AccueilFrontière/s/

Frontière/s/

Border/s/

72e congrès de l'Institut d'histoire de l'Amérique française

72th conference of the History Institute of French America

*  *  *

Publié le mercredi 20 février 2019 par Céline Guilleux

Résumé

Pour la 72e édition qui se tiendra à Ottawa, capitale nationale et ville-frontière par excellence, le comité organisateur invite les chercheur-e-s à s’interroger sur leur rapport aux frontières, non plus en les enjambant mais en les appréhendant dans toute leur complexité. Par définition en effet, le terme frontière est hautement polysémique et, en dépit de l’éclatement des axes et des avenues de recherche qu’il suggère, rapproche et fédère autant qu’il divise et sépare. Comment s’exprime, en différentes époques, la notion de frontière en Amérique française? Comment évolue-t-elle au fil des siècles ? Quelles sont ses représentations ? Quels types de pouvoir impose-t-elle ? C’est autour de ces questions que le comité organisateur appelle les participants à engager une réflexion.

Annonce

Le congrès aura lieu les 17, 18 et 19 octobre 2019 à Ottawa

Argumentaire

En 2009, le 62e Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française, intitulé Québec/Amériques, conviait les participants à enjamber les frontières et à les repenser dans leurs pratiques historiennes. Pour la 72e édition qui se tiendra à Ottawa, capitale nationale et ville-frontière par excellence, le comité organisateur invite les chercheur-e-s à s’interroger sur leur rapport aux frontières, non plus en les enjambant mais en les appréhendant dans toute leur complexité. Par définition en effet, le terme frontière est hautement polysémique et, en dépit de l’éclatement des axes et des avenues de recherche qu’il suggère, rapproche et fédère autant qu’il divise et sépare. La frontière, qu’elle soit singulière ou plurielle, matérielle ou mentale, construite ou imagée, est heuristique et métaphorique. Dans le champ des sciences sociales et humaines en particulier, la frontière est donc par essence interdisciplinaire. Conformément à ses dimensions territoriales, politiques, institutionnelles, culturelles ou symboliques, la frontière, dans ses formes connues ou inédites, balise l’espace que nous voulons investir dans le cadre de cette rencontre annuelle. Comment s’exprime, en différentes époques, la notion de frontière en Amérique française? Comment évolue-t-elle au fil des siècles? Quelles sont ses représentations? Quels types de pouvoir impose-t-elle? C’est autour de ces questions que le comité organisateur appelle les participants à engager une réflexion et à proposer des pistes d’analyse empiriques, théoriques ou épistémologiques qui permettront de mieux problématiser la frontière.

Les propositions de communications pourront s’inspirer, notamment mais non exclusivement, des quelques grandes catégories suivantes :

  • Frontières physiques et géographiques (souveraineté et territorialité ; espaces, migrations et cloisons ; perméabilité et étanchéité ; nationalismes transfrontaliers ; métropoles, périphéries et diasporas)
  • Frontières sociales et économiques (hiérarchies et statuts ; marginalité et minorités ; frontières financières et normatives ; circulations, échanges et transferts ; villes et quartiers)
  • Frontières culturelles et symboliques (identités, normes, genres, sexualité, ethnies, langues et religions)
  • Frontières disciplinaires, épistémologiques et historiographiques (interdisciplinarité ; hybridité méthodologique ; limites de la pensée scientifique ; histoire scientifique et histoire publique/populaire ; vérité scientifique et pertinence sociale ; écoles historiques)
  • Frontières politiques et idéologiques (ethnicité et construction de l’altérité ; différenciation linguistique ; polarisations idéologiques ; questionnement nationalitaire ; luttes partisanes ; clivage droite/gauche ; influences et transferts culturels ; pouvoirs législatifs et judiciaires, fédéral, provincial et municipal)
  • Frontières temporelles et générationnelles (mémoire et changement social, transformation du rapport entre l’« Ancien » et le « Nous », historicité et présentisme historique ; conscience historique et action politique ; commémorations et rapport au temps ; périodicité historique)

Modalités de soumission

Le comité vous invite à soumettre des propositions de communication ou de séance

avant le 31 mars 2019.

Les propositions hors thème, portant sur l’histoire de l’Amérique française, seront également considérées. Pour soumettre vos propositions, visitez la page web de l'IHAF sous l'onglet "Congrès" et sélectionnez le formulaire pour les communications individuelles. Pour les responsables de séance, sélectionnez plutôt le formulaire pour les propositions de séances. Les étudiants et étudiantes de 2e cycle qui n’ont pas déposé leur mémoire doivent transmettre une lettre de leur directeur ou directrice de recherche attestant du degré d’avancement de leurs travaux à l'adresse ihaf@ihaf.qc.ca Notez que le comité privilégie les communications portant sur des résultats de recherche et qu'il se réserve le droit de restructurer les séances en fonction de la cohérence générale du congrès.

Pour toute question, contactez : 

Membres du comité de sélection

  • Arnaud Bessière, Professeur à l'Université Laurentienne
  • Marie-Claude Thifault, Professeur à l'Université d'Ottawa

Dates

  • dimanche 31 mars 2019

Mots-clés

  • frontiere

Contacts

  • Daniel Poitras
    courriel : ihaf [at] ihaf [dot] qc [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Daniel Poitras
    courriel : ihaf [at] ihaf [dot] qc [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Frontière/s/ », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 20 février 2019, https://calenda.org/565019

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal