AccueilTraiter les données archéologiques tardo-antiques

Traiter les données archéologiques tardo-antiques

Processing archaeological data from the late-Antiquity

Approches, méthodes et traitements de l’information

Approaches, methods and processing of information

*  *  *

Publié le mardi 05 mars 2019 par Céline Guilleux

Résumé

Nous proposons une journée d’étude tournée vers l'usage de la donnée archéologique dans l'étude de l'Antiquité Tardive. L'étude de l’Antiquité tardive intéresse l’archéologie depuis peu de temps. Il s’agit encore d’une période peu étudiée, encore confuse, avec des résultats inégaux. Pour cerner cette période, les sources textuelles ont été davantage utilisées que les vestiges archéologiques. Les récentes études et les nouvelles approches tendent à montrer que l’Antiquité tardive est une période historique cohérente, véritable transition entre l’Antiquité dite « classique » et le long Moyen Âge.

Annonce

Présentation

L'étude de l’Antiquité Tardive intéresse l’archéologie depuis peu de temps. Il s’agit encore d’une période peu étudiée, encore confuse, avec des résultats inégaux. Pour cerner cette période, les sources textuelles ont été davantage utilisées que les vestiges archéologiques. Les récentes études et les nouvelles approches tendent à montrer que l’Antiquité tardive est une période historique cohérente, véritable transition entre l’Antiquité dite « classique » et le long Moyen Âge. Cependant, les interrogations et les problèmes d’ordre historique et méthodologique restent encore nombreux pour les archéologues et les historiens qui s’y intéressent :

  • Quelles sont les différentes approches utilisées pour étudier l’Antiquité tardive ?
  • Quelles sont les limites de l'exploitation de la donnée archéologique pour l’étude de cette période ?
  • Une même donnée peut-elle nous permettre de traiter des sujets différents ou des sujets similaires sous un angle différent ?
  • Quelle est la spécificité des sources tardo-antiques par rapport au Haut-Empire ou au Moyen Âge central ?
  • Des thématiques identiques sur cette période sont-elles traitées de la même manière de part et d’autre des Pyrénées ?

Modalités de participation

Appel à posters pour des étudiants de master

  • Date limite pour l’envoi des résumés pour la présentation des posters : 1 mars

  • Confirmation d’acceptation du poster : 3 mars.
  • Nombre de posters acceptés au séminaire : 10

Contact : antiquitetardive.uppa@gmail.com

Exposition

5 minutes. Durant le séminaire, les auteurs auront la possibilité de faire une brève présentation de leur poster qui sera projeté sur écran.

Conditions requises

Travaux d'étudiants de master. Les participants devront nous faire parvenir leurs posters dans un format PDF au moins une semaine avant le séminaire (date limite le 4 avril). En espagnol ou français.

Caractéristiques

 Format A1 ; orientation verticale ; police Arial ; taille de la police 80 pour le titre et 20 pour le texte avec un maximum de 2500 mots. À faire apparaître : Les données de l'auteur (prénom, nom, université et courriel électronique). En plus d'une carte pour situer la zone d'étude, un minimum de deux images et/ou graphiques (minimum de 300 ppp) sont demandés. Nous conseillons de diviser le poster en trois parties : une introduction (présentation du sujet), une problématique et une analyse, une conclusion. Les posters seront imprimés sur format papier en taille A4 pour être distribués aux participants du séminaire.

PS: Les frais de transport et d’hébergement restent à la charge des participants.

Dates

  • vendredi 01 mars 2019

Mots-clés

  • antiquité tardive

Source de l'information

  • Leticia Tobalina Pulido
    courriel : leticiatobalina [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Traiter les données archéologiques tardo-antiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 mars 2019, https://calenda.org/575878

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal