, 1988.

Henri Nonn, Jean-Alain Héraud, Les économies industrielles en France de l’Est. Tissus et réseaux en évolution, Strasbourg, PUS, 1995

Lieux

  • Mulhouse, France (68)

Dates

  • vendredi 10 mai 2019

Fichiers attachés

Mots-clés

  • désindustrialisation, Rhin Supérieur, politique publique, culture économique, territoire

Contacts

  • Camille Desenclos
    courriel : camille [dot] desenclos [at] uha [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Camille Desenclos
    courriel : camille [dot] desenclos [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cinquante ans de désindustrialisation en Europe », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 31 janvier 2019, https://calenda.org/551499

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal