Página inicialParenthèse cinématographique : les marques de la littérarité dans le cinéma mondial

Parenthèse cinématographique : les marques de la littérarité dans le cinéma mondial

Cinematographic parentheses - the marks of literarity in world cinema

*  *  *

Publicado quarta, 06 de março de 2019 por Anastasia Giardinelli

Resumo

Le cinéma mondial regorge de scènes contenant une littérarité manifeste, mais également d’adaptations toutes inspirées de la littérature. En prenant en compte la vastitude du paysage cinématographique inspirée de l’infinité des productions littéraires, cette journée d’étude vise à exploiter le cinéma dans le processus enseignement/apprentissage, que ce soit dans le champ d’étude de la didactique, des sciences du langage ou de la littérature.

Anúncio

Université Mohamed Khider - Biskra, le 9 avril 2019

Argumentaire

Cette journée d’étude permettra de se pencher sur les signes, les symboles, les insertions, les empreintes et les marques de la littérarité dans le cinéma mondial. Que ce soit dans le cinéma français avec Michel Audiard et ses dialogues céliniens, Claude Berri et son Germinal ou Jean Cocteau avec La Princesse de Clèves ; le cinéma américain de Stanley Kubrick avec le gigantesque Barry Lyndon, Orson Welles avec Macbeth ou Othello ; le cinéaste japonais Akira Kurosawa avec L’idiot ou l’italien Fellini avec son Satyricon ; le cinéma mondial regorge de dialogues, de tirades, de scènes contenant une littérarité manifeste, et absolument, d’adaptations toutes inspirées directement de la littérature.

Le cinéma n’est pas seulement un art, c’est également une « technique, [une] industrie, [un] commerce, [une] propagande, [un] divertissement, [une] magie […] » (Denis Marion, (Denis Marion, 1985, cite par François Albera et Jean-Paul Morel, 2015). En effet, il est technique, un ensemble de connaissances que l’on peut apprendre et reproduire. Il est aussi une industrie commerciale, les studios gigantesques de la Paramount Pictures ou de la Warner Bros le prouvent. Il est également propagande, Edward Bernays (2007) nous a si bien renseignés à ce propos. Enfin, il est surtout un divertissement, une magie qui s’accapare immédiatement de l’attention du plus grand nombre. D’autre part, le cinéma peut être considéré comme produit de l’Histoire, comme reflet de l’évolution anthropologique, donc, comme objet d’étude à part, et c’est pourquoi il sera impératif de le définir, de le déterminer et de fixer les différentes disciplines qui seront les plus à mêmes de l’expliquer.

Le cinéma est un art du temps et du mouvement, il est figuratif[1], visuel et plastique (FAURE Élie, 1953), il produit des séquences en mouvements, des textures et des formes. Mais aussi, des bruits (bruiteur, nature), des sons (compositeur, culture), des couleurs, des perspectives, il peut faire référence à des symboles ou à des signes, de ce fait, il est parfaitement perméable aux analyses sémiologiques. Cet art, empruntant plusieurs formes d’expressions (théâtre, musique, etc.), exige que l’on mobilise l’intégralité des sciences humaines et sociales pour l’analyser et ainsi l’expliquer. Dans ce sens et depuis les années 1920, les théories abondent en pléthore d’explications littéraires, sociologiques, psychologiques, philosophiques, artistiques, etc. pour arriver à relire les œuvres littéraires face caméra ou pour prétendre à interpréter les scènes cinématographiques à la lumière des grands textes littéraires ; tout cela sert à expliquer les faits sociaux et/ou sociétaux, mais aussi, les comportements interindividuels, et en outre – c’est le cas de la philosophie - pour situer le 7ème art dans une vision théorique à part entière.

En prenant en compte la vastitude du paysage cinématographique inspirée de l’infinité des productions littéraires, nous souhaitons répondre aux interrogations suivantes : comment le cinéma peut servir la littérature française ? Quelles sont les méthodes viables pour « didactiser » le support littéraire cinématographique ? Comment exploiter le cinéma dans le processus d’enseignement/apprentissage ? Autant de questions auxquelles les spécialistes des sciences du langage et ceux de la didactique seront aussi appelés à répondre en apportant une description, une analyse et une interprétation du fait cinématographique.

Les axes proposés

  • AXE 1 : La littérarité dans les œuvres cinématographiques.
  • AXE 2 : Les analyses sémiologiques de séquences cinématographiques.
  • AXE 3 : Le médium numérique en classe de langue pour raviver la lecture.
  • AXE 4 : Enseigner la notion du genre à travers l’exploitation des séquences filmiques.

[1] La musique, inversement, ne renvoie à aucun concept traduisible ; elle est donc non-figurative.

Calendrier 

  • Diffusion de l’appel : 18-02-2019
  • Date limite de la soumission des résumés : 28-03-2019

  • Notification d’acceptation : 05-04-2019
  • Date de la journée d’étude : 09-04-2019

Proposition de contribution

Pour chaque proposition de communication, le texte devra comporter :

  • Les coordonnées personnelles et l’affiliation institutionnelle de l’auteur(s).
  • Le titre de la communication.
  • Un résumé de 500 mots au maximum

Envoyer vos propositions de communication à mahieddine.belaid@univ-biskra.dz

Lieu de la tenue de la journée d’étude

Au niveau de la salle des conférences Omar Assassi.

Les présidents d’honneurs

  • Pr. BOUTERFAIA Ahmed, Recteur de l’université de Biskra.
  • Dr. KETHIRI Brahim, Doyen de la faculté des Lettres et Langues étrangères.

Comité scientifique

  • Dr. Mahieddine Islam Belaïd, université de Biskra.
  • Dr. Aziza Benzid, université de Biskra.
  • Dr. Zineb Moustiri, université de Biskra.
  • Mme. Guettafi, université de Biskra.
  • Mme. Meryem Haddad, université de Biskra.

Responsable de la journée

  • Dr. Mahieddine Islam Belaïd

Comité d’organisation

  • Mounir Hammouda
  • Mme. Dounia Djerou
  • Mme. Nadjette Ouamane
  • Mme. Samia Abdessemed
  • Mme. Ifrikia Fettah
  • Mme Sonia Saouli
  • Mme Lamia Aouadi
  • Mme. Chahrazed Boughefir

Bibliographie

  • AUMONT, BERGALA, MARIE, VERNET, Jacques, Alain, Michel, Marc, (2016). Esthétique du film : 120 ans de théorie et de cinéma, Paris, éd. Armand Colin, coll. Cinéma/Arts visuels.
  • BAZIN, André, (1976). Qu’est-ce que le cinéma ?. Paris, éd. Cerf, coll. 7e Art,
  • BERNAYS Edward, (2007). Paris, éd. Zones.
  • BRESSON Robert, (1995). Notes sur le cinématographe, Paris, éd. Gallimard, coll. Folio.
  • DEBRAY, Régis, Introduction à la médiologie, Paris, PUF, 2000.
  • DELEUZE, Gilles, Cinéma 1 : L’image-mouvement, Paris, éd. De Minuit, coll. Critique, 1983.
  • FAURE, Élie, De la Cinéplastique, Paris, éd. D’Histoire et d’Art, 1953.
  • LEBRUN, M., Lacelle, N., Boutin, J.-F. 2012. La littératie médiatique multimodale. De nouvelles approches en lecture-écriture à l'école et hors de l'école. Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • METZ Christian, (2013). Essai sur la signification au cinéma, Paris, éd. Klincksieck, coll. Esthétique.
  • LÉVY, Denis, Situation esthétique du cinéma, éd. électronique, récupéré de http://www.artcinema.org/IMG/pdf/situation_du_cinema1-2.pdf

Filmographie

  • Berri, C., Depardieu, G. (producteurs), Berri, C. (réalisateur),Berri, C., Langmann, A. (scénaristes) d'après le roman éponyme d'Émile Zola. 1993. Germinal : Renn productions, DD productions.
  • Dorfmann, R., Gascuel, R. (producteurs), Delannoy, J. (réalisateur), Cocteau, J., Delannoy, J. (scénaristes) d'après le roman éponymede Madame de La Fayette. 1961. La Princesse de Clèves : Silver Films, Cinétel, Enalpa Film, Produzioni Cinematografiche Mediterranee.
  • Grimaldi, A. (producteur), Fellini, F. (réalisateur), Zapponi, B., Rondi, B., Fellini, F. (scénaristes) d’après l’œuvre éponyme attribuée à Pétrone. 1969. Fellini Satyricon : Produzioni Europee Association, Les Artistes Associés.
  • Kubrick, S. (producteur, réalisateur et scénariste d’après le roman Mémoires de Barry Lyndonde William Makepeace Thackeray). 1975. Barry Lyndon : Peregrine, Hawk Films, Warner Bros.
  • Kurosawa, A. (producteur et réalisateur), Hisaita, H. Kurosawa, A. (scénaristes), d’après le roman éponyme de Fiodor Dostoïevski. 1951. L’idiot : Tōhō productions.
  • Welles, O. (producteur, réalisateur et scénariste d’après la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare). 1948. Macbeth. Mercury Productions.
  • Welles, O. (producteur, réalisateur et scénariste d’après la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare). 1951. Othello. Mercury Productions, Scalera film.
  • Berri, C., Depardieu, G. (producteurs), Berri, C. (réalisateur),Berri, C., Langmann, A. (scénaristes) d'après le roman éponyme d'Émile Zola. 1993. Germinal : Renn productions, DD productions.
  • Dorfmann, R., Gascuel, R. (producteurs), Delannoy, J. (réalisateur), Cocteau, J., Delannoy, J. (scénaristes) d'après le roman éponymede Madame de La Fayette. 1961. La Princesse de Clèves : Silver Films, Cinétel, Enalpa Film, Produzioni Cinematografiche Mediterranee.
  • Grimaldi, A. (producteur), Fellini, F. (réalisateur), Zapponi, B., Rondi, B., Fellini, F. (scénaristes) d’après l’œuvre éponyme attribuée à Pétrone. 1969. Fellini Satyricon : Produzioni Europee Association, Les Artistes Associés.
  • Kubrick, S. (producteur, réalisateur et scénariste d’après le roman Mémoires de Barry Lyndonde William Makepeace Thackeray). 1975. Barry Lyndon : Peregrine, Hawk Films, Warner Bros.
  • Kurosawa, A. (producteur et réalisateur), Hisaita, H. Kurosawa, A. (scénaristes), d’après le roman éponyme de Fiodor Dostoïevski. 1951. L’idiot : Tōhō productions.
  • Welles, O. (producteur, réalisateur et scénariste d’après la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare). 1948. Macbeth. Mercury Productions.
  • Welles, O. (producteur, réalisateur et scénariste d’après la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare). 1951. Othello. Mercury Productions, Scalera film.

Locais

  • Salle des soutenances de la faculté des lettres et des langues - Université de Biskra, BP 145 RP
    Biskra, Argélia (07000)

Datas

  • quinta, 28 de março de 2019

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • cinéma, sémiologie, image, langage, littérarité

Contactos

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-biskra [dot] dz

Fonte da informação

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-biskra [dot] dz

Para citar este anúncio

« Parenthèse cinématographique : les marques de la littérarité dans le cinéma mondial », Chamadas de trabalhos, Calenda, Publicado quarta, 06 de março de 2019, https://calenda.org/577406

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal