AccueilSociologie de l'airial landais

Sociologie de l'airial landais

Sociology of the "Airial" zones of the Landes region in south-west France

L'airial, héritage et mutation – Enquête sociologique

The "Airial" - heritage and changes - a sociological study

*  *  *

Publié le lundi 04 février 2019 par Céline Guilleux

Résumé

Dans le cadre de la préparation d'une exposition consacrée en 2020 à l'airial (paysage/architecture) et aux cinquante ans de l'écomusée de Marquèze, l'équipe de l'écomusée souhaite obtenir une meilleure connaissance des usages et occupants actuels des airiaux.  L'objectif de cet appel à contribution est donc d’obtenir une meilleure connaissance des habitants des airiaux du Parc naturel régional dans leurs modes d'appropriation et d'usages actuels : lieux de villégiature,résidences secondaires, habitations permanentes ou encore gîtes touristiques. Par ailleurs, les habitations contemporaines inspirées du modèle de l'airial devront également être étudiées (« lotissements » airiaux),afin de cerner les forces et les limites de ce type d'habitat et d'occupation de l'espace pour des usages actuels.

Annonce

Enquête sociologique

Exposition (avril -nov 2020) : L'airial : héritage et mutation (titre provisoire)

Parc naturel régional des Landes de Gascogne - Écomusée de Marquèze

Date limite de réponse : 11/03/2019

Contexte : Une exposition consacrée à l’airial des Landes de Gascogne, avril-novembre 2020

Un anniversaire à célébrer

2020 marque le 50ème anniversaire de la création du Parc et de l’Ecomusée de Marquèze. La reconnaissance et la préservation de l'architecture rurale ont été à l'origine de la mise en place du musée de plein air, devenu depuis écomusée. Aujourd'hui, le cinquantenaire de l'institution offre l’occasion de remettre ces thématiques au centre du propos de l’écomusée en les actualisant. La démarche restituera ainsi sa profondeur historique à la réflexion engagée par le Parc à l’échelle de son territoire.

L’airial comme fil conducteur

L’airial est le sujet de l’exposition : sa constitution historique ; son adaptation aux besoins actuels ; l'inspiration qu'il propose aux architectes et promoteurs d'aujourd'hui, etc.

Depuis une quarantaine d’années, le territoire du parc a fait l’objet d’une activité scientifique importante en matière de géologie, géographie, histoire, ethnologie et archéologie avec pour objectif l’appréhension des phénomènes à l’origine de sa formation et de sa transformation jusqu’à nos jours.

En matière d’architecture, les connaissances acquises sur le territoire du parc sont limitées et sont fondées sur des études thématiques. Parmi les thèmes les plus étudiés, on notera l’architecture rurale (maisons), l’architecture religieuse (églises, hôpitaux) et l’architecture industrielle (ateliers de produits résineux, scieries, etc.). La somme de ces publications ne permet d’éclairer qu’une partie de la société agropastorale puis agrosylvicole à l’origine des bâtiments étudiés. Une vision d'ensemble qui permettrait de décloisonner ces visions trop spécialisées manque. En outre, certains champs pâtissent d'une absence de données, notamment les modalités de transformation d'une architecture séculaire aux usages d'aujourd'hui, ou encore l'attractivité, voire la reprise, de cette même architecture dans les constructions contemporaines.

Le parcours de l’exposition devra mener le visiteur de l'histoire de l’airial, comme archétype du système agro-pastoral puis agro-sylvicole, en passant par les relations étroites entre architecture et milieu, jusqu'aux orientations actuelles d’un territoire traversé par des problématiques contemporaines. Il traitera de l’évolution des fonctions de la maison et de son environnement, de l’attente des propriétaires, constructeurs ou habitants, et de celle des acteurs du territoire.

Deux grandes parties sous-tendront le parcours de l’exposition. L’une est centrée sur l’airial agro-pastoral mettant en évidence les éléments structurants des airiaux et leur diversité sur le territoire des Landes de Gascogne. L’autre traite de l’actualité de l'airial, avec la mise en patrimoine de l'airial, (dont la création de l'écomusée de Marquèze est la forme la plus évidente) ; la restauration et la transformation des airiaux privés ; et enfin les appropriations actuelles et futures du modèle de l’airial par les promoteurs et architectes dans leurs propres projets.

Objet de l'appel à contribution

Si les travaux menés par le Parc naturel régional et ses partenaires apportent une assez bonne connaissance ethnologique de l'airial jusque dans les années 1950, il n'en est pas de même pour son homologue contemporain.

L'objectif de cet appel à contribution est d’obtenir une meilleure connaissance des habitants des airiaux du Parc naturel régional dans leurs modes d'appropriation et d'usages actuels : lieux de villégiature, résidences secondaires, habitations permanentes ou encore gîtes touristiques. Par ailleurs, les habitations contemporaines inspirées du modèle de l'airial devront également être étudiées (« lotissements » airiaux), afin de cerner les forces et les limites de ce type d'habitat et d'occupation de l'espace pour des usages actuels.

Il consistera notamment en la production de synthèses sur :

  • Les profils d'habitants et les fonctions actuelles des airiaux « patrimoniaux » (anciens :1750-1950).
  • Les usages et les raisons des éventuelles transformations des airiaux (anciens et contemporains) apportées par leurs occupants, tant sur le bâti que le paysage.
  • L'attractivité du modèle de l'airial après des habitants du Parc et des acteurs concernés par la construction de nouvelles structures (maisons individuelles et lotissements) s'y référant principalement depuis les années 1980 jusqu'à aujourd'hui.

Pour ce faire le contributeur devra procéder à :

  • la réalisation de 20 à 25 entretiens semi-directifs auprès d'habitants et de quelques experts investis dans ces questions (CAUE, architectes, élus). L'Ecomusée s'engage à fournir un nombre initial de 10 personnes à interviewer afin de faciliter le démarrage de l'enquête. Le territoire ciblé est celui du Parc naturel régional, mais pourra s'étendre à des communes extérieures au PNR selon les besoins de l'enquête (ex : lotissements type « airiaux »).
  • Les entretiens devront être enregistrés et retranscrits dans leur intégralité
  • Les enregistrements pourront faire l'objet d'une diffusion au sein de l'exposition. Le contributeur devra s'assurer d'obtenir l'autorisation des personnes enquêtées pour toute diffusion éventuelle. Les enregistrements seront fournis à l'écomusée sous forme numérique (de type MP3, format de fichier à préciser).
  • La réalisation d’une campagne photographique documentaire sur le terrain (intérieurs et extérieurs), pouvant éventuellement être exploitée dans le cadre de l'exposition.

Modalités de sélection du contributeur

Formation-compétence attendue: formation en ethnologie/sociologie, expérience des enquêtes de terrain.

  • Lettre d’intention (partis pris, méthodologie),
  • Calendrier prévisionnel
  • Curriculum vitae,
  • À envoyer avant le 11/03/2019

  • Sélection du contributeur : 15/03/2019

Modalités de soumission de la contribution

  • 3 synthèses regroupant un total de 30 000 à 50 000 signes (hors retranscriptions)
  • Mise en forme du texte : police arial, taille 12, interligne 1.5,
  • Résumé de 1 000 signes pour l'ensemble des synthèses,
  • Délai de rendu : 17 juin 2019.

La contribution doit être associée à des notes en bas de pages (Harvard) et à une bibliographie. L’auteur cède ses droits au bénéfice du PNRLG sans limitation de durée. En retour, le PNRLG s’engage à mentionner le nom de l’auteur lors de chaque diffusion.

  • Rémunération : 4 000 euros nets de taxes (déplacements et hébergement inclus )

  • Destination : Élaboration des textes et du catalogue de l’exposition.

Contacts

  • v.doutreleau@parc-landes-de-gascogne.fr,
  • f.raguenes@parc-landes-de-gascogne.fr,
  • d.richard@parc-landes-de-gascogne.fr

Catégories

Lieux

  • Ecomusée de Marquèze
    Sabres, France (40)

Dates

  • lundi 11 mars 2019

Mots-clés

  • architecture rurale, airial, paysage, ethnologie

Contacts

  • Vanessa Doutreleau
    courriel : v [dot] doutreleau [at] parc-landes-de-gascogne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Vanessa Doutreleau
    courriel : v [dot] doutreleau [at] parc-landes-de-gascogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sociologie de l'airial landais », Appel d'offres, Calenda, Publié le lundi 04 février 2019, https://calenda.org/564039

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal