AccueilPolitique de la non-identité

Politique de la non-identité

Politik der Nichtidentität

The politics of non-identity

*  *  *

Publié le lundi 14 janvier 2019 par Céline Guilleux

Résumé

En France comme en Allemagne, la réception de la pensée d’Adorno semble actuellement renouvelée. La notion de non-identité, dont les significations sont encore loin d’être épuisées, sont plus particulièrement au centre de l’intérêt pour la pensée du théoricien critique. Elle est de plus en plus invoquée à la faveur de la montée en puissance des « identitaires » en Europe et plus généralement de l’inflation sémantique du vocabulaire de l’identité au sein d’un spectre politique très large. À partir de ce constat d'ordre politique, le Junges Forum propose d’interroger les ressources de la notion de non-identité tout comme ses possibles mobilisations sur des terrains multiples et interdisciplinaires.

Annonce

Programme

16 janvier 2019

19.30-21.30

  • Conférence inaugurale / eröffnungskonferenz : « Sel noir » Prof. Dr. ALEXANDER NEUMANN, Paris VIII
  • Commentaire/Kommentar : Salima Naït Ahmed, CMB/UPJV, Amiens
  • Modération/Moderation : Frank Müller, FU Berlin/CMB, Eliette Pinel, Ecole Polytechnique/CMB

Konferenz auf französisch mit simultanübersetzung / conférence en français avec traduction simultanée

Résumé

Le sel noir résonne avec la dialectique négative de Theodor W. Adorno. Il est à la fois oxymore, poésie et image dialectique créole. Pour la pensée non positiviste d’Adorno, la liberté serait de "ne pas choisir entre le noir et le blanc". Le sel noir, invoqué par Édouard Glissant, résiste à sa manière à toute injonction identitaire. La philosophie d’Adorno fait par-là écho à des questions centrales de notre temps : migration, identité nationale, démocratie pratiquée ou souveraineté régalienne.

La saillie critique de Walter Benjamin à l'encontre de "l'état d'exception permanent" de 1940 s'est concrétisé dans la campagne publique contre l’État d’urgence qu'Adorno initie en 1969. Le sujet reste à l'ordre du jour. À partir de ce point nodal, Alexander Neumann se propose d’explorer les sources politiques de la dialectique négative et de la pensée du non-identique. En opérant une remontée dans l’histoire, jusqu’à la Grande Révolution de 1793 et certaines de ses « Lumières », il s’agit de montrer de quelle façon l’opposition entre dialectique négative et ontologie du Dasein a été depuis lors structurante pour les sciences humaines. La dialectique négative est aussi une critique du droit divin ou positif et de la souveraineté politique non-démocratique. Le refus d’Haïti d’être Saint-Domingue, régie par le droit impérial, renvoie à la fois à l'abolition de l'esclavage et au souffle qui portait la Première République. La Théorie critique maintient cette problématique envers et contre l'ontologie identitaire de facture heideggérienne qui persiste toujours.

Le sel noir d’Adorno, qui a pour horizon "l’émancipation du sujet", nous invite à revenir à ce souffle et cette généalogie parfois laissée dans l’ombre, renvoyée aux « marges » de l’histoire, pour encore et toujours interroger, inquiéter et troubler les théories contemporaines et nos conceptions politiques actuelles.

Conférence suivie d’un apéritif / Konferenz mit anschließendem Empfang im Centre Marc Bloch

17 janvier 2018/ 17. Januar 2018 

Simmel Saal, 3e étage, 3. Stock

9.30-12.30  Concept de la non-identité / begriff der nicht-identität

  • 9.30-10.10  Prof. Dr. Alain-Patrick Olivier, Université de Nantes Une philosophie de la non-identité est-elle possible ?
  • 10.10-10.50  Leonie Hunter, Institut für Sozialforschung, Frankfurt Die politische Normativität des Nicht-Identischen
  • 10.50-11:05 Pause
  • 11.05-11.45  Pierre Buhlmann, Université de Toulouse II /Universität Wuppertal, Le non-identique au prisme de la philosophie morale d’Adorno
  • 11.45-12.25 Jean Tain, École Normale Supérieure, Pari « L’expérience métaphysique », ou le non-identique contre la réification
  • 12.25-14.30 Mittagspause

14.30-17.30 Psychanalyse et non-identité / pyschoanalyse und nichtidentität

  • 14.30-15.10 Prof. Dr. Christine Kirchhoff, International Psychoanalytic University, Berlin  Leibhaftige Vernunft. Psychoanalyse und Negative Dialektik
  • 15.10-15.50 Dr. Agnès Grivaux, Université de Nantes NichtIdentität in der Dialektik von Natur und Geschichte : Zur Differenz von Bedürfnis und Trieb
  • 15.50-16.05 Pause
  • 16.05-16.45 Lea Schlude, Freie Universität von Berlin Mimesis und libidinöse Vernunft? Das emanzipatorische Potential der Lust in der negativen Dialektik Adornos 
  • 16.45-17.25 Dr. Frank Schumann, International Psychoanalytic University, Berlin Bedürfnis nach Bestimmtheit. Theodor W. Adornos Sozialpsychologie gelesen mit Cornelius Castoriadis

18 janvier 2018/ 18. Januar 2018

Simmel Saal, 3e étage

9.30-11.45 Politique et non-identité / politik und nicht-identität

  • 9.30-10.10 Prof. Dr. Alexander Neumann, Der permanente Ausnahmezustand
  • 10.10-10.50 Frederico Lyra de Carvalho, Université Lille III Adorno et la pensée du non-identique au Brésil et au Mexique
  • 10.50-11.05 Pause
  • 11.05-11.45 Henrike Kohpeiß, Freie Universität, Berlin/ Universität Leuphana, Lüneburg  Verunmöglichung von Autonomie – Nichtidentische Subjekte bei Adorno und Hartman

11.45-13.30 Mittagspause

13.30-16.25 Eshtétique de la non-identité / ästhetik der nichtidentität

  • 13.30-14.10  Prof. Dr. Anne Eusterschulte, Freie Universität, Berlin  Ästhetische Kritik
  • 14.10-14.50 Dr. Haythem Bouzguenda, Université de Tunis La dissonance comme conscience de la non-identité chez Adorno
  • 14.50-15.05 Pause
  • 15.05-15.45  Lea Fink, Technische Universität von Berlin Das Verhältnis von Nichtidentischen und Namenlosen. Eine Engführung von Adorno und Celan
  • 15.45-16.25 Sara Carlotta Hechler, EHESS Paris Das Nichtidentische und das Kollekitve in Les Années von Annie Ernaux

Lieu

Salle Germaine Tillion Friedrichstrasse 191 10117 Berlin Deutschland

Documents pdf

Lieux

  • Salle Tillion (7e étage) | salle Simmel (3e étage) - Friedrichstrasse 191
    Berlin, Allemagne (10117)

Dates

  • mercredi 16 janvier 2019
  • jeudi 17 janvier 2019
  • vendredi 18 janvier 2019

Mots-clés

  • Adorno, école de Francfort, non-identité, dialectique négative, révolution française, Glissant, théorie critique

Contacts

  • Salima Nait Ahmed
    courriel : salima [dot] naitahmed [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Salima Nait Ahmed
    courriel : salima [dot] naitahmed [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Politique de la non-identité », Colloque, Calenda, Publié le lundi 14 janvier 2019, https://calenda.org/551961

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal