AccueilÉconomie alternative : religiosité, ruralité, migration

Économie alternative : religiosité, ruralité, migration

Alternative economy - religiosity, rurality and migration - doctoral day

Journée des doctorants

*  *  *

Publié le jeudi 24 janvier 2019 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Cet événement, conçu dans le cadre des journées des doctorants Campus Condorcet 2018-2019 et co-financé par le projet PSL IRIS Études Globales « Marché islamique mondial : Perspective asiatique sur la diversité du capitalisme » vise à aborder la question de l’économie alternative, thème qui traverse différentes aires géographiques et culturelles. Il s’agira d’explorer les nouvelles formes de solidarité émergeant dans le contexte actuel de recomposition politique et économique, à savoir : la globalisation et la montée du système néolibéral.Trois thématiques majeures seront abordées : la religiosité (notamment l’islam) ; les nouvelles solidarités rurales et les migrations.

Annonce

Présentation

Cet événement, conçu dans le cadre des journées des doctorants Campus Condorcet 2018-2019 et co-financé par le projet PSL IRIS Études Globales « Marché islamique mondial : Perspective asiatique sur la diversité du capitalisme » vise à aborder la question de l’économie alternative, thème qui traverse différentes aires géographiques et culturelles. Il s’agira d’explorer les nouvelles formes de solidarité émergeant dans le contexte actuel de recomposition politique et économique, à savoir : la globalisation et la montée du système néolibéral.

Par économie alternative, on entend les types d’entraide sociale, les systèmes normatifs de référence, les formes de liens sociaux ou politiques et leurs métamorphoses, notamment dans les groupes restreints d’appartenance et leurs réseaux d’échanges.

En 1996, dans un ouvrage qui s’intitule La réinvention du capitalisme dirigé par Jean-François Bayart, plusieurs auteurs ont montré que l’extension de l’économie de marché emprunte volontiers des chemins insolites, et « que les logiques sociales et culturelles trop souvent considérées archaïques et inhibantes sont des vecteurs du marché et du capitalisme, (…) elles peuvent en être le véhicule paradoxal dans la longue durée ». Après presque vingt-cinq ans, quelles directions les économies dites alternatives ont-elles empruntées et quels sont les impacts des nouvelles pensées religieuses ou éthiques globales ? Cette journée a pour objectif de mettre à jour ce concept d’ « économie alternative » tel qu’il est élaboré dans l’ouvrage dirigé par J.-F. Bayart, et en présence de ce dernier, tout en tenant compte les transformations suivies sur les terrains depuis ces deux décennies.

Programme

10:00 - Mot de bienvenue et introduction

10:15 - Conférence inaugurale : « Retour sur La réinvention du capitalisme »

  • Jean-François Bayart (IHEID, Genève)

Discutant : Ismaël Moya (CNRS, LESC) - (à confirmer)

Modératrice : Mayuko Yamamoto (EHESS, CESPRA-FFJ)

Axe I - Religiosité : l’islam comme nouvelle logique de solidarité

Discutante : Yana Pak (EHESS, CETOBaC)

Ce premier axe aborde les différentes expressions économiques à travers la religiosité. Il s’agit de mettre en lumière un nouveau modèle économique basé sur les valeurs et les normes islamiques. Pour mettre un terme à la prédominance de l’intérêt, il est envisagé d’en finir avec la logique d’usure, en recourant à son contraire : les fonds propres. En d’autres termes, la méthode de partage de pertes et profits est censée incarner « l’esprit de l’islam » qui favoriserait un « ré-enchantement » des liens marchands des musulmans et une nouvelle solidarité.

11:00 - L’économie politique des frères musulmans en Égypte : avant et après 2011

  • Sara Tonsy (IEP - Aix en Provence)

11:30 - De la religiosité à l’économie du sacré : cas du village de Sidi Ali (Maroc)

  • Lhoussaine Benqasim (EHESS, LAS)

12:00 - Croire, commercer et appartenir au huifang : diasporas et pratiques d’affiliation dans un quartier musulman de la ville de Xi’an

Léo Maillet (EHESS, CETOBaC)

12:30 - Pause déjeuner

Axe II - Monde rural : solidarités « d’en bas » en question

Discutante : Kae Amo (EHESS, IMAF-FFJ)

L’économie paysanne est reconnue pour son caractère unique, définie par des réseaux de relations socioéconomiques de réciprocité, appelée « économie de l’affection » (G. Hyden). Toutefois, le monde rural n’est pas un monde cloisonné. Dans le contexte de globalisation, de nouveaux types de solidarités rurales se dessinent dans plusieurs villages considérés comme éloignés du lieu de puissance économique. On s’intéressera aux différents échanges « d’ en bas » mais aussi le contraste ou la connexion entre les milieux urbains et ruraux ; l’importance du rôle des femmes, la transnationalisation des acteurs ou institutions impliqués dans les milieux ruraux.

13:30 - L’abolition des frontières entre les territoires urbains et ruraux: le cas de la Turquie

  • Fatma Çelik (Université d’Ankara)

14:00 - Le sistèm pratik en Haïti: le point d’imbrication des mondes ruraux et urbains à travers une économie de la confiance portée par les femmes Madan sara

  • Sandra Jean-Gilles (Institute of Science, Technology and Advanced Studies of Haiti - ISTEAH)

14:30 - La micro-finance est-elle un moyen de l’économie alternative destinée à lutter contre la pauvreté en milieu rural?

  • Imen Khanchel El Mehdi (Ecole supérieure de Commerce de Tunis)

15:00 - Pause café

Axe III - Économie transnationale : migration, mobilité, réseaux

  • Discutant : Hicham Benaissa (EPHE, GSRL)

Parallèlement à l’organisation « locale » de l’économie morale, une nouvelle dimension transnationale de l’échange économique se développe grâce à l’intensification des flux migratoires à l’intérieur et à l’extérieur des différents continents. Nous nous intéressons aux réseaux de solidarité et aux relations d’échanges entretenues grâce à la mobilité des personnes et de leurs logiques d’échanges.

15:20 - Le Made in Maroc en Europe: la liberté de circulation et la culture décorative comme source ethnographique des réseaux de l’entrepreneuriat migrant

  • Rim Affaya (EHESS, Centre Norbert Elias)

15:50 - Migration, ethnicité et conversion religieuse dans le nord-ouest du Mexique : une économie alternative qui passe par le religieux?

  • Melissa Espino (Paris 7, URMIS)

16:20 - Pattes de poulet, lait en poudre et rouge à lèvres: le micro-entrepreneuriat transnational des chinoises à Taiwan, Beatrice Zani (Université Lumière Lyon 2)

16:50 - Discussion générale et conclusion

17:30 - Fin de la journée

Lieux

  • EHESS (Amphithéâtre François Furet) - 105 boulevard Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • mardi 05 février 2019

Mots-clés

  • Aires culturelles, circulations, dynamiques sociales, economie politique, globalisation, gouvernance, interactions, islam, migration(s), religieux, rurales (études), socio-économie, transnational, Afrique, Asiee

URLS de référence

Source de l'information

  • Dora Beaudequin
    courriel : dora [dot] beaudequin [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Économie alternative : religiosité, ruralité, migration », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 24 janvier 2019, https://calenda.org/561705

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal